La femme autochtone en am rique latine
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 25

La Femme autochtone en Amérique Latine PowerPoint PPT Presentation


  • 69 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Nadja Palomo Lauren Rochat. La Femme autochtone en Amérique Latine. Représentation, Condition, des pistes de solutions ?. Sommaire. Introduction Portrait général des femmes autochtone en Amérique Latine Rôle de la Femme dans la famille et la communauté Des pistes de solutions ?

Download Presentation

La Femme autochtone en Amérique Latine

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La femme autochtone en am rique latine

Nadja Palomo

Lauren Rochat

La Femme autochtone en Amérique Latine

Représentation,

Condition,

des pistes de solutions ?


Sommaire

Sommaire

  • Introduction

  • Portrait général des femmes autochtone en Amérique Latine

  • Rôle de la Femme dans la famille et la communauté

  • Des pistes de solutions ?

  • Conclusion


Introduction quelques d finitions

Introduction ; Quelques définitions

  • L’Amérique Latine (Blumer-Thomas 2003)

    • Pays au sud des États Unies

    • Langue dérivée du latin (ex.. espagnole, portugais, français)

    • Histoire similaire (époque colonial)

    • 10 pays en Amérique du Sud sauf les trois Guinées, les 6 pays de l’Amérique Central, et le Mexique, Cuba, la République Dominicaine et Haïti

  • Les populations autochtones

  • Population autochtone :

    ONU

    • liées par une continuité territoriale antérieures à l’invasion et aux sociétés précoloniales

    • qui se jugent distinctes des autres éléments des sociétés qui dominent sur ces territoires

    • population qui a ses propres référents culturels, ses institutions sociales et son système juridique

    • ce sont des éléments non dominants de la société, déterminés à conserver, développer et transmettre aux générations futures les territoires de leurs ancêtres et leur identité ethnique

  • Un difficile accès à des données précises


Partie 1 portrait g n ral des femmes autochtones en am rique latine

Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

  • Rôle de la femme dans la

    famille et la communautés

  • Quelques données …

  • Conflit et discrimination

    • Militaire

    • Déplacement de population

      « Malheureusement, les données statistiques différenciées selon le sexe sur les peuples autochtones sont rares. Les statistiques qui comparent la population autochtone à la population non autochtone n’abondent pas non plus. Les études dont nous disposons sur les femmes autochtones et les rapports hommes-femmes demeurent insuffisants. » Angela Meentzen, Banque interaméricaine de développement (BID), 2001.

Diego Rivera


Partie 1 portrait g n ral des femmes autochtones en am rique latine1

Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

  • 1975 : 1ère Conférence Mondiale sur la Femme (Onu) : élimination de la discrimination par genre

  • 1995, 4ème Conférence Mondiale sur la Femme, et prise de conscience de la condition de la femme autochtone


La femme autochtone en am rique latine

Population autochtones dans l’Amérique latine et

Les Caribe

  • Environ:

    • 45 à 60 million =10% population totale (BDI)

    • 650 peuples autochtones différents (BDI 1999)

    • 26.5 millions de femmes = 59%de la population autochtone (DBI 1999)

      • Difficulté de faire une généralisation des conditions

      • Cependant elle ont certaines caractéristiques discriminatoires

        Effet combiné de deux discriminations =

      • L’origine ethnique

      • Le sexe

0.1-10

10.01-20.00

20.01-50-00

50.01-71.00

Non

.

Populationautochtones (millions)

Banque Mondial 2000


Partie 1 portrait g n ral des femmes autochtones en am rique latine2

Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

Rôle de la Femme dans la famille et la communauté

« Elles sont presque invisibles et elles seront ignorées autant que l’histoire officiel et la sienne le font, ignorées pour ses organisations et pour les politiques d’État, pendant qu’on ne sache pas ses conditions et ses situations, ses apports au développement de la communauté, etc. » (Restrepo 2006:1).

