Cours 5
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 14

Cours 5 PowerPoint PPT Presentation


  • 59 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Cours 5. Le Boucher (The Butcher) 1969 Claude Chabrol. Le Boucher (The Butcher) 1969 Claude Chabrol. Claude Chabrol 1930 -.

Download Presentation

Cours 5

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Cours 5

Cours 5

Le Boucher (The Butcher)

1969

Claude Chabrol


Le boucher the butcher 1969 claude chabrol

Le Boucher (The Butcher) 1969Claude Chabrol


Claude chabrol 1930

Claude Chabrol 1930 -

  • Claude Chabrol, est un réalisateur français, également producteur, acteur, scénariste et dialoguiste. Il participe en tant que critique de cinéma au lancement de la Nouvelle Vague française, aux côtés de François Truffaut et Jacques Rivette, ses collaborateurs aux Cahiers du cinéma. Il participe à la défense de la « politique des auteurs » et publie, en 1957 avec Éric Rohmer, un livre sur Alfred Hitchcock, celui qui a su imposer son style au système hollywoodien. En 1959, il tourne dans la Creuse son premier film, Le Beau Serge, qui devient le manifeste inaugural de la Nouvelle Vague. En 1965 il épouse la comédienne Stéphane Audran, avec laquelle il entame une fructueuse collaboration. Durant cette période, il se fait un spécialiste de l'analyse féroce de la bourgeoisie française, dont l'apparent conformisme sert de couvercle à un bouillonnement de vices et de haines. Que ce soit sur le registre de la comédie grinçante ou du polar, il ne cesse d'en traquer l'hypocrisie, les coups bas et la bêtise, avec une délectation rare et jubilatoire à laquelle participent activement ses acteurs fétiches : Stéphane Audran, Michel Bouquet, Jean Yanne. Il dresse ainsi un portrait sans concession de la France des années 1970, âpre et corrosif, où dominent La Femme infidèle, Le boucher, ou Les Biches.

  • À la fin de la décennie, il effectue un tournant en optant pour des sujets plus éclectiques dans lesquels son inspiration s'émousse Mais sa rencontre en 1978 avec la jeune Isabelle Huppert, qu'il contribue à révéler, est décisive. Il se lance alors dans un cinéma qui découvre une galerie de personnages monstres: Violette Nozière, l'empoisonneuse parricide qui fit scandale dans les années trente, puis Landru avec Charles Denner). En même temps, il entame avec l'actrice un duo redoutablement efficace qui touchera tant les rives de la comédie policière (Rien ne va plus) que celles de l'adaptation littéraire (Madame Bovary) ou du film politique (L'Ivresse du pouvoir), culminant avec la décapante Cérémonie, adaptée d'un roman de Ruth Rendell, l"Analphabète". En 2005, l'ensemble de son œuvre cinématographique a été distingué par le Prix René Clair de l'Académie française.


Cours 5

1976 : Folies bourgeoises

1977 : Alice ou la Dernière Fugue

1978 : Les Liens de sang

1978 : Violette Nozière

1980 : Le Cheval d'orgueil

1982 : Les Fantômes du chapelier

1984 : Le Sang des autres

1985 : Poulet au vinaigre

1986 : Inspecteur Lavardin

1987 : Masques

1988 : Le Cri du hibou

1989 : Une Affaire de femmes

1990 : Jours tranquilles à Clichy

1990 : Docteur M

1991 : Madame Bovary

1992 : Betty

1993 : L'Œil de Vichy, une sélection des actualités

du régime de Vichy

1994 : L'Enfer

1995 : La Cérémonie

1997 : Rien ne va plus

1999 : Au cœur du mensonge

2000 : Merci pour le chocolat (prix Louis-Delluc)

2002 : La Fleur du mal

2004 : La Demoiselle d'honneur

2006 : L'Ivresse du pouvoir

2006 : La parure, TV, série Chez Maupassant

2007 : La fille coupée en deux

2008 : Bellamy'

  • 1959 : Le Beau Serge (prix Jean-Vigo)

  • 1959 : Les Cousins

  • 1959 : À double tour

  • 1960 : Les Bonnes Femmes

  • 1961 : Les Godelureaux

  • 1962 : Les Sept Péchés capitaux (sketch)

