Le plan du cours et vos questions
Download
1 / 27

2. La le on - PowerPoint PPT Presentation


  • 156 Views
  • Uploaded on

Le plan du cours et vos questions. 1. Introduction : qu’est-ce qu’une école ? 2. La leçon « Retourner sa question à un élève, est-ce pédagogique ? » 3. Le programme « Faut-il enseigner des choses utiles ? Qu’est-ce qui est défini comme utile ? » 4. L’activité des élèves

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '2. La le on' - elan


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Le plan du cours et vos questions l.jpg
Le plan du cours et vos questions

1. Introduction : qu’est-ce qu’une école ?

2. La leçon

« Retourner sa question à un élève, est-ce pédagogique ? »

3. Le programme

« Faut-il enseigner des choses utiles ? Qu’est-ce qui est défini comme utile ? »

4. L’activité des élèves

« Comment pousser les élèves à la réflexion ? »

5. L’autorité des enseignants

« Le professeur qui plaisante avec les élèves fait-il preuve d’autorité ? »

6. Synthèse intermédiaire : échec à l’école, échec de l’école ?

« Peut-on placer les élèves dans des situations d’échec ? »

7. L’organisation du travail scolaire

« Faire des projets permet de mieux intégrer, mais qu’en est-il du programme ? »

8. L’évaluation

« Comment évaluer sans rabaisser les élèves ? »

9. Les relations familles-école

« Pour intégrer les élèves d’origine étrangère, faut-il inclure des aspects culturels étrangers ? »

10. La gouvernance de l’enseignement

...?



2 la le on l.jpg

2.La leçon

Entre exposé magistralet situations d’apprentissage

‘Leçon :discours légitime,prononcé parqui de droit.’

P.Bourdieu


Slide4 l.jpg


Slide5 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

  • Trois fonctions, une inversion ?

  • L’histoire de la leçon, en quatre leçons…

  • À retenir : situationS d’apprentissage


Slide6 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

« L'école est une institution dans laquelle les enseignants inculquent des savoirs. »

« L'école est une institution qui permet d'acquérir des connaissances. »


Slide7 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

« L'école est une institution dans laquelle les enseignants inculquent des savoirs. »

« L'école est une institution qui permet d'acquérir des connaissances. »

inculcare = ‘faire pénétrer’ avec le calcis = ‘talon’

adquisitus = ‘aller chercher’


Slide8 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

« L'école est une institution dans laquelle les enseignants inculquent des savoirs. »

« L'école est une institution qui permet d'acquérir des connaissances. »

inculcare = ‘faire pénétrer’avec le calcis = ‘talon’

adquisitus = ‘aller chercher’


Entre face face et c te c te l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

Entre face à face et côte à côte

  • Simulation, sanction symbolique et alliance avec les enseignants : comment établit-on ce qui a de la valeur ou non, qui en décide ?

  • Décomposition, progression sans obstacle et activité des élèves : à quelles questions faut-il répondre, quels intérêts découlent de quels problèmes ?

  • Secondarisation, étude réflexive et formation pour la vie : que faut-il « beaucoup pratiquer » pour combiner les règles et les régularités ?

Dépendance < > Alliance

Réponses < > Questions

Théorie < > Pratique


Opposition ou composition l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

Opposition ou composition ?

Vrais détours (ou retours) :

  • Des savoirs scolaires aux pratiques sociales.

  • De l’intention d’enseigner au désir d’apprendre.

  • De la parole du maître au projet de l’élève.

  • Des propositions exposées aux questions posées.

    Fausses oppositions :

  • Écoute ou activité.

  • Transmission ou construction.

  • Savoirs ou compétences.


Slide11 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

  • Trois fonctions, une inversion ?

  • L’histoire de la leçon, en quatre leçons…

  • À retenir : situationS d’apprentissage


Slide12 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

  • Trois fonctions, une inversion ?

  • L’histoire de la leçon, en quatre leçons…

  • À retenir : situationS d’apprentissage


I expos et r citation du savoir l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

i. Exposé et récitation du savoir

Question du maître

Réponse de l’élève

Luther (1529)Der kleine Catechismus

- Le professeur : Combien font 3’755’998’251 multiplié par 5’162’303’508 ?- L’élève : Ça fait 19’390’002’844’219’164’508. (…)

- Le professeur : Mais comment le savez-vous, si vous ne connaissez pas les principes du raisonnement arithmétique ?

