Les Vendredis du Comité des thèses
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 1

Vendredi 5 octobre 2007 13 h en salle de conférence PowerPoint PPT Presentation


  • 67 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les Vendredis du Comité des thèses Institut Albert Bonniot. Vendredi 5 octobre 2007 13 h en salle de conférence. Sandrine DUFORT – 1 ère année – Équipe 5. [email protected] Vectorisation de biomolécules pour l’imagerie et la thérapie des cancers.

Download Presentation

Vendredi 5 octobre 2007 13 h en salle de conférence

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Vendredi 5 octobre 2007 13 h en salle de conf rence

Les Vendredis du Comité des thèses

Institut Albert Bonniot

Vendredi 5 octobre 2007

13 h en salle de conférence

Sandrine DUFORT – 1ère année – Équipe 5

[email protected]

Vectorisation de biomolécules pour l’imagerie et la thérapie des cancers

En cancérologie, les recherches actuelles s’orientent vers une détection précoce et précise des tumeurs ainsi que vers l’élaboration de traitements locaux, pour pallier le manque de spécificité des thérapeutiques actuelles (chimio- et radiothérapie). Ainsi, une amélioration significative de la thérapie des cancers viendra de la possibilité de véhiculer spécifiquement des drogues dans la tumeur primitive et surtout dans les métastases.

Notre objectif est donc de cibler spécifiquement les tumeurs (via l’interaction entre l’intégrinev3, marqueur spécifique des néovaisseaux et le motif RGD) et de vectoriser des macromolécules (peptides, acides nucléiques) et des nano-structures d’intérêt pour le diagnostic précoce (via des techniques d’imagerie non invasives) et la thérapie des tumeurs.

Nous avons ainsi choisi d’étudier le peptide (KLAKLAK)2. Vectorisé par le RAFT-(cRGD)4, il est capable d’entrer dans les cellules tumorales, d’inhiber leur prolifération et d’induire leur apoptose. In vivo, le couplage potentialise l’effet du peptide en ralentissant la prolifération tumorale.

Les résultats préliminaires obtenus avec les nanoparticules mettent en évidence le rôle crucial de leur fonctionnalisation de surface. La présence de PEG permet une bonne circulation des particules et évite leur accumulation dans les organes vitaux (foie, poumons).

Christian VILLIERS – CR1 – Équipe 8

[email protected]

Cellules dendritiques et réaction inflammatoire : rôle de la NADPH oxydase

Les cellules dendritiques (CD) ont un rôle prépondérant dans la mise en place des réponses immunitaires et peuvent tout à la fois stimuler les mécanismes de défense innée et initier une réponse immunitaire adaptée aux antigènes. La présentation des antigènes requiert une activité phagocytaire très importante qui ressemble sous certains aspects à ce qui est observé dans le cas des neutrophiles ou des macrophages. Les CD possèdent à l’instar des cellules phagocytaires une NADPH oxydase (NOX2) : ce complexe enzymatique est responsable de la production de superoxyde (O2–), élément initial pour la génération de différents réactifs dont le peroxyde d’hydrogène. Nous avons montré que les CD synthétisent toutes les protéines nécessaires à la formation d’une NADPH oxydase ; cependant, que ce soit à l’état immature ou après activation, cependant les CDs ne sécrètent que très peu de radicaux superoxydes. Par contre, elles produisent des quantités importantes de peroxyde d’hydrogène en réponse à différentes stimulations : PMA, zymosan, peptides chimiotactiques ou PAF et ce avec des cinétiques très variables allant de 2 minutes à plus d’une heure. Plus de 50% des H2O2 produits restent à l’intérieur des cellules et une synthèse constitutive (en absence d’activateur) a également été mesurée. Ces différentes sécrétions sont inhibées en présence de DPI et indétectables dans le cas de cellules NOX2 -/-, ce qui permet d’affirmer que toutes ces sécrétions sont dépendantes de NOX2. L’ensemble de nos résultats démontre l’importance de la NADPH oxydase dans les différentes étapes de la réponse immunitaire que ce soit lors de l’apprêtement des antigènes ou de la sécrétion des cytokines nécessaires à la stimulation des lymphocytes T.

Pour nous contacter

[email protected]


  • Login