Drogues r cr atives et nouvelles drogues
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 24

Drogues récréatives et « nouvelles drogues » PowerPoint PPT Presentation


  • 94 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Drogues récréatives et « nouvelles drogues ». Prof. Ph. Corten ULB Ho Chi Minh Ville 2007. Un problème d’actualité. Dernière mise à jour le 21 octobre 2007 à 12:33 http://www.chine-informations.com/ « La Chine veut stopper la vente des nouvelles drogues

Download Presentation

Drogues récréatives et « nouvelles drogues »

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Drogues r cr atives et nouvelles drogues

Drogues récréatives et « nouvelles drogues »

Prof. Ph. Corten

ULB

Ho Chi Minh Ville 2007


Un probl me d actualit

Un problème d’actualité

Dernière mise à jour le 21 octobre 2007 à 12:33

http://www.chine-informations.com/

« La Chine veut stopper la vente des nouvelles drogues

La Haute Cour de justice envisage de renforcer ses lois pour "enrayer l'accroissement du nombre de crimes impliquant de nouvelles drogues".

En plus du trafic traditionnel d'héroïne et de cocaïne, la Chine fait face à l'émergence de drogues récentes, telles que la méthadone et la kétamine. »


Rappel

La recherche d’états modifiés de conscience est un phénomène

Universel

Ubiquitaire

Typiquement humain

Donc non pathologique

Rappel


Rappel1

Ces états modifiés peuvent être recherchés à travers

Des substances socialement acceptées (chocolat, thé, café…)

Des « drogues » & médicaments (tabac, anxiolytiques, cannabis, héroïne…)

Des comportements (sports, sexualité, méditation…)

Rappel


Quoi de neuf

Drogues de synthèse

Rien de neuf sous le soleil:

la plupart des drogues sont connues depuis plus de 40 ans et sont des isomères ou des « améliorations » de substances existantes.

beaucoup de dérivés des amphétamines.

De nouveaux types de consommateurs

Raves party

La recherche de l’empathie (avec l’ambiance, avec les autres…

image rituelle: L’état de transe amène la négation d’une culture jugée dépassée.

Culturistes

le " culte de la performance "

Usage récréatif

Quoi de neuf?


Exemple de nouveau consommateur

Exemple de nouveau consommateur

  • Le Businessman trip

    • Produit DMT (diméthyltryptamine )

    • Consommation: inhalation ou fumée

    • Effet: perte immédiate de contrôle, hallucinations, euphorie, impression « d’être éjecté du fut d’un canon atomique », Death Near Experiences, (trips psychotiques)

    • Rapidité d’action: 10 secondes à 1 minute

    • Durée: 15 minutes

    • Retour à la normale: 45 minutes


Implications sur les nouvelles substances

Implications sur les nouvelles substances

  • Recherche

    • D’effets plus spécifiques

    • D’effets nouveaux

    • De moins de dangerosité immédiate

    • De moins d’effets secondaires

    • De moins de dépendance

  • Non pas pour des objectifs de santé mais d’usage récréatif par les consommateurs


Probl me terminologique et de sant

Problème terminologique et de santé

  • De plus en plus, les saisies douanières et pendant les soirées raves, mettent en évidence l’existence de comprimés vendus sous le nom d’ecstasy, mais qui ont un très faible contenu en MDMA.

  • Il est difficile d’évaluer la toxicité de ces nouvelles drogues, vu les mélanges observés.


Substances fr quentes

Psychostimulants et dérivés

Amphétamines

Extasy, XTC, MBDA

MBDB

PMA

Speed, Ice

MaHuang

Anesthésiques et/ou hallucinogènes

GHB

Kétamines

PCP

2CB ou NEXXUS, EVE, VENUS et EROX

LSD

Vasodilatateurs sexuels

Poppers

Viagra, Cialis…

Body Builders

HMB

Ma Huang

Substances fréquentes


Psychostimulants et d riv s amph tamines

Découverte: 1887

Commercialisation:

Lilly 1920 Ephédrine

Effets recherchés:

diminution de la fatigue;

disparition de la faim ;

Euphorie;

confiance en soi;

impression de capacités accrues

Effets non recherchés:

tremblements ;

migraines ;

insomnie;

incapacité à se concentrer ;

troubles digestifs ;

palpitations cardiaques ;

crampes ;

hypertension.

dépression

Décès

Utilisation

Cure d’amaigrissement

Suppression du besoin de sommeil

Performances sportives

Psychostimulants et dérivésAmphétamines


Psychostimulants et d riv s ecstasy mdma ou xtc ou 3 4 m thyl ne dioxy m thylamph tamine

Découverte: 1898

Commercialisation: Merck 1914 (Anorexigène)

Effets recherchés:

Empathie, désinhibition;

sensations d'énergie;

coupe-faim;

bien-être et euphorie;

exacerbation des sens.

