L valuation des comportements et de la pathologie l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 90

L’évaluation des comportements et de la pathologie PowerPoint PPT Presentation


  • 366 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

AVERTISSEMENT Ce document est destiné aux seuls étudiants du Master de Neurosciences de Paris VI comme support de cours. Toute reproduction ou diffusion totale ou partielle est interdite sans l’autorisation de l’auteur. Merci. L’évaluation des comportements et de la pathologie.

Download Presentation

L’évaluation des comportements et de la pathologie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


AVERTISSEMENT

Ce document est destiné aux seuls étudiants du Master de Neurosciences de Paris VI comme support de cours.

Toute reproduction ou diffusion totale ou partielle est interdite sans l’autorisation de l’auteur. Merci.

L’évaluationdes comportements et de la pathologie

Dr Antoine PELISSOLO

Service de psychiatrie adulte

et CNRS UMR 7593


Les phénomènes à évaluer

  • Fonctions neuro-psychologiques de base

    • attention, mémoire, fonctions exécutives, temps de réaction,…

  • Fonctions psycho-physiologiques

    • reconnaissance des émotions, états émotionnels, réactivité émotionnelle, impulsivité

  • Cognitions sociales

    • empathie, théorie de l’esprit, coopération,…

  • « Macro-comportements » et « macro-cognitions »

    • adaptation sociale et comportements sociaux

    • tempérament et personnalité, schémas cognitifs, etc.

  • Pathologies

    • diagnostics qualitatifs, mesures dimensionnelles


Les phénomènes à évaluer

  • Fonctions neuro-psychologiques de base

    • attention, mémoire, fonctions exécutives, temps de réaction,…

  • Fonctions psycho-émotionnelles

    • reconnaissance des émotions,états émotionnels, réactivité émotionnelle, impulsivité

  • Cognitions sociales

    • empathie, théorie de l’esprit, coopération,…

  • « Macro-comportements » et « macro-cognitions »

    • adaptation sociale et comportements sociaux

    • tempérament et personnalité, schémas cognitifs, etc.

  • Pathologies

    • diagnostics qualitatifs, mesures dimensionnelles


Les méthodes d’évaluation

  • - Situations expérimentales contrôlées (laboratoire)

  • - Situations expérimentales « écologiques »

    • mesures standardisées (auto- ou hétéro-évaluation)

    • mesures physiologiques objectives (TR, FC, CC, PE, …)

  • - Situations non expérimentales : macro-comportements (évaluations rétrospectives ou prospectives)

    • auto-évaluation par questionnaires

    • hétéro-évaluation par clinicien

    • évaluation par un « informant »

    • évaluations indirectes (consommations médicales, délits, etc.)


Plan

  • 1. Evaluations de la psychopathologie

    • évaluations diagnostiques

    • mesures dimensionnelles

  • 2. Evaluation de la personnalité


Evaluations en psychiatrie

Personnalité

Troubles, traits

Structure, mécanismes de défense,…

Facteurs de stress externes

Fonctions cognitives

Diagnostic psychiatrique

Catégoriel

Dimensionnel

Antécédents familiaux,

comorbidité organique

consommation de soins,

conscience des troubles,

compliance, réponse aux traitements, …

Fonctionnement global,

qualité de vie, autonomie


Les évaluations diagnostiques

  • Diagnostic « catégoriel » : réponse qualitative

    • exploration ou confirmation des critères diagnostiques

    • épidémiologie, critères d’inclusion, d’exclusion, phénotype, comorbidité, …

  • Evaluation dimensionnelle d’un trouble

    • intensité des symptômes

    • intensité de sous-dimensions du trouble

    • autres indices de sévérité : chronicité, retentissement, prise de conscience, etc.


