slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Michel Grossetti A propos de L’intelligence du social :

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 8

Michel Grossetti A propos de L’intelligence du social : - PowerPoint PPT Presentation


  • 111 Views
  • Uploaded on

Michel Grossetti A propos de L’intelligence du social : du pluralisme explicatif au pluralisme épistémologique. « Un schème d’intelligibilité (…) est une matrice d’opérations Permettant d’inscrire un ensemble de faits dans un système

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Michel Grossetti A propos de L’intelligence du social : ' - channing-massey


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Michel Grossetti

A propos de L’intelligence du social :

du pluralisme explicatif au pluralisme épistémologique

slide2

« Un schème d’intelligibilité (…) est une matrice d’opérations

Permettant d’inscrire un ensemble de faits dans un système

d’intelligibilité, c’est-à-dire d’en rendre raison ou d’en fournir une

explication (au sens non restrictif). »

« Un tel schème engendre un mode d’intelligibilité, qui, pris à

travers telle ou telle théorie constituée en modèle d’analyse

d’un domaine donné peut être appelé paradigme, plus précisément,

paradigme analytique. »

slide3

« Un schème d’intelligibilité peut se décomposer en trois éléments :

  • Un noyau logique, c’est-à-dire une formule logique de type A ρ B, se constituant comme intelligence, sens, raison, explication de multiples relations empiriques de type x r y
  • Une relation logique (…) que nous symbolisons par ρ (…)
  • Un programme, c’est-à-dire une mise en œuvre de la forme logique ρ à travers des procédures et des techniques particulières. »
  • « Un programme (…) donne lieu à des sous-programmes, qui donnent lieu à ce que l’on appellera un approche, un point de vue, une méthode. »
  • Position des schèmes (Chapitre 5, « Sens et expérience »)
  • Imaginaire  Raison  Réalité
  • Thêmata (Holton) Schèmes Programmes
  • Concepts
slide5

Limites de la typologie des schèmes

1. Quelques interprétations discutables (Simmel dans le schème herméneutique)

2. Hétérogénéité du schème actanciel (auquel on peut « rattacher partiellement » la phénoménologie, l’interactionnisme symbolique, la sociologie des organisations, l’ethnométhodologie, la sociologie de Touraine, l’individualisme méthodologique, etc.)

3. Absence d’un schème interactionniste

 Très peu d’utilisations de cette typologie par d’autres auteurs

slide6

Exemple d’une typologie plus standard (fondée sur les niveaux d’action considérés comme déterminants).

slide7

Du pluralisme explicatif au pluralisme épistémologique

  • Difficulté de la typologie de JMB : tout reconstruire à partir d’un critère unique (ρ), de surcroît pas toujours clairement séparé d’autres aspects, comme les choix ontologiques (nature de A et B), de niveaux d’action, ou autres, évoqués dans le texte.
  • Solution possible :
  • Conserver l’idée du pluralisme
  • Conserver l’idée des schèmes
  • Diversifier les critères de définition des schèmes
slide8

Critères possibles :

  • - Relations entre phénomènes (ρ)
  • Ontologie (type d’êtres, d’états ou de processus pris en compte)
  • Modes d’articulation des niveaux d’analyse (opérateurs d’échelles)
  • Caractère statique ou dynamique
  • Posture épistémologique (compréhensive, discursive, explicative)
  • Forme de déterminisme (fort / faible)
  • Espace multidimensionnel de caractérisation des schèmes plutôt que liste limitée.
ad