L cole quel rythme l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 66

L’école à quel rythme ? PowerPoint PPT Presentation


  • 121 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Vendredi 19 novembre 2004 IUFM site d’Orléans-St Jean. L’école à quel rythme ?. Faire le point sur les rythmes biologiques, les contextes des rythmes d’apprentissage et l’aménagement des rythmes scolaires. Hubert MONTAGNER L’Enfant : la vraie question de l’école Paris - O.Jacob - 2002.

Download Presentation

L’école à quel rythme ?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L cole quel rythme l.jpg

Vendredi 19 novembre 2004

IUFM site d’Orléans-St Jean

L’école à quel rythme ?

Faire le point sur les rythmes biologiques,les contextes des rythmes d’apprentissageet l’aménagement des rythmes scolaires

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Hubert montagner l enfant la vraie question de l cole paris o jacob 2002 l.jpg

Hubert MONTAGNERL’Enfant : la vraie question de l’écoleParis - O.Jacob - 2002

  • « Pour lutter contre l’échec scolaire,une priorité : mieux comprendre l’enfant.Et une obligation : refonder les pratiques sur les savoirs les plus actuels. »

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Rythmes scolaires l.jpg

RYTHMES SCOLAIRES

  • L’expression est ambiguë.

  • = progression des élèves dans leurs apprentissages

  • = rythmes de l’environnement(alternance des moments de repos et d’activités imposés par l’école emploi du temps, vacances, calendriers scolaires…)

  • = rythmes propres aux enfants en situation scolaire(variations périodiques des processus physiologiques, physiques ou psychologiques propres aux individus  rythmes biologiques)

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Rythmes scolaires4 l.jpg

RYTHMES SCOLAIRES

  • Aujourd’hui, il est reconnu que l’enfant vit selon ses rythmes biologiques et/ou psychologiques dans un environnement rythmé naturellementou socio-culturellement.

  • « L’homme est rythmes et vit dans les rythmes. »Testu 1996

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Rythmes scolaires5 l.jpg

RYTHMES SCOLAIRES

  • Loi essentiellede lachronobiologieet de lachronopsychologie:

  • N’IMPORTE QUI NE PEUT PAS FAIRE N’IMPORTE QUOI N’IMPORTE QUAND

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Question l.jpg

Question

  • Comment aménager les rythmes de l’école pour les faire coïncider au mieux avec les rythmes biologique et social de l’enfant ?

  • Peut-être devrait-on plutôt parler d’aménager le temps pour que les rythmes soient mieux synchronisés ?

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Les rythmes l.jpg

Les rythmes…

  • Les rythmes biologiques

  • sommeil et alimentationcomportement, vigilance, attention, mémoire

  • 

  • Les rythmes de l’école

  • Journée, semaine ou année scolaires

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Programme l.jpg

programme

  • 13h45-15h00 - « biorythmes » à l’école

  • 15h00-15h15 - « pause parking »

  • 15h15-16h15 - rythmes de l’école

  • 16h15-16h30 - ultimes échanges

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Biorythmes l cole l.jpg

« BIORYTHMES »À L’ÉCOLE

Sommeil et Alimentationrythmes circadiens

Attention et Apprentissagerythmes ultradiens

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Rythmes circadiens l.jpg

RYTHMESCIRCADIENS

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Sommeil l.jpg

SOMMEIL

  • Rythme biologique de basede l’espèce humaineet de la plupart des espèces animales

  • Entre 24h et 25halternance jour/nuit et lumière/obscurité

  • Mécanismes veille/sommeilcomplexes et pas totalement élucidéson ne peut survivre très longtemps sans dormir

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Sommeil12 l.jpg

SOMMEIL

  • Qu’est-ce que le sommeil ?

  • Une série de cycles de 1h30 à 2h chacun.

  • Le nombre de cycles est identique chez une même personne et peut varier d’une personne à l’autre (« petits et grands dormeurs »).

  • Certains signes annoncent l’endormissement…

  • Bâillements, paupières lourdes, fléchissement de la nuque…

  • C’est l’heure : en route…

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide13 l.jpg

Le train du sommeil : les 5 stades du sommeil

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Sommeil14 l.jpg

SOMMEIL

  • À quoi ça sert de dormir ?

  • Le sommeil profond représente 75 à 80%de la durée d’un cycle.

