UNIVERSITE  MOHAMMED V  AGDAL
Download
1 / 51

UNIVERSITE MOHAMMED V AGDAL -RABAT FACULTE DES SCIENCES - PowerPoint PPT Presentation


  • 382 Views
  • Uploaded on

UNIVERSITE MOHAMMED V AGDAL -RABAT FACULTE DES SCIENCES La lagune de Merja Zerga ( Maroc ): Variables collectées pour le calcul du bilan biogéohimique Master II :Biodiversité , Gestion , et Conservation Présenté par : Mlle JAAFOUR Sakina

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' UNIVERSITE MOHAMMED V AGDAL -RABAT FACULTE DES SCIENCES' - grace


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

UNIVERSITE MOHAMMED V AGDAL-RABAT

FACULTE DES SCIENCES

La lagune de MerjaZerga(Maroc):Variables collectées pour le calcul du bilanbiogéohimique

Master II :Biodiversité , Gestion , et Conservation

Présenté par :

Mlle JAAFOUR Sakina

Annaba (Algérie), 14-15 février 2012


Plan

Introduction

Localisation

Caractéristiques du site:

Caractéristiques hydrologiques

Caractéristiques physicochimiques

Menaces liées aux activités anthropiques dans le site

Solutions et plan de gestion

Les variables disponibles

Les difficultés, lacunes et incertitudes

Les calculspréliminaires

conclusion


Introduction

Introduction

La lagune de (Merja Zerga) constitue l’une des premiers quatre sites retenue par la convention de RAMSAR relative à la conservation des zones humides d’importance internationale pour la conservation des oiseaux d’eau.


La Merja reste exposée à des activités humaines très importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitats.


Situation g ographique du site

Situation géographique du site importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitat


La importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitatMerjaZerga est une grande lagune, de forme elliptique située sur la côte atlantique au (nord- ouest) du Maroc à proximité de la station balnéaire de la lagune de Moulay Bousselham.

Occupe une vaste dépression intérdunaire

d’une superficie de 27km²


Hydrologie

Hydrologie importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitat


La importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitatMerjaZerga est soumise à une double influence océanique et continentale mais reste tributaire du rythme marégraphique:

Les eaux marines : se sont les apports les plus importants pour l’alimentation de la lagune, ils sont assuré par un goulet situé au nord –ouest de la lagune et permettant une communication permanente avec l’océan.


Les apports superficiels continentaux assur par deux canaux importants canal nador oued drader

Les apports superficiels continentaux importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitat:

assuré par deux canaux importants:

Canal Nador

Oued Drader


Canal Nador importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitat

Oued Drader


  • Les apports d’eau souterraine importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitat: les ressources en eau souterraines du bassin de MerjaZerga sont assez importantes représentée par deux aquifères qui

    constituent un véritable château d’eau du bassin :

    • Nappe Dhar El Hadchi: située au Nord de la Merja

    • Nappe d’El Fahis: localisée à l’Est de la lagune


Ce importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitats différents origines d’eaux peuvent être influencer par certains paramètres physiques tels que la température et le pH et par des paramètres chimiques comme:

+ Salinité et conductivité

+ Matières en suspensions (MES)


+ Demande biochimique en oxygène (DBO5) importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitat

+ Le carbone organique total (COT)

+ Oxygène dissous (O2 D)

+ Les éléments azotés

+ Chlorophylle a

+ Les détergents


Cette confluence importantes et donc au risque de pollution, de désertification, de dégradation et de perte d’habitatocéano-continentale classe le site comme une réserve d’intérêt biologique puisqu’elle abrite beaucoup d’espèces végétales et animales.


En plus de sa richesse floristique, le site refuge énormément de taxons d’une part d’invertébrés (tableau 1)qui se trouve aussi bien au niveau des vasières supra tidales que dans les habitats palustres avoisinantes


Tableau 1 les principaux taxons d invert br s

Tableau 1 : Les principaux taxons d’invertébrés  énormément de taxons d’une part d’invertébrés (tableau 1)qui se trouve aussi bien au niveau des vasières supra tidales que dans les habitats palustres avoisinantes


D autre part quelques classe s des vert br s poissons mammif res amphibiens et reptiles

D énormément de taxons d’une part d’invertébrés (tableau 1)qui se trouve aussi bien au niveau des vasières supra tidales que dans les habitats palustres avoisinantes’autre part quelques classes des vertébrés:

+ Poissons,

+Mammifères,

+Amphibiens et reptiles.


Anguilla énormément de taxons d’une part d’invertébrés (tableau 1)qui se trouve aussi bien au niveau des vasières supra tidales que dans les habitats palustres avoisinantesanguilla (Anguillidae ) Diploduspuntazzo(Sparidae) Dicentrachuslabrax(Moronidae)

Solea vulgaris (Soleidae) Solea sensgalensis Liza ramadan Liza aurata

Liza salien (Mugilidae ) MugilcephalusChelonlabrosus


La lagune présente aussi un quartier d’hivernage, d’escale migratoire et de reproduction d’un important contingent d’oiseaux d’eau.


Quelques esp ces d oiseaux

Quelques espèces d’oiseaux d’escale migratoire et de reproduction d’un important contingent d’oiseaux d’eau.