En l’absence de standardisation

  • Projet anglo-américain de diagnostic (Cooper et al., 1972) : risque dépressif à Londres 5 fois plus élevé qu’à New-York

  • Prévalence vie-entière de la dépression :

    • New-Haven : 28% (RDC, Weissman et al., 1978)

    • Iowa : 8% (critères de Feighner, Winokur et al., 1979)


Validité de résultats épidémiologiques

  • Validité des diagnostics étudiés

    • critères de Robins & Guze (1970)

    • validité des critères diagnostiques

  • Validité de l’utilisation de l’outil

    • respect des consignes

    • sélection et formation des utilisateurs

  • Validité de l’outil utilisé

    • fidélité aux critères diagnostiques

    • validité des questions posées


Critères de validité diagnostique de Robins & Guze (1970)

  • Spécificité de la description clinique du trouble

    • symptômes

    • caractéristiques associées

  • Examens complémentaires spécifiques

  • Différenciation des troubles voisins

  • Evolution homogène

  • Agrégation familiale spécifique


1952

DSM-I

1968

DSM-II

CIM-8

1972

Critères de St Louis

1975

CIM-9

(Feighner)

1976

Critères RDC

1980

DSM-III

1987

DSM-III-R

1992

CIM-10

1994

2002

DSM-IV

DSM-IV-TR

2010

DSM-V ??

RDC : Research Diagnostic Criteria

Classifications et critères diagnostiques


Prévalence de la phobie sociale

dans différents pays

(vie entière)

13%

15

10

2%

5

0

Bâle

Séoul

Taiwan

Zurich

Savigny

Florence

Edmonton

Munich (1)

Munich (2)

Puerto Rico

USA (ECA)

USA (NCS)

Christchurch

CIDI

DSM-III-R

Surtout DIS

DSM-III

M-CIDI

DSM-IV


Validité des résultats épidémiologiques

  • Validité des diagnostics étudiés

    • critères de Robins & Guze (1970)

    • validité des critères diagnostiques

  • Validité de l’utilisation de l’outil

    • respect des consignes

    • sélection et formation des utilisateurs

  • Validité de l’outil utilisé

    • fidélité aux critères diagnostiques

    • validité des questions posées


Différentiation des entretiens diagnostiques

  • Classification de référence

  • Champs pathologiques explorés

  • Degré de structuration

  • Degré de précision diagnostique

  • Etendue de l’information recueillie

  • Formation nécessaire des utilisateurs

  • Durée de passation


Validation d’un entretien structuré

  • Fidélité inter-juge

  • Stabilité test-retestdans les populations

  • étudiées

  • Validité concourante

  • Si traduction :

  • - rétro-traduction

  • - double passation chez sujets bilingues


Entretiens diagnostiques structurés (axe I)

  • OMS :

    • SCAN (Schedules for Clinical Assessment in Neuropsychiatry)

  • APA :

    • SCID (Structured Clinical Interview for DSM-IV)

    • DIS (Diagnostic Interview Schedule) DSM-III

PSE-10

+ CATEGO


Entretiens diagnostiques structurés (axe I)

  • OMS + ADAMHA

    • CIDI(Composite International Diagnostic Interview)

    • dérivés : UM-CIDI (Munich), WHM-CIDI (ESEMeD)

  • RDC

    • SADS(Schedule for Affective Disorder and Schizophrenia)

  • NIMH

    • DIGS (Diagnostic Interview for Genetic Studies)

  • INSERM (Y.Lecrubier) + D.Sheehan

    • MINI (Mini International Neuropsychiatric Interview)


Entretiens diagnostiques en épidémiologie

  • Population générale (effectifs importants) :

    • CIDI (enquêteurs non cliniciens, modules à choisir)

    • MINI (mais validité modérée)

  • Populations cliniques :

    • SCID, SCAN

    • DIGS (génétique)


Autres entretiens diagnostiques

  • - Troubles spécifiques :

  • ex : troubles anxieux : ADIS-R

  • - Troubles de la personnalité :

  • - SCID-II, IPDE, SIDP-IV, PAS

  • - personnalités borderline (DIB)


MINI section Phobie sociale

Lecrubier, Sheehan et al.

Mini International Neuropsychiatric Interview


CIDI section Phobie sociale

Composite International Diagnostic Interview


CIDI carte D2


CIDI section Phobie sociale (2)


CIDI section Phobie sociale (3)


CIDI section Phobie sociale (4)


CIDI section Phobie sociale (5)


Comparaison des instruments

  • CIDI 2.1 (environ 75 min)

  • MINI 5.0 (environ 20 min)

Concordance diagnostique (11 troubles) : entre 75 et 96%

Coefficients kappa : entre 0,4 et 0,8

Lecrubier et al. (1997)


Critères de formation aux entretiens structurés

  • Formation à la clinique

  • Connaissance des classifications et des critères diagnostiques

  • Entrainement à la passation :

  • - 5 en observateur

  • - 5 actif avec superviseur et réévaluation


Les évaluations dimensionnelles


Intérêts des échelles dimensionnelles

  • description d’une population

  • critère d’inclusion ou d’exclusion (niveau d’intensité) dans une étude

  • critère évolutif ou d’efficacité, principal ou secondaire dans une étude prospective

  • mesure pour corrélations avec autres évaluations psychologiques ou neurobiologiques

  • dépistage sur échantillons larges avant caractérisation diagnostique


  • Informant ?

