Activités des élèves
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 52

Alain Crindal UMR STEF, ENS Cachan - INRP, [email protected] PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Activités des élèves et situations d’enseignement pour comprendre et construire des connaissances sur le travail. Alain Crindal UMR STEF, ENS Cachan - INRP, [email protected] Plan de l’intervention. Revoir les difficultés d’accès à la connaissance du travail

Download Presentation

Alain Crindal UMR STEF, ENS Cachan - INRP, [email protected]

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Activités des élèves et situations d’enseignementpour comprendre et construire des connaissances surle travail

Alain Crindal

UMR STEF, ENS Cachan - INRP, [email protected]


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Plan de l’intervention

Revoir les difficultés d’accès à la connaissance du travail

2. Les activités n’ont de sens que dans un « système didactique » cohérent

3. Analyse d’exemples d’activités


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Des difficultés d’accèsau travail

L’infaisable

L’indicible

Le réel du travail fréquemment inaccessible !


L apprentissage

L’apprentissage...


Infaisable

...infaisable


L indicible

L’indicible

  • Il ne peut raconter son métier...

Source CANALMETIERS.TV


Ce qu il sait faire

Ce qu’il sait faire...

  • On fait pour que ça marche...

Source DVD - Des hommes au travail - Scéren CNDP, 2004


Ce sont ses mains qui l expriment

... ce sont ses mains qui l’expriment

Source DVD - Des hommes au travail - Scéren CNDP, 2004


De nombreux sc narios rendent le r el du travail inaccessible

De nombreux scénarios rendent le réel du travail inaccessible

  • Il présente son métier vu de l’extérieur...

Source lesmetiers.net


Quelles taient les questions pos es

Quelles étaient les questions posées?

1

  • En 1 = Que faites-vous dans votre métier ?

  • En 2 = Comment travaillez-vous ?

  • En 3 = Quelles qualités faut-il pour ce métier ?

  • En 4 = Quelle formation faut-il...?

  • En 5 = Quels avantages, quels inconvénients ?

  • En 6 = Quelle évolution de carrière...?

2

3

4

5

6


La limite des pr sentations formelles du travail

La limite des présentations formelles du travail

  • Que savons-nous :

    • de l’organisation et des milieux qui influencent la pratique de celui qui travaille ?

    •  des objets symboliques sur lesquels il travaille ?

    • de ce qui oriente son activité ?

  • Faisons-nous la différence entre :

    • Les tâches et les activités ?

    • Le métier vu de l’extérieur ou de l’intérieur ?

    • Le prescrit ou le réel ?


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Une didactique pour une culture « étrangère »

Un système didactique

et ses outils


Un syst me didactique

Un système didactique


Un l ment essentiel du syst me

Un élément essentiel du système


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Les registres : des manières d’accéder à la connaissance du travail

  • Dans les situations d’enseignement les élèves doivent s’approprier des connaissances incorporées aux activités des professionnels...Pour cela, il leur faut combiner trois registres :

    • S’informer

    • Comprendre

    • Construire


Le registre informatif

Le registre informatif

  • C'est par un contact, une rencontre... que l'élève identifie la nature du travail propre à un métier. Cet accès à l’information admet deux approches :

    • à partir des représentations qu’il a sur le métier en question l’élève saisit ce qui est compatible avec sa conception du métier ;

    • s’il apprend à utiliser des outils susceptibles de guider son observation, alors il élargit son recueil d’informations.

  • Des processus d'enquête, d'investigation correspondent à la mise en œuvre de ce registre.


Le registre compr hensif

Le registre compréhensif

  • Le registre compréhensifse concrétise de deux manières complémentaires :

    • une compréhension sur l'action qui s'effectue par analyse réflexive sur des pratiques en milieu professionnel

    • une compréhension par l'action qui suppose l’analyse de réalisations en milieu scolaire

  • Ce sont des processus de repérage de critères et de discernement qui sont à développer en utilisant des méthodes d’analyse adaptées

  • Si les deux manières coexistent (analyse de pratiques et de réalisations) les élèves peuvent confronter leurs propres pratiques scolaires aux pratiques de professionnels


Il y a des gens des voix qui on va vendre plus

« Il y a des gens... des voix...à qui on va vendre plus... »

  • L’activité

    des pratiques : comment ?

    des objetssur quoi ?

    des guides :pourquoi ?

