Section 3.5: Les arguments en faveur des politiques commerciales
Download
1 / 45

Section 3.5: Les arguments en faveur des politiques commerciales - PowerPoint PPT Presentation


  • 125 Views
  • Uploaded on

Section 3.5: Les arguments en faveur des politiques commerciales. A . Introduction. Quatre courants principaux : Théorie des termes de l’échange : elle consiste à déterminer un droit de douane optimal susceptible de maximiser le bien-être du pays protectionniste

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Section 3.5: Les arguments en faveur des politiques commerciales' - faraji


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

A introduction
A commerciales. Introduction

  • Quatre courants principaux:

  • Théorie des termes de l’échange: elle consiste à déterminer un droit de douane optimal susceptible de maximiser le bien-être du pays protectionniste

  • Théorie des politiques économiques: elle est basée sur l’idée que le marché ne fonctionne pas toujours ou que l’allocation optimale des ressources ne constitue pas le seul objectif


A introduction1
A commerciales. Introduction

  • Théorie des choix collectifs: elle est basée en particulier sur les conflits distributifs provoqués par les politiques de libre-échange

  • Théorie de la balance des paiements: les politiques protectionnistes peuvent être mises en œuvre pour rééquilibrer la balance des paiements et prévenir une dépréciation excessive du taux de change


B les arguments
B commerciales. Les arguments

  • Le tarif optimal

  • Si un pays est assez grand pour pouvoir influencer le niveau des prix qui s’établissent sur les marchés mondiaux, il peut chercher à instaurer un droit de douane optimal qui lui permette de maximiser son propre bien-être

  • Pour y parvenir, il doit compenser les pertes nettes liées au protectionnisme par le gain net issu de l’évolution des termes de l’échange


B les arguments1
B commerciales. Les arguments

  • Le tarif optimal

  • En d’autres termes, les recettes fiscales supplémentaires obtenues par l’Etat doivent pouvoir compenser les pertes nettes subies par les consommateurs

  • Cet effet devrait être examiné dans un modèle à plusieurs biens (Cf chapitre 4) mais on peut aussi l’étudier en analyse partielle


Le tarif optimal
Le tarif optimal commerciales

Gain net de recettes fiscales lié à la baisse du prix mondial

P

D

O

Perte nette des consommateurs

Prix domestique

Taux optimal

Prix mondial initial

P mondial final

Q

A

B

C

E


B les arguments2
B commerciales. Les arguments

  • Le tarif optimal

  • Parmi tous les taux possibles, il en existe un (taux optimal) qui permet de maximiser le gain net de la collectivité

  • Cette maximisation est obtenue au détriment des autres pays qui subissent une détérioration de leurs termes de l’échange


B les arguments3
B commerciales. Les arguments

  • Les externalités

  • Le marché ne conduit pas nécessairement à une allocation optimale des ressources en particulier lorsqu’il existe des coûts (ou des bénéfices) externes

  • Ces externalités conduisent à une production trop abondante si des tierces personnes subissent un coût externe qui n’est pas pris en compte par le marché


B les arguments4
B commerciales. Les arguments

  • Les externalités

  • Dans ce cas, la collectivité subit une perte en bien-être qui devrait être corrigée par une intervention régulatrice de l’Etat

  • Elle peut prendre diverses formes (normes de pollution, taxe sur la production ou sur la pollution, certificats échangeables etc.)

  • Elle peut aussi prendre la forme d’un droit de douane


Le s externalit s
Le commercialess externalités

P

Coût marginal social

D

Offre: coût

marginal privé

B

PS

L’introduction d’une taxe égale à AB permettrait de résoudre le problème

Pp

A

Q

Qp

QS


B les arguments5
B commerciales. Les arguments

  • Les externalités

  • Si le pays s’ouvre au commerce international et que le prix domestique est inférieur au prix mondial, le pays devient exportateur

  • Dans ce cas, le triangle de gain net lié au commerce international peut être inférieur à l’augmentation du coût social lié aux externalités négatives