- L’élève : C’est simple. Ne pouvant me fier à mon raisonnement, j’ai appris par coeur tous les résultats possibles de toutes les multiplications possibles.- Le professeur : C’est assez fort…

Ionesco (1954). La Leçon


Comprendre pour apprendre la critique philosophique l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

> Comprendre pour apprendre : la critique philosophique >

« Lorsque les maîtres veulent former les jeunes gens par des dictées et des exercices de mémoire sans explications sur la nature des choses, ils se trompent lourdement. (…) Aussi, désormais: 1. on formera d’abord l’intelligence à comprendre les choses, ensuite la mémoire, enfin la langue et les mains. 2. Le maître devra rechercher toutes les voies pour éveiller l’intelligence et les suivre comme il convient. (…) [Il ne faut] rien enseigner par voie d’autorité, mais par démonstration sensible et rationnelle. »

Comenius (1657).La grande didactique, ou l’art de tout enseigner à tous


Ii explication et exercisation du savoir l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

ii. Explication et exercisation du savoir

« La leçon ne comprendra que ce qu’un maître est capable, en l’espace d’un quart d’heure, non seulement de présenter aux élèves, mais encore de leur expliquer et de rendre absolument clair. Pendant le deuxième quart d’heure, ils répéteront eux-mêmes ce qu’ils ont appris, en le mettant par écrit et s’y exerçant, dans un esprit d’émulation, comme à une sorte de jeu. À la fin, le maître les examinera sur ce qu’ils auront appris, en y ajoutant peut-être quelques explications supplémentaires. De cette manière, un progrès sûr, constant, invariable et solide est assuré. »

Comenius (1632).Projet succinct pour le rétablissementdes écoles dans le Royaume de Bohême


Chercher pour comprendre la critique psychologique l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

> Chercher pour comprendre : la critique psychologique >

«  La méthode active peut s’exprimer sous la forme suivante : comprendre c’est inventer ou reconstruire par réinvention et il faudra bien se plier à de telles nécessités si l’on veut, dans l’avenir, façonner des individus capables de production ou de création et non pas seulement de répétition. »

Piaget (1973).Fondements scientifiques pour l’éducation de demain


Iii observation et laboration du savoir l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

iii. Observation et élaboration du savoir

« L’observation réfléchie de la langue est une démarche pédagogique et didactique à mettre en place pour que tous les élèves mènent un travail de réflexion à l’oral et à l’écrit qui va leur permettre de passer par tous les stades de l’apprentissage de la découverte-manipulation (phase intuitive) à la compréhension-appropriation(phase explicite) d’une notion grammaticale. C’est une réelle activité cognitive si cette activité est présentée sous forme de situation problème.  »

IEN France (2003)


Produire pour chercher la critique sociologique l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

> Produire pour chercher : la critique sociologique >

« La vision scolastique (…) est ce qui incite à entrer dans le monde ludique de la conjoncture théorique et de l’expérimentation mentale, à poser des problèmes pour le plaisir de les résoudre, et non parce qu’ils se posent, sous la pression de l’urgence, ou à traiter le langage non comme un instrument, mais comme un objet de contemplation, de délectation, de recherche formelle ou d’analyse. (…) L’ambiguïté fondamentale des univers scolastiques et de toutes leurs productions repose sur le fait que la coupure scolastique avec le monde de la production est à la fois rupture libératrice et séparation, déconnexion, qui enferme la virtualité d’une mutilation. (…) C’est seulement avec l’école que s’instituent les conditions très spéciales qui doivent être réunies pour que les conduites à enseigner puissent être accomplies, en dehors des situations où elles sont pertinentes, sous la forme de ‘jeux sérieux’ et d’exercices ‘gratuits’, actions à vide et à blanc, sans référence directe à un effet utile et sans conséquences dangereuses. »

Bourdieu (1997). Méditations pascaliennes.Reprise des thèses de : Les Héritiers (1964) ; La Reproduction (1970)


Iv int gration et usage des savoirs l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

iv. Intégration et usage des savoirs

« [L’ apprentissage de la langue] n’est possible que si l’enfant éprouve le besoin d’entrer en communication avec autrui, le besoin de s’exprimer, le besoin de comprendre. (…) Les activités langagières exercées à l’école doivent être aussi proches que possible de celles que suppose la vie réelle (…) afin d’éviter: d’une part l’aspect artificiel et gratuit de l’activité scolaire; d’autre part, un risque de morcellement et de dispersion. »

Maîtrise du français (1979)


Slide20 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

  • Entre les murs : trois fonctions, une inversion ?