    • patient

    • soignants

    • familles, proches

Classification des échelles

  • Mode de passation ?

    • questionnaire (auto)

    • hétéro-évaluation

  • Dimensions évaluées ?

    • psychopathologie générale

    • syndrome spécifique

    • uni- ou multi-dimensionnel

    • évaluation globale (CGI) ou détaillée (total d’items)


Choix du type d’échelle

  • Auto-évaluation

  • Hétéro-évaluation

  • Auto-évaluation

    • « économique »

    • absence de biais d’observation et d’interprétation

    • MAIS : biais de réponse, problèmes de coopération, troubles de compréhension

  • Hétéro-évaluation

    • observation plus complète et objective

    • MAIS : certains symptômes mal évalués, nécessité de cliniciens expérimentés et formés à l’utilisation de l’échelle


Critères de choix d’une échelle

  • Faisabilité

  • longueur de l’échelle, durée de passation

  • adéquation avec la population cible

  • type de période explorée

  • nécessité de formation des évaluateurs

  • procédures d’interprétation des résultats

  • Diffusion

  • existence de données de référence

  • reconnaissance par la communauté et les autorités

  • Qualités « psychométriques »


  • Validité

  • apparente

  • de contenu

  • concourante

  • prédictive

  • de construct

  • Structure factorielle

  • (stabilité, robustesse)

  • Consistance interne

  • (homogénéité d’un score)

  • Sensibilité

  • entre états différents

  • au changement

  • Fidélité, stabilité, fiabilité

  • test-retest, temporelle

  • interjuges

Qualités psychométriques des échelles


Données minimales de validation

  • Résultats moyens dans une population bien définie

    • scores, distributions, effets sexe, âge

  • Sensibilité et/ou validation concourante

    • différences entre deux groupes

    • corrélations avec échelle similaire et différente

  • Fiabilité (petits effectifs)

    • auto-évaluation : stabilité court- terme

    • hétéro-évaluation : fidélité inter-juge

  • Structure

    • consistance interne des scores

    • analyse factorielle (ACP)

  • Si traduction

    • rétro-traduction et comparaison indépendante (reconnaissance par l’auteur)

    • données de base avec la traduction


Psychologie

Epidémiologie

Clinique et thérapeutique

Echelles dimensionnelles :

sensibilité et précision

Nombre de sujets

0

max.

niveau de sévérité réelle


Définition des notes seuils

Seuil pathologique comparaison « gold standard »

exemple d’une distribution bi-modale (dépression)

Nombre de sujets

  • spécificité = VN / VN + FP

  • sensibilité = VP / VP + FN

  • valeur prédictive positive et négative

0

max.

score à l’échelle


Définition des notes seuils

exemple d’une distribution uni-modale (anxiété)

Nombre de sujets

Seuil pathologique ?

0

max.

score à l’échelle


Les évaluations dimensionnelles

  • psychopathologie générale

  • dépression

  • anxiété

- Psychoses : SANS/SAPS, PANSS, BPRS (cf 6 dec)

- Traits de personnalité :

Eysenk, Big Five, TCI, Zuckerman, STAI,… (cf 6 dec)

- Autres : TCA, addictions, anhédonie, insight, attachement, etc etc.


Les échelles de psychopathologie générale

  • Utilisation ancienne

  • Intérêt pour une population hétérogène

  • Mesure globale (et sous-scores) avec un seul instrument

  • Principaux outils :

  • Auto-évaluations : GHQ, HCSL-58, SCL-90, CGI

  • Hétéro-évaluations : CPRS, BPRS, CGI


Echelle d’Impression Clinique Globale (CGI)

  • - Essais thérapeutiques surtout

  • - « Sévérité » ou « Amélioration »

  • - Index thérapeutique

  • amélioration/tolérance

  • - Auto-évaluation ou hétéro-évaluation


  • CGI

Gravité de la maladie

En fonction de votre expérience clinique totale avec ce type de patient, quel est le niveau de gravité des troubles mentaux actuels du patient ?