  • 1962 : L'Œil du Malin

  • 1963 : Ophelia

  • 1963 : Landru

  • 1964 : L'Homme qui vendit la Tour Eiffel

  • 1964 : Le Tigre aime la chair fraîche

  • 1965 : Paris vu par... (sketch)

  • 1965 : Marie-Chantal contre docteur Kha

  • 1965 : Le Tigre se parfume à la dynamite

  • 1966 : La Ligne de démarcation

  • 1967 : Le Scandale

  • 1967 : La Route de Corinthe

  • 1968 : Les Biches

  • 1969 : La Femme infidèle

  • 1969 : Que la bête meure

  • 1970 : Le Boucher

  • 1970 : La Rupture

  • 1971 : Juste avant la nuit

  • 1971 : La Décade prodigieuse

  • 1972 : Docteur Popaul

  • 1973 : Les Noces rouges

  • 1974 : Nada

  • 1975 : Une partie de plaisir

  • 1975 : Les Innocents aux mains sales

  • 1976 : Les Magiciens


Stephane audran colette suzanne jeannine dacheville 1932

Stephane Audran [Colette Suzanne Jeannine Dacheville] 1932 -

Après ses études secondaires, elle suit les cours d'art dramatique de Charles Dullin, Tania Balachova, Michel Vitold et René Simon. Elle a été mariée, en premières noces, avec l'acteur Jean-Louis Trintignant puis, en secondes noces, de 1964 à 1970, avec le réalisateur Claude Chabrol, dont elle a eu un fils, Thomas Chabrol. Stéphane Audran fait sa première apparition au cinéma en 1957 dans Le Jeu de la nuit de Daniel Costelle, où elle joue aux côtés de Maurice Pialat. Elle tient ensuite un petit rôle non crédité devant la caméra de Jacques Becker pour Montparnasse 19. Son charme acidulé séduit tout de suite les realisateurs de la nouvelle vague dont Chabrol. Elle cultive son apparence de femme de tête à la beauté froide et aristocratique. Ces rôles de séductrices au coeur dur plaisent beaucoup à d’autres realisateurs comme Bunuel, Fuller, Sautet.


Cours 5

1970 : Dame dans l'auto avec des lunettes et un

fusil d'Anatole Litvak

1971 : Juste avant la nuit, de Claude Chabrol

1971 : Sans mobile apparent, de Philippe Labro

1971 : Aussi loin que l'amour, de Frédéric Rossif

1972 : The Other Side of the Wind, d'Orson Welles

1972 : Un meurtre est un meurtre, d'Étienne Périer

1972 : Le Charme discret de la bourgeoisie,

de Luis Buñuel

1973 : Un pigeon mort dans Beethoven Street

de Samuel Fuller

1973 : Les Noces rouges, de Claude Chabrol

1974 : Comment réussir... quand on est con

et pleurnichard, de Michel Audiard

1974 : Le Cri du cœur, de Claude Lallemand

1974 : Dix petits nègres de Peter Collinson

1974 : Vincent, François, Paul... et les autres,

de Claude Sautet

1975 : Hay que matar a B., de José Luis Borau

1975 : The Black Bird, de David Giler

1976 : Chi dice donna, dice donna, de Tonino

Cervi

1976 : Folies bourgeoises, de Claude Chabrol

1977 : Des Teufels Advokat, de Guy Green

1977 : Mort d'un pourri, de Georges Lautner

1978 : Les Liens de sang, de Claude Chabrol

  • 1957 : Le Jeu de la nuit, de Daniel Costelle

  • 1958 : La Bonne tisane, d'Hervé Bromberger

  • 1958 : Les Amants de Montparnasse de Jacques Becker

  • 1959 : Le Signe du lion, d'Éric Rohmer

  • 1959 : Les Cousins, de Claude Chabrol

  • 1960 : Présentation ou Charlotte et son steak, d'Éric Rohmer (court-métrage) (voix)