  • La famille:

    • Alimentation

    • Santé

    • Éducation

    • Économie familiale

    • La communauté

      • Médicine traditionnel (sage femme)

      • Préservation des traditions: artisanat,

        danse, tissus

      • Économie locale


Partie 1 portrait g n ral des femmes autochtones en am rique latine3

Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

  • Ce que les données nous apprennent :

    • Pauvreté : difficile accès aux besoins primaires

      • Pérou et Mexique: 80% de la population autochtone est pauvre

      • Bolivie : 78 % n’ont pas accès à l’eau potable et 72 % pas de services sanitaire

  • Mortalité Infantile :

    • Chili : 40 points supérieurs à a moyenne nationale

  • Éducation :

    • Centrée pour les hommes: traditions

    • Analphabétisme

      • Équateur : 49 % % de femmes, 35 % pour les hommes

      • Guatemala 53.4 % de femmes autochtones n’ont pas été à l’école

  • Activité économique

    • Division sexuelle du travail

  • Participation Politique

    • Beaucoup d’obstacles, les plus forts: tradition du silence,

      peur et violence suivante.


  • Partie 1 portrait g n ral des femmes autochtones en am rique latine4

    Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

    • Ce que les données ne disent pas :

      • Les indicateurs sont très habituels

      • Et manquent de données

        • Accès à la Terre ou aux ressources

        • Qualité de l’environnement en territoire autochtone

    • La pauvreté n’est pas que le fait d’un faible revenu :

      • Dépossession des moyens de subsistance

      • Déracinement

      • L’invisibilité et l’absence de pouvoir

  • « Notre problème, cen’est pas notrepauvreté, mais la richesse de nosterritoiresquel’onconvoite ».

  • Témoignaged’une femme autochtone,

  • 3èmeRencontreContinentale au Panama, 2000.


  • Partie 1 portrait g n ral des femmes autochtones en am rique latine5

    Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

    • La militarisation de leurs territoires ;

      Différentes Stratégies

    • Rôle : Participation forcée (messagère, cuisine, …)

      Accusée de coopération

      Viols et violences sexuelles

      Socialement stigmatisée

    • Occupation du territoire :

      Destruction du tissu social et du modèle d’organisation collective des communautés autochtones

      Baisse du nombre d’hommes

      Contrôle de l’accès : pas de liberté de circulation,

      pas d’accès aux activités indispensables pour la sécurité alimentaire

    Carlos Efraín 2006

    Disparition de la scène publique des « leaders »

    Peur des responsabilités

    Manipulation


    La femme autochtone en am rique latine

    Partie 1 : Portrait général des femmes autochtones en Amérique Latine

    • Déplacement de population autochtone

    • Perte de l’identité autochtone


    Partie 2 des pistes de solutions

    Partie 2 : Des pistes de solutions ?

    • Les objectifs du millénaire

    • Les instruments internationaux de régulation

      • L’ONU

      • Les autres instances internationales

    • La place des ONG

      • L’exemple du Mexique


    Partie 2 des pistes de solutions les objectifs du mill naire

    Partie 2 : Des pistes de solutions ?Les objectifs du Millénaire

    • Les 8 objectifs généraux:

      • 1. Éradiquer la pauvreté et la famine.

      • 2. L’éducation primaire pour tous.

      • 3. Promouvoir l’équité de genre et donner du pouvoir aux femmes.

      • 4. Réduire la mortalité infantile

      • 5. Améliorer la santé maternelle

      • 6. Combattre le SIDA, la malaire et autres maladies.

      • 7. Conservation de l’environnement

      • 8. Développer des associations pour le développement.


    Partie 2 des pistes de solutions les objectifs du mill naire1

    Partie 2 : Des pistes de solutions ?Les objectifs du Millénaire

    Néanmoins…

    - pas de considération de différences entre les ethnies, ni des conditions de chaque ethnie

    - pas de conscience de concept de développement

    - loin des réalités des femmes autochtones

    plus de pauvreté, perte culturelle

    et d’identité


    Partie 2 des pistes de solutions les instruments internationaux de r gulation

    Partie 2 : Des pistes de solutions ? Les instruments internationaux de régulation

    Commission de la Condition de la Femme (CCF)

    L’ONU

    Conseil Économique et social

    Assemblée générale de l’Onu

    Instance Permanente sur les Questions autochtones (IPQA)

    Haut Commissaire aux Droits de l’Homme

    Commission des droits de l’Homme (CDH)

    Comité des droits sociaux, économiques et culturels (CoDESC)

