Séminaire IEN STI
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 25

Séminaire IEN STI Lycée Diderot - PARIS – 3 février 2009 PowerPoint PPT Presentation


  • 63 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Séminaire IEN STI Lycée Diderot - PARIS – 3 février 2009. Certification Intermédiaire. Tout élève engagé dans un parcours baccalauréat professionnel 3 ans doit passer la certification intermédiaire . Qu’est-ce qu’une certification intermédiaire ?

Download Presentation

Séminaire IEN STI Lycée Diderot - PARIS – 3 février 2009

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Séminaire IEN STI

Lycée Diderot - PARIS – 3 février 2009

CertificationIntermédiaire

Norbert PERROT


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Tout élève engagé dans un parcours baccalauréat professionnel 3 ans doit passer la certification intermédiaire.

Qu’est-ce qu’une certification intermédiaire ?

C’est un diplôme, CAP ou BEP rénové, dont la préparation est intégrée dans le parcours de formation en 3 ans.

La position du groupe STI est de privilégier le CAP lorsqu’il correspond à une insertion professionnelle.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

L’obtention de la certification intermédiaire, sera-t-elle obligatoire pour se présenter au baccalauréat professionnel ?

Non, l’obtention d’un diplôme de niveau V n’est pas un préalable à l’obtention du baccalauréat professionnel. En revanche, la certification intermédiaire permettra aux élèves de savoir où ils en sont dans l’acquisition des compétences professionnelles.

Les scolaires et sont obligés de se présenter à cette certification, les apprentis le feront sur la base du volontariat (épreuves libres ou CCF, si le CAF est habilité) .


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

En outre, le jeune qui n’obtiendrait pas, en certification intermédiaire, un CAP ou un BEP rénové ou dans le cadre de son cursus de baccalauréat professionnel, pourra conserver le bénéfice de certaines unités pendant 5 ans et donc repasser l’examen ultérieurement pour compléter ses unités.

Quel est l’intérêt d’imposer cette certification intermédiaire à tous les élèves engagés dans le parcours baccalauréat professionnel ?


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Conséquences prévisibles

Surcharge de CCF et première partie de la formation au baccalauréat professionnel « encombrée » par la certification. Donc …


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Que devient le BEP ?

Le BEP rénové demeure un diplôme national de niveau V, inscrit, comme les autres diplômes professionnels, au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Les titulaires de BEP acquis sous le régime précédent conservent les droits définitifs et permanents qui s’attachent à la possession d’un diplôme national. Ils peuvent notamment poursuivre des études en baccalauréat professionnel en intégrant le cursus de formation en 1ère professionnelle ou bien demander leur admission en 1ère technologique.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Remarques

L’intitulé de chaque spécialité de la certification intermédiaire devra, si possible, reprendre tout ou partie de l'intitulé du baccalauréat professionnel dont elle constitue le diplôme intermédiaire.

Si le terme « technicien » figure dans l’intitulé du baccalauréat professionnel, il ne sera pas repris dans celui de la certification intermédiaire.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Problème

Que faire quand il n’y pas de diplôme de niveau V correspondant à un baccalauréat professionnel ?

Exemple : baccalauréats professionnel Métiers de la Mode. Création d’un « BEP » qui ne débouchera pas sur un emploi.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Évaluation certificative

2 unités professionnelles : une unité technologique UP1 et une unité pratique UP2. Chacune fait l'objet d'une définition d'épreuves en CCF et en contrôle ponctuel pour prendre en compte les différents types de candidats.

3 unités générales : unité Français – Histoire – Géographie – Langue, unité Maths - Sciences, unité EPS.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Interrogations

Intérêt de cette contrainte d’unité technologique et d’unité pratique ? Pour le groupe STI, il faut prendre cela comme une recommandation qui ne convient pas dans tous les cas. Par exemple pour le baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels, où les deux épreuves comportent obligatoirement une partie technologique ou de préparation et une partie pratique.

Intérêt de prévoir des épreuves ponctuelles supplémentaires pour quelques élèves ?


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Problème

La certification de l’unité Français – Histoire – Géographie ne pourra être intégrée dans celle du baccalauréat professionnel.

Quant aux autres unités ?


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Coefficients

Unité technologique UP1 : 4.

Unité pratique UP2 : 8.

Unité Français – Histoire – Géographie – Langue : 6.

Unité Maths – Sciences : 4.

Unité EPS : 1.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Évaluation par CCF

L’épreuve EP1 ne comporte qu’une situation d’évaluation.

L’épreuve EP2 prend en compte la PFMP, elle comprend une ou deux situations d’évaluation, si une seule alors elle sera faite en entreprise.

La durée de la PFMP est de 6 semaines incluses dans les 22 semaines de PFMP prévues pour le baccalauréat professionnel.

La certification intermédiaire a lieu de préférence entre la fin de la seconde professionnelle et la fin du 1er trimestre de la première professionnelle.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Constat

Un CAP, qui sert d’appui de certification intermédiaire, peut être obtenu plus rapidement que par le parcours « classique ». Dans ce dernier cas, sera-ce un CAP « dégradé » ?

Interrogations

Doit-on regrouper toutes les épreuves de certification au 1er trimestre de la première professionnelle ?

Au cours de quelle PFMP doit-on organiser un CCF pour l’épreuve EP2 ?


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Vigilance :

Dans le choix des entreprises pour la 1ère PFPM. En effet les activités de l’entreprise peuvent correspondre au champ professionnel mais pas à la spécialité du baccalauréat professionnel.

Exemples : champ professionnel Maintenance industrielle et baccalauréat professionnel EDPI.

Champ professionnel Métiers de la Mer qui conduit aux baccalauréats professionnels Cultures marines et Électronicien marine.

3 février 2009

15


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Conclusions

Cadrage général qui induit beaucoup de « contraintes » dont la justification peut échapper.

Objectifs des équipes pédagogiques : préparer les jeunes au baccalauréat professionnel et non à la certification intermédiaire. Il peut donc être souhaitable de faire preuve de souplesse dans ce cadrage général.


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

Il est souhaitable de limiter les situations d’évaluation, et si possible d’inclure la certification intermédiaire dans celle du baccalauréat professionnel afin de ne pas limiter inutilement les temps de formation.


Le bilan

LE BILAN

Les certifications intermédiaires au 3 février 2009, classées par IGEN responsable de filières.

3 février 2009

18


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

J. Perrin

3 février 2009

19


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

F. Kremer

3 février 2009

20


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

F. Kremer

3 février 2009

21


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

JP. Collignon

3 février 2009

22


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

D. Taraud

C. Bergmann

N. Perrot

3 février 2009

23


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

M. Gavrilovic

F. Guillet

3 février 2009

24


S minaire ien sti lyc e diderot paris 3 f vrier 2009

R. Cahuzac

F. Coeur

3 février 2009

25


  • Login