2010 2011
Download
1 / 8

Anesthesie - PowerPoint PPT Presentation


TPE Anesthesie

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

Anesthesie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


2010 2011 l.jpg

L’anesthésie

2010/2011

Nathanaël Majersdorf

Julien Diep

Pablo Caron


Slide2 l.jpg

Introduction

L'anesthésie est une technique médicale très répendueet primordiale au sein de notre société. En effet, 8 millions d'anesthésies par an en France sont réalisées, dont 20 % d'anesthésies locorégionales. Personne n'est à l'abri d'une anesthésie. Il existe même une augmentation de la probabilité d'avoir une anesthésie avec l'âge (30% par an pour les hommes de plus de 75 ans). Son objectif étant de permettre la réalisation d'actes médicaux douloureux ou inconfortables, elle évite aux malades de ressentir la douleur. Cependant il existe un risque anesthésique pouvant provoquer de façon imprévisible le décès d'une personne en bonne santé. Au cours de notre TPE nous répondrons à une question : « Comment agit-elle sur l'organisme et quels en sont les risques ? » Pour répondre à cette problématique, nous parlerons dans un premier temps de l'histoire de l'anesthésie et des différentes méthodes utilisées ainsi que le déroulement de l'anesthésie. Puis nous aborderons son mode de fonctionnement et ses risques.


Slide3 l.jpg

L’histoire

de

l’anesthésie

a) Les Méthodes

L’éther diéthylique : C4H10O

Il est également appelé éther éthylique, éthoxyéthane,

diéthyl éther, oxyde de diéthyle ou tout simplement éther (à ne pas confondre avec la famille des éthers dont il fait partie.) Il est un liquide limpide, incolore et très inflammable avec un point d'ébullition bas et une odeur typique.

Le curare : C36H38N2O6

C’est une substance extraite de certaines lianes d'Amazonie, qui provoque une paralysie des muscles. Il est utilisé par certains Amérindiens et Aborigènes comme poison pour enduire les flèches.

Le chloroforme : CHCl3

Fréquemment utilisé comme solvant, le chloroforme tend à être remplacé actuellement par le dichlorométhane, aux propriétés similaires mais moins toxique. Le chloroforme a été utilisé comme anesthésique dans les blocs opératoires. Le chloroforme est un liquide hautement volatil. Toutefois les vapeurs de chloroforme ne forment pas de mélanges explosifs avec l'air.

Le protoxyde d’azote : N2O

Le protoxyde d'azote, également appelé oxyde nitreux, hémioxyde d'azote ou encore gaz hilarant, est un composé chimique de formule N2O. C'est un gaz incolore à l'odeur et au goût légèrement sucrés.



Slide5 l.jpg

c) Déroulement de l'anesthésie

2) Les trois phases

1) Précautions

 - Etre à jeun  depuis au moins 6 heures. 

- L’induction

- La phase d’entretien de l’anesthésie correspond à l’adaptation des doses en fonction des gestes chirurgicaux en cours tout en garantissant la sécurité du patient.

- Prendre un comprimé antistress.

- Effectuer un lavage antiseptique des mains ou désinfection hydro-alcoolique.

- Enfin, vient la phase de réveil étant l’aboutissement de l’élimination des agents anesthésiques administrés qui permet au patient de se réveiller.


Slide6 l.jpg

II – Fonctionnement

&

Risques

a) Principe de l'anesthésie

2) Comment fonctionne l’anesthésie sur la synapse ?

 1) Comment fonctionne la synapse ?


Slide7 l.jpg

b) Risques

 En France, il y a environ 600 à 800 personnes par an qui meurt de l’anesthésie.

Le risque de nausées et de vomissements.

Les risques de compressions nerveuses.

L'hypothermie par anesthésique.

Les arrêts cardiaques souvent liés aux allergies.


Slide8 l.jpg

Conclusion

Pour conclure, l’anesthésie est la suppression des sensations (et en particulier la sensation de douleur). Aujourd’hui, elle permet la pratique d’opérations chirurgicales douloureuses. Ainsi, elle est devenue une pratique courante au sein des urgences. L’anesthésie agit aux niveaux des synapses, elle bloque la transmission de la douleur. Par conséquent l’anesthésie a des risques, certes ils ont été fortement diminués au cours de ces dernières années de recherches approfondies mais ils existent toujours. En outre, nous pouvons proposer une anesthésie qui est fortement étudier dans le domaine de la médecine : la neurostimulation, une méthode pour anesthésier via des impulsions électriques envoyées par un implant.


ad
  • Login