LA
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 81

LA TREUILLEE PowerPoint PPT Presentation


  • 49 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

LA TREUILLEE. La Treuillée. LES DIFFERENTES PHASES D’UNE TREUILLEE. MECANIQUE DU VOL EN TREUILLEE. RISQUES D’UN CABRE TROP IMPORTANT AU DEPART. LES ACCIDENTS LORS DU DECOLLAGE AU TREUIL. DIFFERENTES PHASES D’UNE TREUILLEE. AVANT LE TREUILLAGE. ROULAGE ET DECOLLAGE. MONTEE.

Download Presentation

LA TREUILLEE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La treuillee

LA

TREUILLEE

Centre National de Vol à Voile 2010

ACVV 21 janvier 2012


La treuillee

La Treuillée

  • LES DIFFERENTES PHASES D’UNE TREUILLEE

  • MECANIQUE DU VOL EN TREUILLEE

  • RISQUES D’UN CABRE TROP IMPORTANT AU DEPART

  • LES ACCIDENTS LORS DU DECOLLAGE AU TREUIL

ACVV 2012


La treuillee

DIFFERENTES PHASES

D’UNE TREUILLEE

  • AVANT LE TREUILLAGE

  • ROULAGE ET DECOLLAGE

  • MONTEE

  • LARGAGE

CNVV 2010


La treuillee

Différentes phases de la treuillée

Largage et vol libre

Retour à l’assiette de référence

Montée à trajectoire optimale

Pente ≈ 45°

Montée initiale

Environ 70m

Préparation avant la treuillée

Roulage et décollage

CNVV 2010


La treuillee

AVANT LE TREUILLAGE

Conditions météo

Organisation de la piste

Préparation pilote et planeur

Check-list et phraséologie.

Sécurité en piste

Mise en condition du pilote

Objectif :

CNVV 2010


Conditions m t orologique

Conditions Météorologique

Vent de face (<35kts)

Pas de pluie

Conditions VMC

Pas de Cumulonimbus à proximité immédiate

CNVV 2010


La treuillee

Organisation de la piste

  • Général

  • Coté starter

  • L’aide en piste

CNVV 2010 – ACVV 2012


La treuillee

Bord de Piste

Bord de Piste

Starter

Starter

câble

câble

pilote

pilote

Décollages

Décollages

28

28

Secteur interdit

Secteur interdit

atterrissage

atterrissage

N

N

N

E

E

E

O

O

O

S

S

S

Véhicule

Tracteur des câbles

Stocké loin des planeurs

Vue générale

Zone de stockage

Bord de Piste

Bord de Piste

Starterpilote

Starter

treuil

treuil

treuil

câble

câble

pilote

treuil

Vent

Vent

Vent

Vent

Décollages

Décollage

28

1O

1O

Zone dangereuse

Secteur interdit

22

PISTE

PISTE

PISTE

PISTE

atterrissage

atterrissage

500 m

500 m

500 m

500 m

Zone où le parachute de treuil peut tomber en cas de vent de travers

N

ZONE DANGEREUSE

ZONE DANGEREUSE

ZONE DANGEREUSE

E

O

S

CNVV 2010 – ACVV 2012


Plan de la piste cot starter

Les

Starter pilotes

Plan de la piste coté Starter

Les parachutes

Câble en attente

1

1 Aide devant planeur

Pour accrocher le câble

1envergure

Planeurs

en attente

Câble

Zone

DANGEREUSE

Planeur prêt à la treuillée

L’AXE D’ATTERRISSAGE DOIT RESTER DISPONI BLE

CNVV 2010


L aide en piste

L’aide en piste

  • Un aide accroche le câble au crochet treuil. Il vérifie que les autres câbles sont éloignés du point de départ.

  • Seul l’aide qui accroche est devant ou à côté du planeur treuillé.

  • Au premier vol du planeur 2 essais de largage sont effectués :- Traction vers l’avant : largage poignée jaune. - Traction vers l’arrière : sécurité crochet.

  • Il vérifie l’absence de trolley et de housse, et que le AF et la verrière sont bien verrouillés.

  • Il tient l’aile côté piste pour mieux voir le circuit de piste et être plus attentif.

  • Il vérifie que l’axe de piste est dégagé, qu’il n’y a aucun aéronef en finale ou base rapprochée.

  • Il ne lève l’aile que lorsque le pilote lève le pousse.

