Vireux chiers et anti nucl aires andr majewski
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 118

VIREUX CHIERS et Anti-Nucléaires André MAJEWSKI PowerPoint PPT Presentation


  • 66 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

VIREUX CHIERS et Anti-Nucléaires André MAJEWSKI. Je remercie ceux qui m’ont permis de réunir une partie de ces documents: M.Michel PIRSON M. Alain GESNOT M. Serge MUSU et ses filles Sylvie et Sophie. Tout a commencé par ça le 10 mai 1981. Fait divers du même jour.11 mai 1981.

Download Presentation

VIREUX CHIERS et Anti-Nucléaires André MAJEWSKI

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


VIREUXCHIERS et Anti-NucléairesAndré MAJEWSKI


Je remercie ceux qui m’ont permis de réunir une partie de ces documents:M.Michel PIRSONM. Alain GESNOTM. Serge MUSU et ses filles Sylvie et Sophie


Tout a commencé par ça le 10 mai 1981


Fait divers du même jour.11 mai 1981.


14 mars 1982. La fermeture de la Chiers est au programme ainsi que des élections cantonales. Un triomphe pour la droite.


16 mars 1982 premiers barrages sur la RN 51 et grève contre la fermeture de l’usine


Les lingots sur la route près du pont.


Meeting sur la RN 51


L’actualité locale de Mars 1982 c’est aussi ça.


L’Ardennais du Jeudi 18 Mars 1982


L’Ardennais du Lundi 29 mars 1982.L’amalgame Chooz et Vireux fonctionne à plein.


27 mars 1982. La mayonnaise prend entre les anti-nucléaires et les sidérurgistes qui viennent d’apprendre la fermeture de la Chiers.


27 mars 1982.Les anti-nucléaires marchent sur Chooz.


27 mars 1982. Affrontements sur la route de Hierges.


27 mars 1982.Les manifestants anti-nucléaires tentent de progresser vers Chooz.


27 mars 1982. Les Gardes Mobiles progressent contre les manifestants.


27 mars 1982. Bagarre dans les champs près de Chooz.


27 mars 1982. Déploiement policier


27 mars 1982. Gaz lacrymogènes sur fond de château de Hierges.


27 mars 1982. La manifestation pacifique bat son plein.


27 mars 1982 Barrage nocturne sur le pont du Viroin.


27 mars 1982. Violents affrontements sur le terrain.


27 mars 1982. Une vague de touristes bleu foncé submerge la Pointe des Ardennes.


24 avril 1982. Manifestation « pacifique » des autonomes venus d’un peu partout.


24 avril 1982.L’armement des manifestants témoigne d’un amateurisme certain.


24 avril 1982.Les manifestants faute de mieux essayent de s’emparer d’un pylône


24 avril 1982. Le pylône est rapidement dégagé.


1982. Parmi d’autres formes d’action, l’Intersyndicale interpelle le 1er Ministre sur les billets de banque.


26 juin 1982. « Caillassage » des cars de police revenant de Chooz. 13 blessés chez les forces de l’ordre, 17 parmi la population et les manifestants.


26 juin 1982. Une camionnette de gendarmerie brûle devant la parachèvement B


26 juin 1982. Manifestation « pacifique » au cœur de Vireux-Molhain.


26 juin 1982. Un canon à eau ouvre la voie des gardes mobiles revenant de Chooz.


26 juin 1982. Un wagon d’acier barre la route de Najauge.


26 juin 1982. Les gaz lacrymogènes flottent sur l’avenue Posty.


26 juin 1982. Les gardes mobiles s’emparent du RD 47 route de Najauge.


26 juin 1982. Les mobiles interpellent un sidérurgiste.


Mardi 13 juillet. Le château de La Buchère est incendié. Les dégâts sont fixés à 500 000 €.


13 juillet 1982. Meeting devant l’usine. Cet épisode est sans lien avec les antinucléaires.


13 juillet 1982. Il s’agit d’une rupture des négociations entre la direction et l’Intersyndicale. Les pouvoirs publics de leur côté ne semblent pas adaptés à la gravité de la situation.


Face à face Frantz HUBERT et le député ISTACE, bien dépassé par la situation. Au fond GALLIOT maire de Vireux-Molhain.


Finalement quand les pompiers se présentent pour éteindre l’incendie. Ils sont interdits d’intervention.


Juillet 1982. Une forme de lutte adoptée par désespoir.


Gardes mobiles sur la voie ferrée au nord de Vireux.Fin juillet 1982.


Manif anti-nucléaire au départ. Fin juillet 1982


Le barrage sur le pont du Viroin. Fin juillet 1982.


Barrage vu depuis l’avenue Posty.Fin juillet 1982


Barrage enflammé à La Bûchère.Fin juillet 1982.


Progression (sic) des gardes mobiles sur la voie ferrée.


