L’organisme a des besoins pour fonctionner :
Download
1 / 40

L’organisme a des besoins pour fonctionner : - PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on

L’organisme a des besoins pour fonctionner :. Cf photosynthèse: acquisition de l’énergie et investissement dans la matière. Solaire. Besoins d’énergie. Contenue dans les aliments. Cette énergie est donc stockée dans des molécules organiques. (glucides, lipides, protides).

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' L’organisme a des besoins pour fonctionner :' - hiroko-jackson


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

L’organisme a des besoins pour fonctionner :

Cf photosynthèse: acquisition de l’énergie et investissement dans la matière

Solaire

Besoins d’énergie

Contenue dans les aliments

Cette énergie est donc stockée dans des molécules organiques

(glucides, lipides, protides)

Comment l’organisme récupère-t-il l’énergie stockée dans les molécules organiques ?


En classe de première, nous avons vu que les fibres musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (anaérobie), et fibres oxydatives (aérobie)

La première étape de la dégradation est commune aux 2 types de fibres : la glycolyse (anaérobie)

La deuxième étape est spécifique :

- anaérobie: fermentation

- aérobie: respiration


LA GLYCOLYSE musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (

(1ère étape commune à la respiration et à la fermentation)


La musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (glycolyse est la dégradation d’une molécule de glucose (6 carbones) en 2 molécules d’acide pyruvique ( 3 carbones) et 2 molécules d’ATP. Ces réactions se déroulent dans le cytosol en conditions anaérobies.

Rappel: elle est réalisée chez les autotrophes comme chez les hétérotrophes.

L’exemple suivant se déroule dans une cellule animale.


Cytoplasme ( musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (cytosol+éléments en suspension)

Membrane plasmique

noyau

Glucose


glucose musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (

2 ATP

2ADP

Fru-1,6bi-P

2 NAD+

2 NADH,H+

2 acides pyruviques

1:Activation du glucose par 2 ATP

2: scission du fru1,6biP en 2 molécules à 3C (DHAP et GAP)

3: oxydation des molécules à 3C par le NAD+ (NADH,H+) et déphosphorylation des DHAP et GAP  formation d’ATP


glucose musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (

2 acides pyruviques

2 NAD+

2 NADH,H+

2 ATP

2Pi

2ADP

Bilan de la glycolyse

Comment les NADH,H+ sont-ils réoxydés ?

Que devient l’acide pyruvique ?


Cytoplasme ( musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (cytosol+éléments en suspension)

Membrane plasmique

noyau

glycolyse

Glucose

2 Acides pyruviques

Suite de la fermentation dans le cytosol (conditions anaérobies)


LA FERMENTATION musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (


Il existe plusieurs types de fermentation dont la musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (fermentation alcoolique et la fermentation lactique.

Le produit final de la fermentation alcoolique (réalisée chez des levures par exemple) est de l’éthanol.

Cette réaction est utilisée par l’industrie agroalimentaire à des fins de production (bière par exemple).

Les cellules musculaires humaines utilisent la fermentation lactique lorsque l’oxygène est rare (au tout début d’un effort physique intense).

La fermentation correspond à une dégradation partielle du substrat (glucose) en absence de dioxygène. Elle se déroule entièrement dans le cytosol. L’acide pyruvique produit lors de la glycolyse (1ère étape de la fermentation) est alors réduit en lactate (acide lactique) par du NADH,H+ dans les muscles.


2 NAD+ musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (

2 NADH,H+

2 acides pyruviques

2 acides lactiques

4 : réduction de l’acide pyruvique par le NADH,H+ (NAD+)

et formation d’acide lactique.


glucose musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (

2 ATP

Fru-1,6bi-P

2ADP

2 acides pyruviques

2 acides pyruviques

2 acides lactiques

2 NAD+

2 NAD+

2 NADH,H+

2 NADH,H+

La fermentation lactique

Couplage entre les 2 phases de la fermentation pour régénérer les accepteurs d’électrons


Bilan simplifié de la fermentation (lactique) musculaires possèdent deux types de métabolisme: fibres glycolytiques (

glucose

2 acides lactiques

2 ADP+2Pi

2 ATP

la fermentation est un catabolisme faiblement énergétique : la dégradation partielle d’une molécule de glucose permet la synthèse de 2 ATP.



Cytoplasme ( aérobies ?cytosol+éléments en suspension)

Membrane plasmique

noyau

Glucose

2 Acides pyruviques

Suite de la dégradation dans le cytosol en conditions anaérobies (suite de la fermentation)

En conditions aérobies, suite de la dégradation dans la mitochondrie (suite de la respiration)



La aérobies ?respiration cellulaire est une dégradation totale du substrat ( glucose) en 6 CO2 et 6H2O en conditions aérobies. La première étape ( glycolyse) se déroule dans le cytosol.

