Les sentinelles du verbe intercaf 2014
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 35

Les sentinelles du verbe INTERCAF 2014 PowerPoint PPT Presentation


  • 55 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les sentinelles du verbe INTERCAF 2014. RENDEZ-VOUS AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DES AIDANTS ET DES AIDÉS http://www.youtube.com/watch?v=KRX0RxY3oBo. Mot de bienvenue. Allocution de M. André Gingras, directeur général du Collège Shawinigan

Download Presentation

Les sentinelles du verbe INTERCAF 2014

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les sentinelles du verbe intercaf 2014

Les sentinelles du verbeINTERCAF 2014

  • RENDEZ-VOUS AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DES AIDANTS ET DES AIDÉS

  • http://www.youtube.com/watch?v=KRX0RxY3oBo


Mot de bienvenue

Mot de bienvenue

  • Allocution de

    M. André Gingras, directeur général du Collège Shawinigan

  • Départ à la retraite : Smetana, la Moldau

    http://www.youtube.com/watch?v=bJJfEfP9JVk

  • Allocution de

    Mme Cathie Dugas, directrice du CCDMD


Chansons qui pourraient tre utilis es durant le colloque

Chansons qui pourraient être utilisées durant le colloque

  • Avant le dîner :

    http://www.youtube.com/watch?v=oXOx9qTpguA

  • Avant les tables rondes :

    http://www.youtube.com/watch?v=67bQdTo0p4E

  • Pour le mot de la fin :

    http://www.youtube.com/watch?v=KRX0RxY3oBo

  • En cas de pépins techniques :

    http://www.youtube.com/watch?v=BU7PuI7OTV8


Les sentinelles du verbe intercaf 2014

L’abc du françaisou l’art de jouer avec la bêteIntercaf 2014 / Conférence d’ouverture / Christian Bouchard

Art crétois : Fresque de la tauromachie, XVIe siècle avant J.-C. Fresque découverte dans les ruines du palais de Cnossos, en Crête. Hauteur : 86cm. Héraklion, Musée archéologique.


Apprendre le fran ais la crainte du bonnet d ne

Apprendre le françaisLa crainte du bonnet d’âne

« La note de dictée, c’est le QI à la française. »

François de Closets

Zéro faute, p.57


J habite un peuple dont se tarit la parole fr le et brusque yves pr fontaine p riple du pays

« J’habite un peuple dont se tarit la parole frêle et brusque. » Yves Préfontaine, Périple du pays

  • Grandir dans un quartier ouvrier de Trois-Rivières.

  • À la maison, aucun livre.

    Hormis la première moitié d’un Petit Larousse illustré.

  • Parents très peu scolarisés.

  • Milieu pauvre, français appauvri.

  • Premier cours de français au collégial : 47%.

  • Décrochage. Travail à l’usine. Sombre avenir.


On apprend par imitation

On apprend par imitation.

  • Fernand Seguin. Le Sel de la semaine.

  • Trouver sa voix/voie. Un petit magnétophone et des cassettes : Jacques Chancel, Radioscopie.

  • André Brack

    exobiologiste, a présidé l'équipe

    scientifique associée à l'atterrisseur Beagle 2 de Mars Express (2002-2004).

    « Je suis ici, avec vous, parce que j’ai échoué. Apprenez de mes erreurs.»

  • Du professeur qui corrige à celui qui se corrige.

  • Bien se corriger = refuser la stérilité, favoriser l’écriture. Écrire = essayer…


Exp rience humilit cr ativit

Expérience = humilité + créativité

  • « (…) dans l’art martial du karaté, le plus flatteur pour une ceinture noire est de la porter assez longtemps pour que la teinture passe jusqu’à devenir blanche, afin de symboliser le retour à la case départ. »

    John Maeda, célèbre web-designer, De la simplicité, p.95


De l aidant r p titeur l aidant chercheur

De l’aidant répétiteurà l’aidant « chercheur »

  • Si l’on apprend par imitation, l’aidé pourrait observer l’aidant à l’œuvre quand il corrige ses propres textes. L’aidant ne verrait peut-être pas toutes ses erreurs, mais il en verrait assez, je présume, pour conserver son titre d’aidant. Et l’aidé qui se rapprocherait de l’aidant aurait déjà fait plus qu’un bout de chemin.

  • De même, l’aidé pourrait écrire un texte sur un sujet de son choix et voir ensuite comment l’aidant corrigera ce texte. Avec quels outils de référence : dictionnaire, dictionnaire des difficultés de la langue française, grammaire, conjugueur, logiciels de correction, etc.

  • L’aidant et l’aidé écriraient chacun un texte dont le sujet pourrait être scolaire (français, philosophie, etc.). Les questions plus pointues en rapport avec le français écrit feraient l’objet d’une rencontre avec le ou la responsable du CAF.