Le s externalit s1
Le commercialess externalités

Coût marginal social

P

D

Offre: coût

marginal privé

Pmondial

Perte liée au coût externe

Pp

Gain net lié au commerce

Q

Qp


B les arguments6
B commerciales. Les arguments

  • Les externalités

  • Dans cas, le triangle de gain net lié au commerce international est inférieur à la perte associée au coût externe

  • L’ouverture aux échanges provoque une diminution du bien-être social

  • Le commerce international tend à accroître une production qu’il aurait mieux valu réduire


B les arguments7
B commerciales. Les arguments

  • Les externalités

  • Le bien-être de la collectivité aurait été maximisé pour un volume d’exportation bien moindre

  • Pour y parvenir, une taxe sur les exportations aurait pu s’avérer justifiée


B les arguments8
B commerciales. Les arguments

  • L’industrie naissante

  • Les concurrents potentiels peuvent être empêchés de pénétrer sur un marché en raison de barrières à l’entrée formées par l’échelle de production (en cas de coût moyen décroissant)

  • Il peut donc s’avérer justifié de protéger les industries naissantes pour leur permettre de croître à l’abri des firmes dominantes


B les arguments9
B commerciales. Les arguments

  • L’industrie naissante

  • Cette protection devrait être limitée au temps nécessaire à ces entreprises de devenir compétitives à l’échelle internationale

  • De surcroît, l’industrie naissante peut engendrer des effets externes positifs pour d’autres secteurs économiques qui peuvent bénéficier d’économies de proximité


B les arguments10
B commerciales. Les arguments

  • La Balance des paiements

  • Argument macro-économique lié à l’existence d’une situation de déficit des comptes extérieurs de la nation

  • Pour diminuer le montant de ce déficit, l’Etat peut décider d’imposer un droit de douane sur les importations afin de réduire le déficit et rééquilibrer la balance des comptes entre le pays et le reste du monde


B les arguments11
B commerciales. Les arguments

Rappel sur la balance des paiements

  • La balance des paiements enregistre toutes les transactions entre un pays et le reste du monde

  • Ces transactions peuvent prendre la forme d’importations ou d’exportations de biens ou de services…

  • ou de flux financiers qui se traduisent par des importations ou des exportations de capitaux


B les arguments12
B commerciales. Les arguments

  • Les exportations/importations de biens et de services dépendent des goûts des consommateurs, des prix des biens à l’étranger et dans le pays, des taux de change, du coût des transports, des politiques commerciales …

  • Les flux financiers dépendent des taux d’intérêt domestiques et étrangers, de l’évolution prévue des taux de change, des risques politiques…


B les arguments13
B commerciales. Les arguments

  • Les transactions qui se traduisent par des sorties de devises (offre de monnaie nationale/demande de devises étrangères) sont à l’origine de déficits (-)

  • .. alors que des transactions liées à des entrées de devises (demande de monnaie nationale/offre de devises étrangères) sont à l’origine d’excédents (+)


B les arguments14
B commerciales. Les arguments

  • Toutes ces transactions sont résumées dans un compte (la balance des paiements) qui enregistre à l’actif toutes les transactions qui se traduisent par une demande de monnaie nationale (entrées de devises) et au passif toutes les opérations liées à une offre de monnaie nationale (sorties de devises)


La b alance des paiements
La commercialesBalance des Paiements

Exportations de biens (1)

Importations de biens (2)

(3) Balance Commerciale = (1) - (2)

Exportations de services (4)

Importations de services (5)

Royalties et revenus nets d’invt (6)

(7) Balance des invisibles = (4) - (5) + (6)

(8) Balance commerciale au sens large = (3) + (7)

(9) Transferts nets reçus de l’étranger

(10) Aide internationale nette

(11) Transferts unilatéraux = (9) + (10)

(12) Balance des Transactions courantes (CA) = (3) + (7) + (11)

(13) Invt direct et de portefeuille de l’étranger (importations de cap.)

(14) Invt direct et de portefeuille à l’étranger (exportations de cap.)