  • 1960 : Les Bonnes femmes, de Claude Chabrol

  • 1961 : Saint Tropez Blues, de Marcel Moussy

  • 1961 : Les Godelureaux, de Claude Chabrol

  • 1962 : L'Œil du Malin, de Claude Chabrol

  • 1963 : Landru, de Claude Chabrol

  • 1964 : Les Durs à cuire ou Comment supprimer son prochain sans perdre l'appétit, de Jacques Pinoteau

  • 1964 : Le Tigre aime la chair fraîche, de Claude Chabrol

  • 1965 : Paris vu par..., de Claude Chabrol (segment La Muette)

  • 1965 : Marie-Chantal contre le docteur Kha, de Claude Chabrol

  • 1966 : La Ligne de démarcation, de Claude Chabrol

  • 1967 : Le Scandale, de Claude Chabrol

  • 1968 : Les Biches, de Claude Chabrol

  • 1969 : La Femme infidèle, de Claude Chabrol

  • 1970 : Le Boucher, de Claude Chabrol

  • 1970 : La Peau de Torpedo, de Jean Delannoy

  • 1970 : La Rupture, de Claude Chabrol


Cours 5

1984 : Un printemps sous la neige (The Bay Boy),

de Daniel Petrie (non créditée)

1984 : Le Soleil se lève aussi (The Sun Also Rises),

de James Goldstone

1985 : Isola, Un', de Carlo Lizzani

1985 : Poulet au vinaigre, de Claude Chabrol

1985 : Night Magic, de Lewis Furey

1985 : La Cage aux folles 3 : Elles se marient,

de Georges Lautner

1986 : La Gitane, de Philippe de Broca

1986 : Suivez mon regard, de Jean Curtelin

1987 : Le Festin de Babette (Babettes gæstebud),

de Gabriel Axel

1987 : Barbara Hutton, destin d'une milliardaire

de Charles Jarrott (TV)

1988 : Les Saisons du plaisir, de Jean-Pierre Mocky

1988 : Corps z'a corps, d'André Halimi

1988 : Les Prédateurs de la nuit, de Jesús Franco

1988 : Il Nido del ragno, de Gianfranco Giagni

1989 : Sons, d'Alexandre Rockwell

1989 : Champagne Charlie, d'Allan Eastman

1989 : Manika, une vie plus tard, de François

Villiers

1990 : La Messe en si mineur, de Jean-Louis Guillermou

1990 : TECX, de Antonia Bird, Alan Cooke et Renny Rye

1990 : Jours tranquilles à Clichy, de Claude Chabrol

1992 : Pleure pas ma belle), de Michel Andrieu

1992 : Le Droit à l'oubli, de Gérard Vergez

1992 : Betty, de Claude Chabrol

1994 : Le Tour d'écrou (The Turn of the Screw), de Rusty

Lemorande

  • 1978 : Banco à Las Vegas (Silver Bears), d'Ivan Passer

  • 1978 : Violette Nozière, de Claude Chabrol

  • 1979 : Eagle's Wing, d'Anthony Harvey

  • 1979 : Le Gagnant, de Christian Gion

  • 1979 : Orient-Express, de Daniele D'Anza (

  • 1980 : Le Soleil en face, de Pierre Kast

  • 1980 : Au-delà de la gloire (The Big Red One),

  • de Samuel Fuller

  • 1980 : Le Cœur à l'envers, de Franck Apprederis

  • 1980 : La Cage aux folles 2, d'Édouard Molinaro

  • 1981 : Les Affinités électives, de Claude Chabrol (TV)

  • 1981 : Les Plouffe, de Gilles Carle

  • 1981 : Le Marteau piqueur, de Charles L. Bitsch (TV)

  • 1981 : Le Beau monde, de Michel Polac (TV)

  • 1981 : Brideshead Revisited, de Michael Lindsay-Hogg

  • et Charles Sturridge

  • 1981 : Coup de torchon, de Bertrand Tavernier

  • 1982 : Boulevard des assassins, de Boramy Tioulong

  • 1982 : Le Choc, de Robin Davis

  • 1982 : Paradis pour tous, d'Alain Jessua

  • 1982 : La Marseillaise, de Michel Berny (TV)