0. non évalué

1. normal, pas du tout malade

2. à la limite

3. légèrement malade

4. modérément malade

5. manifestement malade

6. gravement malade

7. parmi les patients les plus malades


Amélioration globale

Evaluer l'amélioration totale qu'elle soi ou non, selon votre opinion, due entièrement au traitement médicamenteux. Comparé à son état au début du traitement, de quelle façon le patient a-t-il changé ?

0. non évalué

1. très fortement amélioré

2. fortement amélioré

3. légèrement amélioré

4. pas de changement

5. légèrement aggravé

6. fortement aggravé

7. très fortement aggravé

  • CGI


Les questionnaires de psychopathologie générale

  • HCSL-58 (Hopkins Symptom Check List)

    • 58 items en 4 degrés

    • symptômes psychiatriques chez patients ambulatoires

    • 5 facteurs : anxiété, somatisation, obsession-compulsion, sensitivité, dépression

  • SCL-90-R (Symptom Check List) de Derogatis

    • 90 items en 5 degrés

    • 9 dimensions dont trois stables : anxiété, dépression, phobique, somatisation

    • excès de faux positifs (plaintes somatiques)


  • Les questionnaires de psychopathologie générale

    • GHQ(General Health Questionnaire) D. Goldberg

      • formes 12, 28, 30, 60 items

      • intérêt de la forme 28 items pour le dépistage

      • 4 facteurs : anxiété-insomnie, symptômes somatiques, dysfonctionnement social, dépression


    GHQ-28 facteur « anxiété et insomnie »

    8.Avez-vous manqué de sommeil à cause de vos soucis ?

    9.Avez-vous eu de la peine à rester endormi(e) ?

    10.Vous êtes-vous senti(e) constamment tendu(e) ou "stressé(e)" ?

    11.Vous êtes-vous senti(e) irritable et de mauvaise humeur ?

    12.Avez-vous été effrayé(e) et pris(e) de panique sans raison valable ?

    13.Vous êtes-vous senti(e) dépassé(e) par les évènements ?

    14.Vous êtes-vous senti(e) continuellement énervé(e) ou tendu(e) ?

    • pas du tout

    • un peu plus que d'habitude

    • pas plus que d'habitude

    • bien plus que d'habitude

    Cotation 0, 1, 2, 3 ou 0, 0, 1, 1


    Etude de l’OMS

    en Médecine

    Générale (1992)

    Screening GHQ-12

    (1500 par site)

    Stratification selon distribution GHQ du site

    Scores 60%

    les plus bas

    Scores 20%

    intermédiaires

    Scores 20%

    les plus élevés

    Sélection 100%

    des sujets

    Sélection 35%

    des sujets

    Sélection 10%

    des sujets

    Evaluation diagnostique

    (n=400)

    Pondération des prévalences


    Echelle de psychopathologie générale

    • CPRS (Comprehensive Psychopathological Rating Scale)

      M. Asberg et al.

      • 65 items (+ fidélité + état global) : 40 exprimés, 25 observés

      • cotation de 0 à 6, degrés bien définis

      • symptômes sensibles au changement

      • entretien psychiatrique général (environ 20-30 min)

      • 4 à 8 facteurs selon populations

      • inclus : MADRS (10 items dépression), BAS (10 items anxiété)


    CPRS (Comprehensive Psychopathological Rating Scale)


    Fonctionnement global,

    qualité de vie, autonomie

    • Echelle Globale de Fonctionnement (EGF)

    • = axe V du DSM-IV

    • Echelles d’adaptation sociale et de qualité de vie

      • SAS (Weissman)

      • SDS (Sheehan)

      • SF-36

    • Evaluation de l’autonomie (PSMS) de Lawton et Brody

      • Echelle de soins personnels (PMS)

      • Les activités instrumentales de la vie quotidienne

        (IADL-E)


    EGF (suite)


    Les évaluations dimensionnelles

    • psychopathologie générale

    • dépression

    • anxiété


    Echelles de dépression

    Hétéro-évaluation

    Auto-évaluation

    CES-D

    HAD

    BDI

    QD2A

    Zung

    MADRS 10 items

    Hamilton-Dép.