Source DVD - Des hommes au travail - Scéren CNDP, 2004


Le registre constructif

Le registre constructif

  • Ce registrefonctionne par et dans l’expérience. Il joue simultanément sur les trois axes de la construction d’un projet (existentiel, méthodologique et opératoire) :

    • En appréhendant ce qui se prévoit, se fait et se réalise dans le travail - celui qu’il rencontre en dehors de l’école et celui du collectif dans lequel il est impliqué - l’élève peut construire le sens de ce qu’il « voit faire »

  • Les processus en jeu relèvent de la problématisation (du projet) et de l’argumentation (des solutions)

    • Les situations de problématisation portent sur les tâches, les rôles, l’organisation de travail ;

    • Les situations d’argumentation interrogent la rationalité des pratiques pour l’action et dans l’action


L activit doit tre d cod e

L’activité doit être décodée


Une m thode d analyse

Une « méthode » d’analyse


Le premier axe de la m thode pour l l ve

Le premier axe de la méthode pour l’élève

  • Comment le corsetier et ses collaborateurs travaillent-ils ? Ce que les professionnels font ou veulent faire ? (la pratique du métier)

    • - Quelles opérations réalisent-ils (quels gestes techniques effectuent-ils et sur quelle « matière », avec quels outils et quelles machines, ont-ils des façons de faire particulières) ?

    • - Comment sont-ils organisés (répartition du travail entre eux dans le temps et dans l’espace), avec qui travaillent-ils (autre personne appartenant à une autre entreprise ou une administration) ?

    • - Dans quels milieux exercent-ils leur métier (quels sont les lieux, les autres organismes ?). Pour chaque milieu quelles sont les conditions d’exercice du métier ?


J interroge ce que je vois

J’interrogece que je vois

Source CANALMETIERS.TV


J interroge ce que j entends

J’interroge ce que j’entends

  • Quelles caractéristiques de son métier sont évoquées?

  • Lesquelles sont mises sous silence?

CANALMETIERS.TV : le corsetier


J interroge ce que je lis

Gris, comment

Orangé, sur quoi

Bleu, pourquoi

J’interroge ce que je lis ?

Le corsetier : C'est une toute petite baleine qui permet juste un maintien, mais faible. Tout le poids, là, finalement la poitrine doit être ici bloquée par cette baleine de métal... On essaye d’être un petit peu décentré finalement. »

La technicienne de fabrication : « De toute façon on garde les mêmes proportions sur les bases qu’à l’épaule ? »

Le corsetier : « Absolument ! »

Technicienne de fabrication : « Le même décalage, dans le dos ? »

Le corsetier : « C'est ça qu'il faut faire, d'ailleurs tout le corps va être comme celui-là. »

Source CANALMETIERS.TV


Comment ce premier axe de la m thode fonctionne dans la situation du roman photo

Comment ce premier axe de la méthode fonctionne dans la situation du roman-photo ?

  • Reconstruire les moments du travail des professionnels mis en scène

    • Trouver un ordre pour 9 photos

    • Argumenter sa logique de cheminement


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

1

2

4

3

5

6

7

8

9

Source CANALMETIERS.TV


Ordres et logiques

Ordres et logiques...

  • 1 ...?

  • 2 ...?

  • 3 ...?

  • 4 ...?

  • 5 ...?

  • 6 ...?

  • 7 ...?

  • 8 ...?

  • 9 ...?

...s’appuient sur nos représentations

donc ne prennent comme indice que ...

Le résultat met en évidence nos choix individuels...

...et souligne les éléments non questionnés


Le deuxi me axe de la m thode pour l l ve

Le deuxième axe de la méthode pour l’élève

  • Sur quoi porte le travail du corsetier ? (L’objet de l’activitéde ce créateur)

    • - Sur quoi il s’appuie pour prévoir ce qu’il a à faire (une idée en tête, une commande, un cahier des charges, un projet...) ?

    • - Sur quelle matière, matériau et/ou information agit-il ?

    • - Il élabore quoi, il développe quoi, il transforme quoi, il traite quoi ? - Travaille-t-il sur plusieurs objets : l’implication, la mise au travail, la transformation de..., le développementsocial ?


