slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Switch pour monothérapie de LPV/r - LPV/r pilote - M03-613 - Etude américaine - KalMo - OK

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 10

Switch pour monothérapie de LPV/r - LPV/r pilote - M03-613 - Etude américaine - KalMo - OK - PowerPoint PPT Presentation


  • 130 Views
  • Uploaded on

Switch pour monothérapie de LPV/r - LPV/r pilote - M03-613 - Etude américaine - KalMo - OK - OK04 - KALESOLO - MOST - HIV-NAT 077. Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r. Schéma. Randomisation* 1 : 1 Sans insu. S96. S48. n = 102.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Switch pour monothérapie de LPV/r - LPV/r pilote - M03-613 - Etude américaine - KalMo - OK' - huy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Switch pour monothérapie de LPV/r

    • - LPV/r pilote
    • - M03-613
    • - Etude américaine
    • - KalMo
    • - OK
    • - OK04
    • - KALESOLO
    • - MOST
    • - HIV-NAT 077
etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r
  • Schéma

Randomisation*

1 : 1

Sans insu

S96

S48

n = 102

205 patients VIH+ ≥ 18 ans

Sous 2 INTI + LPV/r > 4 semaines

Pas d’antécédent d’échec virologique sous IP

CV< 50 c/ml > 6 mois

n = 103

* La randomisation était stratifiée sur les CD4 (> ou ≥ 200/mm3)

et la durée avec CV < 50 c/ml avant la randomisation (< ou ≥ 9 mois)

  • Objectif
    • Non infériorité de la monothérapie de LPV/r pour la proportion de patientsavec échec thérapeutique à S48 (analyse per-protocole) ; limite supérieure de l’IC 95 % de la différence = 12 %, puissance de 80 %
    • Echec thérapeutique : 2 CV consécutives > 500 c/ml (si pas de résistance à l’échec et obtention d’une CV indétectable avec la réintroduction de 2 INTI, non considéré comme échec) ; modification du traitement ARV ; arrêt du traitement ; perdu de vue

Pulido F, AIDS 2008;22:F1-9

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r1
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r

Caractéristiques à l’inclusion et devenir des patients

* Les INTI les plus fréquemment utilisés étaient ZDV + 3TC et d4T + 3TC

Pulido F, AIDS 2008;22:F1-9

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r2
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r

Résultats à S48

Absence d’échec

thérapeutique

Analyse ITT,switch = échec

ITT, TLOVR

Traitement

observé*

%

CV < 500 c/ml

CV < 50 c/ml

CV < 50 c/ml

CV < 50 c/ml

96,7

100

94

90

90

90

89

88,5

88,2

85

82,5

80

60

40

20

98

100

n =

0

IC 95 % de la différence= - 11,8 ; 3,4

IC 95 % de la différence= - 7,8 ; 9,4

IC 95 % de la différence= - 4,4 ; 14

IC 95 % de la différence= 0,8 ; 15,5

IC 95 % de la différence= - 3,9 ; 15,3

LPV/r + 2 INTI

Mono LPV/r

* Données manquantes et modification du traitement quelle qu’en soit la raison, censurés

Pulido F, AIDS 2008;22:F1-9

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r3
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r

Réponse au traitement à S48

  • Echecs thérapeutiques
    • 6 dans le groupe monothérapie
      • 3 perdus de vue
      • 1 modification du traitement alloué sans perte de la suppression virologique
      • 1 perte de suppression virologique avec développement de résistance aux IP
      • 1 perte de suppression virologique et échec d’obtention d’une CV indétectable après réintroduction des INTI
    • 10 dans le groupe trithérapie
      • 4 perdus de vue
      • 3 avec perte confirmée de la suppression virologique
      • 3 arrêts du traitement randomisé pour événement indésirable
  • Perte de la suppression virologique à S48
    • 3 dans le groupe trithérapie
    • 6 dans le groupe monothérapie : parmi ces 6 patients, 4 ont obtenu une CV indétectable avec la réintroduction des INTI antérieurs, 1 a développé une résistance au LPV/r et 1 n’a pas obtenu une CV indétectable avec la réintroduction des INTI antérieurs