Les 2nde et 3ème étapes se déroulent dans la mitochondrie en présence de dioxygène et produisent au maximum 36 ATP.


La mitochondrie aérobies ?(vue au MET)

Membrane externe

Membrane interne

Crêtes mitochondriales

matrice

hyaloplasme = cytosol


acide pyruvique aérobies ?

Cycle de Krebs (simplifié)

CoA

Acétyl-co-A

CoA

citrate

oxaloacétate

CoA

CG

malate

FADH2

FAD

Succinyl-coA

Succinate

CoA

Fixation d’un coenzyme coA, décarboxylation (libération d’un CO2), et réduction du NAD+ en NADH,H+formation d’acétyl-coA

Fixation de l’acétyl-co-A sur le substrat (oxaloacétate) et libération du coenzyme A formation de citrate

décarboxylation

Réduction du NAD+ en NADH,H+,fixation du coA et réorganisation de la molécule carbonée en succinyl-coA

Synthèse d’ATP et libération du coA formation de succinate

Réduction du NAD+ en NADH,H+ et réorganisation de la molécule carbonée en

-cétoglutarate

Réduction du FAD en FADH2 et formation de malate

Réduction du NAD+ en NADH,H+et régénération de l’oxaloacétate (substrat du cycle)

décarboxylation


6CO2 aérobies ?

2 acides pyruviques

8 NADH,H+

2 ATP

2Pi

2ADP

2 FADH2

2 FAD

8 NAD+

Lors de la glycolyse, la dégradation du glucose produit 2 molécules d’acides pyruviques…

Donc le bilan est le suivant:


Nous avions vu que la dégradation d’une molécule de glucose en conditions aérobies produisait 36 molécules d’ATP.

Or, 2 molécules ont été produites lors de la glycolyse et 2 lors de la phase suivante.

Comment sont produites les autres molécules d’ATP ?

De plus comment les accepteurs d’électrons sont-ils réoxydés pour être réutilisés dans le cycle de Krebs ?

3ème phase de la respiration: couplage de la chaîne de transfert d’électrons à la synthèse d’ATP au niveau des membranes internes de la mitochondrie.


Membrane externe mitochondriale glucose en conditions aérobies produisait 36 molécules d’ATP.

H+, H+, H+H+, H+, H+,H+,H+,H+…

Espace intermembranaire

e-

Membrane interne

2H+ + 1/2O2

H2O

Matrice

mitochondriale

H+,H+

Synthèse d’ATP couplée à la chaîne de transporteurs d’électrons…

Les protons , les électrons récupérés de NADH,H+ réagissent alors avec la molécule d’O2 pour former de l’eau qui est ensuite libérée dans le milieu externe.

Chaine de transfert des électrons

ATP synthase

Le gradient de protons ainsi créé est utilisé comme source d’énergie par l’ATP synthase pour synthétiser de l’ATP à partir d’ADP +Pi.

Oxydation de NADH,H+,prise en charge des électrons par la chaîne de la membrane interne de la mitochondrie et transfert des H+ dans l’espace intermembranaire.


glucose glucose en conditions aérobies produisait 36 molécules d’ATP.

2: Cycle de Krebs

Bilan de la respiration cellulaire

2 ATP

Fru-1,6bi-P

2ADP

H+, H+, H+H+, H+, H+,H+,H+,H+…

2 acides pyruviques

e-

2 NAD+

H2O

2H+, +1/2 O2

2 NADH,H+

H+,H+

1: glycolyse

3: Synthèse d’ATP par phosphorylation oxydativeau niveau de la chaîne de transporteurs d’électrons mitochondriale


glucose glucose en conditions aérobies produisait 36 molécules d’ATP.

6CO2

6O2

6H2O

36 ATP

36ADP +36Pi

Bilan de la respiration cellulaire

Les accepteurs d’électrons ont été ré oxydés lors de la 3ème phase…

la respiration est un catabolisme hautement énergétique : la dégradation totale d’une molécule de glucose permet la synthèse de 36 ATP.


glucose glucose en conditions aérobies produisait 36 molécules d’ATP.

2 ATP

1: glycolyse

Fru-1,6bi-P

2ADP

2 acides pyruviques

2 acides pyruviques

2 acides lactiques

2 NAD+

2 NAD+

2: réoxydation

des transporteurs

d’électrons

2 NADH,H+

2 NADH,H+

Rappel:

La fermentation lactique


Bilan de la glycolyse (cytosol) glucose en conditions aérobies produisait 36 molécules d’ATP.