  • Succès des jeux vidéo : satisfaire le besoin de jouer (Darwin, l’animal et l’importance du jeu dans l’évolution), satisfaire le besoin d’autonomie, satisfaire le besoin de compétence, satisfaire le besoin d’être en relation, satisfaire le besoin de vivre une aventure. Yann Leroux, Les jeux vidéo, ça rend pas idiot! ISG, p.54-55.

  • Les perdrix chassées dans un texte. L’animal que l’on apprivoise.


Accepter les r gles du jeu

Accepter les règles du jeu

  • « Et pourtant, la liberté d’action a comme prémisse l’existence de règles. (…) Il n’est de liberté qu’à l’aune de certaines règles qui rendent possible l’expérience. Il serait bien impossible de parler si les lois du langage – grammaire, vocabulaire, etc. – n’avaient pour effet de contrôler, de cadrer et de donner sens à l’expression verbale. »

    Maxime Coulombe, Le monde sans fin des jeux video, PUF, p.51


Plus de r gles plus de libert

Plus de règles = plus de liberté


Contre la rage pour la beaut

Contre la rage pour la beauté

  • « Moi, j’ai eu la chance de tomber sur des gens qui avaient les mots, qui m’ont expliqué que les mots, c’est une liberté. Du moment que tu arrives à nommer ta douleur, c’est plus facile de la soigner. »

    Souleymane Diamanka

    L’hiver peul


La libido sciendi

La libido sciendi

  • XVIe siècle, un guide d’enseignement des jésuites.

  • Le rôle du maître consiste moins à dispenser des connaissances qu’à exciter des intelligences.


La dopamine et le d sir

La dopamine et le désir

  • « Le développement du second faisceau dopaminergique, méso-cortical, […] coïncide avec le développement du cortex frontal et donc l’acquisition des compétences planificatrices et anticipatoires. Dopamine en charge des comportements de découverte, de curiosité à l’égard de l’environnement, de désir. »

    Roland Jouvent, CNRS, Le cerveau-magicien, p.102


R aliser un projet commun aid s aidants

Réaliser un projet communaidés / aidants

  • Une page Facebook pour le CAF.

  • Concevoir des exercices en français écrit pour les sportifs, les amoureux, les désespérés, les paresseux, les amateurs de jeux vidéo, les profs d’autres disciplines, etc.

  • Une dictée pour les nuls, une autre pour ceux et celles qui se croient tout permis, ou encore une autre… pour les professeurs de français.

  • Écrire une histoire à suivre : les péripéties d’un faible en thème…


Les sentinelles du verbe intercaf 2014

  • Trouble d’apprentissage : un point de départ, non un point d’arrivée.

  • Michel de Broin, artiste, dyslexique, Overflow, 2008

    Dans les ruines de l’ancienne chapelle de la prison [Toronto], l’eau s’écoule comme un torrent jaillissant de la fenêtre du troisième étage de l’immeuble.

    La Presse, 2 juin 2013

  • « Tu n’es pas très doué, dis-tu, et alors? Pas une raison pour abandonner. » Ted Seabrooke au jeune John Irving, dyslexique. La petite amie imaginaire, p.158.


Les sentinelles du verbe intercaf 2014

MIND, The Science of Better Learning, September/October 2013, p.44-67.

  • Demander à l’élève d’évaluer sur une échelle (1 à 10) son sentiment de compétence + le résultat en % qu’il pense obtenir lors du prochain examen. (Hattie. Visible Learning)

  • Lui faire remarquer ses points forts.

  • Lui faire résumer dans ses mots des leçons cruciales du cours.

  • Lui faire préparer des tests pour lui-même ou pour d’autres élèves.

  • Lui faire préparer des questions piquantes ( un, deux ou trois piments selon le niveau de difficulté).


L abc du fran ais ou l art de jouer avec la b te intercaf 2014 conf rence d ouverture

L’abc du françaisou l’art de jouer avec la bêteIntercaf 2014 / Conférence d’ouverture

  • Du poing fermé à la main ouverte :

  • Aleph = Taureau = Étude = Apprends!

  • Bèt (maison), Guimel (chameau), Dalèt (porte), Hé (homme debout les bras levés), Vav (l’image d’un clou).

  • http://www.youtube.com/watch?v=A3Tj9BwEZQ0

    Nawal RAAD, la danse du taureau


Bibliographie point de sot m tier pour quiconque aime le fran ais

Bibliographie (… point de sot métier pour quiconque aime le français)

  • BENTOLILA, Alain (professeur de linguistique), QUÉRÉ, Yves (École polytechnique, physicien). Langue et science, Plon, 2014, 213p.

  • CAMUS, Renaud (écrivain). Répertoire des délicatesses du français contemporain, Points Seuil, coll. Le goût des mots, 2009, 371p.