CNVV 2010 – ACVV 2012


Pr paration planeur et pilote

Préparation planeur et pilote

  • Check-list avant décollage

  • Phraséologie radio

  • Procédures radio particulières

CNVV 2010


La treuillee

La Visite pré-vol

Le pilote doit effectuer une visite pré-vol classique en vérifiant bien que les objets en cabine sont arrimés et le siège correctement fixé.

Si il utilise des coussins, ils seront en mousse dense pour ne pas s’écraser au décollage.

Le pilote doit effectuer une visite pré-vol classique en vérifiant bien que les objets en cabine sont arrimés et le siège correctement fixé. Si vous utilisez des coussins, ils seront en mousse dense pour ne p

Pour être serein pendant la treuillée

BRIEFING DECOLLAGE

Tout comme pour le remorquage, le décollage au treuil est précédé d’un C.R.I.S. D’abord le CRI puis le S de sécurité.

  • Pour la partie sécurité du CRIS, le commandant de bord vérifiera notamment :

  • Pilote(s) attaché(s), sangles serrées y compris les bretelles. 

  • Parachute ajusté

  • Aucun objet libre dans la cabine.

Accélération, pente de montée

  • Aérofreins verrouillés

  • Force et direction du vent VOA énoncée

VOA énoncée n’est pas oubliée

  • Personne devant

  • Volume de treuillage libre

  • Procédure interruption de treuillage énoncée

  • Verrière fermée et verrouillée

  • Câble au crochet de treuil

  • Main proche de la poignée de largage

  • Ailes horizontales

  • Dés que le parachute est accroché côté planeur et côté câble, le pilote lève le poucela personne en bout d’aile met cette dernière horizontale.

Il est concentré le départ est imminent

LE PILOTE EST PRÊT

CNVV 2010


La treuillee

PHRASEOLOGIE

TREUIL

PLANEUR

ACTIONS

L e pilote est Prêt

Treuil pour un K21(préciser le type d’appareil)

En solo à bord(préciser le nombre et si ballasté)

Tu peux tendre

pour un K21 (1 personne à bord)Je tends

CRABOTAGE Dernières vérifications

Volume de treuillage disponible

Vigilance

Tension du câble

CHALONS-ECURY treuillage de planeur immédiat vers 500 m FE

TENDU

Départ du planeur

TENDU

CNVV 2010


Proc dures radio particuli res

Procédures radio particulières

Durant la treuillée, si nécessaire, les messages suivants pourront être utilisés :

Coté planeur: Accélère / Ralentis ou annonce de la vitesse.

Coté Treuil: K21 largue. ou Correction de dérive…  

Interruption de treuillée:

message «Stop treuil, stop treuil, stop treuil»

Message émis par le pilote planeur, le starter ou éventuellement toute personne estimant la situation dangereuse.

Le treuil collationne à la radio « le treuil est stoppé »

LA TREUILLEE EST ALORS DEFINITIVEMENT STOPPEE !

Il faudra reprendre une procédure depuis le début.

Durant la treuillée le silence radio est souhaitable pour les autres usagers. La fin de treuillée est annoncée à la radio par le conducteur du treuil.

CNVV 2010 – ACVV 2012


La treuillee

ROULEMENT

DÉCOLLAGE

Objectif :

savoir passer du roulage au vol.

CNVV 2010 – ACVV 2012


La treuillee

Début du roulement

les commandes sont indépendantes :

  • tenue de l ’axe au palonnier

  • Certains planeurs ont le crochet désaxé le câble n’est pas toujours bien axé.

  • maintien Φ = 0 avec le manche latéralement

  •  mise en ligne de vol avec le manche avant ou arrière

L’efficacité des gouvernes augmente rapidement au cours de l’accélération :

En treuillé, cette phase dure quelques secondes:

CNVV 2010


La treuillee

Le décollage au treuil

Très rapidement, Ra P, le planeur devient moins adhérent,

les commandes sont très rapidement efficaces.

portance

traînée

traction

poids

La position arrière du crochet et le centrage de certains planeurs, vous amènent dans la plupart des cas à une position du manche avant au départ, pour le décollage. Sinon une sollicitation souple du manche vers l’arrière suffit à provoquer l’envol du planeur.

En maintenant une inclinaison nulle.