  • Pendant ce sommeil profond, l’hypophyse sécrète l’hormone responsable de la croissance et également réparatrice de la fatigue physique.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Sommeil15 l.jpg

SOMMEIL

  • À quoi ça sert de dormir ?

  • Au cours du sommeil paradoxal (période des rêves fantasques), la sécrétion des hormones sexuelles, les manifestations du comportement sont importantes.

  • Cette phase est prépondérante dans la construction de la sexualité, de l’affectivité(et certainement sur la « mémorisation »)

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide16 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Sommeil17 l.jpg

SOMMEIL

  • Combien de temps dort-on ?

  • En fonction

  • des individus

  • de leur âge

  • de leur milieu de vie

  • du contexte « socio-culturel »

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide18 l.jpg

La durée moyenne du sommeil

sommeil nocturnesommeil diurne

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide19 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Les troubles fr quents l.jpg

LES TROUBLES FRÉQUENTS…

  • Parmi les troubles du sommeil les plus fréquemment décrits,figurent les difficultés, refus ou autres perturbations du coucheret de l'endormissement, les réveils spontanés répétés dans la nuitainsi que les perturbations paroxystiques du sommeil telles que les terreurs nocturnes et les cauchemars.

  • On estime que vers 3-4 ans, 22 a 29 % des enfants ont des problèmes de sommeil. 15 % ont des difficultés d'endormissement et 23 % se réveillent régulièrement. A 5 ans, encore 19% des enfants se réveillent au moins une fois dans la nuit et 38 % ont régulièrement des cauchemars.

  • Ces problèmes s'estompent en général avec l'âge, tandis que d'autres apparaissent à l'adolescence, tels que des insomnies.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide21 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Aux cons quences f cheuses l.jpg

…AUX CONSÉQUENCES FÂCHEUSES

  • Le déficit en sommeil nocturne se traduitpar une non-vigilance, voire une somnolence, des faibles capacités d'attention, surtout en début de matinée, et d'autre part, par de faibles performances des enfantsaux tests et tâches scolaires.

  • Sans qu'on puisse établir de façon sûre une relation de cause à effet, les troubles du sommeil apparaissent également comme plus fréquents chez les enfants présentant des signes d'hyperactivité et un déficit de l'attention.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Cons quences l.jpg

Conséquences

  • 1979- 3074 enfants - 7-8 ans

  • Les différences garçons-filles ne sont pas significatives.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Cons quences24 l.jpg

Conséquences

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La sieste le sommeil diurne l.jpg

LA SIESTEle sommeil diurne

  • Le besoin de faire la sieste est variable d’un enfant à l’autre.

  • Chez les petits (TPS-PS), la sieste est un complément au sommeil nocturne ; elle correspond le plus souvent à un cycle de sommeil (entre 1h et 1h30).

  • Il est important que les enfants se couchent au moment des premiers signes d’endormissement.Plus les enfants sont jeunes et plus ces signes apparaissent tôt.

  • Il est souhaitable d’éviter que les enfants entrentdans un 2ème cycle de sommeil.Ceci peut arriver chez les enfants qui sont en dette de sommeil nocturne.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La sieste le sommeil diurne26 l.jpg

LA SIESTEle sommeil diurne

  • Des études de Hubert Montagner ont montréque pour les 3-4 ans, la durée de la siestevarie de 4-5 minutes à 130 minutes environ !

  • MONTRER L’EXEMPLE

  • NE JAMAIS ASSOCIER LE SOMMEILÀ UNE PUNITION ou À UNE SANCTION

  • L'idéal serait pour les enfants de se réveiller presque spontanément,grâce à des bruits ambiants non agressifs qui leur permettent de sortirdu sommeil lorsqu'il redevient léger.

  • Quelques enfants de cet âge n'ont plus besoin de dormir : ils sont rares, mais il faut respecter leur différence !

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La sieste le sommeil diurne27 l.jpg

LA SIESTEle sommeil diurne

  • Chez les plus grands(MS - GS ou CP), il serait bon de permettre à ceux qui en ont besoin de faire la sieste.