  • 1983 : La Scarlatine, de Gabriel Aghion

  • 1983 : Mortelle randonnée, de Claude Miller

  • 1984 : L'Amour en héritage (Mistral's Daughter),

  • de Kevin Connor

  • et Douglas Hickox

  • 1984 : Les Voleurs de la nuit, de Samuel Fuller

  • 1984 : Le Sang des autres, de Claude Chabrol


Cours 5

  • 1992 : Betty, de Claude Chabrol

  • 1994 : Le Tour d'écrou (The Turn of the Screw), de Rusty Lemorande

  • 1994 : L'Évanouie, de Jacqueline Veuve

  • 1995 : Le Fils de Gascogne, de Pascal Aubier

  • 1995 : Au petit Marguery, de Laurent Bénégui

  • 1996 : Risque maximum (Maximum Risk), de Ringo Lam

  • 1996 : Petit, de Patrick Volson (TV)

  • 1997 : Un printemps de chien, d'Alain Tasma

  • 1997 : Arlette, de Claude Zidi

  • 1998 : Madeline, de Daisy von Scherler Mayer

  • 1999 : Belle Maman, de Gabriel Aghion

  • 2000 : Le Pique-nique de Lulu Kreutz, de Didier Martiny

  • 2000 : La Bicyclette bleue, de Thierry Binisti

  • 2001 : J'ai faim !!!, de Florence Quentin

  • 2002 : Ma femme s'appelle Maurice, de Jean-Marie Poiré

  • 2004 : Sissi, l'impératrice rebelle, de Jean-Daniel Verhaeghe

  • 2005 : La Battante, de Didier Albert

  • 2005 : Trois femmes… un soir d'été, de Sébastien Grall (feuilleton TV)

  • 2008 : La Fille de Monaco‎, d'Anne Fontaine


Jean yanne gouy 1933 2003

Jean Yanne [Gouyé]1933 - 2003

  • Acteur, humoriste et réalisateur français. Yanne a fait des études de journalisme qu'il abandonna pour écrire des sketches de cabaret. Il commence une carrière de journaliste au Dauphiné Libéré, puis d'animateur à la radio au début des années 1960. Il se lance également dans la chanson comme compositeur et chansonnier dans des émissions comiques, notamment un disque de rock sous le nom de "Johnny RockFeller et ses RockChild", avec des titres comme "J'aime pas le rock", "Le rock coco", "Saint Rock", en 1961. Avec Jacques Martin, il apparaît dans une émission de télévision, 1 = 3, très caustique pour son temps qui est arrêtée après trois numéros Mais, passant à 20h30 sur l'unique chaîne de l'époque, il est immédiatement connus de la France entière. Sa carrière prend le tournant du cinéma en 1964 dans La vie à l'envers d'Alain Jessua. Il tournera dans des dizaines de films, en multipliant les seconds et premiers rôles. Il incarnait, avec une gouaille très parisienne et un humour grinçant, une figure de Français moyen, râleur, vachard, égoïste et roublard, mais avec un grand cœur.

  • Une confusion du public entre l'acteur et les rôles que celui-ci incarnait ne servit pas au début son image. Sa manière de plaisanter, agressive, débraillée, versant du vitriol sur des plaies ouvertes, tenant la compassion pour obscénité, choquait un peu la France de l'époque. Bref, il fut viré de la radio. En 1967, il tourne Week-End de Jean-Luc Godard, puis se révèle véritablement en 1969 dans Que la bête meure de Claude Chabrol, où il incarne un homme intelligent, mais d'une absence de sensibilité qui le rend brutal. Il enchaîne avec Le Boucher de Claude Chabrol, où il se retrouve un inquiétant commerçant, amoureux. Avec Maurice Pialat, en 1971, il tourne Nous ne vieillirons pas ensemble, où il incarne à nouveau son personnage d'insensible, et pour lequel il obtient le Prix d'interprétation au festival de Cannes.


