Biomasse et qualite de l air conna tre et ma triser l impact des installations
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

BIOMASSE ET QUALITE DE L’AIR Connaître et maîtriser l’impact des installations PowerPoint PPT Presentation


  • 93 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

BIOMASSE ET QUALITE DE L’AIR Connaître et maîtriser l’impact des installations. Monique ALLAUX ADEME AQUITAINE. Compatibilité du développement biomasse énergie / Qualité de l’air. Évolution des émissions de particules et de la contribution du secteur biomasse énergie.

Download Presentation

BIOMASSE ET QUALITE DE L’AIR Connaître et maîtriser l’impact des installations

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Biomasse et qualite de l air conna tre et ma triser l impact des installations

BIOMASSE ET QUALITE DE L’AIRConnaître et maîtriser l’impact des installations

Monique ALLAUX

ADEME AQUITAINE


Compatibilit du d veloppement biomasse nergie qualit de l air

Compatibilité du développement biomasse énergie / Qualité de l’air

Évolution des émissions de particules et de la contribution du secteur biomasse énergie


Les missions du secteur r sidentiel

Les émissions du secteur résidentiel


Les actions pour le chauffage domestique

Les actions pour le chauffage domestique

Le label flamme verte

Le nouvel étiquetage des appareils est également basé sur le rendement et les émissions de monoxyde de carbone, avec des différences en fonction des types d’appareils


Les actions pour le chauffage domestique1

Les actions pour le chauffage domestique

Répartition des appareils vendus (500 000/an) :

  • 33% sont 5*

  • 41% sont 4*

  • 18% sont 3*

  • 7% sont 2*

  • 1% sont 1*

    Label FV attribué aux trois premières classes actuellement, En 2012 : 4* et 5* ; en 2015 : 5*

    Éligibilité au crédit d’impôt (25%, 40% si renouvellement)


Les actions de l ademe campagne de mesure sur les chaufferies collectives et industrielles

Les actions de l’ADEME Campagne de mesure sur les chaufferies collectives et industrielles

  • 3 campagnes de mesures sur 29 chaufferies collectives et 2 industrielles (2007,2008,2009)

  • Gamme de puissance : de 0.3 MW à 6 MW

  • Mesure des paramètres classiques (CO, NOx, particules, SO2) + polluants non réglementés (PM1; PM2,5; dioxines et PCB; métaux; HAP)

  • Évaluation performances énergétiques

  • Analyse du combustible (PCI, taux de cendres)

  • Analyse cendres (teneur en carbone)


Les actions de l ademe campagne de mesure sur les chaufferies collectives

Les actions de l’ADEME Campagne de mesure sur les chaufferies collectives

Principaux résultats :

  • Valeurs en monoxyde de carbone (CO) assez élevées sur installations de petite puissance (< 2MW),

  • 2 ou 3 chaudières de faible puissance avec valeurs anormales CO, COV, HAP, dioxines, démontrant une mauvaise combustion

  • Valeurs métaux, dioxines, benzène,HAP faibles

  • NOx moyenne 200 mg/Nm3, + élevé si CO faible

  • Performances filtres à manches et EF conformes aux valeurs attendues (3-35 mg/Nm3)

  • Les PM 2,5 représentent 87% des PM


Les actions de l ademe campagne de mesure sur les chaufferies collectives1

Les actions de l’ADEME Campagne de mesure sur les chaufferies collectives

Principaux résultats :

  • Pas d’influence lorsque l’on utilise des broyats de palettes ou connexes de scieries

  • Influence de la qualité des combustibles (humidité, taux de cendres, poussières…) sur les particules => contrôle des approvisionnements, partage d’expérience,formation

  • Importance du contrôle de la combustion => dimensionnement, formation, entretien


Les actions de l ademe les valuations du risque sanitaire

Les actions de l’ADEME : Les évaluations du risque sanitaire


Les actions de l ademe les valuations du risque sanitaire1

Les actions de l’ADEME : Les évaluations du risque sanitaire

Etude chaufferies 700 kW

  • Etape 1 : Etude sur la chaufferie en ISERE, 700 kW avec modèle de dispersion 3D , calcul de risque en 3 points (habitation, école, gymnase)

  • Etape 2 : Extrapolation (2 sites représentatifs des chaufferies) avec facteurs d’émission et modèle gaussien, calcul de risque en tous points

  • Etude situation de référence gaz et fioul domestique

  • Scénario « multicyclone » et scénario « multicyclone + filtre à manche ou électrofiltre »

  • Respect des guides méthodologiques INERIS 2003 et INVS 2000

  • Campagne de prélèvement bruit de fond sol et air

  • Analyse critique de l’INERIS


Les actions de l ademe les valuations du risque sanitaire2

Les actions de l’ADEME : Les évaluations du risque sanitaire

Les résultats

  • Etape 1 et étape 2 : Indices de risque et excès de risques < seuils pour tous les polluants mais globalement supérieurs à ceux obtenus pour la situation de référence

  • Etape 1 : l’indice de risque se rapproche du seuil en situation météo défavorable (1% du temps).

  • Avec électrofiltre ou filtre à manche, concentrations en particules significativement réduites

  • Des incertitudes à lever soulignées par l ’analyse critique : facteurs d’émission, données météo, modèle de transfert


Les autres tudes

Les autres études

  • Etude CARBOSOL (CNRS) intégrant des traceurs de la combustion du bois (lévoglucosan) => proportion de particules issues de la combustion du bois 40%, 50 à 70 % en hiver.

  • Etude de modélisation chauffage résidentiel sur un quartier fictif => contribution PM2.5 évaluée entre 1 et 3 µg/m3, à comparer à l’objectif de 15µg/m3

  • Essais de combustion de biomasses autres que le bois (cultures énergétiques, paille, sarments,…)


Les exigences du fond chaleur

Les exigences du fond chaleur


Le d veloppement de la fili re biomasse industrie et collectif en aquitaine

Le développement de la filière biomasse (industrie et collectif) en AQUITAINE

Nota :

Les consommations CRE4 et BCIAT 2011 sont estimées sur la base des projets déposés, elles seront révisées à la baisse après résultats des appels à projet


Les projets industriels bciat 2009

Les projets industriels : BCIAT 2009


Les projets industriels bciat 2010

Les projets industriels : BCIAT 2010


Les chaufferies collectives

Les chaufferies collectives

Chaufferies existantes

Projets


Les d passements de la valeur limite en particules

Les dépassements de la valeur limite en particules


  • Login