Plaies de pression en g riatrie l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 25

PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE PowerPoint PPT Presentation


  • 490 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE. Dr Dominique Manière Pôle Personnes Agées - CHU Dijon. Escarre (Eschare), n. f. - 1314 = Plaie de Pression = Ulcère de décubitus (= pressure sore = pressure ulcer).

Download Presentation

PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Plaies de pression en g riatrie l.jpg

PLAIES DE PRESSION EN GÉRIATRIE

Dr Dominique Manière

Pôle Personnes Agées - CHU Dijon


Escarre eschare n f 1314 plaie de pression ulc re de d cubitus pressure sore pressure ulcer l.jpg

Escarre(Eschare), n. f. - 1314= Plaie de Pression= Ulcère de décubitus(= pressure sore= pressure ulcer)


Slide3 l.jpg

« Nécrose ischémique des tissus consécutive à la compression des parties molles entre un relief osseux et un agent externe. »


Localisation l.jpg

LOCALISATION

  • 96 % membres inférieurs

    • 67 % bassin

    • 29 % talons

  • Fauteuil  esc. coccygiennes, ischiatiques

  • Décub. lat.  trochanters, malléoles, bord pied

  • Contentions veineuses  esc. tibiales,…

  • Barrières, cale-pieds, content. phys. diverses, ...


Aphorismes l.jpg

APHORISMES

  • Maladie très courante en Gériatrie

  • Pas (peu) chez le grabataire

  • « Défaut » de soins

  • Très coûteuse

  • Constitution qq mn, guérison qq mois


Aphorismes6 l.jpg

APHORISMES

  • Expression locale d’un mauvais état général

  • Naturellement septique

  • Douloureuse

  • Pas de révolution thérapeutique

    10 « On peut tout mettre sur une escarre, sauf le malade »


Une affection tres courante en geriatrie l.jpg

UNE AFFECTION TRES COURANTE EN GERIATRIE

3-14 % en courts séjours méd et chir (USA, 1989)

11.1 % dans les hôpitaux (F., 1993)

dont 13 % en Gériatrie

12.5 % des patients âgés hospitalisés (GB, 1999)

8.6 % un jour donné (F., 46055 malades, 1996)

13.7 % sur le PPA du CHU 2003 (en )


Rarement chez le grabataire l.jpg

RAREMENT CHEZ LE GRABATAIRE

  • "Seulement" 12 % dans le SIC

    • Traduit le plus souvent "une fin de vie"

    • affection dégénérative stade terminal, cachexie, bas débit chronique, hypoventilation, malposition corporelle invincible, ...

OU

  • "Escarre "symptomatique":révélateur d ’une pathologie aiguë sous-jacente


Chez le grabataire l.jpg

CHEZ LE GRABATAIRE

Fin de vie ou escarre symptomatique?

 Nécessité de faire un bilan:

  • espérance de vie, qualité de vie, souhait de la personne

  • données cliniques

    • des affections chroniques

    • d'une affection aiguë surajoutée

  • données paracliniques: Alb, NFS, GDS +++ou SaO2


Complication de l immobilisation aigu l.jpg

Complication de l'immobilisation aiguë

  • AVC et col fémoral = 50 % des escarres

  • Coma, anesthésie générale, intoxication psychotrope

  • Toute affection méd ou chir "immobilisante"

  • Séjour prolongé au sol

  • Séjour prolongé aux Urgences….. 

Notion d'escarre "indue"


Escarre defaut de soin l.jpg

ESCARRE = DEFAUT DE SOIN

  • Meilleure formation paramédicale et médicale

Meilleure PREVENTION

  • Notion de « Population à risque »

  •  Echelles d ’évaluation du Risque

  • (selon FR et Physiopath)


Escarre tres couteuse l.jpg

ESCARRE = TRES COUTEUSE

==> Coût financier ++

  • Coût humain

  • Coût en temps

    • En moyenne, un escarre  DMS de 4.5 mois

      • Stade II: 10 - 30 j de soins

      • Stade III: 2 - 6 mois

      • Stade IV: 3 - 12 mois

Constitution en qq mn

Guérison en qq mois


Expression locale d un mauvais tat general l.jpg

Expression LOCALE d'un mauvais état GENERAL

  • Pas une maladie "de la peau"

  • Tout le monde ne fait pas une escarre

  • Etat physiologique sous-jacent altéré

    • Dénutrition

    • Bas débit

    • Hypoxie

    • Anémie, ...


