Schéma de développement culturel
Download
1 / 16

Commission 2 culture - PowerPoint PPT Presentation


  • 78 Views
  • Uploaded on

Schéma de développement culturel 2008/2009/2010. Commission 2 culture/patrimoine – habitat – vie sociale Schéma de développement culturel SMPMQ – Albias, le 16 mars 2010. Points abordés : Bilan 2009 Enjeux et cadre d’actions 2010 Projets proposés pour un financement schéma culturel

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Commission 2 culture' - gannon


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Schéma de développement culturel

2008/2009/2010

Commission 2

culture/patrimoine – habitat – vie sociale

Schéma de développement culturel

SMPMQ – Albias, le 16 mars 2010

  • Points abordés :

  • Bilan 2009

  • Enjeux et cadre d’actions 2010

  • Projets proposés pour un financement schéma culturel

  • Maquette financière


Bilan année 2009 – Année 2 du schéma culturel

  • 12 projets ont été financés dans le cadre du schéma culturel – 3 autres projets ont été accompagnés techniquement sans incidence sur la maquette financière : Lenga Viva, Samba al Païs, le Lycée Clairfoyer

  • 9 ont été évalués et intégrés au bilan global

  • 6 projets sur 12 étaient déjà financés en 2008

  • 4 projets d’investissement suivi en 2009 :La cuisine, le Florida, le Sacré Cœur, Etude de valorisation du château de Bioule


Bilan financier 2009
Bilan financier 2009

La sous évaluation des contributions en nature minore le soutien des collectivités locales au projet :

Les subventions en nature des Communes et Intercommunalités sont largement sous estimées : tous les porteurs de projets ne prennent pas en compte les mises à dispositions de salles, de personnels, de matériel ni les coûts de fonctionnement. Une délibération type sera proposée aux collectivités par le SMPMQ lors du prochain comité syndical.


Bilan financier 2009(suite)

  • Éléments d’analyse :

  • La Région et le Département co financent les projets à parité, à 16% et à 12,4% si l’on ne prend en considération que les subventions aux associations

  • Les Communes et Intercommunalités subventionnent les associations à hauteur de 10%

  • L’implication financière des collectivités locales (MO publique + sub aux assos) est de 16,7%



Ancrage géographique des projets – Éléments d’analyse

  • 1 projet inscrit géographiquement ses actions à l’échelle du Pays : Les Hivernales du documentaire (8 Communes concernées)

  • Le Festival sous couverture porté par l’association Mosaïque en val s’inscrit dans 3 CC du Pays et concerne 3 communes. Ce projet s’est particulièrement développé grâce aux partenariats avec les réseaux de lecture publique. En 2008, il ne concernait que la Commune de St Antonin.

  • 20 communes différentes ont bénéficié d’actions sur 49 – ce qui représente 73 % de la population du territoire (34 481 habitants)

  • CCTVA : Nègrepelisse, Bioule, Albias, Bruniquel, Vaïssac, Montricoux

  • CCQC : Caussade, Montalzat, Mirabel, Molières, Puylaroque, Montpezat, Monteils, Septfonds, Réalville

  • CCQRGA : St Antonin, Parisot, Caylus

  • CCQV : Monclar, La Salvetat

  • Les Communes le plus souvent concernées par les actions proposées (9 projets)

  • Caussade : 7 / 9

  • Nègrepelisse : 4 / 9

  • St Antonin : 4 /9

  • Puylaroque : 3 /9

  • Caylus, Parisot, Montricoux et Septfonds : 2 / 9

  • La CC du Quercy Vert est un peu en retrait tant du point de vue des porteurs de projets, que de la répartition géographique des projets.


Le rayonnement géographique des projets ou la capacité des porteurs de projets à ancrer leurs actions au-delà du Pays

Tarn-et-Garonne 

Montauban : 2 projets, Offenbach et La Cuisine

Gasques : 1 projet, l’APICQ

Régional et au-delà

1 projet, La Cuisine (Toulouse, Paris, Lyon et St Etienne)

Le rayonnement des projets lié à la fréquentation

T&G : 1 projet, lecture CCTVA (notamment grâce au partenariat avec Confluences)

Départements voisins (Lot/ Aveyron/ Tarn) : 2 projets (Hivernales et APICQ)

Au-delàdont Toulouse : 5 projets, La Cuisine, Offenbach, Les Hivernales, Mosaïque en Val, Les Amis de la Moutardière

Le Rayonnement des projets qui rejoint la notion de notoriété, est un facteur d’attractivité du territoire.


Complémentarité/ diversité domaines et actions porteurs de projets à ancrer leurs actions au-delà du Pays

Répartition des projets par disciplines artistiques

Éléments d’analyse :

- Les projets touchent de manière complémentaire l’ensemble des disciplines artistiques permettant de garantir une offre culturelle diversifiée sur le territoire.

- Deux grandes familles prédominent : celle des arts visuels (arts plastiques et audiovisuel) et celle de la lecture publique et du livre.


Répartition des projets par nature de l’action porteurs de projets à ancrer leurs actions au-delà du Pays

  • Eléments d’analyse :

  • Les projets se caractérisent par leur transversalité : chaque projet touche à au moins 3 domaines d’action différents.

  • De plus, les projets sont complémentaires, en ce sens qu’ils touchent conjointement à tous les domaines d’actions.

  • Trois pôles d’actions apparaissent toutefois, de façon récurrente dans chaque projet : la médiation, la sensibilisation et la diffusion.


La question des publics évolue porteurs de projets à ancrer leurs actions au-delà du Pays

  • Des constats

  • 9 /9 projets mettent en place des ateliers ou des partenariats pédagogiques dans le cadre scolaire ou péri scolaire (majoritairement scolaires) mais à des niveaux différents, plus ou moins ponctuels.