CNVV 2010


La treuillee

Décollage vers la montée initialedurée quelques secondes

Permet d’obtenir la bonne vitesse avant d’effectuer la montée initiale qui consiste à une rotation souple vers la pente optimum de montée

RZ

Pour cela il faut conserver l’équilibre des forces :

RZ=P

  • Un cabré trop brusque entrainera un décrochage dynamique

P

CNVV 2010


La treuillee

LA MONTEE

INITIALE

Objectif :

Effectuer une rotation souple

en sécurité vers la montée optimum

CNVV 2010 – ACVV 2012


La treuillee

La montée initiale

Rotation souple vers la pente optimum de montée

Elle permet en cas de problème:de revenir progressivement et souplement à assiette de vol,

puis d’approche à VOA,

et enfin d’atterrissage.

CNVV 2010


La mont e initiale l inclinaison

La montée initiale : L’inclinaison

Après le décollage du planeur, on retrouve un pilotage « classique » :

actions manche/palonnier conjuguées : vol symétrique

L’angle formé entre la bordure de verrière et l’horizon est identique à gauche et à droite

CNVV 2010


Le maintien de l axe de treuill e

Le maintien de l’axe de treuillée

  • Le treuillard voit le mieux les corrections à effectuer

  • Il peut l’indiquer au pilote du planeur

  • Ex:  « correction de dérive à Droite»

  • Le pilote de planeur ne voit que l’horizon

  • Il suit les recommandations du treuillard.

  • II peut s’aider de repère tel les nuages.

CNVV 2010 – ACVV 2012


La treuillee

LA MONTEE OPTIMUM

Objectif :

Rentabiliser aux mieux la monter

en sécurité

A partir de l’altitude de sécurité, le pilote adapte l’assiette pour monter à la vitesse optimale de treuillée (≈ finesse max en virage)

Action:

En cas de vent de travers, maintien de l’axe en conjuguant les commandes (manche et palonnier coté vent), fil de laine au milieu (pas la bille)

CNVV 2010 – ACVV 2012


La treuillee

Le retour à l’assiette de référence

C’est la phase de vol en fin de treuillé ou la trajectoire du planeur s’incurve et l’assiette devient moins cabrée.

Définition :

Le câble de treuillage tire maintenant vers le bas le planeur. Pour éviter une augmentation de la vitesse, effectuez une action du manche vers l’arrière. Le nez peut osciller un peu. Si tel est le cas, faite varier légèrement l’assiette à piquer pour réduire cette tension, puis tirez à nouveau sur le manche.

Action:

CNVV 2010


La treuillee

Largage et vol libre

Définition :

Phase de vol, ou le treuillard provoque l’action en diminuant franchement la tension du câble.

Action:

Par sécurité, effectuer après le largage, une action sur la poigné de largage.

Retour aux paramètres d’une assiette de référence en vol plané.

Le largage par la sécurité arrière est normal. Sinon larguer le câble

CNVV 2010


La treuillee

Je vais vers

Mon objectif

Je gère mon altitude

Ma vitesse optimum

Mon inclinaison nulle

Ma dérive

LA TREUILLEE

Largage et vol libre

Retour à l’assiette de référence

Montée à trajectoire optimale

Si ça s’arrête là j’envisage l’atterrissage en fonction de ma hauteur après retour à l’assiette

Et la vitesse VOA

Rotation souple

Concentration

CRIS

Projet d’action

Montée initiale

Si ça s’arrête là c’est devant

Préparation avant la treuillée

Si l’aile touche le sol. je largue

Roulage et décollage

CNVV 2010

LEVY-Philippe-novembre2009


La treuillee

La Treuillée

  • LES DIFFERENTES PHASES D’UNE TREUILLEE

  • MECANIQUE DU VOL EN TREUILLEE

  • RISQUES D’UN CABRE TROP IMPORTANT AU DEPART

  • LES ACCIDENTS LORS DU DECOLLAGE AU TREUIL

ACVV 2012


La treuillee

  • Prenons le cas d’un Discus 2b:

  • Masse au décollage 330kg,

    ( 210kg fuselage + pilote, 120kg ailes)

  • Nous allons schématiser un instant de la treuillée, et effectuer l’équilibre des forces…

  • Toutes les mesures d’angles et de longueurs sont faites graphiquement, cela permet d’avoir des ordres de grandeur…