Physiopathologie l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE

  • Facteurs généraux:

    • Bas débits

    • Dénutrition

    • Hypoxie

    • Anémie

    • Fièvre

    • Immobilité + maladie neuro

    • Age ?

  • Facteurs locaux:

    • Pression

    • Friction

    • Cisaillement

    • Macération

    • Corps étranger


Physiopathologie 2 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (2)

  • . Facteurs locaux: Pression

    •  P et durée

Forte P peu de temps ou faible P prolongée


Physiopathologie 3 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (3)

  • . Facteurs locaux: Pression

    • Peau: 800 mm Hg / 8h (faible besoin d ’O2)

    • Muscle: 500 mm Hg / 4 h (grosse vascularisation)

Effet

« cône »


Physiopathologie 4 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (4)

  • . Facteurs locaux: Pression

    •  épaiss pli cut (hypoderme)  risque escarre

  • P cap = 32 mm Hg? NON Varie selon les points, épaisseur peau, derme, …

  • Talon: 50 - 60 mm Hg Occiput: 50 - 70 mm Hg

  • Sacrum: 80 mm Hg Trochanter: 90 mm Hg

  • TcPO2: évaluation du retentissement de la P sur la micro-circulation et l’oxygénation cutanée en une zone donnée


Physiopathologie 5 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (5)

  • . Facteurs locaux: Pression

    • Ecrasement paroi lymphatique (rapide)

    • Ecrasem. veineux  hyperP et stase d ’amont

    •  échanges tissulaires  ischémie

    • Endothélium  5-HT, histamine, …  VC

    • Fibroblastes   synthèse collagène

    •  Act fibrinolytiq derme  CIV localisée


Physiopathologie 6 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (6)

  • . Facteurs locaux: Friction

    • Glissement spontané le long du drap, malade remonté sur le drap, …

    • Imputabilité réelle? (peu de travaux)


Physiopathologie 7 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (7)

  • . Facteurs locaux: Cisaillement (force of shear)

    • Glissement et enroulement des couches cutanées et sous-cutanées les unes / aux autres

      ex: peau adhérente / malade glissant

    • P oblique: 3 fois plus oblitérante pour capillaires


Physiopathologie 8 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (8)

  • . Facteurs locaux:

    Macération:

    aucune étude chez l ’Homme

    toxicité fécès > urines

    Corps étrangers

    sonde, prothèse, canule, cale-pied, ...


Physiopathologie 9 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (9)

  • . Facteurs généraux: « Insuffisance vasculaire »

    Tout état de « bas débit »:

  • Insuff cardiaque

  • Collapsus per-op

  • Choc

  • Hémorragie,

  • Déshydratation , …

  P capillaire


Physiopathologie 10 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (10)

  • . Facteurs généraux: Déficits nutritionnels:

  • Dénutrition Protéïno-énergétique

  • Vit (C, …)

  • Oligoéléments (Zinc, …)

 ttt curatif d ’une escarre > 30 kCal/kg/j !


Physiopathologie 11 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (11)

  • . Facteurs généraux: Pa02:

    • . Par  apport sanguin local:

      • sténose distale

      • compression

      • artérite

    • . Par trouble de l ’hématose = insuff respiratoire

      • chronique

      • aiguë


Physiopathologie 12 l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE (12)

  • . Facteurs généraux:

    • GR pour le transport O2:

      (Hb>10g%ml sinon pas de guérison). Intérêt de la transfusion ?

    • Fièvre

    • Troubles métaboliques

    • Infections locales

    • Age?, ...


  • Login