  • L’histoire de la leçon, en quatre leçons…

  • À retenir : situationS d’apprentissage


Situation d apprentissage n f l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

Situation d’apprentissage, n.f.

Glossaire

Une situation d’apprentissage se définit comme un ensemble de conditions qui offrent à un sujet – à un moment et dans un lieu donné - l’occasion d’apprendre quelque chose.

La situation se caractérise donc par les traits suivants :

  • elle peut être inopinée, produite par le sujet ou par autrui ;

  • elle conditionne le comportement du sujet, mais elle est elle-même conditionnée par la représentation qu’il se fait (ou non) de la situation ;

  • elle peut se décliner de l’exposé magistral au projet spontané, en passant par le cours dialogué, l’exercice, l’enquête, l’expérimentation, le débat, le jeu réglé, etc.


La th orie au risque de la pratique l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

La théorie au risque de la pratique…

  • Fonction de simulation : neutraliser ‘l’aspect artificiel et gratuit’ des apprentissages scolaires, au risque du spontanéisme…

  • Fonction de décomposition : neutraliser ‘le danger de morcellement’, au risque de l’implicite et de la confusion…

  • Fonction de secondarisation : neutraliser ‘l’incitation à la contemplation’, au risque de l’activisme…

Complexité professionnelle

Controverses publiques


Slide23 l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

Il y avait en Westphalie, dans le château de monsieur le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature avait donné les mœurs les plus douces. Sa physionomie annonçait son âme. Il avait le jugement assez droit, avec l’esprit le plus simple ; c’est, je crois, pour cette raison qu’on le nommait Candide. Les anciens domestiques de la maison soupçonnaient qu’il était fils de la sœur de monsieur le baron et d’un bon et honnête gentilhomme du voisinage, que cette demoiselle ne voulut jamais épouser parce qu’il n’avait pu prouver que soixante et onze quartiers, et que le reste de son arbre généalogique avait été perdu par l’injure du temps.

Portrait de Candide,

par Voltaire (1759)

Carl


Exercice a deux t moignages l.jpg

1. Trois fonctions, une inversion ? > 2. La leçon en quatre leçons > 3. À retenir : situationS d’apprentissage

Exercice A: deux témoignages

Chamilo

Lire et comparer les deux lettres :

« Plaidoyer pour la suppression de la philosophie »

et

« Enseigner envers et contre tout. »

  • En quoi les deux points de vue des enseignantes sont-ils différents ?

  • Quel lien peut-on faire entre ces différences et les concepts de ‘forme scolaire’ et de ‘situation d’apprentissage’ ?


R f rences l.jpg
Références quatre leçons >

  • Bourdieu, P. (1982). Leçon sur la leçon. Paris : Minuit.

  • Bourdieu, P. (1997). Méditations pascaliennes. Paris : Seuil.

  • Coménius, J. A. (1657/1992). La grande didactique, ou l’art universel de tout enseigner à tous. Paris : Klincksieck.

  • Coménius, J. A. (1632/1994). Projet succinct pour le rétablissement des écoles dans le Royaume de Bohême. In M. Denis, Comenius. Paris : PUF.

  • Ionesco, E. (1954). La leçon. Paris : Gallimard.

  • Muijs, D. & Reynolds, D. (2011). Direct instruction. In D. Muijs & D. Reynolds, Effective Teaching. Evidence and Practice(pp. 35-52). London: Sage Publication.

  • Piaget, J. (1973). Fondements scientifiques pour l'éducation de demain. Perspectives, 2(1), 13-30.

    ---

  • Painter, V. N. (1889). Luther on Education ; Including a Historical Introduction, and a Translation of the Reformer's Two Most Important Educational Treatises. Philadelphia: The Lutheran Publication Society.

  • Troger, V. (2012). Bourdieu et l’école : la démocratisation désenchantée. Sciences Humaines, hors série n°15, ‘L’œuvre de Pierre Bourdieu’, 16-23.

  • Vergnaud, G. (1981). Jean Piaget : quels enseignements pour la didactique ? Revue française de pédagogie, 57, 7-14.


Question l.jpg
Question : quatre leçons >

Selon vous :

  • François Marin-Bégaudeau est-il un enseignant efficace du point de vue de Muijs& Reynolds (2011) ?

  • Si non, pourquoi ?

    • Parce qu’il ne parvient pas aux effets souhaitables. Lesquels ?

    • Parce qu’il en vise d’autres. Lesquels ?


ad