Vie et mort des cellules dans les tissus l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 25

Vie et mort des cellules dans les tissus PowerPoint PPT Presentation


  • 68 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Vie et mort des cellules dans les tissus. L'épiderme et son renouvellement par les cellules souches Épithélium sensoriel Voies aériennes et intestin Vaisseaux sanguins et cellules endothéliales Renouvellement par des cellules souches multipotentes : la formation des cellules sanguines

Download Presentation

Vie et mort des cellules dans les tissus

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Vie et mort des cellules dans les tissus l.jpg

Vie et mort des cellules dans les tissus

L'épiderme et son renouvellement par les cellules souches

Épithélium sensoriel

Voies aériennes et intestin

Vaisseaux sanguins et cellules endothéliales

Renouvellement par des cellules souches multipotentes : la formation des cellules sanguines

Genèse : modulation et régénération du muscle squelettique

Les fibroblastes et leurs transformations : la famille des cellules du tissu conjonctif

Ingénierie des cellules souches


Ii pith lium sensoriel l.jpg

II - Épithélium sensoriel

  • Autre type d’épithélium qui recouvre notre corps

  • Tourné vers le monde extérieur

  • Sert d’organe des sens

    • Odeurs

    • Sons

    • Images

    • (Saveurs

    • Sensations)

  • Points communs

    • Même origine embryologique : ectoblaste

    • Comme la peau

    • Structure de base commune

    • Gènes de développement proches

    • Organisation épithéliale…

  • …mais organisation très différente de celle de l'épiderme ou des glandes


Organes des sens l.jpg

Organes des sens

  • Organes complexes

  • Réception d’un signal par un dispositif élaboré

  • Filtration et concentration du signal

  • Épithélium sensoriel

  • Arrive au système nerveux


Pith lium sensoriel l.jpg

Épithélium sensoriel

  • Composant clé de l’organe des sens

  • Petit par rapport à l’appareil qui le soutient

  • Partie la plus conservée pendant l’évolution (vertébrés et invertébrés)


Cellules sensorielles l.jpg

Cellules sensorielles

  • Contenues dans l’épithélium sensoriel

  • Sont des tarnsducteurs

  • Transforment le signal extérieur en influx nerveux


Les cellules sensorielles l.jpg

Les cellules sensorielles

  • Nez : neurones sensoriels olfactifs

  • Oreille : cellules ciliées auditives

  • Œil : photorécepteurs

  • Sont des neurones ou apparentés

  • Au pôle apical

  • Structure spécialisée

    • Détecte le signal extérieur

    • Convertit le stimulus en potentiel de membrane

    • Synapse avec des neurones qui relaient l’information sensorielle à des structures spécifiques du cerveau


Organisation des organes des sens l.jpg

Axone

Axone

Dendrite

Axone

Dendrite

Axone

Dendrite

Axone

Organisation des organes des sens


Organisation des organes des sens8 l.jpg

Organisation des organes des sens


Slide9 l.jpg

Plan

  • Olfaction

  • Audition

  • Vision


1 olfaction l.jpg

1 – Olfaction


Pith lium olfactif l.jpg

Épithélium olfactif

  • Neurones sensoriels olfactifs

  • Cellules de soutien

  • Cellules basales (= cellules souches des neurones)


Fig 15 43 l.jpg

fig. 15-43

Neurones récepteurs de l’olfaction


1 neurones sensoriels olfactifs l.jpg

1 - Neurones sensoriels olfactifs

  • Appartiennent à l'épithélium olfactif

  • Pôle apical

    • Cils immobiles modifiés (6 à 8)

    • Récepteurs aux molécules odorantes

  • Pôle basal

    • Axone

    • Vers le cerveau

  • Durée de vie = 1-2 mois  remplacement par les cellules basales


2 cellules de soutien l.jpg

2 - Cellules de soutien

  • Traversent toute la hauteur de l’épithélium

  • Séparent les neurones sensoriels olfactifs les ns des autres

  • Mêmes propriétés que les cellules gliales du système nerveux central


3 cellules basales l.jpg

3 - Cellules basales

  • Cellules souches des neurones olfactifs


Film liquidien l.jpg

Film liquidien

  • Maintient les cellules humides

  • Rôle de protection

  • Glandes


Fig 22 10 a l.jpg

fig. 22-10 (A)

