Introduction au tao sme 4 pratiques tao stes charles de mestral upop 2011 11 15
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 32

Introduction au « taoïsme » 4 – Pratiques taoïstes Charles de Mestral - UPOP 2011-11-15 PowerPoint PPT Presentation


  • 52 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Introduction au « taoïsme » 4 – Pratiques taoïstes Charles de Mestral - UPOP 2011-11-15. Le paradigme 1. Calligraphie et peinture - huà 書 2.Livre des mutations - Yi jing 易 經 3.Médecine - acupuncture 4.Qi gong 氣 功 - Tai ji quan 太極拳 5.Feng shui 風 水. La pratique taoïste.

Download Presentation

Introduction au « taoïsme » 4 – Pratiques taoïstes Charles de Mestral - UPOP 2011-11-15

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Introduction au tao sme 4 pratiques tao stes charles de mestral upop 2011 11 15

Introduction au « taoïsme »4 – Pratiques taoïstesCharles de Mestral - UPOP 2011-11-15

  • Le paradigme

  • 1.Calligraphie et peinture - huà 書

  • 2.Livre des mutations - Yi jing 易經

  • 3.Médecine- acupuncture

  • 4.Qi gong 氣 功 - Tai ji quan 太極拳

  • 5.Feng shui 風 水


La pratique tao ste

La pratique taoïste

  • Philosophie - religion - pratique?

  • Diverses pratiques anciennes : longévité - respiration - voyage spirituel - sexualité - alchimie – divinités

  • Pratiques rituelles familiales et locales


Interpr tation r cente du non agir

Interprétation récente du «non-agir»

  • La pratique – selon François Billeter

  • Extrait sur le cuisinier et le dépeçage d’un bœuf

  • Trois étapes de l’apprentissage – tout le bœuf – les éléments essentiels – une appréhension intuitive

  • Mystère expliquée?


Remarques sur le paradigme tao ste r f t kuhn structure des r volutions scientifiques

Remarques sur le «paradigme» taoïste (réfT. Kuhn, structure des révolutions scientifiques)

  • Exemples – physique de Newton, Einstein

  • Effets perceptibles - fond insondable

  • L’effet «se produit» - induction résonance

  • Non-agir

  • Paradigme évolutif


Citation d actualit le devoir novembre 12 13 2011

Citation d’actualité Le Devoir, novembre 12-13, 2011

  • En parlant de la question du «sens de la vie» … Jean Grondin* donne une définition du sens assez large. «Le sens, c’est aussi la capacité de saisir les choses. Par exemple, en regardant le courant d’un cours d’eau, vous sentez en quel sens il va, sans toutefois l’avoir provoqué. Le sens que nous saisissons est donc déjà là.» *Auteur philosophique et professeur à l’université Laval


1 l art visuel sous la dynastie song 10e 13e si cles

1.L’art visuel sous la dynastie Song 10e-13e siècles

  • Néo-taoïsme

  • Épanouissement culturel des thèmes culturels ancien

    Exemple : art visuel


Art visuel chinois classique

Art visuel chinois classique 書

  • Calligraphie - art paysager

  • Objets d’art ou de méditation ?

  • «Répertoire d’instruments de pensée et d’imagination» - l’imaginaire collectif

    (Philip Rawson et Laszlo Legeza, TAO - la philosophie chinoise du temps et du changement, Seuil, 1973)

  • Iconographie codée


Esth tique tao ste

Esthétique taoïste

«…l’art chinois exprime, comme le Yi-King, le sens du mystère et de l’unité de l’univers. La clé de tout cela est le taoïsme ; et c’est peut-être l’art qui permet d’aborder le plus directement l’étrange univers d’énergies fluides que révèle le taoïsme et sur lequel il s’efforce d’agir…»

Philip Rawson et Laszlo Legeza, TAO - la philosophie chinoise du temps et du changement, Seuil, 1973, p. 7. (R et L)


Perception chinoise ancienne et occidentale

Perception chinoise ancienne et occidentale

  • «Toute œuvre taoïste authentique est donc une projection du temps ; et ses formes, rebelles à toute conceptualisation statique, en épousent la mouvante complexité.»(R et L, p. 11.)