Limicoles Ansériformes (en haut), laridés (en bas)


Toute cette richesse faunistique et floristique est menacé par l’exploitation anthropique massive :

l’agriculture

le pâturage

le tourisme


La pèche par l’exploitation anthropique massive :


Ces activités sont vitales pour les habitants de la lagune mais la surexploitation des ces ressources affectent l’écosystème en le polluant, le dégradant et en causant la perte définitive de certains habitats


Dysfonctionnement li e aux activit s anthropiques

Dysfonctionnement liée aux activités anthropiques lagune mais la surexploitation des ces ressources affectent l’écosystème en le polluant, le dégradant et en causant la perte définitive de certains habitats


Solution et plan de gestion

Solution et plan de gestion lagune mais la surexploitation des ces ressources affectent l’écosystème en le polluant, le dégradant et en causant la perte définitive de certains habitats


Agriculture lagune mais la surexploitation des ces ressources affectent l’écosystème en le polluant, le dégradant et en causant la perte définitive de certains habitats

-Diminution de l’utilisation des engrais chimiques;

-Stopper l’extension des terrains agricoles au dépend des habitats naturels.

Pêche

-Réglementer les mailles utiliser dans la pêche et interdire tous les engins qui ne le respectent pas;

-Respecter les périodes du repos biologique;


Effectuer un contrôle et un suivie des engins utilisés, la taille de la prise et la période ou elle a été effectué

Pâturage

- Diminuer le surpâturage pour stopper la dégradation et la désertification de certaines habitats ( pelouse et prairie);

- Interdire la coup du jonc;


Le tourisme taille de la prise et la période ou elle a été effectué

- Interdire le rejet des déchets dans la lagune.

- Interdire la pêche sauvage des palourdes par les touristes

pour sauvegarder l’espèce de l’extinction


Variables disponibles

Variables disponibles taille de la prise et la période ou elle a été effectué


Difficult s lacunes et incertitudes

Difficultés,lacunes taille de la prise et la période ou elle a été effectué et incertitudes


-Ecart très important entre les variables disponibles taille de la prise et la période ou elle a été effectué.

-Une différence entre les données anciennes et les données actuelles cela est due peut être a un changement au niveau de la lagune au cours du temps.


- taille de la prise et la période ou elle a été effectuéMerjazerga est parcouru par un réseau de chenaux .

  • Utilisation des variables des stations proches (par exemple: station de lallamimouna) faute de manque de valeurs propres à la lagune.

  • Insuffisance de données sur les éléments nutritifs, à cause d’une insuffisance d’étude sur la qualité des eaux et surtout l’enrichissement du milieu en nutriments.


-Absence total de quelques données : taille de la prise et la période ou elle a été effectué

  • azote organique particulaire

  • Phosphore organique particulaire

  • Carbone organique particulaire

  • Rapports C/N/P des MES


Calculs pr liminaires

Calculs préliminaires taille de la prise et la période ou elle a été effectué


Calculs des volumes 

Volume de la lagune :Vsyst = S X P (ca dépend de la profondeur)

S= …… m²

P= ……m

V = SX P= …..m³

Volume apporté par les rivières : - oued drader : V= ……. m3/an

- Canal nador: V= ….. m3/an

VQ = V (oueddrader) + V (canal Nador)

VQ= ………….m3/an


Volume apporté par les précipitations : Calculs des volumes (station lallamimouna)

VP = S x P /nombre de jour :

saison humide (Octobre-Avril) :

Pm= ……..mm

Nombre de jour = …………jrs

VP = S xpm / nombre de jrs

= ….. m² x …… m /nbr de jrs

= ……… m³ x 365jrs

= ……. m³ /an

Donc : Vp ( saison humide) =…… m³ /an

Saison sèche  (Juin- Aout) :

Pm= …….mm

Nombre de jours = ……jrs

VP = S xpm /nombre de jrs

= ……… m² x….. m/nbr jrs

=……. m³ x 365jrs

= …….. m³/ an

Donc : VP (saison sèche)= …… m³ /an


  • Volume évaporé : (station Calculs des volumes lallamimouna)

  • VE = S x E /nombre de jour 

  • - saison humide (décembre- février) :

  • Em= …..mm

  • Nombre de jours= ……jrs

  • VE= S x Em/ nbr jrs

  • = m² x m/nbr jrs

  • =…… m³

  • =……m³ x 365 jrs

  • =………m³/an

  • Donc : VE (saison humide)= ………m³ /an

  • - saison sèche (juin-septembre) :

  • Em= …….mm

  • Nombre de jours= 122jrs

  •   VE= S x Em/ nbr jrs

  • = m² x m/nbr jrs

  • =…… m³

  • =……m³ x 365 jrs

  • =………m³/an

  • Donc : VE (saison sèche)= ….. m³ /an


  • Volume des apports souterrains : Calculs des volumes 

    Nappe dhar el Hadechi : V=……. m³/an

  • Nappe el Fahis: V= …….. m³/an

  • VG=V (nappedhar el hadechi) +V (Nappe el Fahis)

  • VG=…… m³/an + …… m³/an

  • VG= ……. m³ /an


Conclusion

Conclusion Calculs des volumes 


La Calculs des volumes MerjaZerga présente une valeur patrimoniale relevant de certaines particularités lesquelles en font une lagune remarquable.

Sa fonction écologique réside dans le fait qu'elle constitue un site important pour les oiseaux migrateurs et nicheurs.


Malgré Calculs des volumes  la non-disponibilité de donnéescomplètes et rigoureuses, je pensequ’ilest possible d’estimer le bilan BGC de la lagune. Néanmoins, ilfaudrarester prudent dans les intérprétations.


Merci de votre attention Calculs des volumes 


ad