  • Si ce n’est pas possible, on peut prévoir une séance de relaxation qui aura un effet bénéfique pour la fin de la journée (elle ne doit pas dépasser plus de 20 min. ce qui correspond aux deux premiers stades du sommeil)

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


L alimentation l.jpg

L’ALIMENTATION

L’enfant a des besoins nutritionnels élevés du fait de sa croissance.Mais ces besoins sont variablesd’un sujet à l’autre.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Des erreurs l.jpg

DES ERREURS

Qualitativestrop de sucres, trop de graisses, pas assez de vitamines et de minéraux

Quantitativessurconsommation (grignotage, rations trop importantes, …)

De rythmele petit déjeuner est souvent trop léger, voire inconsistantle déjeuner est souvent hypercalorique avec excès protéique et lipidiquele goûter est souvent réduit à des sucreries ou une pâtisseriele dîner est trop copieux, avec une ration protéique souvent excessive

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


L alimentation30 l.jpg

L’ALIMENTATION

Pour avoir une bonne croissance, l’enfant doit absorber chaque jour un élément de chacun des groupes suivants :

Viandes, poissons, œufs

Lait et dérivés

Légumes et fruits

Féculents

Graisses

Eau

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


L alimentation31 l.jpg

L’ALIMENTATION

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


L alimentation32 l.jpg

L’ALIMENTATION

  • Des études ont montré que les besoins énergétiques de l’organisme étaient plus importants dans la première partie de la journée.

  • Ces besoins correspondent à l’énergie dépenséepour le maintien du métabolisme de base (fonctionnement des organes vitaux).

  • IMPORTANCE DU PETIT DÉJEUNER

  • QUESTION DE LA COLLATION

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La collation l.jpg

LA COLLATION

  • Avis rendu par l’agence de sécurité sanitaire des aliments (AFSA)

  • « de par sa composition, son horaire, son caractère systématique et indifférencié, la collation matinale à l’écolen’est pas justifiée et ne constitue pas une réponse adaptéeà l’absence de petit déjeuner des élèves.Cette prise alimentaire supplémentaire est à l’origine d’un excès calorique qui ne peut que favoriser l’augmentationde la prévalence de l’obésité constatée depuis trente ans ».

  • Concernant le lait, distribué en maternelle, l’AFSA estime« qu’il n’existe pas d’insuffisance d’apport caloriqueau sein de la population concernée », et que cette distribution n’est donc pas justifiée.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La collation34 l.jpg

LA COLLATION

  • PRINCIPES

  • ne pas la supprimer

  • la proposer le plus tôt possible dans la matinée

  • assurer l’équilibre

  • ne pas en faire un temps pédagogique quotidien

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Biorythmes l cole35 l.jpg

« BIORYTHMES »À L’ÉCOLE

Sommeil et Alimentationrythmes circadiens

Attention et Apprentissagerythmes ultradiens

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Rythmes ultradiens l.jpg

RYTHMESULTRADIENS

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Comportement l.jpg

COMPORTEMENT

  • Des travaux scientifiques ont montré la corrélation entre sécrétion deshormones cortico-surrénaliennes(17-OHCS)et variations du comportement des enfants au cours de la journée.

  • Ces hormones jouent un rôle important dans la défense de l’organisme.

  • Ce sont les « hormones du stress ».

CORTISOL

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Comportement38 l.jpg

COMPORTEMENT

  • Maximum de sécrétion du cortisol dans le sang vers 7h du matin avec un pic urinaire (élimination) 2h après…

  • Chez les enfants de moins de 6 ans, ce pic urinaire persiste de 9h à 11h.

  • Fréquence maximale des agressions, des pleurs et des isolements entre 10h et 11h.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Comportement39 l.jpg

COMPORTEMENT

  • Tout se passe comme si les glandes surrénales étaient sollicitées lors des moments de stress :

  • passage de la famille à la structure d’accueilsaturation des échanges sociaux…

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Comportement40 l.jpg

COMPORTEMENT

  • Il est donc important d’organiser des moments de détente (20 min. environ)au cours de ces périodesde grandes difficultés

  • diminution des conduites agressives

  • augmentation des comportements de coopération

     attention plus soutenue

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Vigilance tat d veil actif l.jpg

VIGILANCEétat d’éveil actif

  • Période de démarrage au début de la journée9h-9h30« échauffement » physique et intellectuel30 minutes environne permet pas d’aborder les tâches les plus difficiles

  • Fin de matinée et début d’après-midi11h30-15hBaisse de l’activiténe permet plus d’aborder les tâches les plus difficilesActivités non évaluées ne demandant pas de performance

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide42 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide43 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide44 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide45 l.jpg

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Et la r cr l.jpg

ET LA RÉCRÉ ?

  • Temps de rupture, la récréation doit, à la fois, s’inscrire dans l’équilibre du temps de la classe et être positionnée en fonction de la courbe de performances de l’enfant.

