Donnees pharmacologiques et r le infirmier
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 32

DONNEES PHARMACOLOGIQUES ET RÔLE INFIRMIER PowerPoint PPT Presentation


  • 60 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

DONNEES PHARMACOLOGIQUES ET RÔLE INFIRMIER. INSULINES :. PLAN. Frederick Banting. I-Rappel II-Biologie III-Insulinothérapie Rôle infirmier du point de vue juridique. I-RAPPEL. Les cellules ont besoin de sucre.

Download Presentation

DONNEES PHARMACOLOGIQUES ET RÔLE INFIRMIER

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

DONNEES PHARMACOLOGIQUES ET RÔLE INFIRMIER

INSULINES :


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

PLAN

Frederick Banting

I-Rappel

II-Biologie

III-Insulinothérapie

Rôle infirmier du point de vue juridique


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

I-RAPPEL


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

Les cellules ont besoin de sucre

-Endogène :glucide de réserve stocké au niveau du foie et des muscles ( glycogène)

-Triglycérides stockés dans le tissus adipeux sous forme de graisse  

Sucre = énergie = glucose

-Exogène :glucides absorbés par l’alimentation

S’il n’est pas utilisé immédiatement pour produire de l’énergie , le glucose est transformé en glycogène, stocké dans le foie et dans les muscles .

Lorsque ces réserves sont saturées, le glucose est transformé en graisse dans les tissus adipeux.

L’insuline aide à la pénétration du glucose dans les cellules


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

II-BIOLOGIE

Normes :

Glycémie à JEUN : 0,80 à 1,1g / L

Glycémie POST PRANDIALE : < 1,40 g / L

Diabétique :

Glycémie à JEUN X 2 >1,2 g / L

Hypoglycémie : 0,40g à 1 g / L

Hyperglycémie : glycémie > 1,8 g / L

P.H < 7,2 ( Nme : 7,4)


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

III-L’INSULINOTHERAPIE


A definition de l insuline

a)DEFINITION DE L ’INSULINE

Hormonehypoglycémiante sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du pancréas


B qu est ce que l insulinotherapie

b) QU’EST-CE -QUE L ’INSULINOTHERAPIE?

Méthode thérapeutique qui consiste enune ou plusieurs injection(s) d ’insuline quotidienne afin d ’obtenir le meilleur équilibre possible entre l ’insulinémie et la glycémie.

Doit êtredébutée en milieu hospitalier spécialisé(de préférence) afin de bien éduquer le patient..


C objectifs de l insulinotherapie

c) OBJECTIFS DE L ’INSULINOTHERAPIE

INSULINOTHERAPIE

CONFORTABLE aider à l’autonomie du patient

MAÎTRISER

VARIATIONS

GLYCEMIQUES

3


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

d) MODIFICATIONS DE L ’INSULINOTHERAPIE

A personnaliseren fonction de l ’âge et du terrain

Adaptationen fonction des glycémies

Modification pour anticiper les glycémies à venir

(Mode anticipatoire ) :48 heures d ’observation,on modifie la dose responsable de l ’anomalie constatée

Modification pour compenser la glycémie mesurée (mode compensatoire ou rattrapage) : on modifie la dose d ’insuline rapide au moment de l ’anomalie constatée


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

Si dose primitive = ou < 15 UI :  ou  de 1 UI

Si dose primitive > à 15 UI :  ou  de 2 UI

Prendre en considération les activités du patient

En cas d ’effort : des doses précédant l’effort et  des glucides

Chez le sujet âgé : éviter les hypoglycémies nocturnes = éviter insuline lente et réduire les doses de Rapide le soir


E differents types d insuline 7

e) DIFFERENTS TYPESD ’INSULINE (7)

1) ANALOGUES RAPIDES:Humalog , Novo Rapid,Apidra

- Action : Délai : 5mn

Pic : 1h

Durée : 3 h

- Injection : juste avant le repas


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

2) RAPIDES :Umuline rapide, Actrapid, Insuman Rapid,

- Action : Délai :30 mn

Pic : 2h

Durée : 6 à 8 h

- Injection : En urgence ( I.V, Perfusion, Pompe) ou utilisation normale ( S/C) seule ou combinée à Retard, 15 à 20 mn avant le repas


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

3)INTERMEDIAIRES N.P.H: Insulatard NPH, Insuman basal, Umuline NPH

- Action : Délai : 30mn à 1h

Pic : 3 à 7h

Durée : 12 à 20h

- Injection 2 inj /j= matin et soir

3 ou 4 inj /j = le soir de préférence (Rapide matin , midi, et soir)


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

4) ANALOGUE MELANGES FIXES :Humalog mix (25, 50) NovoMix (30, 50, 70)

Action : Délai : 15 mn

Pic :30 à 70 mn

Durée : 15h

Injection : 2 , 3 ou 4 inj / jour


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

5) MÉLANGÉE FIXES :Insuman Comb (15, 25, 50), Umuline profil 30

- Action : Délai : 30mn

Pic : 1 à 7h

Durée :12 à 20h

- Injection : 2 inj / j = matin, soir

3 inj / j = le soir ( Rapide , matin et midi )