  • Occident - objets événements distincts - cause et effet mécanique

  • Chine - mouvement global qui nous contient (subjectif/objectif)

  • Pas d’essences ou entités distinctes - existence en relation – résonance

  • Le Mal - dérèglement de l’ordre naturel


Exemples d art visuel r et l 18

Exemples d’art visuel (R et L #18)

.


Jarre incrust e d or dynastie han av jc r et l 5

Jarre incrustée d’or – dynastie Han (av. JC) (R et L #5)

.


Maquette de jardin dynastie tang r et l 4

Maquette de jardin –Dynastie Tang (R et L #4)

.


Paysages yin et yang dynastie song 10 e si cle r et l 40 41

Paysages yin et yang – dynastie Song 10e siècle(R et L #40-41)

.


Paysage de montagne dynastie yuan 13 e 14 e r et l 44

Paysage de montagne dynastie Yuan 13e–14e (R et L #44)

.


C ramique qing 18 e si cle code yin yang berg re b liers r et l 25

Céramique– Qing 18e siècle – code yin/yang bergère/béliers (R et L #25)

.


2 livre des mutations yi jing

2.Livre des mutations - Yi Jing易 經

  • Rationalité divinatoire intuitive

  • Signes mystérieux du Dao - interprétables - approche pratique

    «Les hexagrammes, les trigrammes et leurs gloses sont probablement les seules tentatives jamais faites par la pensée humaine pour définir les catégories du mouvement en termes de durée interrompue.»

    Philip Rawson et Laszlo Legeza, TAO - la philosophie chinoise du temps et du changement, Seuil, 1973, p. 15.


8 trigrammes ba gua

8 trigrammes – ba gua

-ciel 天

-vent 風

-eau 水

-montagne山

-terre 土 (地)

-tonnerre 雷

-feu 火

-étang 泽

Ordre (extérieur) de Fu xi

Ordre (intérieur)du roi Wen (R et L, pages 14-15)


Hexagrammes et caract res remarque sur la similitude structurelle

Hexagrammes et caractères -Remarque sur la similitude structurelle

  • Exemple 明 ming - éclairé

    soleil + lune

  • 51 |¦¦|¦¦ 震 zhèn – ébranler – révolution

    tonnerre + tonnerre


M thode de divination

Méthode de divination

  • À une pièce de monnaie que l’on jette 3 fois, on attribue la valeur 2 à pile et 3 à face . On obtient une somme de 6 à 9.

  • 6 correspond au Yin mutant (ou vieux)

  • 7 correspond au Yang naissant (ou jeune)

  • 8 correspond au Yin naissant (ou jeune)

  • 9 correspond au Yang mutant (ou vieux)

  • Les six traits se notent de bas en haut.


Les hexagrammes

Les hexagrammes

  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Hexagramme

  • On pose une question posée par écrit et sur la table des hexagrammes on cherche le nom de l'hexagramme correspondant et les conseils de conduite http://www.saolim.net/yi-king/index.htm

  • La présence de traits mutants (jeunes) définit le caractère éventuel de la situation du consultant


Les 64 hexagrammes

Les 64 hexagrammes

  • Images de compositions énergétiques permettant d'associer à une situation supposée un diagnostic et une pronostic

  • Étapes d'un cycle renouvelable, fondés sur le dualisme Yin/Yang

  • Moments de réflexion ou de préparation


Exemple 51 11

exemple 51 > 11

  • 51 (震 zhèn ) |¦¦|¦¦ ébranlement - révolution – avec les lignes 2, 3, 4 mutantes:

  • 51 > 54 > 34 > 11

    cadette épousée > puissance du grand >

  • 11 (泰 : tài ) |||¦¦¦ paix/en sécurité


3 m decine acupuncture

3.Médecine / acupuncture

  • Jean Schatz, Claude Larre et Elisabeth Rochat de la Vallée, Aperçus de médecine traditionnelle chinoise, éditions Maisonneuve, 1979

  • Ex : le vocabulaire comme échafaudage temporaire

  • La pensée du Dao de jing comme paradigme médical – résumée aux premiers chapitres


Huang di nei jing canon de m decine de l empereur jaune jaune empereur interne texte date

Huang di nei jingCanon de médecine de l’empereur Jaune (jaune empereur interne 內 texte. Date?)

