POUR UN PARIS PLUS MIXTE?
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 13

Lydie Launay, doctorante Allocataire-monitrice en Sociologie PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

POUR UN PARIS PLUS MIXTE? Étude de la nouvelle politique de l’habitat de la Ville de Paris à partir de l’analyse des logements sociaux réalisés dans un quartier huppé du 8 e arrondissement. Lydie Launay, doctorante Allocataire-monitrice en Sociologie

Download Presentation

Lydie Launay, doctorante Allocataire-monitrice en Sociologie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Lydie launay doctorante allocataire monitrice en sociologie

POUR UN PARIS PLUS MIXTE? Étude de la nouvelle politique de l’habitat de la Ville de Paris à partir de l’analyse des logements sociaux réalisés dans un quartier huppé du 8e arrondissement

Lydie Launay, doctorante Allocataire-monitrice en Sociologie

Université d’Evry Val d’Essonne – Centre de Recherche sur l’Habitat (UMR LOUEST)

Directrice de recherche: Marie-Hélène Bacqué, Université d’Evry Val d’Essonne, CRH (UMR LOUEST)

Colloque de la Relève 5e édition

La ville. Un lieu et des milieux Montréal 28-29 Avril 2008


Pour un paris plus mixte

Pour un Paris plus Mixte?

Contexte de la communication

  • Doctorat sur les politiques de mixité sociale mises en place à Paris et à Londres

  • Thème récurrent dans les modèles urbains qui proposent une perception spatiale de l’intégration sociale

  • Notion régulièrement abordée dans les recherches en sciences sociales: l’École de Chicago; Chamboredon et Lemaire (1970); Sarkissia (1976); Dansereau (2000); Cole and Goodchild (2001); Bacqué (2003); Germain (2004); Baillergeau et al. (2005); Feins et Shroder (2005); Berube (2005); Préteceille (2006)


Pour un paris plus mixte1

Pour un Paris plus Mixte?

Contexte de la communication

Deux types d’intervention:

  • Quartiers dégradés:

    politiques de renouvellement urbain ou urban regeneration pour inciter l’installation de ménages plus aisés que ceux habitant ces quartiers

  • Quartiers aisés:

    production de logements sociaux et intermédiaires pour les ménages à faibles et moyens revenus dont les acteurs clefs de la ville (key workers)


Pour un paris plus mixte2

Pour un Paris plus Mixte?

Contexte de la communication

Objet de ma thèse:

  • Fondements de ces politiques publiques

  • Modes d’application à l’échelle locale

  • Conséquences sur les modes d’appropriation et les modes de cohabitation

    Travail empirique en cours:

  • Quartiers populaires: la Goutte d’Or, 18e (Paris) et Whitechapel, Tower Hamlets (Londres)

  • Quartiers aisés: Saint Philippe du Roule, 8e (Paris) et à Chelsea, Kensington and Chelsea (Londres)


Pour un paris plus mixte3

Pour un Paris plus Mixte?

1. Mixité sociale, une notion ambiguë

  • Un notion à « caractère mythique et incantatoire » (Marie-Hélène Bacqué)

  • Principaux contextes: mixité des genres, mixité scolaire, mixité sociale dans l’espace urbain et mixité ethnique

  • Mixité sociale dans l’habitat: « la cohabitation dans un même espace résidentiel de catégories dont les ressources (économiques, culturelles et sociales) sont inégales ou différentes » (Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot)

  • Multiplicité d’indicateurs: âge et cycle de vie, revenus, niveau d’instruction, statut d’occupation, origine ethnique…(Cole et Goodchild)


Pour un paris plus mixte4

Pour un Paris plus Mixte?

2. La politique de « Rééquilibrage » de la Mairie de Paris

Objectif de cette politique:

  • Atteindre 20% de logements sociaux d’ici 2020 (loi SRU, 2000)

  • Réduire le déséquilibre est-ouest de l’offre de logements sociaux par sa diffusion sur l’ensemble du territoire parisien


Pour un paris plus mixte5

Pour un Paris plus Mixte?

2. La politique de « Rééquilibrage » de la Mairie de Paris


Pour un paris plus mixte6

Pour un Paris plus Mixte?

2. La politique de « Rééquilibrage » de la Mairie de Paris

  • Acquisition-conventionnement: achat d’immeubles dans ses arrondissements qui peuvent être partiellement occupés pour ensuite les conventionner en logements sociaux

  • Création de différents types de logements sociaux pour accueillir des ménages aux ressources variées

  • Mixité sociale souhaitée à l’échelle de l’immeuble, du quartier et de la ville

  • Financements de 30 000 logements sociaux entre 2001 et 2008


Pour un paris plus mixte7

Pour un Paris plus Mixte?

3. L’étude de deux immeubles du 8e arrondissement

Population socialement variée:

  • Anciens locataires appartenant aux classes supérieures

  • Nouveaux locataires:

    • Ménages logés par leur employeurs: le 1%patronal, appartenant aux classes moyennes

    • Ménages désignés parmi les demandeurs au logement social, profils socio-économiques et trajectoires résidentielles très variés

  • Ménages de tous âges, de toutes tailles et d’origines ethniques diverses


Pour un paris plus mixte8

Pour un Paris plus Mixte?

3. L’étude de deux immeubles du 8e arrondissement

Modes de cohabitation (1):

  • Processus d’agrégation sociale:

    • Appartenance sociale: facteur essentiel expliquant le processus d’agrégation sociale dans l’immeuble

    • Appartenance culturelle: constitution de groupes d’habitants d’origine maghrébine/ africaine

    • Les « anciens locataires »

  • Formes d’évitement:

    • Effacement des « anciens locataires » dans la vie de l’immeuble


Pour un paris plus mixte9

Pour un Paris plus Mixte?

3. L’étude de deux immeubles du 8e arrondissement

Modes de cohabitation (2):

  • Formes de conflits:

    • Tensions autour des parties communes, du bruit et de l’éducation des enfants

    • Association de locataires: outil de contrôle social des classes moyennes sur les ménages d’origines populaires

    • Tensions et actes racistes

  • L’enjeu scolaire: « mauvaises fréquentations » / « chance » d’effectuer une ascension sociale


Pour un paris plus mixte10

Pour un Paris plus Mixte?

Conclusion

  • 1 500 dans les 5e, 6e, 7e, 8e, et 16e arrondissements: les 2/3 sont destinés aux ménages à faibles et moyens revenus

  • Difficultés de la mise en œuvre de la politique notamment en terme de mode de cohabitation

  • Difficultés pour certains ménages de vivre dans ces quartiers en raison d’une offre commerciale locale plus chère que dans d’autres quartiers,

  • Une atmosphère jugée trop bourgeoise et un éloignement des réseaux de sociabilité difficile à vivre


Pour un paris plus mixte11

Pour un Paris plus Mixte?

Merci!

Lydie Launay

Université d’Evry Val d’Essonne - CRH (UMR LOUEST)

CRH - LOUEST

École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Val de Seine

3-15 Quai Panhard et Levassor

75013 Paris

France

Tel: +33 (0)1 72 69 63 76

[email protected]


  • Login