Un exemple de financement public des activites de fpc
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 29

Un exemple de financement public des activites de fpc PowerPoint PPT Presentation


  • 57 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Un exemple de financement public des activites de fpc. Les bons de formation 22 avril 2013 Isabel Voirol-Rubido. Plan de la présentation. LA PROBLEMATIQUE Le sous-investissement en matière de FPC Une inégalité d’accès à la FPC LA LEGITIMITE ECONOMIQUE DU FINANCEMENT PUBLIC DE LA FPC

Download Presentation

Un exemple de financement public des activites de fpc

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Un exemple de financement public des activites de fpc

Un exemple de financement public des activites de fpc

Les bons de formation

22 avril 2013

Isabel Voirol-Rubido


Plan de la pr sentation

Plan de la présentation

  • LA PROBLEMATIQUE

    • Le sous-investissement en matière de FPC

    • Une inégalité d’accès à la FPC

  • LA LEGITIMITE ECONOMIQUE DU FINANCEMENT PUBLIC DE LA FPC

  • LE FINANCEMENT PUBLIC DE LA FPC ORIENTE VERS L’OFFRE ET LA DEMANDE

  • UNE ETUDE DE CAS : LES BONS DE FORMATION


La probl matique

La problématique

PREMIER CONSTAT : UN SOUS-INVESTISSEMENT EN FPC

Koegh (2009, pp. 17-18) apporte la réponse suivante :

« Tout d’abord, l’idée selon laquelle l’apprentissage et l’éducation des adultes sont avant tout un bien « privé » n’incite pas les pouvoirs publics à investir. Ensuite, les débats non résolus pour savoir si l’apprentissage et l’éducation des adultes sont un investissement ou une dépense agissent probablement comme un frein. Par ailleurs, la conviction de certaines organisations pour lesquelles le financement public de l’apprentissage et de l’éducation des adultes doit être limité justifie et/ou cautionne l’absence d’augmentation et/ou la réduction des dépenses publiques. En outre, l’imperfection des informations sur l’apprentissage et l’éducation des adultes et la difficulté à percevoir rapidement leurs avantages – économiques, sociaux, culturels, politiques et personnels – peuvent refroidir les parties prenantes. De plus, la pénurie de ressources agit comme une barrière pour les gouvernements, les entreprises et les individus. Enfin, l’investissement d’argent, de temps, d’énergie et d’espoirs placés dans l’apprentissage et l’éducation des adultes – que ce soit par les pouvoirs publics, la société civile ou les individus – est une opération notoirement risquée en termes de rendements »


La probl matique1

La problématique

Freins à l’investissement en FPC :

  • FPC = bien public ou privé ?

  • Coûts de la formation = dépense ou investissement ?

  • Imperfection de l’information

  • Difficulté à percevoir les avantages à former/se former

  • Pénurie de ressources

  • Rendements difficiles à quantifier et donc à espérer


La probl matique2

La problématique

Qu’en est-il de la situation en Suisse ?

Selon Hanhart (2007) :

  • Sous-incitation des salarié(e)s à suivre une formation

  • Manque d’information

  • Obstacles liés à la difficulté de trouver des arrangements afin que les employé(e)s puissent suivre une formation qu’ils/elles auraient choisie librement

  • Imperfection du marché des capitaux

  • Crainte des entreprises liée à la transférabilité de la formation octroyée

    A cela s’ajoutent :

  • Une inadéquation entre l’offre et la demande de formation

  • Un manque de reconnaissance de la formation entreprise qui prétérite les perspectives de rentabilisation de la formation


La probl matique3

La problématique

EN QUOI CE SOUS-INVESTISSEMENT EN FPC EST UN PROBLEME ?

La formation contribue à la croissance économique

(p. ex : Aghion& Cohen (2004); Diebolt & Trabelsi (2009))

Accroissement du capital humain

Employabilité de l’individu

(Finot, 2000)

Rentabilité des entreprises

(Aubert & al. (2009))

Bénéfices privés, publics et sociaux

(Paul, 2007)


La problematique

LA PROBLEMATIQUE

DEUXIEME CONSTAT : UNE INEGALITE D’ACCES A LA FPC

INEGALITE


La l gitimit conomique du financement public de la fpc

La légitimité économique du financement public de la FPC

Dans la mesure où une partie au moins des bénéfices produits par la formation profite à la collectivité publique, une intervention de l’Etat dans son financement se justifie

(Eicher, 1999, p. 86).


La l gitimit conomique du financement public de la fpc1

La légitimité économique du financement public de la FPC

Bénéfices publics : innovation, croissance économique, augmentation des recettes fiscales et des cotisations sociales

Bénéfices sociaux : externalités positives induites par la formation


La l gitimit conomique du financement public de la fpc2

La légitimité économique du financement public de la FPC

D’autres arguments plaident en faveur de l’intervention de l’Etat :

L’imperfection de l’information sur les systèmes de formation eux-mêmes ainsi que sur les moyens de parvenir à se former

L’impossibilité de financer un projet de formation par des fonds privés

La volonté de stimuler la demande de formation

Favoriser l’équité d’accès à la formation


Le financement public de la fpc orient vers l offre et la demande

Le financement public de la FPC orienté vers l’offre et la demande

Le financement public de la FPC orienté vers l’offre consiste à allouer les fonds aux institutions de formation :

  • Expérimenté à large échelle dans de nombreux pays.