  • Arrêté du 25 janvier 2002 (BOEN HS n°1 du 14 février 2002)

  • Article 4-L’horaire moyen consacré aux récréations est de 15 minutes par demi-journée à l’école élémentaire. Cet horaire doit s’imputer de manière équilibrée dans la semaine sur l’ensemble des domaines disciplinaires. À l’école maternelle, le temps des récréations est compris entre 15 et 30 minutes par demi-journée.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Attention temps pass une t che l.jpg

ATTENTIONtemps passé à une tâche

  • Sa durée varie en fonction de l’âge de l’enfant,de la tâche elle-même et de l’environnement.

  • GS : 15 à 20 min.

  • CP-CE2 : 20 à 30 min.

  • CM1 : 25 à 35 min.

  • CM2 : 30 à 40 min.

  • À l’intérieur de ces périodes d’attention, il y a des courts moments de déconnexion…

  • … quelques secondes à plusieurs minutes.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Pause parking l.jpg

PAUSE « PARKING »

  • L’expression est de Mme J.Bouton

  • Réapprendre à dormir - ESF - 1974

  • = moment de retrait correspondant au changement de l’activité du cerveau qui réapparaît à la fin de chaque cycle de base ( 100 minutes).

  • chez l’enfant comme chez l’adulte

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Pause parking49 l.jpg

PAUSE « PARKING »

  • C’est le moment où l’on sent la nécessité de décrocher,où il n’est plus possible de se concentrer.

  • Chez l’enfant, et surtout le jeune enfant, ce besoin se traduit par un moment où il se coupe de ce qui l’entoure, où il a tendance à fermer les yeux et à se replier sur lui-même.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Pause parking50 l.jpg

PAUSE « PARKING »

  • Chez les élèves « fragiles », ces moments sont plus nombreux que chez les élèves « performants ».

  • Il est donc important que l’enseignant prenne le temps de délivrer ses consignes, de les répéter et de les faire répéter.

  • Il semble essentiel d’alterner les périodes de travail soutenu et de repos, d’activité intellectuelle et de d’activité physique.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Les rythmes de l cole l.jpg

LES RYTHMES DE L’ÉCOLE

Semaine scolaire

Année scolaire

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Rythmes infradiens l.jpg

RYTHMESINFRADIENS

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Les rythmes scolaires l.jpg

Les rythmes scolaires

  • Les lois de 1882 fixaient déjà la semaine scolaireà 5 jours, libérant une journée, le jeudi,pour l’éducation religieuse.

  • Le jeudi a été remplacé par le mercredi.

  • Puis la possibilité a été donnée, dans certaines zones, de reporter les cours du samedi au mercredi, libérant ainsi deux jours consécutifs en fin de semaine.

  • Enfin, avec la semaine de quatre jours on obtient un rythme de deux jours de classe, un jour de repos, deux jours de classe, deux jours de repos…

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Le code de l ducation l.jpg

Le code de l’éducation

  • Article L141-3

  • Les écoles élémentaires publiques vaquent un jour par semaine en outre du dimanche, afin de permettre aux parents de faire donner, s’ils le désirent, à leurs enfants l’instruction religieuse, en dehors des édifices scolaires.

  • Article L521-1

  • L'année scolaire comporte trente-six semaines au moins réparties en cinq périodes de travail, de durée comparable, séparées par quatre périodes de vacance des classes. Un calendrier scolaire national est arrêté par le ministre chargé de l'éducation pour une période de trois années. Il peut être adapté, dans des conditions fixées par décret, pour tenir compte des situations locales.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Les am nagements possibles l.jpg

Les aménagements possibles

  • Le décret n° 90-788 du 6 septembre 1990, concernant « l’organisation et le fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires » permet, par l’ajout d’un article 10-1 du 22 avril 1991, aux Inspecteurs d’académied’aménager le temps scolaire, sur proposition du Conseil d’École, en dérogeant à la réglementation nationale, sans que cela puisse modifier :

  • • le nombre de périodes de travail et de vacances scolaires, ni l’équilibre de leur alternance ;

  • • la durée effective totale des périodes de travail ;

  • • le nombre d’heures d’enseignement, et leur répartition par discipline ;

  • • l’organisation des journées de plus de six heures d’enseignement ;

  • • l’organisation des semaines de plus de 27 heures d’enseignement ;

  • • l’organisation des semaines scolaires de plus de cinq jours.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La semaine de 4 jours l.jpg

La semaine de 4 jours

  • La semaine comporte quatre journées de 6 heures.