CNVV 2010 – ACVV 2012


Ce que nous connaissons

Ce que nous connaissons…

L’axe de la portance

perpendiculaire à la trajectoire

La pente de trajectoire

La direction de la traction du câble

Mais pas La force !!!

l’axe de la traînée

parallèle à la trajectoire

Centre national de vol à voile 2010


Les forces l quilibre

Les forces à l’équilibre

Le planeur est soumis à trois forces:

  • Son poids

  • La résultante aérodynamique (Ra)

  • La traction du câble

    Si on suppose que le planeur est en montée stabilisée, ces trois forces doivent s’équilibrer…

Centre national de vol à voile 2010


La treuillee

Prenons une trajectoire montant à 30°

Le câble du treuil tirant à 20°

Axe de la résultante

pour une finesse de 20

Axe de la portance

Le poids du planeur (330kg)

Trajectoire= axe de la trainée

Traction + Poids + Résultante doit être nul.

Les forces sont à l’équilibre…

Centre national de vol à voile 2010


Calculons les valeurs des forces

Calculons les valeurs des forces

La résultante, 4.73 cm, soit équivalent 491 kg.

La traction du câble, 2.76 cm, soit équivalent à 286 kg de traction.

Le poids, correspondant à une masse de 330 kg, équivalent à une longueur de 3.18cm

Centre national de vol à voile 2010


La vitesse de d crochage

La vitesse de décrochage?

  • En ligne droite stabilisée, la portance est équivalente à 330 kg.

  • Ici elle est équivalente à 490 kg:

  • La portance dans cette configuration est 48% supérieure à celle en ligne droite.

  • Donc la vitesse de décrochage augmente de 22%(portance inclinée, grands angles, même principe que le virage)

Portance ≈490 kg

Résultante ≈491 kg

CNVV 2010 – ACVV 2012


Efforts subis par la machine

Efforts subis par la machine

  • En treuillée, l’effort tranchant dû au poids apparent des éléments non portants est important.

  • En ligne droite, pour simplifier, le poids apparent est égal au poids.

  • En montée au treuil, la charge subie par la jonction aile/fuselage est la somme du poids apparent des ENP (éléments non portants), et d’une composante de la traction du câble.

Centre national de vol à voile 2010


Charge subie par la jonction ailes fuselage

Charge subie par la jonction ailes/fuselage

Poids des éléments non portants

Poids des ailes

Projection du poids des ENP sur l’axe de la portance.

Projection de la traction du câble sur l’axe de la portance.

Centre national de vol à voile 2010


Charge subie par la jonction ailes fuselage1

Charge subie par la jonction ailes/fuselage

Poids des éléments non portants

Poids des ailes

Charge ressentie par la jonction ailes fuselage !!

Ici, cette somme mesure 4.02 cm, soit équivalent à 417 kg

Centre national de vol à voile 2010


Facteur de charge quivalent

Facteur de charge équivalent

  • La jonction ailes/fuselage supporte un poids équivalent à 417 kg, au lieu de 210 kg en ligne droite stabilisée, le facteur de charge ressenti par la jonction ailes/fuselage est donc de 2g.

  • En réalité, il faudrait ajouter aussi la déportance de la profondeur qui augmente encore les efforts de cisaillement et le facteur de charge ressenti par la jonction ailes/fuselage…

Centre national de vol à voile 2010


Et les performances

Et les performances?

  • Rappel: Les polaires en virage ne sont pas les polaires en ligne droite, vitesse de décrochage et de finesse max augmentent!C’est la même chose en treuillée, la polaire se décale, comme si on était en virage ou avec un planeur ballasté.

  • La polaire en treuillée change constamment !! (puisque le poids apparent change constamment)

  • De manière générale, la vitesse optimum de montée en treuillée est plus grande que la vitesse de finesse max en ligne droite. Par expérience, une treuillée en K21 à 105-110 monte plus haut qu’à 90 km/h.

Centre national de vol à voile 2010


Effet de la pente de mont e

Effet de la pente de montée

Rééquilibrons les forces...

Le fait de cabrer augmente la portance nécessaire,

et donc la vitesse de décrochage !!

Passer de 30° à 40°de pente augmente Vs de 18.5%.

15 km/h


Influence de l assiette sur la vitesse de d crochage

Influence de l’assiette sur la vitesse de décrochage

Assiette fortement cabrée = risque de décrochage !!

DANGER

La trajectoire ascendante est optimum !

