D termination de la colonne de co 2 depuis le sol avec soir terre
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 17

Détermination de la colonne de CO 2 depuis le sol avec SOIR Terre PowerPoint PPT Presentation


  • 43 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Détermination de la colonne de CO 2 depuis le sol avec SOIR Terre. (1) Service d’aéronomie, UMR CNRS 7620, F-91371 Verrières-le-Buisson (2) GSMA, UMR CNRS 6089, Université de Reims F-51687 Reims (3) ACRI-ST, F-06904 SOPHIA ANTIPOLIS.

Download Presentation

Détermination de la colonne de CO 2 depuis le sol avec SOIR Terre

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Détermination de la colonne de CO2 depuis le sol avec SOIR Terre

(1) Service d’aéronomie, UMR CNRS 7620,

F-91371 Verrières-le-Buisson

(2) GSMA, UMR CNRS 6089, Université de Reims

F-51687 Reims

(3) ACRI-ST, F-06904 SOPHIA ANTIPOLIS

J.L.Bertaux(1), Stéphane Ferron (3), Lilian Joly(2), Georges Durry(2)

AEI 2008, 29-30 Mai 2008,Toulouse


Résumé

  • Motivation : validation OCO

  • Méthode: spectre du soleil vu du sol à haute résolution, bande CO2 à 1.60 m

  • Instrument: Spectromètre échelle « classique » avec filtre fixe: pas cher, transportable (versus Michelson)

  • Héritage: SOIR Vénus (Solar Occultation in the Infra Red)

  • Analyse: méthode de la largeur équivalente de chaque raie+ LBLRTM


Présentation de l’instrument

Prototype du spectromètre à réseau (échelettes de 24 traits/mm) SOIR (Solar Occultation InfraRed observations) intégré à l’expérience de l’ESA Vénus-Express (PI J-L Bertaux,Oleg Korablev, Ann-Carine Vandaele à l’IASB).


Mesure en cuve du CO2 à Reims


Fonction d’appareil: Résolution/ 30,000

Réponse impulsionnelle (ILP) déconvoluée à partir d’un jeu de mesures en cuve et de spectres simulés.


Mesures en observation solaire - Reims 2 avril 2007


Largeuréquivalente empirique

Largeurs équivalentes

  • Dans le proche infra-rouge, permet la

    mesure des densités colonnes de CO2

    avec une précision de l’ordre du

    pourcent (L Wallace et W Livingston),

  • peu sensible à la fonction d’appareil du spectromètre,

  • ne dépend pas de l’étalonnage absolu des spectres.

Fig.5Spectre de transmission pour la raie R8 mesurée en cuve (T=18.2°, P = 75.26 torr)‏. Ici, on a normalisé à 1 le continu adjacent. Comme l’absorption du CO2 n’y est pas nulle, on mesure en fait une largeur équivalente empirique.

Unité: longueur d’onde ,ou cm-1


L’absorption du CO2 fait que le continu est <1.


sun

Modèle direct avec LBRTM: transmittance

  • Code LBLRTM

  • Raie par raie, HITRAN

  • Profil atmosphérique: ECMWF+Arletty

  • Atlas solaire FTS Mac Math (mieux que Kurucz)

-méthode classique: « profile fitting »

- ici, largeur équivalente empirique (plus robuste?)


L’absorption du CO2 fait que le continu est <1.


Fig.7Largeurs équivalentes empiriques mesurées et comparées aux prédictions du modèle direct, ici figé à 330 ppmv de CO2. Nvert est donc fixé

Ncol colonne de CO2 vers le soleil

Nvert colonne de CO2 verticale

SZA : Solar zenith angle

1/ cos(SZA) : air mass factor

W augmente avec Ncol, mais pas linéaire

Ncol= Nvert/ cos(SZA)


Sensibilité à la température atmosphérique

Le changement dW de la largeur équivalente W pour une augmentation de 1 K dans une tranche de 1 km dépend de l’altitude z: avec W0.1 cm-1, dW=-3x10-5 à 10 km, dW/W -3x10-4 par tranche de 1 km et 1 K.

Il est donc utile de connaître le profil de température T(z) dans la troposphère avec une précision raisonnable (champs météo de ECMWF et Arletty, base de données Ether)


Résultats sur une journée

par minimisation de :

suivant la méthode de

Levenberg-Marquardt

Fig. 10 Haut : ajustement par moindre carré des largeurs équivalentes d’un ensemble de raies.

Bas : résultat de l’ajustement du rapport de mélange du CO2.

La dispersion au cours d’une journée est < 1%.

La valeur moyenne de 337 ppmv présente un biais par rapport à la valeur moyenne terrestre actuelle(370 ppmv).


Perspectives SOIR-Terre

- nouvelles campagnes de mesures à Reims

Caractérisation de la fonction d’appareil.

-Investigation et quantification du biais de la méthode, pour correction systématique.

-construction d’un deuxième modèle pour opération à La Réunion (Observatoire)

-Déploiement d’un réseau sol pour la validation de OCO (avec le LSCE)

-logiciel d’analyse: valable aussi pour mesures

Michelson

bertaux@aerov.jussieu.fr


Sensibilité à la distribution en altitude du CO2

Le changement dW de la largeur équivalente W pour une augmentation de 1 ppmv de CO2 dans une tranche de 1 km dépend de l’altitude z: avec W0.1 cm-1, dW=10-5 à 10 km, dW/W 10-4 par tranche de 1 km et 1 ppmv


  • Login