Avec cet extrait que savons nous des objets du travail du corsetier

Avec cet extrait que savons-nous des objets du travail du corsetier ?

Source CANALMETIERS.tv


Cette information apporte quoi

Cette information apporte quoi ?


Et celle ci

Et celle-ci ?

Aux XIe et XIIe siècles, la femme est vêtue d’une chemise de lin, de laine ou de soie tombant jusqu’aux pieds et recouverte du bliaud, sorte de corsage lacé par derrière ou sur le côté, qui sert le buste comme une cuirasse au dessus d’une jupe à très petits plis....

Résultat du loto :7 5 9 2 8 4 1 6 3


Le troisi me axe de la m thode

Le troisième axe de la méthode

  • Pourquoi le corsetier dit-il qu’il travaille ainsi ? (les guides de l’activité du corsetier) Quel sens attribue-t-il à son métier, quelle raison se donne-t-il pour exercer son métier comme il le fait ? Quel(s) but(s) collectif et/ou individuel poursuit-il?

    • - Qu’est-ce qui organise (guide, oriente, pilote, aiguille,...) son activité ? Lui et son équipe ont-ils des contraintes, des règles à suivre, à quoi doivent-ils faire attention ?

    • - Est-ce qu’il y a des activités que chacun peut faire à sa façon suivant son style personnel ?

    • - Qu’est-ce qu’un créateur, une technicienne ou une opératrice peuvent dire sur ce qui les motive à faire ce métier ?

    • - Le but de l’équipe, du groupe, de l’atelier, c’estd’obtenir quoi ? Y a-t-il des buts intermédiaires pour chacun des membres ?


Le sens construit par l l ve

Le sens construit par l’élève

Mais,

j’avais à...

La même

base?

Zcrounch!

Pour ce soir !

Ouahou!


L l ment visible du syst me

L’élément visible du système


Des modalit s d enseignement

Des modalités d’enseignement

  • Des rencontres avec des milieux professionnels

    • Visites, expositions, reportages, stages,...

  • Des situations d’enseignement en classe

    • Réalisations sur projet

      • Réaliser une enquête, une argumentation, un produit technique,... 

    • Investigations sur questionnement

      • Analyser les caractéristiques d’un métier : interview, étude documentaire, situations filmées, ...

    • Réflexions sur son parcours

      • Comparer, réaliser le parcours des autres, se réaliser,...


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Des exemples d’activités dans des situations d’enseignement

Pour voir que les compétences se développent dans les activités :

Même métier, styles différents

Simulation d’une visite d’entreprise


Peut on programmer des activit s partir des comp tences attendues

Peut-on programmer des activités à partir des compétences attendues ?

  • Exemple A4 : Rechercher des exemples de relation entre le progrès technique et l’évolution des activités professionnelles (BOEN)

  • Document d’accompagnement :


De nombreuses questions

De nombreuses questions

  • La compétence ici exprimée a quel sens ?

    • Serait-elle une attitude, un comportement ?

    • Serait-elle une capacité, une faculté ?

    • Serait-elle un savoir-faire, un savoir agir ?

  • Est-elle mesurable ? Observable ? Déclarée ? Inférée ?

  • Quels seraient les indicateurs pertinents : une prestation orale, un document écrit, la somme de petits travaux tout au long de l’année ?


Le rep rage de la relation progr s volution exige

Le « repérage » de la relation progrès/évolution exige...

  • De savoir ce qu’est le progrès technique

  • De situer le concept d’évolution face à un métier donné

  • De s’être entendu sur le terme d’activité professionnelle et sur son usage


La comp tence se d veloppera au moment o l l ve mettra en vidence

La compétence se développera au moment où l’élève mettra en évidence

  • Qu’une des techniques du métier change : on passe de ... à ...

  • Que les gens de métier disent :c’est une amélioration car on gagne...

  • Que l’activité extériorisée, intériorisée, voir empêchée est en train de se modifier : on ne fait plus, on n’est plus obligé de... mais on fait... En pensant que...voire on ne fera plus...