Assiette normalement cabrée = pas de risque de décrochage !!

Centre national de vol à voile 2010


D crochage dynamique en mont e initiale

Décrochage dynamique en montée initiale

Danger de

décrochage !!

(Ou de casse câble)

  • Trajectoire « anguleuse »

  • Rotation rapide du planeur

  • Augmentation violente de l’incidence

Impact !!

La trajectoire ascendante est optimum !

Trajectoire « régulière »

Rotation souple du planeur

 Augmentation progressive de l’incidence.

Centre national de vol à voile 2010


Autres facteurs qui augmentent le risque de d crochage

Autres facteurs qui augmentent le risque de décrochage

  • Augmentation brutale de l’incidence: - coup de manche du pilote - coup de fouet dans le câble

  • Non prise en compte de:- ballasts - état de surface (poussière, gouttes) - Certains planeurs (Janus...) sont INTERDITS de treuillée si ailes mouillées !

Centre national de vol à voile 2010


Dans la plupart des cas le d crochage est dissym trique

Dans la plupart des cas, le décrochage est dissymétrique…

Centre national de vol à voile 2010


Effet du vent sur la trajectoire

Effet du vent sur la trajectoire

La trajectoire ascendante est optimum !

Vent de dos

Pas de vent

Vent de face

Ma vitesse sol diminue, ma pente augmente, mon assiette reste la même.

DANGER

Ma vitesse sol augmente, ma pente diminue, mon assiette reste la même.

Sensation perturbante par vent arrière

Impression de voler aux grands angles


Effet du gradient de vent de face

Effet du gradient de vent de face

Plus le vent augmente, plus la pente augmente

Forte montée

Vitesse indiquée qui augmente, stabilisation sur une pente de montée plus forte

Trajectoire sans vent

Accélération liée au gradient de vent

Accélération liée au treuil


Effet du gradient de vent de dos

Effet du gradient de vent de dos

Plus le vent augmente, plus la pente diminue

Pente de montée faible malgré une assiette à cabrer.

Vitesse indiquée qui n’augmente pas, trajectoire qui a tendance à s’effondrer.

Trajectoire sans vent

DANGER

Déccélération liée au vent

de dos qui augmente

Accélération liée au treuil


La treuillee

Treuillée vent de face

La trajectoire de meilleure montée

Pente forte de montée pour une assiette normale

Largage automatique plus tard et meilleure altitude de largage

Trajectoire sans vent

Gradient de vent:

vitesse qui augmente rapidement

Commandes efficaces,Roulage court.

Centre national de vol à voile 2010


La treuillee

Treuillée vent de dos

Pente faible de montée malgré une assiette à cabrer

Gradient de vent:

vitesse qui n’augmente pas et trajectoire qui s’effondre

Câble qui se détend, risque d’ouverture du parachute et largage intempestif

Largage automatique plus tôt etfaible altitude de largage

Trajectoire sans vent

DANGER

Commandes peu efficaces,Roulage long.

Centre national de vol à voile 2010


La vw

La Vw

  • La Vw est définie par la CS 22 comme la vitesse maximum de treuillage.

  • Il ne faut pas se formaliser sur cette vitesse maximum pour autant.

Centre national de vol à voile 2010


Pourquoi

Pourquoi ?

  • La contrainte que subit le planeur résulte directement de sa portance, c’est-à-dire de sa vitesse ET de son incidence.

  • Si l’on avait un instrument qui pouvait mesurer les contraintes subies par la machine, la limitation serait un équivalent de « max 5g ». On pourrait voler par exemple à [110 km/h et 15° d’incidence], ou à [150 km/h et 10°], ou encore [180 km/h et 7°] sans risquer un quelconque dommage de la machine.

  • Mais on ne peut pas mesurer l’incidence, et si on veut faire une règle simple, on donne une Vitesse max de treuillage qui est valable pour n’importe quelle incidence.

Centre national de vol à voile 2010


Que retenir

Que retenir?

  • En dessous de Vw, aucun risque de dommage structurel.

  • Au dessus de la Vw (sans fusible), il faut garder à l’esprit qu’on peut détériorer le planeur avec par une action rapide à cabrer.

  • Conclusion: Il est beaucoup plus important de se concentrer sur la souplesse et la continuité de la treuillée.