    Comité des droits de l’Homme (CoDH)

    Sous-commission pour la protection et la promotion des droits humains

    Programme des Nations Unies pour le Développement

    Rapporteurs spéciaux

    Groupe de travail sur les populations autochtones (GTPA)

    Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique

    Groupe de Travail sur le projet de Déclaration sur les Droits des peuples autochtones


    Partie 2 des pistes de solutions les instruments internationaux de r gulation1

    Partie 2 : Des pistes de solutions ? Les instruments internationaux de régulation

    Organisation des États Américains

    L’organisation internationale du travail

    Mécanismes dérivés de la Convention de la Diversité Biologique

    Protocole de San Salvador sur les droits économiques sociaux et culturels

    Réclamation

    Convention interaméricaine pour la prévention et la répression de la torture

    Secrétariat de la convention de la biodiversité

    Procédure de plainte

    Convention interaméricaine sur les disparitions forcées et involontaires

    Convention sur la prévention et l’éradication de toutes formes de violences à l’égard des femmes


    Partie 2 des pistes de solutions l importance des ong par l exemple d une ong au mexique

    Partie 2 : Des pistes de solutions ?L’importance des ONG par l’exemple d’une ONG au Mexique

    • Développement années 80 ; Contexte

      • Émergence de mouvements sociaux

      • retrait des « fonctions traditionnelles » des États

      • Montée de « l’économie de marché »

      • Essor années 90

  • Développement de grands mouvements : le MAM

  • Champs d’interventions

  • Des services et des activités dispensées

  • Création d’une identité militante


  • Partie 3 la st rilisation forc e des p ruviennes sous fujimori

    Partie 3 : La stérilisation forcée des Péruviennes sous Fujimori

    • Contexte et Présentation de la Politique de régulation des naissances

    • La Politique : D’un « objectif à atteindre » à un « Quota à remplir »

    • Aujourd’hui,

      Quelle reconnaissance internationale ?


    La femme autochtone en am rique latine

    La Stérilisation forcée des péruviennes autochtones sous Fujimori :Contexte et Présentation de la Politique de régulation des naissances

    • 1995-2000 ; Programme de « Plan de Santé Publique »

    • 1995 : 4ème conférence sur la Femme à Pékin

    • Sept 1995 : Projet de loi modifiant la « loi générale de la population »

      • Le Congrès légitime le recours à la stérilisation au même titre que d’autres moyens de contraception

  • Mise en place d’une « Politique d’état de contrôle de natalité » en 1996

  • Objectif : « combattre la pauvreté sans recourir à la contrainte» pour des Péruviennes

    • mères de plusieurs enfants

    • vivant dans la misère

    • avec une autorisation écrite


  • La femme autochtone en am rique latine

    La stérilisation forcée des péruviennes autochtones sous Fujimori :Contexte et Présentation de la Politique de régulation des naissances

    • Le Financement de ce projet :

    • Entre 300 000 personnes et 500 000 opérées ;

      • 10 femmes pour un homme

  • J. Valverde (Président de la commission parlementaire), suite à des centaines de plaintes «  font penser que des femmes de province et de faibles ressources économiques furent opérées après avoir été trompées et que d’autres reçurent de l’argent pour se soumettre à l’intervention »


  • La femme autochtone en am rique latine

    La stérilisation forcée des péruviennes autochtones sous Fujimori :la Politique ; D’un « Objectif à atteindre » à des « Quotas à remplir »

    • Pratique sous des tentes sans les conditions sanitaires nécessaires, et sans accord

    • Objectif véritable : diminuer le nombre de naissances dans les secteurs pauvres du Pérou,

      • soit les populations indigènes des zones déshéritées

        • Bidonvilles de Lima, la « sierra » andine, et la forêt amazonienne

  • Des Quotas chiffrés consciencieusement :

    • 1996 : 81 762 ligatures de trompes

    • 1997 : 109 689

    • 1998 : 25 995

  • Organisation de « Festival de ligature de trompes » :

    • Préparation par des visites

    • Journée fériée où festival de danses, marionnettes,

    • passage gratuit chez le dentiste et le coiffeur

    • Repas copieux offert

    • Réception d’une prime et de 15 kilos de nourriture

    • Ligatures des trompes seul choix possible de contraception

  • Dès 1998 :

