slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
La mise en place d’un système d’accès rapide (S.A.R.)

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 95

La mise en place d’un système d’accès rapide (S.A.R.) - PowerPoint PPT Presentation


  • 108 Views
  • Uploaded on

La mise en place d’un système d’accès rapide (S.A.R.). Présentation du SSIC. Industries, commerces, édifices publics, plus de 300 immeubles multi-résidentiels, CH, Ville centre de 13,000 de population

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' La mise en place d’un système d’accès rapide (S.A.R.)' - darrin


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
pr sentation du ssic

Présentation du SSIC...

Industries, commerces, édifices publics, plus de 300 immeubles multi-résidentiels, CH,

Ville centre de 13,000 de population

SSIC composé de 30 pompiers volontaires dont 5 officiers, un directeur à temps partiel + 1 TPI T.Plein

Moyenne de 200 interventions / an

Schéma de couverture de risque incendie signé en 2006 pour la MRC Brome-Missisquoi

Entraide avec Bromont, Sutton, Farnham, Waterloo, Dunham, Lac-Brome

slide3

Schéma de couverture de risque incendie

Délais d’intervention

Détection et transmission

slide4

Alarme incendie

Un pourcentage important des interventions

slide5

Fausses alarmes

« Les fausses alarmes d\'incendie, ça coûte cher. Par exemple, en 2001 à Montréal, le Service des incendies a reçu plus de 5700 appels provenant de centraux d\'alarme, dont près de la moitié étaient sans fondement. Mais, qu\'un appel soit fondé ou pas, il exige le déplacement de 11 à 27 pompiers, selon le cas. Chaque appel engendre donc des frais. » (SRC - La Facture - 18 février 2003)

« Les fausses alarmes sont en progression à Montréal. Celles-ci représentent 29 % des déplacements des pompiers. Entre 2004 et 2007, leur nombre est passé de 13 717 à 15 077 » (Montréal Express - 14 janvier 2009).

entr e forc e augmente
ENTRÉE FORCÉE AUGMENTE...
  • Les dommages à la propriété (et les conséquences des entrées forcées; gardiennage, réparation, barricadage)
  • Les dommages inutiles lors des fausses alarmes
  • Les réclamations d’assurance
  • Les risques de blessure pour les pompiers
  • Le temps réponse des pompiers pour l’entrée en bâtiment
  • Le temps de l’intervention
slide14

La situation actuelle dans plusieurs S.I. ...

Un coffre à clefs dans les camions de pompiers et l’absence de contrôle des clefs remises par les propriétaires des immeubles...

pourquoi un s a r
Pourquoi un S.A.R. ?
  • Pour accélérer l’accès au bâtiment
  • Pour intervenir plus rapidement pour l’extinction d’un incendie
  • Pour porter assistance sans délais aux occupants du bâtiment
  • Pour limiter les dommages consécutifs à l’intervention des S.I.
  • Pour faciliter la gestion des bâtiments
exemples de clefs se trouvant dans les bo tes
Exemples de clefs se trouvant dans les boîtes
  • Clefs de la porte extérieure donnant accès au panneau d’alarme incendie
  • Clef du panneau d’alarme incendie
  • Clef maîtresse des locaux, carte puce
  • Clef des locaux techniques
  • Clefs des cadenas des accès au terrain
  • Clefs des gicleurs
  • Code des serrures à clavier
  • Plan des lieux, noms des responsables
les crit res du choix d un syst me
Les critères du choix d’un système
  • Fiabilité du boîtier et de son installation
  • Fiabilité et sécurité de la serrure et du système de clef
  • Accessibilité au service après vente et à l’entreprise
  • Réputation de l’entreprise et du système
  • Système de gestion et de contrôle des clefs
slide26

Boîte Knox

Le prédécesseur de la boîte RAM. Utilise la clefs MEDECO

slide27

Boîte Knox

Boîte de surface, peut-être enlevée en tirant sur le couvercle

slide28

Boîte Knox

Chaîne non soudée qui risque de coincer dans la boîte avec le dispositif de fermeture

slide30

Serrures et clefs Medeco

Possibilité de faire copie de clef aux USA. Clefs n’est pas du niveau “haute sécurité”

slide32

Boîte Supra

Boîte de surface, relativement facile à ouvrir et petite capacité de remisage de clefs

slide34

Système RAM

Rapid

Access

Management

(En affaire depuis 23 ans)

les clients de ram canada
Les clients de RAM Canada
  • Baie Comeau
  • Sept-Iles
  • Ville de Longueuil
  • Ville de Candiac
  • Ville de Delson
  • Ville de Cowansville
slide37

Les clients de RAM Canada

  • Ville de Montréal:

Anjou Lasalle

Beaconsfield Montréal Ouest

Côte St. Luc Outremont

Hampstead Pointe Claire

Kirkland Verdun

Lachine

slide38

Les clients de RAM Canada

  • Kahanawake
  • Université de Montréal
  • Banque du Canada
  • Base Militaire
  • Gouvernement du Canada
slide39

