2001
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 1

Le semis direct au secours de l'exploitation de Solo Koulibaly PowerPoint PPT Presentation


  • 39 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

2001. 2002. 2003. 2004. Le contexte régional:. Entre culture itinérante et champs permanents. Situation critique en 2003. - Solo Koulibaly retenu à Conakry (pour l’achat des intrants). - Retour après date normale de labour. → semis direct (maïs, sorgho, cotonnier).

Download Presentation

Le semis direct au secours de l'exploitation de Solo Koulibaly

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le semis direct au secours de l exploitation de solo koulibaly

2001

2002

2003

2004

Le contexte régional:

Entre culture itinérante

et champs permanents

Situation critique en 2003

- Solo Koulibaly retenu à Conakry

(pour l’achat des intrants)

- Retour après date normale de labour

→ semis direct (maïs, sorgho, cotonnier)

Comparaison semis direct et labour (2003)

Culture

Labour

Semis direct

Différence (t/ha)

ha

t ha-1

ha

t ha-1

Riz

5

2,4

1

5,1

2,7

Maïs

2

2,0

2

4,0

2,0

Coton

0,5

0,8

0,5

1,6

0,8

Arachide

0,5

0,7

1

1,2

0,5

Surface dans l’exploitation de Solo Koulibaly

100%

80%

60%

40%

20%

0%

année

semis direct

semis sur labour

Le semis direct du riz pose problème

- Trop long à la main en poquet (densité forte)

- Pas de semoir adapté

Conclusion: Le semis direct est une « meilleure technique » (Solo Koulibaly)

- Semis précoce: en particulier en cas de problèmes sociaux ou de retard des premières pluies

- Économie de main d’œuvre: pour les cultures à grand écartement (maïs, sorgho, coton, etc.)

- Contourner le problème des mauvais labours (habituels dans la région)

- Maîtrise des mauvaises herbes relativement facile avec les herbicides disponibles

- Intéresse les paysans voisins, qui ont visité les semis directs et reproduit dans leurs champs

- Problème du semis direct du riz: trop long à la main, et pas de semoir adapté

(culture attelée, bœufs de petite taille)

  • Le semis direct au secours de l'exploitation de Solo Koulibaly

Makan Kourouma1 et Jean Bozza2

1 Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG), Centre de Recherche Agronomique de Bordo (CRAB), BP352, KANKAN, Guinée. [email protected]

2 Centre de Coopération internationale en Recherche Agronomique pour le Développement, CIRAD, BP 5035, Avenue du Val de Montferrand, 34032 Montpellier Cedex, France. [email protected]

Contact: [email protected]

Solo Koulibaly est un paysan dynamique de la zone cotonnière de Haute Guinée, qui sème ses cultures tôt dans la saison des pluies, et obtient de bons rendements. Pendant l’année 2003, il s'est trouvé dans une situation critique, car, retenu loin de son exploitation, il n’avait pas pu préparer ses terres et semer à temps ses cultures. Dans cette situation d’urgence, il a profité, sur une grande partie de son exploitation, de la technique du semis direct avec des herbicides pour rattraper son retard.

Les rendements en semis direct ont été aussi bons que ceux qu’il obtient d’ordinaire. Au contraire, le rendement a été faible sur les parcelles labourées et semées en retard. Les voisins ont été très intéressés. Maïs, sorgho, cotonniers peuvent facilement être installés en semis direct manuel. Mais pour le riz, il faudrait un semoir adapté.

Le semis précoce est un gage de réussite

L’exploitation Solo Koulibaly

Héritée de son père en 1986

Superficies en hectare

Bas-fondpluvialréservetotal

66,57,520

Brûlis

Main d’œuvre familiale

Champ défriché récemment

Chef famille et ses épouses

Limité : - enfants scolarisés

- exode rural du fils aîné

Le labour retarde les semis

Culture permanente: plaine

Labours superficiels inefficaces

(et zones de colluvions)

A gauche: 4 labours(parcelle très enherbée)

→ semis impossible

A droite:semis direct avec herbicide

→ semis à bonne date

Cultures permanentes dans zones plus peuplées

(exemple: village de Solo Koulibaly)

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement

www.cirad.fr

Institut de Recherche Agronomique de Guinée

www.irag-guinee.org


  • Login