3 les m canismes comptables l.jpg
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 39

3. Les mécanismes comptables PowerPoint PPT Presentation


  • 186 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

3. Les mécanismes comptables. Comptabilité en partie double. Chaque opération effectuée par l’entreprise a une origine et une destination : lorsqu’elle effectue une opération, elle utilise une ressource dans le but de l’affecter à un emploi précis. Destination = but = emploi = flux entrant.

Download Presentation

3. Les mécanismes comptables

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


3. Les mécanismes comptables


Comptabilité en partie double

Chaque opération effectuée par l’entreprise a une origine et une destination : lorsqu’elle effectue une opération, elle utilise une ressource dans le but de l’affecter à un emploi précis.

Destination

= but

= emploi

= flux entrant

Origine

= moyen

= ressource

= flux sortant


Exemple

Mr Paul, entrepreneur, achète un terrain pour une valeur de 50 000 € qu’il paye comptant .

Destination

= but = emploi

= flux entrant

= terrain

= immobilisation

Origine

= moyen = ressource

= flux sortant

= compte bancaire

= trésorerie


Remarque importante

  • L’emploi et la ressource représentent la même opération, vue sous deux angles différents : son origine et sa destination. C’est pourquoi leur montant doit être identique.

  • L’égalité montant des emplois = montant des ressourcesdoit toujours être vérifiée. On dit alors que l’écriture est équilibrée.


Analyse d’une opération au comptant

  • L’encaissement est toujours le but de l’opération

  • Un décaissement est un moyen (la ressource) qui permet d’obtenir quelque chose


Analyse d’un encaissement

  • Emploi = compte bancaire ou caisse

  • La ressource peut être :

    • une dette (prêt bancaire)

    • la diminution d’un actif (encaissement d’une créance)

      • un produit (vente)


Analyse d’un décaissement

  • Ressource = banque ou caisse

  • L’emploi peut être :

    • une diminution du passif (remboursement d’une dette)

    • une augmentation de l’actif (invest.)

      - un achat consommé (charge)


Application : exercice 1


Analyse d’une opération à crédit

  • On commence par analyser l’opération comme si elle était réalisée au comptant.

  • Puis on remplace la banque par une créance ou une dette.


Application : exercice 2


Distinction importante

  • Opérations sans impact sur le résultat : touchent uniquement les postes du bilan

  • Opérations avec impact sur le résultat : touchent les produits ou les charges.


Exemple 1 : pas d’impact

  • Encaissement d’une créance client

  • L’entreprise utilise un élément de son actif pour se procurer un autre actif.

Immos

Fonds propres

Actif circulant

Actif circulant

Dettes

Liquidités

Liquidités


Application : exercice n°3


Exemple 2 : impactVente à crédit


L’enregistrement des achats

  • Un achat est un emploi définitif, donc une charge du compte de résultat.

  • Au bilan : diminution des liquidités (achat au comptant) ou augmentation des dettes (achat à crédit).


Achat réglé au comptant


Application : exercice n°4


La TVA sur ventes

  • La TVA collectée n’est pas une ressource définitive car elle devra être reversée à l’Etat.

  • Elle ne doit donc pas être enregistrée en produit au compte de résultat mais en dette au bilan.

  • Seul le montant HT de la vente a un impact sur le résultat de l’exercice


Enregistrement comptable

  • TTC  à l’actif du bilan : augmentation des créances clients ou des liquidités.

  • TVA  au passif du bilan : augmentation des dettes fiscales.

  • HT  au compte de résultat : augmentation des produits d’exploitation.


La TVA sur achats

  • La TVA déductible n’est pas un emploi définitif car elle sera remboursée par l’Etat.

  • Elle ne doit donc pas être enregistrée en charge au compte de résultat mais en créance au bilan.

  • Seul le montant HT de l’achat a un impact sur le résultat de l’exercice.


Enregistrement comptable

  • TTC  au bilan : diminution des liquidités ou augmentation des dettes fournisseurs.

  • TVA  à l’actif du bilan : augmentation des autres créances.

  • HT  au compte de résultat : augmentation des charges d’exploitation.


4. Le fonctionnement des comptes


Définition

  • Le compte est une fiche comptable qui représente un élément de ressource ou d’emploi de l’entreprise.

  • Il permet de connaître à tout moment la valeur de cet élément.


Terrains

Ventes

Stocks

Salaires

Dettes fournisseurs

Publicité

Illustration


2 types de comptes :

  • Les comptes de patrimoine : matériel, stocks, argent en caisse mais aussi dettes vis-à-vis des banques ou des fournisseurs. Ils sont regroupés au bilan.

  • Les comptes de gestion qui portent sur des emplois ou des ressources définitifs, également appelés charges et produits. Ils forment le résultat de l’exercice.


Fonctionnement d’un compte

Pour suivre les variations de valeur de ces éléments, le compte comporte deux colonnes de valeur :

· la colonne de gauche s’appelle le débitdu compte

· la colonne de droite s’appelle le crédit du compte

Le solde (= la valeur) se lit par différence.


Exemple : client

Solde débiteur : 200 €


Destination

= but = emploi

= flux entrant

= débit

Origine

= moyen = ressource

= flux sortant

= crédit

Comptabilité en partie double

Chaque opération effectuée par l’entreprise a une origine et une destination : lorsqu’elle effectue une opération, elle utilise une ressource dans le but de l’affecter à un emploi précis.


Exemple

Mr Paul, entrepreneur, achète un ordinateur pour une valeur de 426 € qu’il paye comptant .

Destination

= but = emploi

= flux entrant

= ordinateur

= immobilisation

= débit

Origine

= moyen = ressource

= flux sortant

= compte bancaire

= trésorerie

= crédit


Numérotation :bilan

  • 1. Financement à long terme

  • 2. Immobilisations

  • 3. Stocks

  • 4. Créances et dettes

  • 5. Trésorerie


Numérotation :compte de résultat

  • 6. Charges

    • 60 à 65 : exploitation

    • 66 : financières

    • 67 : exceptionnelles

  • 7. Produits

    • subdivisions identiques


Exemple

Mr Paul, entrepreneur, achète un terrain pour une valeur de 50 000 € qu’il paye comptant .

Débit

= terrain

= immobilisation

= 211000

Crédit

= compte bancaire

= trésorerie

= 512000


Comptabilisation

Compte n°211000 :

Terrain

Compte n°512000 :

Banque

50 000

50 000

Cette opération n’affecte que des compte de patrimoine  pas d’impact sur le résultat de l’exercice.

Au bilan : augmentation de l’actif immobilisé et baisse de la trésorerie.


Présentation « journal »

211000 Terrain 50 000

512000 Banque 50 000


Remarque importante

  • Le débit et le crédit de l’écriture représentent la même opération, vue sous deux angles différents : son origine et sa destination. C’est pourquoi leur montant doit être identique.

  • L’égalité montant au débit = montant au crédit doit toujours être vérifiée. On dit alors que l’écriture est équilibrée.


ACTIF :

Débit (apparition ou augmentation) puis crédit (disparition ou diminution)

PASSIF :

Crédit (apparition ou augmentation) puis débit (disparition ou diminution)

Fonctionnement des comptes de bilan


CHARGES :

Toujours au débit sauf rares exceptions

PRODUITS :

Toujours au crédit sauf rares exceptions

Fonctionnement des comptes de résultat


5. Les principaux schémas comptables


  • Login