Serrures et clefs Abloy

Serrure ne gèle pas

Serrure incrochetable et impossible à percer. Facile à nettoyer si méfait

Système de code de clefs par ville

Système de clefs selon les accès autorisés

slide40

Serrures et clefs Abloy

Clefs à haute sécurité de la famille de MEDECO

slide43

Formulaire de commande

À signer par le SSI

slide44

Description boîte RAM

Boîte homologuée par GTA depuis 1999 et approuvée par la GRC

Chaîne soudée

Scellé RAM

pourquoi avoir choisi ram
Pourquoi avoir choisi RAM ?
  • Les autres ne sont pas des programmes mais seulement des boîtes
  • Les autres ne sont pas homologuées ou approuvées par des autorités officielles
  • La sécurité et la solidité des boîtes
  • L’impossibilité de forcer les serrures
  • L’inaccessibilité aux copies des clefs des boîtes
  • Le contrôle des clefs passe-partout
pourquoi avoir choisi ram1
Pourquoi avoir choisi RAM ?
  • Le directeur initiateur du programme - M. Frank Albert - avait l’expérience de Côte St-Luc avec le système RAM
  • La haute sécurité des produits Abloy
  • La polyvalence du système pour les autres applications (ex: panneau d’alarme incendie, système de clefs de la caserne, cadenas).
  • Le système d’autorisation et de contrôle complet par le S.S.I.
pourquoi le ssic a choisi ram
Pourquoi le SSIC a choisi RAM
  • Le cadre en façade du coffre n’est pas soudé, ni fixé solidement au boîtier (colle et rivet en place)
  • La serrure est du type «haute sécurité» et est incrochetable et inviolable
  • L’installation se fait avec toute confiance par RAM ou son installateur accrédité
pourquoi le ssic a choisi ram1
Pourquoi le SSIC a choisi RAM
  • Le coffre est encastré dans le mur (à moins d’exception)
  • Le coffre peut contenir plusieurs clefs
  • La fiabilité du système RAM est reconnue par des organismes de confiance (GRC, institution bancaire, gouvernements)
  • Le mécanisme de verrouillage de la porte du coffre est fiable
pourquoi le ssic a choisi ram2
Pourquoi le SSIC a choisi RAM
  • Le système de clefs Abloy ne permet pas la reproduction illicite.
l exp rience de cowansville
L’expérience de Cowansville
  • Début du projet juillet 2006 sur une base volontaire (envoi postal fait)
  • Installation dans les bâtiments municipaux
  • Réglementation adoptée 22 juin 2007
  • 80 boîtes RAM installées à ce jour
  • Bâtiments de catégorie 4 obligatoire par réglementation incendie (règl. 1613)
  • Bâtiments de catégorie 3 suggérés (sur ordre du Conseil Municipal)
l exp rience de cowansville1
L’expérience de Cowansville
  • Obligation d’avoir serrure avec clef Abloy
  • Utilisation de cadenas Abloy avec « clef pompier » pour les accès contrôlés (ex: chantier de construction, point d‘eau)
  • Utilisation du système RAM en moyenne une fois par deux semaines (ex: incendie, sauvetage, alarme)
  • Informations transmises par CAUCA
l exp rience de cowansville2
L’expérience de Cowansville
  • Utilisation documentée dans rapport d’intervention, dossier Première Ligne
  • Système supervisé et contrôlé par le pompier-préventionniste
  • Scellés et clefs RAM de réserve sous contrôle strict
  • Utilisation d’une serrure d’entrée rapide en caserne (reliée au système alarme)
l exp rience de cowansville3
L’expérience de Cowansville
  • Préposé à la sécurité publique a une clef des boîtes des bâtiments municipaux
slide60

Réglementation incendie

RÈGLEMENT SÉCURITÉ INCENDIE NO. 1613

Article 67 Clefs

Les bâtiments à risque élevé et très élevé, tels que définis au schéma de couverture de risque en incendie, dont l’accès requiert une clef, doivent être munis d’une boîte à clefs autorisée par l’autorité compétente.

slide61

Réglementation incendie

La boîte à clef doit minimalement posséder les caractéristiques suivantes :

- la serrure de la boîte doit être compatible avec la clef Abloy que détient le service de Sécurité Incendie pour l’ouverture des boîtes à clef;

- la clef servant à ouvrir la boîte doit être conçue de manière à ne pouvoir être reproduite;

- la boîte à clefs doit être de type sécuritaire, en acier, manufacturée à cet usage.

slide62

Réglementation incendie

Cette boîte doit être installée à l’entrée du bâtiment située la plus près du panneau d’alarme incendie à un emplacement autorisé par l’autorité compétente. Les clefs d’accès au bâtiment doivent être fournies par le propriétaire du bâtiment et remises au service de Sécurité Incendie.