Effets non recherchés:décès

Hyperthermie suite à l’hyperactivité et déshydratation ;

Overdoses;

un mélange avec d'autres substances aggravantes (manque de pureté de cachets vendus)

Utilisation:

Festif, Empathogène

!!! Augmentation de la libido mais diminution des capacités d’érections

Psychostimulants et dérivésEcstasy(MDMA ou XTC ou 3,4-méthylène-dioxy-méthylamphétamine )


Psychostimulants et d riv s

MDMB:

Plus que le MDMA qui est empathogène le MDMB serait entactogène (cad qu’il faciliterait les contacts)

Moins d’effets dysphoriques et effets secondaires après l’emploi

PMA (p-méthoxy alpha-méthylphénéthylamine ):

stimulante et hallucinogène.

Effet mortel

augmentation de la température corporelle.

L’un des dangers particuliers de la PMA est d’agir avec un effet retard. Ceci incite la personne qui en prend à en avaler un deuxième comprimé.

Le deuxième danger réside dans la prise conjointe de PMA avec d’autres drogues ou de l’alcool, ce qui augmente le risque d’effets secondaires.

Psychostimulants et dérivés


Psychostimulants et d riv s1

Iceou cristal

(Hiroppon ou Shabu ou Chlorhydrate de D. Metamphétamine hydrochloride )

Historique: provenance Taïwan

Modes d'usageSe fume ou parfois s'injecte.

Effets recherchés

L’effet d'une dynamite pour le système nerveux

Bonheur intense

Sensation de bien être

Concentration accrue

Effets négatifs

Des effets comportementaux (agressivité),

hallucinations (surtout auditives),

effets aiguës psychotiques,

passage à l'acte

Dépendance très forte

Psychostimulants et dérivés


Psychostimulants et d riv s2

MaHuang

(éphédra sinensis)

Découverte: 1885 éphédrine chinoise

Commercialisation: 1920

Effets désirés:

les arts martiaux

propriétés dopantes

techniques méditatives

par une augmentation de la capacité respiratoire et une bronchodilatation

Effets non désirés

Devant les inconvénients de l'utilisation de l'éphédrine, les herboristes chinois utilisèrent alors la globalité de la plante qui renferme notamment la Pseudoéphédrine qui a l'avantage de réduire le rythme cardiaque et de ce fait, la pression artérielle.

Psychostimulants et dérivés


Anesth siques ou hallucinatoires

GHB

gamma-hydroxybutyrate

Découverte:1920

Commercialisation: anesthésique-hypnotique années 1980 (Henri Laborit, neurotransmetteur GABA )

Effets recherchés:

Drogue récréative, à faibles doses il induit un état de désinhibition proche de l’ivresse on le désigne alors d'ecstasy liquide.

Drogue du viol, (1990), car il se dissout facilement dans l‘alcool (goût très léger), et, à plus fortes doses, il induit à un état hypnotique et des amnésies.

En plus effet aphrodisiaque (augmentation des performances sexuelles)

Body-building : les sportifs l'utilisent comme complément alimentaire car il stimule l’hormone de croissance,

Ketamine

chlorhydrate de kétamine

Découverte: 1962 Parke Davis

Commercialisation: 1965 Ketalar anesthésiant vétérinaire

Effets recherchés:

état d’obnubilation

perceptions extrasensorielles.

expériences de mort clinique (" near death experiences ").

La kétamine présente des effets comme la perte de la coordination motrice, rigidité musculaire, et/ou l’agressivité.

La dépression respiratoire est forte, mais la fonction cardio-vasculaire reste intacte.

Les effets désinhibitrices et anxiolytiques de la kétamine expliquent en grande partie l’appétence des jeunes pour ce produit.

Anesthésiques ou hallucinatoires


Anesth siques ou hallucinatoires1

PCP

phencyclidine

Découverte: 1926

Commercialisation: 1960 anesthésiant vétérinaire (Semylan)

Effets recherchés:

Ivresse accompagnée de relaxation

Sentiment de détachement du réel,

Distorsions spatio-temporelle,

Vécus de dépersonnalisation.

Effets non recherchés:

Incoordination motrice

Difficultés de concentration et de communication.

Vécus de dépersonnalisation

Accoutumance et une dépendance.

Problèmes persistants d'élocution, dépression ou anxiété.

Bad-trip

Flash back plusieurs mois après la dernière prise

En surdose, la PCP entraîne des convulsions, voire un coma.