  • Les informations sont lacunaires : peu de précisions dans les bilans fournis. L’évaluation s’affine avec l’expérience.

  • Eléments d’analyse :

  • Les projets ont ciblé de manière satisfaisante les actions en faveur du jeune public. En effet, tous mènent des actions de médiation à destination de ce public. On note ainsi, que 17% des personnes concernées par les actions en 2009 sont des scolaires.

  • Toutefois, sont à renforcer les actions ciblées en faveur des autres publics (en particulier personnes âgées et nouveaux arrivants). En effet, en 2009, seulement 3 projets sur 9 mènent de manière plus ou moins directe des actions en faveur des autres publics. L’élargissement des publics reste donc un enjeu pour 2010.


Éléments d’analyse de la stabilité porteurs de projets à ancrer leurs actions au-delà du Pays

Fonctionnement des structures : moyens humains mobilisés pour le projet évalué

Eléments d’analyse :

- 4 structures ont employé des salariés permanents pour leur fonctionnement et le suivi du projet. Cette problématique reste un enjeu en vue d’une stabilisation de l’offre culturelle sur le territoire. Toutefois, on peut noter que les emplois permanents sont des contrats à durée déterminée, fragilisant la structure.


Occurrence / régularité : repère public porteurs de projets à ancrer leurs actions au-delà du Pays

Répartition à l’année des actions sur le territoire

Nombre d’actions

Eléments d’analyse :

- Les projets mènent de manière complémentaire des actions régulières sur le territoire, permettant de garantir une offre culturelle stable durant toute l’année.


Quels enseignements pour 2008/2010 et quel projet pour 2011/2013 ? L’évaluation du schéma culturel

Les 6 grands enjeux pour 2010

  • Développer les actions en direction des scolaires n’est plus une priorité – S’assurer de la qualité des propositions et de la co construction des projets avec les enseignants est devenu l’enjeu.

  • Développer les coopérations avec le péri scolaire et les passerelles avec

    le scolaire devient également un enjeu.

  • Développer l’offre aux autres publics, les adultes et les jeunes est également un enjeu comme l’élargissement des publics du point de vue de la mixité sociale et générationnelle.

  • Structurer un projet sur le patrimoine rural, transversal pour préserver,

    rendre accessible et animer

  • Encourager la prise en compte du développement durable dans les projets

    culturels (éco responsabilité/ mobilité/ viabilité des structures et projets)


Le cadre d’action 2010 2011/2013 ? L’évaluation du schéma culturel

  • Valoriser et communiquer les ressources et initiative existantes sur le territoire pour une mise en réseau des acteurs et équipements et une meilleure diffusion des actions et des productions locales

  • - Élaboration du guide des acteurs culturels

  • - Réalisation du guide des manifestations culturelles + Newsletter Pays

  • - Amélioration de l’agenda en ligne

  • - Encourager la communication via Sortir en T&G

  • - Structurer les partenariats avec les médias locaux

  • - Accompagner les porteurs de projets en vue d’optimiser leur communication

  • Patrimoine culturel : restitution de l’appel à projet sur le patrimoine en terre, réflexion et élaboration d’un projet territorial transversal sur le patrimoine rural (suite des Rencontres de l’APICQ)

  • - Restitution appel à projets « Regards sur notre patrimoine » dans le cadre des Ecorencontres Habitat Energie du CPIE MQ :

  • Exposition des productions sélectionnées

  • Organisation de conférences en lien avec le CPIE

  • Organisation d’animations et de visites de sites

  • - Construite un projet territorial sur le patrimoine rural suite aux Rencontres des acteurs du patrimoine rural organisées par l’APICQ


3. Mettre en œuvre une politique d’offre culturelle et de médiation dans les domaines du livre et de la lecture, des arts visuels et du patrimoine dont la culture occitane

- Programmation artistique et culturelle de La Cuisine

- Programmation artistique et culturelle du Fond et la Forme

- Programmations des réseaux de lecture publique CCTVA et CCQC

- Festival du livre d’artiste Sous couverture, association Mosaïque en val

- [email protected], association REEL

- restitution de la recherche action « Jeunes, dynamiques culturelles et territoriales » avec le laboratoire de recherche Dynamiques Rurales, Laurence Garcia Catala, doctorante et auteur de la recherche et La ligue de l’enseignement

  • Soutenir et développer l’offre de spectacle vivant comme l’accès et les projets mis en œuvre par des professionnels ou de niveau professionnel

  • - festival Lyrique des châteaux de Bruniquel (Offenbach), Compagnie de la Tour Brunehaut 

  • - Les transports culturels, association O’Babeltut

  • - Les Cabrioles d’automne, ADDA 82 (La Salvetat, Montpezat, Puylaroque)


6. médiation dans les domaines du livre et de la lecture, des arts visuels et du patrimoine dont la culture occitaneMettre en œuvre une méthode d’évaluation du schéma culturel pour les 3 1ères années de convention

- proposer une analyse des 2 1ères années de convention culturelle et proposer une méthode d’évaluation (stage de Sophie Palomba)

- Mener l’évaluation 2010 et des 3 années de convention avec l’ADEFPAT

5. Encourager la prise en compte du Développement durable dans les projets culturels intégrant les 3 piliers du DD (social, environnemental et économique) - Mise en œuvre d’un projet de coopération Culture et Développement durable avec le Pays de l’Albigeois et des Bastides et le PNR des Causses du Quercy - Poursuivre le projet de mécénat collectif et territorial visant à conforter projets, structures et emplois


ad