Donnees pharmacologiques et r le infirmier

  • 6) Analogue LENTE : Lantus, Levemir

  • Action:

    • Délai 1h

    • Pic : pas de pic

    • Durée : 24h

  • 7)Pour POMPE:Insuman , Vélosuline


  • F les moyens

    f) LES MOYENS

    La seringue:de moins en moins utilisée

    Les stylos:attention à bien enlever les bulles d’air

    Les pompes externes ou implantables


    G les sites d injection

    g) LES SITES D ’INJECTION

    - Abdomen :pas autour du nombril, pli cutané facile, résorption rapide

    - Cuisses: dessus ou côté externe, pli cutané obligatoire ou aiguille courte, résorption lente

    - Bras :partie supérieure et externe, pli cutané obligatoire ou aiguille courte, résorption moyenne

    - Fesses :conseillées pour le soir, quelques cm sous l ’os iliaque, pas besoin de pli ,résorption lente


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    LES DIFFERENTS SITES D ’INJECTION


    H la technique

    h) LA TECHNIQUE

    - Avant le repas (voir recommandation en fonction de l’insuline)

    - Après la glycémie capillaire

    - Injection à 45 ° sans pincer (sauf si maigreur)

    - Tenir compte de l ’activité physique et des différentes vitesses de résorption selon le lieu d ’injection ventre > bras >cuisse


    I resorption de l insuline

    i) RESORPTION DE L ’INSULINE

    Les facteurs qui influent:

    - Type d’insuline

    - Épaisseur du tissu sous cutané

    - Le site d’injection

    - Technique d’injection


    J recommandations generales

    j) RECOMMANDATIONS GENERALES

    ex : 3 inj / j : matin: abdomen

    midi: bras

    soir:cuisse

    ex : 4 inj / j : matin : abdomen

    midi : abdomen

    soir :abdomen

    coucher : fesses

    UNE ROTATION ORGANISEE PERMET D ’EVITER LE RISQUE DE LIPODYSTROPHIE ET AMELIORE L ’EQUILIBRE GLYCEMIQUE


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    k) AVANT DE MODIFIER LA DOSE D ’INSULINE

    - Penser aux sites d ’injection et à leur différence de vitesse de résorption de l ’insuline

    - Penser au pic d ’insulinémie ,à la durée et à l ’intensité du plateau

    - Insuline rapide le moins possible  le soir

    - Chez le sujet âgé éviter de faire de l ’insuline lente le soir

    - Demander au diabétique de noter ses périodes d ’activité intense

    - Humalog injecter l ’insuline dès le début du repas

    - Demander au patient son apport glucidique ou la composition de ses collations

    - Tenir compte des horaires d ’injection


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    m) CONSIGNES A RESPECTER

    -Vérifier la quantité d ’insuline restant dans la cartouche avant chaque injection

    - Respecter le temps d ’injection

    - Ne pas laisser l ’aiguille sur le stylo entre deux injections

    - Ne jamais partager un stylo ou une cartouche entre deux patients

    - Ne jamais recapuchonner l ’aiguille


    Iv r le infirmier du point de vue juridique

    IV-RÔLE INFIRMIER DU POINT DE VUE JURIDIQUE

    CADRE GENERAL

    - Décret du16 Février 1993

    Articles: 11, 15, 16, 32

    - Décret du11 Février 2002

    Articles: R4311-5


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    CADRE DE LA PRÉVENTION

    - Décret du6 Novembre 1997

    Articles : R. 44-1, 44-2, 44 -3

    - Arrêté du7 Septembre 1999

    Articles : 3, 11

    - Arrêté du7 Septembre 1999

    Articles: 2, 4, 5


    Procedure a appliquer

    PROCEDURE A APPLIQUER

    - Expliquer ce qui est à risque dans les déchets

    - Risque infectieux

    - Risque physique

    - Risque psychologique


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    BIBLIOGRAPHIE

    - Fiche diabète réseau régional région centre

    - Nouveau cahier de l ’infirmière : Pharmacologie et soins infirmiers

    Soins infirmiers aux personnes atteintes du diabète et d ’affections métaboliques


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    MERCI


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    à jeun : foie, muscle et reins → utilisation plus faible de glucose ; le tissus adipeux prend le relais par utilisation d’ acides gras

    après repas : le glucose provient de l’alimentation → activation de la sécrétion d’insuline pour lutter contre les hyperglycémies


    Donnees pharmacologiques et r le infirmier

    L’insuline

    Inhibe

    Stimule

    Néoglucogenèse

    Glycogénolyse

    Lipolyse

    Cétogenèse

    Protéolyse

    Apoptose

    Expression de certains gènes

    Transport du glucose (muscles et adipocytes)

    Synthèse du glycogène ( foie et muscles)

    Lipogenèse

    Synthèse protéique

    Synthèse d’AND

    Croissance et différenciation cellulaire

    Expression de certains gènes

    -


  • Login