    • Félicitations de l’OMS

    • Fin du financement de USAid suite alarme donné par le Congrès

    • Distribution des brochures du MAM et présentent les autres moyens contraceptifs

  • 1999 :

    • Le Pérou ne reconnaît plus la compétence de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme

    • Réduction des budgets de la santé et de l’éducation

  • Médecins menacés de perdre leurs emplois

  • Sept 2001 : L.Solariconstitue une commission d’enquête

  • Juil. 2002 ; Rapport

    • 331 600 femmes ont été stérilisé

    • 25 590 hommes ont subi une vasectomie

  • « ces personnes ont été captées soit à force de pressions, de chantages et de menaces, soit en se voyant offrir des aliments, sans qu’elles aient été dûment informées, ce qui les a empêchées de prendre leur décision en réelle connaissance de cause » dixit rapport


  • La femme autochtone en am rique latine

    La stérilisation forcée des péruviennes autochtones sous Fujimori :Aujourd’hui, Quelle reconnaissance internationale ?

    • Dr Ramon Figueroa dénonce dès 1996 les campagnes de stérilisations en insistant sur leurs caractères racistes :

      • « Le gouvernement d’alors s’est livré à un véritable “nettoyage ethnique”, en s’attaquant à la race indigène et non aux Blancs et aux créoles,. Les conséquences affectent plusieurs aspects de la vie économique et sociale, en particulier la démographie. »

  • Premières plaintes dès 1997

  • Juil. 2002 ; Rapport

    • « ces personnes ont été captées soit à force de pressions, de chantages et de menaces, soit en se voyant offrir des aliments, sans qu’elles aient été dûment informées, ce qui les a empêchées de prendre leur décision en réelle connaissance de cause » dixit rapport


  • La femme autochtone en am rique latine

    • Responsables ?

      Fujimori informé tous les mois par ses ministres de la Santé.

    • Condamnation péruvienne:

      juillet 2002 pour « génocide » et « Crime contre l’Humanité »

    • Occultation complète de la politique d’eugénisme lors des condamnations internationales


    Conclusion

    Conclusion :

    • Le chemin à parcourir contre la discrimination de la Femme autochtone est encore long.

    • Bien qu’une prise de conscience internationale a lieu, l’accès à l’information et la mise en place de mesures restent le domaine d’Organisation Non Gouvernementale.

    • L’exemple Péruvien du programme de Fujimori présente un cas de discrimination où seuls des ONG ont permis de rétablir un équilibre, et que la communauté internationale n’a pas encore pris conscience.


    Bibliographie

    Bibliographie

    • Sous la direction de J-P. Deler, Y-A Fauré, A. Piveteau, et P-J. Roca, ONG et Développement ; Société, économie, politique, Chap. 17 : ONG et promotion des Femmes au Mexique par M.L. TarrèsBarraza, page 237-250, Editions Karthala, Paris, 1998.

    • Françoise Barthélémy, « Une politique d’état froidement élaborée, stérilisations forcées des Indiennes au Pérou, Monde Diplomatique, Mai 2004, page 14-15.

    • « Pérou, le droit de choisir, Le courrier de l’Unesco (Unesco.org), dossier 15, 2006.

    • CALFIO, Margarita et VELASCO Luisa, 2005, « Mujeresindígenas en América Latina : brechas de género o de étnia ? » SeminarioInternacional de ls pueblos indígenas y afrodescendientes de América Latina y el Caribe., Cepal, Santiago de Chile.  

    • DEL POPOLO, Oyarce A.M. et Lafosse S. 2007, « Pueblos indígenas de América Latina », Seminario Taller, CEPAL, Santiago de Chile, 25 y 26 Junio.

    • RESTREPO, O.L. 2006. « Diferencia en la diferencia: las mujeresindígenas y sus rol social » ActualidadÉtnica. Mars 9.

    • Site de l’ONU, consulté et mis à jour en nvovembre 2008 http://www.demus.org.pe/Menus/noticias/ONUdefensores_ddhh.htm

    • Chronologie sous fujimori, consulté et mis à jour en novembre 2008 http://www.juicioysancionafujimori.org/cronologia2007.htm


  • Login