Centre national de vol à voile 2010


Conduite tenir en cas de vitesse lev e

Conduite à tenir en cas de vitesse élevée

  • Une portance excessive est à éviter pour des raisons structurelles, de vitesse de décrochage, de performance en treuillée, de risque de casse câble…

  • Mieux vaut demander au treuil de ralentir

    que de cabrer.

Centre national de vol à voile 2010


Aile au sol au roulage

Aile au sol au roulage

Compte tenu de la forte accélération liée au treuil, une aile qui touche au roulage peut vite devenir dramatique, dès la première seconde.

Risque majeur: cheval de bois violent, pouvant finir sur le dos…

Centre national de vol à voile 2010


La treuillee

Un cheval de bois qui finit sur le dos à cause de la différence de vitesse entre les deux ailes.

150 km/h

Largage impératif dès que l’aile touche le sol

80 km/h

10 km/h

Centre national de vol à voile 2010


La treuillee

Les ailerons ne sont pas assez efficaces pour contrôler le planeur en roulis.

Dans certains cas le planeur n’aura d’autre choix que de se retourner.

100 km/h

Centre national de vol à voile 2010


Facteurs aggravants

Facteurs aggravants

Centre national de vol à voile 2010


L aile touche le sol au d collage

L’aile touche le sol au décollage

Centre national de vol à voile 2010


La treuillee

La Treuillée

  • LES DIFFERENTES PHASES D’UNE TREUILLEE

  • MECANIQUE DU VOL EN TREUILLEE

  • RISQUES D’UN CABRE TROP IMPORTANT AU DEPART

  • LES ACCIDENTS LORS DU DECOLLAGE AU TREUIL

ACVV 2012


La treuillee

  • Lors d’un incident de treuillage, le pilote effectue au minimum quatre actions:

    1) variation d’assiette à piquer

    2) largage du câble

    3) reprise de vitesse vers la VOA

    4) arrondi

    3bis) sortie de AF si on le juge nécessaire, mais ATTENTION ! Il ne faut pas que cela soit un réflexe!!! Le planeur a-t-il l’énergie suffisante pour l’atterrissage ?

Centre National de Vol à Voile 2010


Cas n 1

CAS N°1

Le planeur touche le sol avant d’avoir pu reprendre sa vitesse pour arrondir.

 Au moment de la casse, compte tenu de sa hauteur: - assiette trop cabrée ou/et - vitesse trop lente.

60 km/h

100 km/h

Impact !!

80 km/h

Centre National de Vol à Voile 2010


Cas n 2

CAS N°2

Le planeur peut reprendre une vitesse correcte, mais touche le sol avant d’avoir pu effectuer un arrondi complet!

 Au moment de la casse, compte tenu de sa hauteur: - assiette trop cabrée ou/et - vitesse trop lente.

Le pilote n’a pas pris en compte la hauteur

nécessaire pour l’arrondi…

60 km/h

100 km/h

80 km/h

90 km/h, début de l’arrondi

Impact !!

Centre National de Vol à Voile 2010


Cas limite

Cas limite

Le planeur peut reprendre une vitesse correcte, et tout juste faire son arrondi, mais à condition de ne pas sortir d’AF !!

60 km/h

100 km/h

80 km/h

90 km/h, début de l’arrondi

Posé pas cassé (ouf!!)

Centre National de Vol à Voile 2010


La treuillee

Centre National de Vol à Voile 2010


Important

Important !!

  • A chaque moment de la rotation, je confirme visuellement en regardant le sol que:

     Si ça casse, je peux :

    reprendre ma vitesse !

    faire un arrondi  !

  • Si NON, je suis trop cabré

    ou trop lent.

    DANGER !!!!

Centre National de Vol à Voile 2010


Que faire alors

Que faire alors ????

  • Il faut estimer si on peut reprendre la vitesse et faire un arrondi complet.

Centre National de Vol à Voile 2010


Pour donner un ordre d id e

Pour donner un ordre d’idée…

Certain pilotes pensent que si l’on pousse fort, on ne perd quasiment pas de vitesse….

95 km/h

FAUX

100 km/h

Centre National de Vol à Voile 2010


Avec un planeur de finesse infinie pas de frottements

Avec un planeur de finesse infinie (pas de frottements)…

ça donnerai dans le meilleur des cas :

Vitesse faible

100 km/h

100 km/h

Même hauteur, même vitesse, assiette opposée.