Cr er des situations probl matisant la question progr s volution

Créer des situations problématisant la question progrès/évolution

  • Chaque situation d’enseignement identifie et utilise les connaissances en jeu, visibles et cachées

  • Ces situations donnent l’occasion :

    • De travailler des représentations

    • De construire des savoirs

    • D’utiliser ces savoirs en développant des compétences


L exemple de 3 situations ad hoc

L’exemple de 3 situations ad hoc

  • Réalisation sur projet

    • Réaliser une argumentation sur le progrès (de certaines techniques) et les évolutions du métier de modeleur : le produit du projet sera une trame d’interview

  • Investigations sur questionnement

    • Analyser les caractéristiques du métier de modeleur (avant, après) : une vidéo, des professionnels, des métiers qui se transforment

  • Réflexions sur les parcours

    • Comparer, réaliser les parcours des différents modeleurs

    • Que pensent-ils chacun de leur métier, de ses transformations

    • Et moi, j’en pense quoi ?


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Situation d’Investigation : modeleur clavier

Comment

Sur quoi

Pourquoi

j’étais modeleur à l’établi,

moi je me doutais que le métier un jour ou l’autre il allait mourir.

Source DVD - Des hommes au travail - Scéren CNDP, 2004


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Situation d’Investigation : modeleur établi-clavier

Comment

Sur quoi

Moi je suis quand même un amoureux des métiers artisanaux.

Pourquoi

... toute l’industrie est basée sur ces techniques informatiques. Maintenant on est obligé d’ouvrir cette porte pour continuer dans le métier.

Source DVD - Des hommes au travail - Scéren CNDP, 2004


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Situation d’Investigation : modeleur établi

Comment

Sur quoi

Pourquoi

La richesse de notre métier : on connaît toutes les machines à bois, les machines traditionnelles des menuisiers, ... des mécaniciens, fraiseuse, tour. On connaît le moulage comme les fondeurs.

Tout ça le robot nous l’enlève.

Source DVD - Des hommes au travail - Scéren CNDP, 2004


Situation projet l interview des modeleurs

Situation Projet : l’interview des modeleurs

  • Discerner dans une séquence vidéo ce qui caractérise les activités de chaque professionnel :

    • sa pratique, sur quoi il travaille, ce qui guide son travail

  • Analyser les différences entre les trois modeleurs

    • sur le sens qu’ils donnent à leur métier

  • À partir des propos de chaque professionnel construire la trame d’interview :

    • en questionnant l’idée de progrès technique

    • en cherchant à connaître la façon dont chacun juge l’évolution de son métier

  • ... Et rendre compte de ce que l’on sait grâce à l’interview


Situation de r flexion l expression des gestes propos et connaissances

Situation de réflexion :l’expression des gestes, propos et connaissances

Et surtout l’expression de son point de vue !


Une situation de simulation d une visite pour apprendre des r les

Une situation de simulation d’une visite pour apprendre des rôles

  • Vous êtes photographe reporter, vous repérez dans le film la dizaine de photos qui seront publiées avec vos commentaires dans l’article de votre reportage qui paraîtra dans une revue professionnelle dont le titre est « Des hommes au travail ». La commande que le comité de rédaction vous a transmise est : Montrer que dans ce chalet il y a une équipe qui travaille. Le format est un quatre pages A4, les dimensions des photos pouvant varier ; les commentaires ne dépasseront pas deux lignes à chaque fois.

  • Vous êtes journaliste reporter... rédiger un article...

  • Vous êtes reporter cinéaste... présenter au JT régional...

DVD, Des hommes au travail & Ouvrage ACROB, La découverte professionnelle


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Un programme de travail pour l’équipe DP


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

  • Impliquer les élèves dans les enjeux d’une connaissance du travail et éliminer les attendus déviants (représentations)

  • Fournir une méthode pour analyser des activités professionnelles et l’utiliser en concordance pour tous les dispositifs

  • Distinguer les types de tâches demandées aux élèves en fonction des registres d’appropriation

  • Souligner la différence de point de vue lorsque l’on parle du métier de l'extérieur ou de l'intérieur (différence tâche/activité)

  • Donner accès aux outils nécessaires à l'investigation

  • Donner accès aux outils nécessaires au travail sur projet

  • Jalonner les activités par des bilans partiels et par un inventaire des connaissances rencontrées

  • En permanence, élaborer une image de chaque parcours individuel


Alain crindal umr stef ens cachan inrp crindal inrp fr

Merci de votre attention

vos remarques,

vos demandes de précision…


  • Login