ESTIVE  LOZERIENNE
Download
1 / 8

ESTIVE LOZERIENNE - PowerPoint PPT Presentation


  • 78 Views
  • Uploaded on

ESTIVE LOZERIENNE. Proposé par Jackdidier sur une texte de Simone Robert. Après avoir quitté leur gros manteau de laine, Après avoir gravi les pentes des Cévennes, Les brebis vont, en Juin, respirer les hauteurs Sur nos monts Lozériens abondants de fraîcheur,.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' ESTIVE LOZERIENNE' - dawn-sanford


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

ESTIVE LOZERIENNE

Proposé par Jackdidier sur une texte de Simone Robert


Après avoir quitté leur gros

manteau de laine,

Après avoir gravi les pentes

des Cévennes,

Les brebis vont, en Juin,

respirer les hauteurs

Sur nos monts Lozériens

abondants de fraîcheur,


Parées de gros pompons,

arborant des sonnailles,

Trottinant sous la pluie,

le soleil, la grisaille,

Elles font le bonheur

d’admirateurs heureux

De cette tradition,

un rite précieux.


Abandonnant le Gard, la chaleur, les cigales

Là-haut, pendant trois mois, apaisant leur fringale

Elles apprécieront l’eau pure des sommets

Et l’herbette embaumée de ces immensités,


Le berger guidera la faim insatiable

du bétail, que les chiens d’un élan incroyable

Souvent retourneront au cours de la journée

pour ne point désunir le troupeau rassemblé,


Au bord d’une forêt où

l’ombre est bienfaisante

L’homme préservera les

pattes chancelantes

En laissant reposer près des

arbres touffus

De belles affamées en quête

de menus,


Quant l’Automne viendra déposer ses brumailles

Les brebis assouvies

remprunteront la draille

Pour regagner la plaine où

elles rêveront

De leurs grandes vacances

à la jolie saison


ad