Centre National de Vol à Voile 2010


Avec un planeur de finesse infinie pas de frottements1

Avec un planeur de finesse infinie (pas de frottements)…

Il ne reste plus qu’à faire l’arrondi:

Vitesse faible

100 km/h

100 km/h

Il faut envisager, à chaque moment de la treuillée:- l’interruption de treuillée, - déterminer si on peut reprendre la VOA

- faire l’arrondi…

Centre National de Vol à Voile 2010


En r alit avec la tra n e

En réalité (avec la traînée)…

Pour la même altitude, on est plus lent..

Ou pour la même vitesse, on est plus bas..

100 km/h

80 km/h

100 km/h

Centre National de Vol à Voile 2010


La treuillee

  • Le pilote doit être réactif en cas d’incident.

  • A tout moment de la montée initiale,il doit envisager une assiette à piquer,en accélération vers la VOA,pour l’atterrissage.

Centre National de Vol à Voile 2010


La treuillee

La Treuillée

  • LES DIFFERENTES PHASES D’UNE TREUILLEE

  • MECANIQUE DU VOL EN TREUILLEE

  • RISQUES D’UN CABRE TROP IMPORTANT AU DEPART

  • LES ACCIDENTS LORS DU DECOLLAGE AU TREUIL

ACVV 2012


En piste

En piste

Risque d’impact avec le planeur

La présence de personnes aux abords immédiats du planeur en cours de tension du câble

La présence de personnes sur les câbles en attente

Si le treuillard tend le câble, la personne peut être fauchée.

CNVV 2010 – ACVV 2012


A la pr paration du planeur

A la préparation du planeur

Projectile en cas de casse câble à la variation de l’assiette.

Fixation des objets en cabine :Batterie non attachée

Fixation insuffisante de la radio sur son rack

Risque de déverrouillage de la radio qui glisse durant le treuillage et bloc le manche.

Centre National de Vol à Voile 2010


A l installation bord

A l’installation à bord

Utilisation de coussin trop mou

Le pilote s’enfoncera dans le siège il risque de perdre les commandes à la rotation.

Le pilote s’enfoncera dans le siège il risque de perdre les commandes à la rotation.

Siège mal verrouillée

Le pilote glisse dans son siège et perd les commandes.

Le pilote se retrouve « éjecté » en cas de casse de câble…

Sangles mal ajustée

Centre National de Vol à Voile 2010


A la check list

A la check-list

La verrière s’ouvre durant la rotation en treuillée. Le pilote essai de la refermer négligeant le pilotage

Verrière non verrouillée

Ils s’ouvrent progressivement durant le treuillage. Au largage le taux de chute sera très fort.

Aérofrein non verrouillé

Pilote en mode routinier

En cas d’interruption de la treuillée le pilote n’est pas prêt à réagir promptement.

Centre National de Vol à Voile 2010


Au roulage

Au roulage

Câble qui s’accroche à l’aile

Une aile qui touche le sol

Compte tenu de la forte accélération liée au treuil, laisser toucher une aile au roulement peut vite devenir dramatique.

Risque majeur : cheval de bois violent pouvant se terminer sur le dos.

Centre National de Vol à Voile 2010


A la rotation

A la rotation

Fort risque de décrochage.

En cas d’interruption de treuillage le pilote ne peut revenir à l’assiette d’atterrissage.

Rotation trop rapide

Forte prise de vitesse dépassement rapide de la VW.

Pas de prise de hauteur.

Rotation trop lente

Perte de puissance du treuil

Mauvaise gestion de l’énergie nécessaire à l’atterrissage Décrochage.

Centre National de Vol à Voile 2010


La treuillee

Sortie des Aérofreins avant reprise VOA

Centre National de Vol à Voile 2010


La treuillee

Décrochage dynamique

Centre National de Vol à Voile 2010


Pente optimum de mont e

Pente optimum de montée

Le pilote en général n’aime pas les g négatif.

Il ne prend pas une assiette assez piqué pour récupérer l’énergie qui lui manque. Ou commence un virage en restant aux grands angles.

Perte de puissance du treuil

Autorotation à l'issu casse câble

Vrille vue cockpit

Centre National de Vol à Voile 2010


La treuillee

La Treuillée

  • QUESTIONS

  • ATTENTION LES AUTRES TREUILLES SONT DIFFERENTS

  • CHAQUE TERRAIN A SES SPECIFICITEES

ACVV 2012


  • Login