La boîte à clefs est installée aux frais du propriétaire

proc dure pour l installation
Procédure pour l’installation
  • Contacter le SSIC ou le fournisseur pour entreprendre le processus d’acquisition
  • Faire signer le formulaire de commande par le SSIC
  • Choisir le site d’installation de la boîte avec l’approbation du SSIC
  • Une fois la boîte installée (par RAM ou son représentant), le SSIC pose le couvercle sur la boîte
proc dure pour l installation1
Procédure pour l’installation
  • Remettre les clefs au SSIC pour placer sous scellé dans la boîte et sceller le couvercle de la boîte
  • Si la boîte est protégée par un système d’alarme intrusion, identifier la boîte (A)
  • Aviser la centrale CAUCA de la présence de la boîte à clefs
  • Ajouter l’emplacement sur la liste inventaire des boîtes
proc dure pour l installation2
Procédure pour l’installation
  • Aviser le personnel et les officiers du SSIC
  • Documenter le dossier adresse
ne pas mettre dans la bo te
À ne pas mettre dans la boîte
  • Le code du système d’alarme intrusion ou tout autre information pouvant permettre la neutralisation du système d’alarme intrusion ou des caméras de surveillance
proc dure en cas d utilisation
Procédure en cas d’utilisation
  • Avec la clef officier, ouvrir le coffre à clef dans l’unité d’urgence
  • Briser le scellé de la clef RAM
  • Briser le scellé extérieur de la boîte RAM
  • Ouvrir la boîte RAM
  • Briser le scellé du trousseau de clef
  • Aviser la centrale CAUCA que la boîte RAM a été ouverte
proc dure en cas d utilisation1
Procédure en cas d’utilisation
  • Remettre le trousseau de clefs dans la boîte RAM à la fin de l’intervention
  • Remettre au préventionniste les scellés brisés
  • Noter au rapport d’intervention que la boîte a été ouverte
  • Le préventionniste remet des scellés sur les boîtes, documente le dossier adresse et avise le propriétaire
entretien p riodique par le s i
Entretien périodique par le S.I.
  • Vérification visuelle de la présence du scellé extérieur sur la boîte lors de visite au bâtiment
  • Vérification annuelle de toutes les boîtes (scellés extérieur et intérieur, bon fonctionnement de la serrure)
  • Noter les traces de méfait et faire un suivi si requis
  • Documenter le dossier adresse
les probl matiques rencontr es
Les problématiques rencontrées
  • Résistances au projet par les propriétaires d’immeuble
  • Dépense non planifiée et imposée
  • Propriétaire qui désirent fabriquer leur boîte à clefs
  • Propriétaire qui veulent installer leur boîte
  • Boîte installée mais clefs non remises par le propriétaire
  • Résistance de l’assureur pour autoriser
les probl matiques rencontr es1
Les problématiques rencontrées
  • Méfait sur les serrures par l’introduction d’objet dans le trou (ex: bois), par des tentatives d’ouverture de la serrure avec un objet
  • Accessibilité des boîtes (neige, végétation)
  • Pression politique contre le projet (consigne donnée pour n’exiger que pour les catégories 4)
les probl matiques rencontr es2
Les problématiques rencontrées
  • Exclusivité du fournisseur (RAM)
conseils tir s de l exp rience
Conseils tirés de l’expérience
  • Élaborer un plan de communication avant de mettre en place le système (ex: rencontre des propriétaires, bulletin d’information)
  • Établir une stratégie avec le Conseil municipal et la Direction générale
  • Procéder progressivement
slide79

Cadenas pour les voies d’accès

Pour les contrôles d’accès temporaires et permanents (ex: chantier de construction, point d’eau)

slide80

S.A.R. caserne

Serrure S.A.R. de la caserne, reliée au système d’alarme intrusion

slide81

Protection des boîtes

Boîte reliée à un système d’alarme intrusion, déclenchement à l’ouverture de la porte (identification « A »)

slide82

Système de désengagement du moteur électrique de la clôture

Accès à une borne sèche durant panne électrique ?

slide83

Cadenas pour les voies d’accès

Pour désembrayer le moteur d’un mécanisme d‘ouverture d’une barrière électrique

slide86

Alerte radio par centrale CAUCA

Information sur la localisation de la boîte RAM donnée sur les ondes radio

projet venir pour le ssic
Projet à venir pour le SSIC
  • Clef maîtresse placée dans un boîtier sécuritaire dans les principaux véhicules du SSIC
  • Ouverture de la boîte avec serrure digitale (avec l’empreinte)
  • Transmission automatique à la centrale CAUCA de l’ouverture de la boîte.
slide93

Boîte encodeur actuelle

Avec dispositif de contrôle de la clef RAM

slide94

Projet boîte encodeur avec empreinte digitale

Exemple de coffre sécuritaire actuel avec serrure contrôlée par l’empreinte digitale

ad