Voiture incendiée en bas de la rue de l’Egalité.Octobre 1982


Barrage au carrefour de Ham sur Meuse. Fin juillet 1982


Chicane sur le barrage de gardes mobiles. Fin juillet 1982.


Le blindé force le passage. Fin juillet 1982


Des filins sur le pont du Viroin. Octobre 1982


Les gardes-mobiles dégagent le pont. Octobre 1982


Le blindé fonce sur le barrage du pont du Viroin.


Un gendarme exhibe les projectiles métalliques envoyés depuis l’usine sur ses collègues gardes mobiles. Fin juillet 1982.


Et pendant ce temps la vie continue. L’UNION du 1&2 août 1982


25 septembre 1982. Combats sur le pont du Viroin.


25 septembre 1982. Barrage sur le pont du Viroin pour empêcher les gardes mobiles d’aller sur Chooz contre les anti-nucléaires. On compte 2 blessés dont le jeune Alloui Laziz, 13 ans.


Septembre 1982. Barrage sur le pont du Viroin. La presse mentionne la présence d’autonomes flamands ou allemands particulièrement violents, même envers les journalistes.


L’ère des chasseurs de primes s’ouvre.11- 9- 84


27 novembre 1982. Nouvelle présence des autonomes sur le pont de Vireux.


27 novembre 1982. Deux beaux lingots d’acier de 800 kgs barrent le pont sur la Meuse.


27 novembre 1982.Un(e) manifestant(e) anti-nucléaire.


27 novembre 1982. Tous les photographes ne travaillent pas pour l’art ou pour la presse.


27 novembre 1982. Les manifestants se rassemblent dans l’après-midi.


27 novembre 1982. On colle des affiches.


27 novembre 1982. On peint quelques slogans sur la route. Ce sont des Belges contre la centrale de Tihange.


27 novembre 1982. En marge de la manifestation « pacifique » des personnages casqués sillonnent les rues de Vireux.


27 novembre 1982. Mise en place du barrage sur le pont du Viroin.


28 XI 1982. Vérification des produits incendiaires sur la route de Najauge.


27 novembre 1982. Attaque nocturne de la gendarmerie


27 novembre 1982. Arrestation d’un manifestant sur fond de gaz lacrymogène.


28 novembre 1982. Un ordre musclé règne à Vireux.


1982. Scène ordinaire de l’occupation de Vireux.


1982. Scène ordinaire de confrontation entre les gardes mobiles et la population.


1982. Le nombre de véhicules témoigne du poids de l’occupation.


1982. Gardes mobiles et engins de travaux publics pour enlever les barrages.


1982. Les artistes apportent leur talent au service de la cause. Ici Omer Résic à la demande du PCF.


1982. Gendarmes et manifestants durant une pause devant la gendarmerie de Vireux-Molhain.


1982. Discussions après un assaut contre la gendarmerie.


Rien à voir. Photo prise en Ethiopie (1998). Des rails d’acier de Vireux sont encore en fonction.


Magazine anti-nucléaire


Quelques publicités dans ce magazine.


Le magazine multiplie les cris d’alarme.


V.V. frappe. Il s’agit du groupe « Vireux Vivra » qui multiplie les actions spectacles.


1983. Barrage sur la RN 51


1983. Ambiance combattive sur l’avenue Posty.


1983. L’occupation policière est particulièrement dense.


1983. Ambiance plombée


1983. Occupation des points stratégiques.


1983.Hiver blême sous occupation policière.


Février 1984. Le dialogue social se poursuit.


Février 1984. Barrage sur l’avenue Posty


Février 84.Depuis deux ans ils sont là et exigent le titre de citoyen d’honneur.


Février 1984. La levée des derniers barrages sur le pont du Viroin.


Les gardes mobiles protègent la gendarmerie


1983 Les gardes mobiles quadrillent Vireux.


Un peu de propagande pour justifier les efforts de reclassement des sidérurgistes.


Et on transforme un mouvement collectif en parcours individuel. Merci les communiquants.


Septembre 1984. Barrage sur le pont du Viroin


Septembre 1984Barrage sur le Viroin.


Septembre 1984 sur le pont de Vireux.


Septembre 1984. Les Gardes mobiles occupent le Mt Vireux.


Pas de doute les Montagnards sont bleus.


Sur le Mt Vireux comme en 1940!


Septembre 1984. Les gardes mobiles dégagent le pont du Viroin.


Septembre 1984


Septembre 1984.


Septembre 1984. Aspect de l’avenue Posty.


Septembre 1984. L’avenue Posty en flamme.


Septembre 1984. Spectateurs.


Septembre 1984. Barrage de terre.


Septembre 1984. Atmosphère d’occupation.


Un peloton couvrant la gendarmerie.


Des bleus pleins l’avenue.


Septembre 1984Arrivée des mobiles


Occupation place de la gare


  • Login