  • N’est pas parvenu à atteindre l’objectif d’accessibilité à la formation au plus grand nombre de manière satisfaisante (voir, p. ex. pour la Suisse : OFS, 2008a, 2008b, 2012)

    Le financement public de la FPC orienté vers la demande consiste à allouer directement les fonds aux personnes souhaitant se former

  • Expériences peu fréquentes à ce jour :

    • les chèques annuels de formation genevois (CAF) (CEPP, 2010)

    • les bons de formation (Wolter & Messer, 2009)

  • Evaluation de leur rentabilité difficile MAIS laisse présager des résultats intéressants :

    • influence positive sur la motivation à se former (CSRE, 2004)

    • effet sur l’offre de formation (OCDE, 2004; CSRE, 2004)


Une tude de cas

Une étude de cas

LES BONS DE FORMATION

Expérience menée dans le canton de Berne en 2006 par

Wolter & Messer


Le questionnement

Le questionnement

Une question :

Comment améliorer l’accès à la FC ?

Une hypothèse :

Un financement public de la FPC orienté vers la demande a un effet incitatif sur les individus à participer à la formation continue.

Tester les bons de formation


Les conditions pour qu un financement public de la fpc soit pertinent

Les conditions pour qu’un financement public de la FPC soit pertinent

  • Générer un bénéfice économique

    • Renvoi aux notions de taux de rendement interne public et social

    • Renvoi aux concepts d’efficacité (atteinte d’un objectif) et d’efficience (rapport coûts/bénéfices) des investissements publics :

      Eviter les effets d’aubaine ou de substitution qui prétéritent l’efficacité et l’efficience économiques de l’investissement

  • Prouver la corrélation entre le manque de moyens financiers et la faible participation à la FPC


Le choix de tester les bons de formation

Le choix de tester les bons de formation

La recherche scientifique existante dans le domaine a mis en évidence :

  • Un effet incitatif à participer à la FPC plus important pour cet instrument que pour d’autres

  • Une facilité plus grande à cibler des publics précarisés dans l’accès à la FC :

    améliorer l’efficacité et l’efficience de l’investissement public

    limiter les effets d’aubaine/substitution

  • Un effet de concurrence sur les offreurs de formation

    améliorer l’efficience de l’investissement public


Mise en place de l exp rience

Mise en place de l’expérience

  • Expérience menée en 2006 dans le canton de Berne

  • par le Centre de recherche sur l’économie de l’éducation de l’Université de Berne

  • sous mandat de l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT).

  • L’intérêt de l’expérience est de :

    • mettre en évidence le potentiel des bons de formation,

    • contribuer à l’évaluation de l’efficacité et de l’efficience d’un modèle de financement de la FPC orienté vers la demande.


Dispositif de recherche

Dispositif de recherche

  • But : évaluer l’impact des bons de formation sur la participation des individus à la FPC, en particulier les publics en marge de la formation

  • Comment ?

    En comparant le comportement des individus en matière de participation à la FPC suivant

    (a) qu’ils bénéficient ou non d’un bon de formation

    (b) et de conseil pour élaborer un projet de formation

    (b) en variant la valeur du bon


Dispositif de recherche1

Dispositif de recherche

Groupe experimental

2’437 personnes

Groupe de contrôle

14’000 personnes

  • Pas de bons de formation

  • Pas de conseil

    Source : Messer & Wolter (2009, p. 9)


R sultats de l exp rience

Résultats de l’expérience

  • Profil des bénéficiaires des bons :

    • personnes bien formées

    • aucune disparité constatée entre les classes d’âge

    • accentuation de l’écart entre les femmes et les hommes, en faveur des femmes

    • pas d’impact de l’éloignement du centre de formation

    • accentuation de l’écart entre les personnes avec ou sans activité professionnelle, en faveur des premières


R sultats de l exp rience1

Résultats de l’expérience

  • Les bons ont contribué à augmenter la participation à la FPC des personnes du groupe expérimental (15-20%)

    • la participation a été favorisée par le soutien financier du bon et non par le service de conseil

    • constatation d’une sensibilité au prix

      • plus la valeur nominale du bon est élevée plus son utilisation est importante

      • les personnes actives ont surtout eu recours au bon le plus élevé

      • les personnes sans activité professionnelle ont surtout eu recours au bon de valeur moyenne

      • les bons de CHF 200.– ont été moins utilisés


R sultats de l exp rience2

Résultats de l’expérience

Source : Wolter & Messer (2009, p. 9)


R sultats de l exp rience3

Résultats de l’expérience

  • Effet d’aubaine

    Source : Wolter & Messer (2009, p. 8)


R sultats de l exp rience4

Résultats de l’expérience

  • Les bons les plus économiquement efficaces et efficients sont ceux de CHF 750

    • Les plus utilisés par les personnes sans activité professionnelle

    • Pas ou peu de transfert d’investissement privé sur le public

  • Les bons les moins économiquement efficaces sont ceux de CHF 200

    • Effet d’aubaine de près de 60%

    • Efficacité et efficience de la mesure atteintes surtout pour les publics les moins bien formés et les plus éloignés de la formation


R sultats de l exp rience5

Résultats de l’expérience

  • Concernant le comportement de l’employeur, il n’a pas été constaté de transfert d’investissement privé sur le public :

    « Le nombre de personnes bénéficiant de formations continues payées par leur employeur était le même dans le groupe expérimental que dans le groupe de contrôle. » (Wolter & Messer, 2009, p. 11).