  • CLOSETS, François de – (écrivain). Zéro faute, Éditions Mille et une nuits, 2009, 318p.

  • COULOMBE, Maxime (professeur d’arts actuels, université Laval). Le monde sans fin des jeux vidéo, PUF, 2010, 151p.

  • CROISILE, Bernard (neurologue). Tout sur la mémoire, Éditions Odile Jacob sciences, 2009, 509p.

  • KLEIN, Étienne (physicien). Galilée et les Indiens, Flammarion, 2008, 117p.

  • LACHAUX, Jean-Philippe (chercheur en neurosciences). Le cerveau attentif / Contrôle, maîtrise et lâcher-prise, Éditions Odile Jacob sciences, 2011, 369p.

  • LAURENT, Jacques (écrivain). Le français en cage, Grasset, 1988, 135p.

    Suite autre diapositive


Bibliographie suite

Bibliographie (suite)

  • LEROUX, Yann (psychanalyste). Les jeux vidéo, ça rend pas idiot! FYP éditions, collection Stimulo, 2012, 91p.

  • LIEURY, Alain (professeur émérite de psychologie cognitive), FENOUILLET, Fabien (professeur de psychologie cognitive). Motivation et réussite scolaire, Dunod, 2013, 185p.

  • MAUGENEST, Thierry (auteur de romans policiers). Les rillettes de Proust / 50 conseils pour devenir écrivain, Points Seuil, coll. Le goût des mots, 2011, 115p.

  • MEDINA, John (biologiste moléculaire et neuroscientifique). Les 12 lois du cerveau, LEDUC.S Éditions, 2010, 299p.

  • McCOURT, Frank (écrivain, un portrait de l’artiste en jeune prof dans le New York des sixties). Teacher Man, Belfond, 2006, 374p.

  • OUAKNIN, Marc-Alain (rabbin et philosophe). L’Alphabet expliqué aux enfants, Seuil, 2012, 133p.

  • PENNAC, Daniel (écrivain, ancien cancre…). Chagrin d’école, Gallimard, Folio, 2009, 297p.

  • RANCIÈRE, Jacques (philosophe). Le maître ignorant, Fayard, coll. 10/18, 2004, 230p.

  • Dernière phrase de Teacher Man (p.376) : « JE VAIS ESSAYER. »


Les sentinelles du verbe intercaf 2014 synth se du colloque

Les sentinelles du verbeINTERCAF 2014 (synthèse du colloque)

  • RENDEZ-VOUS AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DES AIDANTS ET DES AIDÉS

  • http://www.youtube.com/watch?v=KRX0RxY3oBo


The yes man in your head

The Yes-Man in Your Head

  • « Nous faisons tous preuve de paresse mentale. Il est plus simple de nous en tenir à des données qui confirment nos hypothèses que de chercher de l’information qui les contredise. »

    Scott O. Lilienfield, professeur de psychologie à la Emory University, cité par Jason Zweig, ‘How to ignore the Yes-Man in your head ’, The Wall Street Journal, November 19, 2009

    http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703811604574533680037778184.html

  • « Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n’ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas; ils peuvent leur infliger les plus constants démentis sans les affaiblir. »

    Marcel Proust, Du côté de chez Swann, cité par Yves et Marie Camicas, Les gens du blâme

  • Question pédagogique incontournable : ça passe, ou ça ne passe pas? Ça passe, on ne touche à rien; ça ne passe pas, on essaie autre chose. Enseigner = prendre soin d’un esprit. On s’attaque à un malaise, on ne s’attaque pas au malade. On essaie de comprendre. On fait du cas par cas. À l’hôpital, qu’attendons-nous du personnel soignant? Aucun patient ne souhaite être traité comme un numéro. Qu’attendons-nous du personnel éduquant?


Motion motion mettre en mouvement

Émotion =motionMettre en mouvement

« Bien que beaucoup d’entre nous se plaisent à se considérer comme des créatures pensantes douées de sentiment, d’un point de vue biologique, nous sommes plutôt, et à l’inverse, des créatures sensibles capables de penser.  »

Bolte Taylor, Voyage, p.31


Cr er un sentiment de s curit

Créer un sentiment de sécurité

« Il s’agit de créer dans les salles de classe un environnement rassurant et familier dans lequel l’amygdale ne déclenchera aucune réaction de peur ni de colère. Le rôle de l’amygdale consiste à passer en revue les stimuli extérieurs qui lui parviennent en permanence afin de déterminer le niveau de sécurité de la situation présente. » Voyage, p.30

Ni fuite ni agressivité


Tablir des rituels

Établir des rituels

« Pour acquérir un savoir-faire, le cerveau a besoin : a) de pouvoir essayer plusieurs fois, et b) d’avoir à chaque fois un retour sur sa performance. »

Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, Le cerveau attentif, p.291

Transition secondaire/collégial. Dès les premiers cours, faire acquérir aux étudiants de bonnes habitudes de travail. Refuser le travail mal fait ou vite fait. Privilégier de courts exercices avec une rétroaction rapide du professeur.

