Actualit et prolongements
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

Actualité et prolongements PowerPoint PPT Presentation


  • 57 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Actualité et prolongements. Adam Smith. Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises. De l’OST au Toyotisme Innovations organisationnelles, limites de la division technique du travail, concurrence. Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises.

Download Presentation

Actualité et prolongements

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Actualit et prolongements

Actualité et prolongements

Adam Smith


Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises

Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises

  • De l’OST au Toyotisme

  • Innovations organisationnelles, limites de la division technique du travail, concurrence


Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises1

Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises

  • De l’OST au Toyotisme

  • L’OST : innovation organisationnelle dans le prolongement de l’analyse d’A. Smith

  • Le Toyotisme : mise en cause relative de la division verticale du travail


Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises2

Les formes actuelles de la division du travail dans les entreprises

  • Innovations organisationnelles, limites de la division technique du travail, concurrence

  • Les effets pervers de la division du travail

  • Les conditions de la concurrence changent


Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

  • Les logiques de division du travail entre entreprises

  • Les limites de l’externalisation


Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises1

Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

  • Les logiques de division du travail entre entreprises

  • L’internationalisation des firmes : la DIPP

  • Recentrage sur l’activité principale

  • Externalisation : sous traitance, délocalisation


Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises2

Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

  • Les logiques de division du travail entre entreprises

  • L’internationalisation des firmes : la DIPP


Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises3

Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

  • Les logiques de division du travail entre entreprises

  • Externalisation : recentrage sur le métier principal, sous traitance, délocalisation

  • « des entreprises sans usines » : exemple de l’industrie de la chaussure de sport


La sous traitance l exemple de benetton

La sous-traitance : l’exemple de Benetton

Source : Benetton ou l’entreprise virtuelle – F. Fréry - Vuibert


La sous traitance l exemple de benetton1

La sous-traitance : l’exemple de Benetton

  • Benetton trouve 3 avantages à cette externalisation :

  • L’économie des coûts de transaction : choix entre externaliser et intégrer

  • La flexibilité

  • L’effet de levier des partenaires


La sous traitance l exemple de benetton2

La sous-traitance : l’exemple de Benetton

  • Benetton trouve 3 avantages à cette externalisation :

  • L’économie des coûts de transaction : choix entre externaliser et intégrer

  • Les coûts de l’externalisation : le prix d’achat de la production auprès d’un prestataire externe + les coûts de transaction (coût d’information + coût juridique lié au contrat)

  • Les coûts de l’intégration : les coûts de production + les coûts de coordination (procédures budgétaires, rémunération des responsables hiérarchiques)

Source : Benetton ou l’entreprise virtuelle – F. Fréry - Vuibert


La sous traitance l exemple de benetton3

La sous-traitance : l’exemple de Benetton

  • Benetton trouve 3 avantages à cette externalisation :

  • La flexibilité

L’essentiel des frais supportés par Benetton est variable puisque ce sont les sous traitants qui se partagent les frais fixes.(..) L’externalisation permet de transformer des frais fixes (salaires, amortissements, loyers, etc…) en des frais variables (le tarif pratique par le sous traitant). L’entreprise améliore ainsi son levier d’exploitation (ratio des coûts fixes coûts variables), abaisse son point mort (niveau de ventes qui permet de couvrir les frais) et réduit de fait sa sensibilité aux aléas du marché.

Source : Benetton ou l’entreprise virtuelle – F. Fréry - Vuibert


La sous traitance l exemple de benetton4

La sous-traitance : l’exemple de Benetton

  • Benetton trouve 3 avantages à cette externalisation :

  • L’effet de levier des partenaires

Avec très peu de capital au départ, Benetton a pu se constituer un empire international, en s’appuyant principalement sur les ressources et les compétences financières, industrielles, technologiques et humaines de ses partenaires.

Source : Benetton ou l’entreprise virtuelle – F. Fréry - Vuibert


Actualit et prolongements

Exemple de délocalisationles call centers

Les centres d'appels, également connus sous la dénomination anglaise de call centers, constituent, également, des exemples de délocalisations d'activités de la France vers d'autres pays européens. Ce secteur, porté par la volonté d'améliorer et de rationaliser le service à la clientèle, est en effet promis à un développement rapide sur le sol européen. On estime, en effet, que les centres d'appels devraient employer 3 % de la population active européenne à horizon 2002. L'analyse des critères de localisation applicables aux centres d'appels, en fait ressortir principalement quatre : la disponibilité de la main-d'œuvre qualifiée, le coût de la main d'œuvre (les frais de personnel représentent en effet au moins 60 % des charges de fonctionnement d'un centre d'appels), la flexibilité du travail (l'absence de restrictions sur le travail de nuit ou le week-end, la facilité à conclure et à renouveler des contrats à durée déterminée), la qualité des infrastructures et le coût des communications.

Source : http://www.senat.fr/rap/r00-386/r00-3864.html


Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises4

Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

  • Les limites de l’externalisation

  • Le développement de la segmentation du marché du travail et effet sur la croissance

  • Dépendance et contrôle de la sous-traitance


Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises5

Les formes actuelles de la division du travail entre entreprises

  • Les limites de l’externalisation

  • Dépendance et contrôle de la sous traitance

Dès la fin 1992, l’entreprise Nike a produit un code de conduite, sous la forme d'un document appelé "Memorandum of understanding".Ce document oblige les sous-traitants de Nike à respecter les lois du travail en vigueur. Les sous-traitants doivent aussi assurer qu'ils ne recourent pas aux travaux forcés ni au travail des enfants et qu'ils évitent toute discrimination en raison du sexe, de la race ou de toute autre différence. Les sous-traitants doivent aussi adhérer au normes environnementales de Nike. L'aspect nouveau et important de ce code de conduite tient dans cette obligation qui est faite aux sous-traitants de respecter ce code. (…). (…). Par ailleurs, il est permis de croire que ces vérificateurs ne gênent pas trop les sous-traitants.

Source : http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/PUB/codes.html#RTFToC3


  • Login