2 acides lactiques

glucose

glucose

2 acides pyruviques

Bilan de la respiration cellulaire (cytosol+mitochondrie)

Bilan simplifié de la fermentation lactique (cytosol)

2 NAD+

6CO2

glucose

2 NADH,H+

2 ATP

2 ADP+2Pi

6O2

6H2O

2 ATP

2Pi

36 ATP

2ADP

36ADP +36Pi


Synthèse de 2 molécules d’ATP lors de la glycolyse, la 2ème phase de la fermentation permet uniquement de réoxyder les accepteurs d’électrons.

Les 2ème et 3ème phases de la respiration cellulaire permettent de réoxyder les accepteurs d’électrons et de synthétiser 36 molécules d’ATP supplémentaires en conditions aérobies!!!

Remarque : 2 molécules d’ATP sont consommées pour le transfert des molécules du cytosol vers la mitochondrie…


L’ATP est la seule source d’énergie 2ème phase de la fermentation permet uniquement de réoxyder les accepteurs d’électrons.directement utilisable pour la contraction musculaire.

Or, les stocks d’ATP ne peuvent assurer qu’une contraction de 4 à 6 secondes.

Il doit donc être régénéré .

Comment l’ATP est-il régénéré durant l’activité musculaire ?

Suite Module M3


Phosphorylation directe 2ème phase de la fermentation permet uniquement de réoxyder les accepteurs d’électrons.(couplée à la créatine phosphate)

Créatine-P

Créatine

Cette voie de régénération de l’ATP permet de fournir l’énergie nécessaire à un effort musculaire de 10 secondes environ .

Créatine-phosphate: molécule à haute énergie emmagasinée dans les muscles.

Réaction réversible lors d’une production trop importante d’ATP ( stockage d’énergie sous forme de créatine-P)

Cette voie s’active en présence ou en absence de O2 mais n’utilise pas de O2 d’où voie anaérobie. Durée de la réserve d’énergie : 30 à 60 s.

Problèmes: rendement faible (2ATP/molécule de glucose) et accumulation d’acide lactique à l’origine de fatigue musculaire.

Fermentation lactique (voie anaérobie)

Lors d’une activité physique légère et prolongée; permet de réaliser un exercice durant plusieurs heures. Rendement énergétique important (36 ATP /molécule de glucose) mais besoin de O2.Peut utiliser également acides gras et acides aminés comme source d’ATP au lieu d’acide pyruvique.

Déchets: H2O et CO2.

Respiration cellulaire (voie aérobie)


Systèmes énergétiques mis en jeu pendant les activités sportives…

Énergie nécessaire pour exercices intenses mais brefs (haltérophilie, sprint, plongeon…) provient uniquement des réserves d’ATP et de la créatine phosphate.

Exercices avec efforts intermittents (football, tennis, nage 100m…) alimentés presque exclusivement par voie anaérobie.

Exercices d’endurances (marathon, course à pied: voie aérobie).

En réalité, voies aérobie et anaérobie intimement liées, voie anaérobie intervient surtout au début d’un effort physique pendant que créatine-P s’épuise et que voie aérobie se met en place. Mais voie anaérobie peut compléter voie aérobie si elle ne suffit plus (effort très intense et très long).


AU TRAVAIL !!!! sportives…


Doc.1 sportives…


Doc.2 sportives…

1:

2:

3:


Doc.3 sportives…

4 :


Doc.4 sportives…

glucose

2 ATP

Fru-1,6bi-P

2ADP

2 acides pyruviques

2 acides pyruviques

2 acides lactiques

2 NAD+

2 NAD+

2 NADH,H+

2 NADH,H+


Doc.5 sportives…


Doc.6 sportives…



glucose sportives…

2:

Bilan de la respiration cellulaire

2 ATP

Fru-1,6bi-P

2ADP

H+, H+, H+H+, H+, H+,H+,H+,H+…

2 acides pyruviques

e-

2 NAD+

H2O

2H+, +1/2 O2

2 NADH,H+

H+,H+

1:

Doc.8

3:

par phosphorylation oxydativeau niveau de la chaîne de transporteurs d’électrons mitochondriale


Doc.9 sportives…

Bilan de la glycolyse (cytosol)

2 acides lactiques

glucose

glucose

2 acides pyruviques

Bilan de la respiration cellulaire (cytosol+mitochondrie)

Bilan simplifié de la fermentation lactique (cytosol)

2 NAD+

6CO2

glucose

2 NADH,H+

2 ATP

2 ADP+2Pi

6O2

6H2O

2 ATP

2Pi

36 ATP

2ADP

36ADP +36Pi


ad