Anesthésiques ou hallucinatoires


Anesth siques ou hallucinatoires 2cb

2CB

NEXXUS, EVE, VENUS ou EROX

2,5-dimethoxy-4-bromophenylethylamine

Proche du peyotl et de la mescaline

Découverte: 1974 Alexander Shulgin

Commercialisation: jamais autorisation médicale (fabriqué et commercialisé par la firme Drittewelle )

Effets recherchés:

La sensation d'intensification de la perception extrasensorielle très marquée,

Effet hallucinogène modéré

Capacités aphrodisiaques très puissantes, la stimulation de la libido très recherché aussi par les hommes que par les femmes. Le 2-CB est réputé pour sa capacité d'augmenter le désir et les performances sexuels, contrairement aux cachets d'ecstasy, qui après un réel effet de renforcement de l'empathie, cause une baisse de la libido, avec une difficulté de maintien de l'érection et d'atteindre l'orgasme.

Anesthésiques ou hallucinatoires 2CB


Anesth siques ou hallucinatoires 2cb1

Effets non recherchés:

effets hallucinogènes

La conduites des véhicules contre-indiquée

Tolérance progressive. La marge de sécurité entre les effets psychédéliques recherchés et l'apparition des effets négatifs - le "bad trip" - est très étroite.

Ainsi, fait l'apparition du "street 2 CB" représente un grand danger, du fait des dosages sauvages,sans contrôle.

Confusions:

Souvent vendu sous le nom de XTC

Souvent vendu en mélange avec l’herbal ectasy (Ma Huang)

Anesthésiques ou hallucinatoires 2CB


Anesth siques ou hallucinatoires lsd

LSD

diéthylamide de l'acide lysergique est obtenu à partir de l'ergot de seigle (champignon parasite du seigle). ALCALOIDE

Découverte: 1918

Commercialisation: Sandoz 1943 Jusqu'en 1966, Sandoz met le LSD à disposition des chercheurs sous la forme d'une préparation appelée delysid. Le LSD apparaît d'abord comme prometteur dans le traitement de certaines maladies psychiatriques.

Inodore, incolore

Anesthésiques ou hallucinatoires LSD


Anesth siques ou hallucinatoires lsd1

Effets recherchés:

hallucinogène puissant.

modifications sensorielles intenses,

fous rires incontrôlables,

délires paranoîdes

entre cinq et douze heures,

Effets non recherchés:

redescente désagréable ;

état confusionnel

angoisses, de crises de panique, de paranoïa, de phobies, de bouffées délirantes.

L'usage de LSD peut générer des accidents psychiatriques graves et durables.

Le LSD semble n'entrainer ni dépendance physique ni accoutumance à long terme.

Sa consommation est considérée comme anecdotique au sein de la population. En effet les buvards de LSD sont généralement consommés, au sein de cercles réduits d'initiés

Anesthésiques ou hallucinatoires LSD


Vasodilateurs sexuels et poppers

Poppers

Nitrites d’amyles

liquide très volatile,

Découverte:1844

Commercialisation: 1867, l'écossais Thomas Lauder Brunton découvre l'intérêt cardiologique du nitrite d'amyle : levée des spasmes coronariens chez l'angineux. Il sera par la suite remplacé par d'autres dérivés nitrés dont la trinitrine

Milieux homosexuels

Effet recherché:

Sniffés effets immédiats : brève bouffée vertigineuse et stimulante.

L'usager ressent une sensation de vive chaleur interne

sensualité est exacerbée.

Cet effet dure à peu près deux minutes.

Vasodilateurs sexuels et Poppers


Vasodilateurs sexuels et poppers1

Effets non désirés:

La consommation

fait apparaître des plaques de rougeur sur la peau,

provoque des vertiges, des maux de tête qui peuvent être violents mais de courte durée et augmente la pression interne de l'oeil.

À forte dose, les poppers peuvent créer une dépression respiratoire, endommager les cloisons nasales.

Vasodilateurs sexuels et Poppers


Body builders

Body builders

  • HMB

  • LE HMB prévient et répare les lésions musculaires

  • Qu'est-ce que le HMB et où le trouve-t-on ?

  • Le HMB ou bêta-hydroxy-méthylbutyrate est un métabolite de l'acide animé Leucine.

  • Le HMB diminue la dégradation des protéines due à un exercice intensif.

  • Outre ce rôle de protection et d'anti-catabolisme au cours des efforts, il accélère également la croissance musculaire pendant les phases de repos.

  • MAIS le HMB semble entraîner de sévères addictions aux exercices sportifs


Conclusions

Les ‘nouvelles drogues ne sont pas neuves’ mais les modes de consommation sont nouveaux

Bien qu’issues de milieux « raves » et donc a priori contestataires de l’establishment, les nouvelles drogues sont de l’ordre de la performance même si elles recherchent aussi l’empathie.

Conclusions


  • Login