    Ceci est sans doute dû au fait que l’expérience a été limitée dans le temps et dans l’espace.


R sultats de l exp rience6

Résultats de l’expérience

  • Effets sur une activité de formation durable

    Source : Wolter & Messer (2009, p. 12).


R sultats de l exp rience7

Résultats de l’expérience

  • Effet sur le marché de l’emploi

    L’expérience n’a démontré aucun effet positif sur le salaire ou l’employabilité (plus grande sécurité de l’emploi, ni aucun autre effet positif observable) pour le groupe au bénéfice d’un bon ayant participé à la formation

    MAIS

    Manque de recul dû à la durée très courte d’observation


Conclusions majeures de l exp rience

Conclusions majeures de l’expérience

  • Les bons de formation sont un instrument de financement de la FPC orienté vers la demande efficace pour encourager la participation à la FPC :

    • ils peuvent contribuer à augmenter la participation à la FPC (y c. personnes éloignées de la formation);

    • l’incitation financière est plus décisive que le conseil en matière de formation.

  • Les bons de formation sont un instrument de financement de la FPC orienté vers la demande efficient

    • nécessité de tenir compte d’une valeur nominale plancher du bon

  • Aucun effet positif constaté sur le marché du travail qui plaiderait en faveur d’un TRI public de la mesure.

    Observation complémentaire sur le long terme


Recommandations

Recommandations

  • Limiter le soutien public aux personnes qui se caractérisent surtout par un niveau de formation bas

  • et des revenus modestes afin de garantir l’efficacité de l’investissement public

  • Echelonner dans le temps la remise des bons

  • Ne limiter le contenu de la formation que dans les grandes lignes

  • Procéder à des évaluations périodiques du dispositif


R f rences bibliographiques

Références bibliographiques

Aghion, P., & Cohen, E. (2004). Education et croissance. Rapport pour le Conseil d'analyse économique. Paris: La Documentation française.

Aubert, P., Crépon, B., & Zamora, P. (2009). Le rendement apparent de la formation continue dans les entreprises : effets sur la productivité et les salaires. Economie et prévision, 187(1), 25-46.

CEPP (2010). Chèque annuel de formation. Deuxième évaluation sur mandat du Conseil d’Etat. Genève : CEPP, téléchargeable sur internet à l’adresse : http://ge.ch/cepp/evaluation-du-cheque-annuel-de-formation, consultée le 25 janvier 2012.

CSRE (2004). Vers un financement de la formation continue orienté vers la demande. Rapport de tendance n° 7. Aarau: Centre suisse de coordination pour la recherche en éducation.

Diebolt, C., & Trabelsi, J. (2009). Human Capital and French Macroeconomic Growth in the Long Run. Economies et sociétés, 43(5), 901-917.

Eicher, J.-C. (1999). Le coût et le financement de l'éducation. In J.-J. Paul (Ed.), Administrer, gérer, évaluer les systèmes éducatifs (pp. 67-96). Paris: ESF : Editeurs.

Finot, A. (2000). Développer l’employabilité. Paris : INSEP CONSULTING Editions.

Hanhart, S. (2007). Les entreprises suisses : un investissement faible et sélectif dans la formation continue. Formation emploi, 100(65-78).

Keogh, H. (2009). Apprentissage et éducation des adultes en Europe, Amérique du Nord et Israël : état des lieux et tendance. Rapport régional de synthèse. Hambourg: Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie.

OCDE. (2004). Cofinancer la formation tout au long de la vie : Vers une approche systémique. Paris: OCDE.

OFS (2012), La formation continue en Suisse 2011. Microrecensement formation de base et formation continue 2011. Neuchâtel : OFS.

OFS (2010). Participation à la formation continue en Suisse. Premiers résultats du module « Formation continue » de l’enquête suisse sur la population active 2009. Neuchâtel : OFS.

OFS. (2008a). Le soutien des entreprises à la formation continue. Une analyse de l'enquête suisse sur la population active de 2006. Neuchâtel: OFS.

OFS. (2008b). Personnes empêchées de participer à la formation continue. Une analyse de l'enquête suisse sur la population active de 2006. Neuchâtel: OFS.

Paul, J.-J. (2007). Economie de l'éducation. Paris: Armand Colin.

Wolter, S. C., & Messer, D. (2009). Formation continue et bons de formation. Résultats d'une expérience menée sur le terrain. Berne: OFFT.


  • Login