(15) Balance des mouvements de capitaux à long terme = (13)-(14)


La b alance des paiements1
La commercialesBalance des Paiements

(8) Balance commerciale au sens large

(12) Balance des transactions courantes (CA)

(15) Balance des mouvements de capitaux à long terme

(17) Importations de capitaux à court terme

(18) Exportations de capitaux à court terme

(19) Balance des mouvements de capitaux à court terme = (17)–(18)

(20) Balance des mouvements de capitaux (KA) = (15) + (19)

(21) Balance des comptes = (12) + (20)

Balance des interventions officielles (ventes nettes de devises étrangères) (OFF)


B les arguments15
B commerciales. Les arguments

  • Par définition, CA + KA + OFF = 0

  • Si tel n’est pas le cas et que CA + KA > 0, alors deux cas de figures peuvent se présenter selon le système de changes dans lequel le pays en question se trouve

  • Système de changes fixes:

  • Dans ce système, le taux de change est fixé par les autorités monétaires


B les arguments16
B commerciales. Les arguments

  • Les autorités monétaires s’engagent à intervenir pour compenser les excédents d’offre ou de demande de monnaie nationale afin de maintenir le taux de change constant

  • Si CA + KA > 0, il existe un excès de demande de monnaie nationale qui sera comblé par les autorités monétaires par un achat de devises étrangères lequel induit un processus de création monétaire


B les arguments17
B commerciales. Les arguments

  • Système de changes fixes:

  • Si CA + KA < 0, il existe un excès d’offre de monnaie nationale (excès de demande de devises)

  • Il sera comblé par les autorités monétaires nationales qui vont offrir des devises en puisant dans leurs réserves monétaires (diminution de l’offre de monnaie nationale en circulation)


B les arguments18
B commerciales. Les arguments

  • Système de changes fixes:

  • Dès lors, dans le système des changes fixes, tout déséquilibre dans la balance des comptes est systématiquement comblé par une opération en sens inverse des autorités monétaires

    (CA + KA = - OFF)


B les arguments19
B commerciales. Les arguments

  • Système de changes flexibles:

  • Dans ce système, un déséquilibre de la balance des comptes se traduit par une modification du « prix » de la monnaie nationale par rapport aux devises étrangères qui s’établit sur le marché des changes

  • Sur ce marché, on trouve une offre et une demande de monnaie nationale contre une devise étrangère


March des changes

Offre de FS commerciales

$ / Fr

Cours d’équilibre

ce

Demandede FS

Francs suisses (Fr)

Marché des changes


B les arguments20
B commerciales. Les arguments

  • Système de changes flexibles:

  • Si CA + KA > 0, cela signifie qu’il existe, au taux de change en vigueur, un excès de demande de monnaie nationale (les exportations de B/S + les importations de capital excède les importations de B/S + les sorties de capital)

  • Le taux de change de la monnaie nationale va s’apprécier


B les arguments21
B commerciales. Les arguments

  • L’appréciation de la monnaie nationale va tendre à réduire les exportations et à encourager les importations ce qui favorise le retour automatique à un équilibre de la balance des comptes

  • A l’inverse, si la balance des comptes est déficitaire, cela suscite l’apparition d’un excès d’offre de monnaie nationale qui devrait entraîner une tendance à la dépréciation de la monnaie nationale


B les arguments22
B commerciales. Les arguments

  • Cette dépréciation devrait favoriser le retour à un équilibre de la balance des comptes

  • Mais le rééquilibrage de la balance des comptes peut être également obtenu par le biais d’une politique commerciale visant à réduire les importations par des mesures protectionnistes ou à favoriser les exportations


B les arguments23
B commerciales. Les arguments

  • Le problème majeur dans une situation de déficit de la balance des comptes est que des mouvements spéculatifs de capitaux peuvent accentuer encore le déficit en « tablant » sur une dépréciation future de la monnaie nationale

  • Cette anticipation incite les détenteurs de capitaux à placer leurs avoirs à l’étranger (exportation de capital)


B les arguments24
B commerciales. Les arguments

  • Lien entre les comptes extérieurs de la nation et la situation macro-économique:

    DG = OG

    C + I + G + (X – M) = PIB

    PIB = Y = C + T + S

    • I + G + (X – M) = T + S

    • (X – M) = (T – G) + (S – I)


B les arguments25
B commerciales. Les arguments

  • Un déficit de la balance des transactions courantes (X – M < 0) peut permettre de financer une épargne privée insuffisante à couvrir les investissements privés et/ou un déficit public

  • Le déficit de la balance des transactions courantes provoque une hausse de la dette extérieure du pays qui se traduit par une entrée nette de capitaux étrangers



B les arguments26
B commerciales. Les arguments

  • La dette extérieure engendre des charges d’intérêt supportées par le pays endetté

  • Ces coûts financiers viennent accroître encore le déficit de la balance des transactions courantes… ce qui peut nécessiter le recours à de nouveaux capitaux étrangers engageant le pays dans une spirale dangereuse


Digression la th orie de la parit des pouvoirs d achat
Digression: la théorie de la parité des pouvoirs d’achat commerciales

  • C’est une des plus anciennes hypothèses de la théorie économique (XVIe siècle)

  • Un bien échangé internationalement doit avoir le même prix dans différents pays une fois converti dans la même monnaie. Dans sa forme absolue

    Px = S · P*x

    où Px et P*x sont respectivement le prix national et étranger d’un bien échangeable x


Digression la th orie de la parit des pouvoirs d achat1
Digression: la théorie de la parité des pouvoirs d’achat commerciales

  • Une version moins restrictive est la PPA relative, qui tient compte des divers facteurs empêchant la PPA absolue d’être vérifiée

    Px =  · S · P*x

    où  est une constante


Digression la th orie de la parit des pouvoirs d achat2
Digression: la théorie de la parité des pouvoirs d’achat

  • Le plus souvent la PPA est posée en termes d’indices de prix, qui donnent le prix moyen d’un panier de consommation représentatif

    P = S · P*

    cette égalité implique que le taux de change nominal entre deux pays doit être donné par le rapport des prix relatifs

    S= P / P*

  • La PPA absolue implique que le taux de change réel doit être égal à l’unité

    e= S · P* / P = 1

    cette hypothèse est très forte et elle n’est pas vérifiée


Digression la th orie de la parit des pouvoirs d achat3
Digression: la théorie de la parité des pouvoirs d’achat

  • Les vérifications empiriques de la PPA (même dans sa version relative) sont très décevantes, plusieurs raisons ont été avancées:

    -Obstacles au commerce des biens: frais de transport, barrières douanières

    - Les biens ne sont pas toujours homogènes d’un pays à l’autre

    - L’existence de nombreux biens non- échangeables dans les paniers de consommation de référence


B les arguments27
B . Les arguments

  • La distribution des revenus

  • Un droit de douane accroît le revenu réel du facteur de production relativement peu abondant et il tend à réduire le revenu réel de l’input abondant

  • Si les facteurs de production sont spécifiques à un secteur économique, le travail et le capital employés dans la branche protégée bénéficient d’une politique protectionniste


B les arguments28
B . Les arguments

  • La distribution des revenus

  • A plus long terme, les facteurs sont mobiles et la politique protectionniste profitera alors et avant tout au facteur de production utilisé intensivement dans le secteur protégé

  • La question qu’il faut se poser est de savoir si une politique protectionniste est le moyen le plus efficace possible pour redistribuer les revenus


B les arguments29
B . Les arguments

  • L’emploi

  • Le protectionnisme peut être utilisé pour sauvegarder les emplois dans les secteurs soumis à une forte concurrence internationale

  • Mais les pays tiers peuvent adopter des mesures de représailles à l’encontre des exportations du pays protectionniste ce qui provoquera une baisse de l’emploi dans les industries exportatrices


B les arguments30
B . Les arguments

  • Objectifs non économiques

  • Santé publique

  • Défense nationale et indépendance alimentaire

  • Recettes fiscales

  • Protection de l’environnement


ad