  • Qi 氣 principe/souffle de la transformation – émanation du Dao

  • Yin 陰 / Yang 昜 1 > 2

  • Jing qi 精(米+青)氣 - Shen qi 神(示+申) 氣

    graine - espritRéf: Zhang Yu Han et Ken Rose, Qui peut chevaucher le dragon?, Guy Trédaniel, 2008

  • Remarques : matière – forme?

  • Causalité organique // pensée indienne : karma – vipaka


4 q g ng

4.Qì gōng

  • Systèmes et méthodes decultivation de l'énergie.

  • Qi gong - l’association de deux caractères: Qì (氣) et Gōng (功) aux sens divers :

  • qi énergie, vapeur, souffle, esprit, air

  • gong travail, réalisation, résultats, exercice, discipline, attaque


Tai ji quan ta chi grand ultime mains

Tai ji quan (taï chi) 太 極 拳(grand ultime mains)

  • Le moine bouddhiste Bodhidharma a été considéré, légendairement, comme le créateur des arts martiaux Shaolin

  • La tradition attribue aussi l'invention du tai ji quan au taoïste semi-légendaire Zhang Sanfeng vers la fin de la dynastie Song (960-1279)

  • L'appellation de cet art martial sous le vocable de «tai ji quan» apparaît avec Chen Wangting vers la fin de la Dynastie Ming (1368-1644)


5 feng shui vent eau

5.Feng shui 風 水 (vent eau)

  • Un art chinois ancien qui cherche à harmoniser l'énergie environnementale (le qi) d'un lieu afin de favoriser la santé, le bien-être et la prospérité. On le compte parmi les arts taoïstes, avec lesquels il partage des notions communes.


Introduction au tao sme 4 pratiques tao stes charles de mestral upop 2011 11 15

  • Les Chinois s'y réfèrent depuis longtemps pour concevoir leurs cités et leurs maisons. Aujourd’hui encore, certains chinois des affaires consultent les maîtres en feng shui pour décider de l'implantation de leurs bureaux. (Réf: Wikipédia)


Introduction au tao sme 4 pratiques tao stes charles de mestral upop 2011 11 15

  • Édifice à Hong Kong avec un trou creux au centre, ce qui maximiserait les bénéfices Feng shui !


Ba gua zones de la maison

Ba gua – zones de la maison


Introduction au tao sme 4 pratiques tao stes charles de mestral upop 2011 11 15

  • attribuées aux 9 secteurs de vie :

  • famille, prospérité, réputation, amitié, enfants, bienveillance, carrière, sagesse et (au centre) la santé générale.


Bibliographie

Bibliographie

Sources

  • François Billeter, Leçons sur Tchouang-Tseu, Éditions ALLIA, 2002.

  • Rawson et Legeza, TAO - la philosophie chinoise du temps et du changement, Seuil, 1973

  • Jean Schatz, Claude Larre et ElisabethRochat de la Vallée, Aperçus de médecine traditionnelle chinoise, éditions Maisonneuve, 1979

  • Zhang yu han et Ken Rose, Qui peut chevaucher le dragon?, Guy Trédanier Éditeur, 2008.

  • Wikipédia

    Classiques

  • Philosophes taoïstes, Tome I Éditeur : BenedyktGrynpas, LiouKia-hway, 1996, Bibliothèque de la Pléiade.

  • Philosophes taoïstes,Tome II, Huainan zi, de Liu An Édition sous la direction de Rémi Mathieu avec la collaboration de Charles Le Blanc, 2003, Bibliothèque de la Pléiade.


  • Login