Pulido F, AIDS 2008;22:F1-9

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r4
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r

Tolérance, résistance, adhérence (S48)

  • Evénements indésirables liés au traitement d’intensité au moins modérée
    • 3 dans le groupe trithérapie (diarrhée, n = 2, insomnie, n = 1), conduisant à l’arrêt du traitement
    • Aucun dans le groupe monothérapie (p = 0,08)
  • Pas de modification statistiquement significative des paramètres lipidiques à jeun (cholestérol-total, HDL-cholestérol, triglycérides) dans les 2 groupes
  • Analyse génotypique chez les patients avec CV > 500 c/ml
    • 3 sous trithérapie :
      • Résistance aux IP, n = 1 (mutations 54V, 63P, 71V et 82A)
      • Résistance aux INTI, n = 1
    • 11 sous monothérapie de LPV/r :
      • Résistance aux IP, n = 2 (mutations 10F et 46I, n = 1 ; mutations 54V, 77I et 82A, n = 1)
      • Résistance aux INTI, n = 1
  • Pas de différence d’adhérence entre les 2 groupes

Pulido F, AIDS 2008;22:F1-9

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r5
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r
  • Conclusions sur les résultats à S48
    • Chez les patients avec charge virale indétectable depuis plus de 6 mois sous 2 INTI + LPV/r, la monothérapie de LPV/r, suivie d’une réintroduction des INTI si nécessaire, est une stratégie thérapeutique aussi efficace que la poursuite de la trithérapie : non infériorité de la monothérapie démontrée
    • La grande majorité des patients avec perte de la suppression virologique sous monothérapie de LPV/r n’avait pas de mutation de résistance sur la protéase et obtenait une charge virale indétectable après réintroduction des INTI antérieurs

Pulido F, AIDS 2008;22:F1-9

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r6
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r

Résultats à S96

ITT*

Traitement observé**

CV < 50 c/ml

CV < 50 c/ml

%

94,4

100

86,4

77,6

77

80

60

40

20

n =

98

100

0

p = 0,865

p = 0,06

* Donnée manquante et réinduction avec INTI = échec

** Donnée manquante et modification de traitement quelle qu’en soit la raison censurées, réinduction avec INTI = échec

LPV/r + 2 INTI

Mono LPV/r

Arribas J, JAIDS 2009;51:147-52

OK04

r ponse virologique et arr ts au cours du suivi j0 s96

Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r

Arrêt

Dans l’étude, CV > 500 c/ml

Dans l’étude, CV 50-500 c/ml

Dans l’étude, CV < 50 c/ml

Réponse virologique et arrêts au cours du suivi (J0 à S96)

LPV/r + 2 INTI

Monothérapie LPV/r

%

%

100

100

80

80

60

60

40

40

20

20

0

0

0

16

32

48

64

80

96

0

16

32

48

64

80

96

Semaine

Semaine

  • Après 2 ans de suivi, la proportion de patients ayant un rebond avec un virus présentant des mutations majeures aux IP était de 2 % dans chaque groupe

Arribas J, JAIDS 2009;51:147-52

OK04

etude ok04 switch lpv r 2 inti pour monoth rapie de lpv r7
Etude OK04 : switch LPV/r + 2 INTI pour monothérapie de LPV/r
  • Conclusions sur les données à S96
    • Les résultats à S96 montrent l’efficacité et la tolérance de la stratégie de monothérapie de LPV/r
    • Bien que les épisodes de virémie de bas niveau soient plus fréquents dans le groupe monothérapie de LPV/r, il n’y avait pas d’augmentation du risque de résistance et la plupart des patients ont pu réobtenir une charge virale indétectable avec l’addition d’INTI
    • La toxicité de la monothérapie de LPV/r était plus faible que celle de la trithérapie

Arribas J, JAIDS 2009;51:147-52

OK04

ad