Épithélium olfactif


Fig 22 10 b l.jpg

fig. 22-10 (B)

Neurones olfactifs chez une souris génétiquement modifiée (gène codant pour LacZ inséré dans le locus d’un récepteur olfactif)

  • Toutes les cellules qui expriment ce récepteur fabriquent maintenant en plus l’enzyme LacZ.

  • On peut détecter LacZ grâce à la couleur bleue du produit de la réaction enzymatique qu’il catalyse

  • Les corps cellulaires des neurones marqués sont en bleu sombre

  • Les axones sont en bleu pâle


Fig 22 10 b explication pith lium olfactif l.jpg

fig. 22-10 (B) Explication : épithélium olfactif

  • Souris génétiquement modifiée : gène codant pour LacZ inséré dans le locus d’un récepteur olfactif

  • Toutes les cellules qui expriment ce récepteur fabriquent maintenant en plus l’enzyme LacZ.

  • On peut détecter LacZ grâce à la couleur bleue du produit de la réaction enzymatique qu’il catalyse

  • Les corps cellulaires des neurones marqués sont en bleu sombre

  • Les axones sont en bleu pâle


Neurophysiologie de l olfaction l.jpg

Neurophysiologie de l’olfaction

  • Un neurone n’exprime probablement qu’un seul gène de récepteur olfactif parmi les centaines du génome

  • Indépendamment de l’odeur la réponse de chaque neurone olfactif est la même : salve de potentiels d’action en direction du cerveau


Les glom rules olfactifs l.jpg

Les glomérules olfactifs

  • La sensibilité discriminative d’un neurone olfactif n’est utile que si son axone délivre ses messages au relais spécifique du cerveau dédié aux types d’odeurs que le neurone sent

  • Ces relais s’appellent des glomérules

  • Sont situés dans les bulbes olfactifs

  • Environ 1800 glomérules olfactifs dans chaque bulbe chez la souris


Olfactory bulb l.jpg

Olfactory Bulb

  • Ovoid body resting on the cribriform plate of the ethmoid bone where the olfactory nerve terminates.

  • The olfactory bulb contains several types of nerve cells including the mitral cells, on whose dendrites the olfactory nerve synapses, forming the olfactory glomeruli.

  • The accessory olfactory bulb, which receives the projection from the VOMERONASAL ORGAN via the vomeronasal nerve, is also included here.


Neurophysiologie de l olfaction23 l.jpg

Neurophysiologie de l’olfaction

  • Les neurones olfactifs exprimant le même récepteur sont largement dispersés dans l’épithélium olfactif

  • Mais tous leurs axones convergent sur le même glomérule


Fig 22 10 c l.jpg

fig. 22-10 (C)

Neurones olfactifs chez une souris génétiquement modifiée (gène codant pour LacZ inséré dans le locus d’un récepteur olfactif)

  • Les axones de tous les neurones olfactifs exprimant le même récepteur pour une molécule odorante donnée convergent sur le même glomérule de façon symétrique dans les deux bulbes droit et gauche

  • Les autres glomérules (non colorés) reçoivent leurs influx de neurones olfactifs exprimant d’autres récepteurs


Remplacement des neurones l.jpg

Remplacement des neurones

  • Les axones des nouveaux neurones qui remplacent les neurones morts doivent arriver au bon glomérule 

  • 2ème rôle des protéines réceptrices : guider le croissance des nouveaux axones le long de voies spécifiques vers les glomérules appropriés des bulbes olfactifs

  • Si ce n’était pas le cas une rose pourrait sentir le citron et la fois d’après le poisson pourri


  • Login