    17 ou 21 items

    IRS (Rush)


    L’échelle de dépression d’Hamilton (HDRS)

    • Créée en 1960

    • La plus utilisée dans les essais cliniques

    • Version courante à 17 items, autre à 21 items

    • Score total de 0 à 52

    • Cotation après entretien (30 minutes)

    • Sur la dernière semaine

    • Il existe un guide d’entretien structuré

    • Sensibilité au changement correcte (< MADRS)

    • Structure factorielle très instable

    • Score total non uni-dimensionnel

    • Règles de cotation des items variables

    • Beaucoup d’items somatiques

    • Concordance inter-juge modeste

    mais …


    L’échelle de dépression d’Hamilton (HDRS)

    1

    .

    H

    umeur d

    é

    pressive

    :

    0 à 4

    2

    .

    Sentiments de culpabilit

    é

    :

    0 à 4

    3

    .

    Suicide

    :

    0 à 4

    4

    .

    Insomnie du d

    é

    but de la nuit

    :

    0 à 2

    5

    .

    Insomnie du milieu de la nuit

    :

    0 à 2

    6

    .

    Insomnie du matin

    :

    0

    à 2

    7

    .

    Travail et activités

    é

    s

    :

    0 à 4

    8

    .

    Ralentissement

    :

    0 à 4

    9

    .

    Agitation

    :

    0

    à

    4

    10

    .

    Anxi

    é

    t

    é

    psychique

    :

    0

    à

    4

    11

    .

    Anxi

    é

    t

    é

    somatique

    :

    0

    à

    4

    12

    .

    Sympt

    ô

    mes somatiques gastro

    -

    intestinaux

    :

    0

    à

    2

    13

    .

    Sympt

    ô

    mes somatiques g

    é

    n

    é

    raux

    :

    0

    à

    2

    14

    .

    Sympt

    ô

    mes g

    é

    nitaux

    :

    0

    à

    2

    15

    .

    Hypocondrie

    :

    0

    à

    4

    16

    .

    Perte de poids

    :

    0

    à

    2

    17

    .

    Prise de conscience

    :

    0

    à

    2


    L’échelle de dépression d’Hamilton (HDRS)

    Notes seuils(Bech, 1989)

    0 à 7 : absence de dépression

    8 à 15 : dépression mineure

    16 et + : dépression majeure

    Dépression « manifeste » : 15 et + (Frank 1991)

    Auteurs français : 18 et + (Cottraux, 1985)

    Scores pré-thérapeutiques :

    - patients ambulatoires : 26 à 32

    - dépression « endogène » : 30 à 32


    Questionnaires de dépression

    • CES-D(Center for Epidemiologic Studies Depression Scale) de Radloff

      • 20 items de 0 à 3

      • note seuil : 17 (hommes), 23 (femmes)

    • HAD (Hospital Anxious and Depressive scale)

      • score dépression (7 items)

      • score anxiété (7 items)

    • SDS(Self-Rating Depression Scale) de Zung

      • 20 items de 1 à 4

    • BDI(Beck Depression Inventory)

      • 21 items (ou 13) de 0 à 3


    Echelle HAD (Zigmond & Snaith, 1983)

    • 7 items dépression, 7 items anxiété

    • 0 à 3

    • seuil 8 ou 10 selon objectifs

    • dépression ( / CIDI)

      • seuil à 8 sensibilité =77% spécificité =80%

      • seuil à 10  sensibilité =69,4% spécificité =87,6%

    Validations françaises : Lépine et al. (1985); Friedman et al (2001). ; Caci et al. (2003)

    Validations internationales : Hermann, 1997 (n=6200); Spinhoven et al., 1997 (n=6165); Milkletun et al., 2001 (n=51930)


    Echelle HAD (items dépression)

    • 2. Je prends plaisir aux mêmes choses qu'autrefois

    • 4. Je ris facilement et vois le bon côté des choses 

    • 6. Je suis de bonne humeur

    • 8. J'ai l'impression de fonctionner au ralenti

    • 10. Je ne m'intéresse plus à mon apparence

    • 12. Je me réjouis d'avance à l'idée de faire certaines choses

    • 14. Je peux prendre plaisir à un bon livre ou à une bonne émission de radio ou de télévision