Cours 5

Réalisateur

--------------------------------------------------------------------------------

Liberté, égalité, choucroute (1985)

Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982)

Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1979)

Chobizenesse (1975)

Les Chinois à Paris (1974)

Moi y'en a vouloir des sous (1973)

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972)


Cours 5

Acteur

Gomez & Tavarès (2003), de Gilles Paquet-Brenner

Une Preuve d'amour (TV) (2003), de Bernard

Petites coupures (2003), de Pascal Bonitzer

Adolphe (2002), de Benoît Jacquot

Vertiges de l'amour (2001), de Laurent Chouchan

Le Pacte des loups (2001), de Christophe Gans

Les Acteurs (2000), de Bertrand Blier

Je règle mon pas sur le pas de mon père (1999), de Rémy Waterhouse

Belle Maman (1999), de Gabriel Aghion

Hygiene de l'assassin (1999), de Francois Ruggieri

Victory (1998), de Mark Peploe

Le Radeau de la méduse (1998), de Iradj Azimi

La Dame du jeu (1998), de Anna Brasi

Tenue correcte exigée (1997), de Philippe Lioret

Fallait pas !... (1996), de Gérard Jugnot

Mo' (1996), de Yves-Noel

Des nouvelles du bon Dieu (1996), de Didier Le Pêcheur

Beaumarchais, l'insolent (1996), de Edouard Molinaro

Enfants de salaud (1996), de Tonie Marshall

Le Hussard sur le toit (1995), de Jean-Paul Rappeneau


Cours 5

Désiré (1995), de Bernard Murat

Regarde les hommes tomber (1994), de Jacques Audiard

Chacun pour toi (1994), de Jean-Michel Ribes

Profil bas (1993), de Claude Zidi

Pétain (1993), de Jean Marboeuf

Indochine (1992), de Régis Wargnier

Le Bal des casse-pieds (1992), de Yves Robert

La Sevillane (1992), de Jean-Philippe

La Legende (1992), de Jerome Diamant-Berger

Fausto (1992), de Rémy Duchemin

Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück (1991), de Alessandro Capone

Madame Bovary (1991), de Claude Chabrol

Passe Passe (1990), de Nicolas Gessner

Cayenne Palace (1987), de Alain Maline Equateur

Fucking Fernand (1987), de Gérard Mordillat

Attention bandits ! (1987), de Claude Lelouch

Le Paltoquet (1986), de Michel Deville

Liberté, égalité, choucroute (1985), de Jean Yanne

Le Téléphone sonne toujours deux fois (1985), de Jean-Pierre Vergne

Papy fait de la résistance (1983), de Jean-Marie Poiré

Hanna K. (1983), de Costa-Gavras

Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982), de Jean Yanne

Asphalte (1981), de Denis Amar

Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1979), de Jean Yanne

L'Imprécateur (1977), de Jean-Louis Bertucelli Le directeur


Cours 5

La Raison d'état (1977), de André Cayatte

Moi, fleur bleue (1977), de Eric Le Hung

Armaguedon (1976), de Alain Jessua

Chobizenesse (1975), de Jean Yanne

Les Chinois à Paris (1974), de Jean Yanne

Moi y'en a vouloir des sous (1973), de Jean Yanne

Nous ne vieillirons pas ensemble (1972), de Maurice Pialat

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972), de Jean Yanne

Laisse aller... c'est une valse (1971), de Georges Lautner

Fantasia chez les ploucs (1971), de Gérard Pirès

Le Saut de l'ange (1971), de Yves Boisset

Le Boucher (1970), de Claude Chabrol

Etes-vous fiancee a un marin grec ou a un pilote de ligne? (1970), de Jean Aurel

Que la bête meure (1969), de Claude Chabrol

Erotissimo (1968), de Gérard Pirès

Un Drôle de colonnel (1968), de Jean Girault

Week-end (1967), de Jean-Luc Godard

Ces messieurs de la famille (1967), de Raoul André

Le Vicomte règle ses comptes (1967), de Maurice Cloche

Deux Romains en Gaule (TV) (1967), de Pierre Tchernia

La Ligne de démarcation (1966), de Claude Chabrol

Monnaie de singe (1966), de Yves Robert

Dis-moi qui tuer (1965), de Etienne Périer

La Vie a l'envers (1964), de Alain Jessua

La Femme spectacle (1963), de Claude Lelouch

Nez de cuir (1952), de Yves Allégret


  • Login