Préférable de refaire le même travail au lieu de multiplier les travaux différents. Faire preuve d’une tendre fermeté.

Fierté du travail bien fait. Fierté de l’artisan. Fierté de l’ouvrier.

Robinson Crusoë: seul sur une île, il refait quand même son parasol afin qu’il soit non seulement utile mais beau…


L autorit en d mocratie

L’autorité en démocratie

« […] aucun pouvoir ne se peut légitimement exercer, désormais, sans se soucier d’obtenir, d’une manière ou d’une autre, l’adhésion de ceux sur qui il s’exerce. »

Alain Renaut, La fin de l’autorité, p.19

Relation démocratique établie sur une base d’égalité et de liberté, comment l’entretenir dans un contexte scolaire?Avec les élèves? Les collègues? Les directions? Quel est le contrat?

Autorité = qui aide à grandir


Sapere aude savoir saveur

Sapere aude!Savoir/Saveur

« On dit que le désir naît de la volonté, c’est le contraire, c’est du désir que naît la volonté. Le désir est fils de l’organisation […]. »

DIDEROT (1713-1784)

Fragonard, Portrait de Diderot, (vers 1769), musée du Louvre


R gle de hebb

Règle de Hebb

  • Neurons that fire together wire together.Donald Hebb (1904-1985), neuropsychologue canadien

  • Enseigner = répéter;

    apprendre = répéter.

  • Lire, écrire, compter = avoir du temps, fournir des efforts, faire preuve de persévérance, entretenir ses synapses… Avons-nous du mal à lire ou à écrire malgré nos diplômes? Avec le temps, tout s’en va…


Les sentinelles du verbe intercaf 2014

« Dans des situations d’intensité émotionnelle faible à modérée (à gauche), l’amygdale stimulerait l’activité de l’hippocampe [mémoire épisodique, autobiographique]. Dans des situations émotionnelles extrêmes (à droite), l’amygdale, alors hyperactive, inhiberait progressivement l’hippocampe. »

Revue La Recherche, Spécial Mémoire, no 432, juillet-août 2009, p.64


Le stress

Le stress

  • « Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception desressources dont elle dispose pour y faire face. »

    Revue Sciences Humaines, no 243, décembre 2012, p.22

  • Y a-t-il des contraintes imposées par votre environnement qui affectent négativement votre perception des ressources dont vous disposez pour faire face à ces contraintes?


Pour une chirurgie p dagogie moins invasive

Pour une chirurgie (pédagogie) moins invasive

  • « Si le chirurgien doit être qualifié d’artiste, c’est que son ouvrage ne se réduit pas à l’exécution uniforme d’un programme d’actes impersonnels. »

    Paul Valéry, Variété V


Confucius et la p dagogie

Confucius et la pédagogie

  • XIII.1. Zilu interrogea Confucius sur l’art de gouverner [ou d’éduquer]. Le Maître dit : « Donnez-leur l’exemple, encouragez-les. » Zilu lui demande de développer. Il dit : « Sans relâche. »

    Les Entretiens de Confucius

  • Russell Banks et son mentor, Nelson Algren : « Voilà un bon paragraphe, gamin! »

  • Dans motivation, il y a « mot ». Trouver les bons mots.

  • « Sésame, ouvre-toi! »

  • (en arabe إفتح يا سمسم / Iftaḥ yā simsim)


Centres d criture dans chaque programme

Centres d’écriture dans chaque programme

  • CCDMD : stratégies d’écriture dans la formation spécifique

  • http://www.ccdmd.qc.ca/fr/strategies_ecriture/

  • Libération de profs chargés de la supervision et de l’animation de ces centres d’écriture.


L abc du fran ais ou l art de jouer avec la b te coll ge shawinigan intercaf 2014

L’abc du françaisou l’art de jouer avec la bêteCollège Shawinigan / Intercaf 2014

  • Du poing fermé à la main ouverte :

  • Aleph = Taureau = Étude = Apprends!

  • Bèt (maison), Guimel (chameau), Dalèt (porte), Hé (homme debout les bras levés), Vav (l’image d’un clou).

  • http://www.youtube.com/watch?v=A3Tj9BwEZQ0

    Nawal RAAD, la danse du taureau


Grotte du pech merle 27000 20000 av j c plaque m tallique de la sonde pioneer 10 1972

Grotte du Pech Merle, 27000 à 20000 av. J.-C. Plaque métallique de la sonde Pioneer 10, 1972


  • Login