    Echelle HAD (items dépression)

    D 2

    Je prends plaisir aux mêmes choses

    qu'autrefois :

    0

    o

    Oui, tout

    autant

    1

    o

    Pas autant

    2

    o

    Un peu seulement

    3

    o

    Presque plus du tout

    D12

    Je me réjouis d'avance à l'idée de faire

    certaines choses

    :

    0

    o

    Autant qu'avant

    1

    o

    Un peu moins qu'avant

    2

    o

    Bien moins qu'avant

    3

    o

    Presque jamais


    Echelle HAD

    Consistance interne : coefficients alpha de Cronbach

    Echelle

    Echelle

    dépression

    anxiété

    Echantillon total (n=51930)

    0,76

    0,80

    Troubles mentaux (n=2098)

    0,83

    0,85

    Maladies chroniques (n=10954)

    0,78

    0,84

    Etude en population générale, Suéde

    Milkletun et al., (2001)


    Echelle HAD

    Analyses factorielles (ACP)

    • 2 facteurs fixés :

    • - F1 = items anxiété (EV=4,06)

    • - F2 = items dépression (EV=3,85)

    • variance expliquée : 57% (tr. mentaux : 70%, somat. : 62%)

    • Valeurs propres > 1 :

    • - F1 = 5 items anxiété (EV=3,82)

    • - F2 = 6 items dépressions (EV=3,60)

    • - F3 = 3 items « restlessness » (EV=1,87)

    Etude en population générale, Suéde

    Milkletun et al., (2001)


    Les évaluations dimensionnelles

    • psychopathologie générale

    • dépression

    • anxiété


    Echelles d’anxiété

    • Anxiété « générale »

      • symptômes anxieux accompagnant une affection somatique ou psychiatrique

      • anxiété généralisée (TAG)

    • Anxiété spécifique

      • phobies, trouble panique

      • troubles obsessionnels-compulsifs

      • états de stress post-traumatiques


    Les échelles globales d’évaluation de l’anxiété

    • Hétéro-évaluation

    • Echelles Cliniques Globales (CGI)

    • Echelle d’anxiété d’Hamilton (HAM-A)

    • Echelle brève d’anxiété de Tyrer (BAS)

    • Echelle de Covi

    • Echelle d’anxiété de Beck

    • Clinical Anxiety Scale (Snaith et al.)

    • Diagramme FARD

    • Auto-évaluation

    • Inventaires d’anxiété trait/état de Spielberger (STAI)

    • Echelle HAD

    • Echelles visuelles de Norris

    • Echelle de Zung

    • Questionnaire BATE de DeBonis

    • Echelle de Taylor


    L’échelle d’anxiété d’Hamilton

    • Créée en 1959

    • La plus utilisée dans les essais cliniques

    • Bonne validité de contenu

    • Bonne sensibilité discriminante

    • Bonne sensibilité au changement

    • Structure factorielle robuste (2 facteurs)

    • Peu d’études de validation (fidélité inter-juge ?)

    • Contenu hétérogène de certains items

    • Beaucoup d’items somatiques

    • Item dépression

    • Longueur

    • Validité surtout pour les BZD ?

    mais …


    L’échelle d’anxiété d’Hamilton

    INSTRUCTIONS

    La période d'évaluation à considérer

    Marquez dans la case située à droite

    comprend les 7 jours précédant

    le chiffre (de 0 à 4) dé

    finissant

    l'entretien et le jour même de

    l'intensité, tous les items doivent

    l'entretien.

    être notés.

    Pour chaque item, choisissez la note

    0 Absent

    qui correspond d'après votre

    1 Intensité légère

    expérience, à l'intensité du

    comportement.

    2 Intensité moyenne

    3 Intensité forte

    Les définitions qui suivent l'énoncé

    4 Intensité maximale

    (invalidante)

    de l'item sont des exemples servant

    de guide.


    L’échelle d’anxiété d’Hamilton (sous-score anxiété psychique)

    5. Fonctions intellectuelles (cognitives)

    Difficultés de concentration - Mauvaise mémoire

    6. Humeur dépressive

    Perte des intérêts - