Le pain au moyen age
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 6

Le Pain au Moyen Age PowerPoint PPT Presentation


  • 77 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le Pain au Moyen Age. 1.Les sortes Au moyen-âge, il existait plusieurs sortes de pain : le pain d'épeautre, de seigle, de froment, d'avoine, de sarrasin le plus courant est le pain de froment.

Download Presentation

Le Pain au Moyen Age

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le pain au moyen age

Le Pain au Moyen Age

1.Les sortes

  • Au moyen-âge, il existait plusieurs sortes de pain : le pain d'épeautre, de seigle, de froment, d'avoine, de sarrasin le plus courant est le pain de froment.

  • Le séminel, gâteau composé de fleur de farine et d’œufs, le pain de Chailly, bon et friand, le Pain bourgeois ou pain de poise (que l’on pesait), le pain de brode de qualité inférieure, les craquelins « biscuits au beurre ».

  • Le pain était taxé sur le poids et non sur le prix. La miche se vendait à un prix invariable, mais était plus ou moins épaisse. On trouvait donc du pain gris, du pain noir ou blanc. Le pain blanc pèse 850 grs, le pain bis 2 kg.


Le pain au moyen age1

Le Pain au Moyen Age

2.Les métiers

  • Le paysan apportait ses grains au meunier et repartait avec de la farine. Il faisait sa pâte à pain et l'apportait au four appartenant au sei-gneur. Le pain des paysans pesait environ 5Kg !

  • Quand les récoltes n'étaient pas bonnes, le boulanger complétait le manque d'ingrédients avec de la paille.

  • Avant le 12ème siècle, il y avait « l’homme qui fait cuire du pain ». Les riches citoyens dans les villes apportaient leur pain aux fours publics. Ensuite le boulanger est apparu. On l’appelait «talemelier». Pour passer maitre, il fallait 4 ans d’apprentissage.

  • Il y avait beaucoup de pains faits à la maison


Le pain au moyen age2

Le Pain au Moyen Age

3. Comment ça se prépare ?

a : les outils

Pour fabriquer le pain, on avait besoin :

- d'un pétrin coffre dans lequel on pétrit la pâte,

  • d'un banneton, petit panier (sans anse) doublé de toile où l'on fait lever le pain avant la cuisson,

    -d'un coupe-pâte couteau de boulanger pour couper la pâte

    -et d’un bluteau (grand tamis pour séparer la farine du son).


Le pain au moyen age3

Le Pain au Moyen Age

b : la composition

Le pain est un aliment fondamental.

  • Les céréales avec lesquelles on faisait du pain : Le blé, le seigle, le blé mixte, l’orge et l’avoine.

  • le pain de froment est fabriqué à partir de farine de froment, d’eau de sel, de levure ou levain.

  • Le pain des gens pauvres était celui que l’on fait avec de la farine complète ou la poudre qui n’était pas bien passée au tamis. Le pain d’avoine était un aliment pendant la famine.


Le pain au moyen age4

Le Pain au Moyen Age

4. A qui on s’adresse ?

  • le pain est présenté comme la base de l’alimentation médiévale. Il est donc accessible aux plus pauvres. C’est la seule nourriture à peu près accessible en période de famine.

  • Il était situé au centre du repas. Ils exprimaient les rangs sociaux des personnes qui assistaient au repas.

  • Son rôle est aussi utile : appelé parfois tranchoir, on le mettait directement sur la table à la place de l’assiette.

    Condorcet : « L’art du boulanger est le plus nécessaire au peuple »


Le pain au moyen age5

Le Pain au Moyen Age

  • Sources : Sites Internet (avec vérification dans dictionnaire Le Robert)

  • Lemoyenageenlumiere.com

  • www.chateaux-valdeloire.com


  • Login