  • Ce sont entre dix et douze jours de cours qui doivent être récupérés, ce qui implique une amputation sur le temps des vacances (une semaine et demie au lieu de deux), l’année scolaire pouvant être allongée en juillet et la rentrée anticipée au cours de la dernière semaine d’août.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La semaine de 4 jours57 l.jpg

La semaine de 4 jours

  • Elle n’est pas satisfaisante dans la plupart des cas.

  • Les enseignants ont tendance à faire en 4 joursce qu’ils faisaient en 4 jours et demi.

  • La récupération du temps s’accompagned’un fort absentéisme.

  • « Démobilisation » des enfants.

  • Dans les milieux populaires, les enfants peuvent risquer d’être livrés à eux-mêmes en l’absence d’activités organisées.

  • Ne pose pas de problème aux « bons élèves » et moins lorsque les enfants bénéficient d’un accompagnement à la scolarité.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La semaine de 4 jours et demi semble tre la meilleure solution l.jpg

La semaine de 4 jours et demi semble êtrela meilleure solution.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


La semaine de 4 5 jours l.jpg

La semaine de 4,5 jours

  • • aménagement de la journée de classeavec réduction des horaires d’enseignement, l’organisation d’activités péri-scolaireset la récupération des heures dues sur les tempsde petites vacances ou pendant les vacances d’été ;

  • • report des cours du samedi matinau mercredi matin.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Slide60 l.jpg

Le remplacement du samedi matin par le mercredi matin aurait globalement peu d’influence sur le niveau des performances des élèves mais peut-être pourrait-il générer une dette de sommeil. L’allongement du week-end s’accompagne d’un allongement de la période de remise en route en début de semaine.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


L ann e scolaire l.jpg

L’ANNÉE SCOLAIRE

  • « 7 + 2 »

  • difficile à finaliser et rarement respectépressions sociales

  • 2 semaines de coupure = minimum

  • Pendant la première semaine :grande variabilité du rythme veille-sommeilcomportements sociaux difficilesagression, instabilité, agitation

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


L ann e scolaire62 l.jpg

L’ANNÉE SCOLAIRE

  • Le moment de plus grandes difficultésse situe en février-mars(pendant cette période les courbes circadiennes de sécrétion de 17-OHCS sont à leur maxi, la proportion d’enfants malades plus élevée, la fréquence des agressions et des comportements de somnolence importante)

  • Prévoir des périodes de détente plus longues et plus fréquentes pendant la période hivernale.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Conclusion l.jpg

CONCLUSION

  • Toute population d’enfants est, par définition, hétérogène.

  • L’étude des rythmes de l’enfant ne permet pas de donner de véritables recettes d’emplois du temps, idéaux pour l’efficacité scolaire.

  • De nombreux paramètres vont interférer : les comportements affectifs, les motivations, les types de demandes adressées à l’enfant, l’enseignant, les parents…

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Conclusion64 l.jpg

CONCLUSION

  • Le sommeil est un rythme de base.

  • S’il n’est pas respecté dans sa qualité et dans sa quantité, cela aura une influence sur les rythmes de la journée.

  • Savoir qu’il existe des moments de plus grande vigilance, de plus grande disponibilité à l’égard de certaines activités intellectuelles, est important pour les enseignants et les parents.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Conclusion65 l.jpg

CONCLUSION

  • Chaque enseignant peut réfléchirsur l’aménagement de la journée de classeen fonction des données scientifiquessur les rythmes.

  • Mais il est bien évident que tout aménagement ne concerne pas que l’Éducation nationale.

  • La modestie reste donc de rigueur !

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


Bibliographie l.jpg

Bibliographie

  • Les rythmes de l’enfant

  • Bulletin trimestriel de l’ADOSEN, juin 2002 ;

  • Enquête : les rythmes scolaires

  • le Monde de l’Éducation, n° 169 mars 1990 ;

  • Aménagement hebdomadaire du temps scolaire et variations périodiques de performances intellectuelles

  • François Testu, Enfance tome 39, n°4, 1986 ;

  • Les rythmes de vie des Enfants & des adolescents

  • références documentaires, JPA et CNDP.

information sur les rythmes - vendredi 19 novembre 2004

Formation des nouveaux directeurs - IUFM site d’Orléans-St Jean


  • Login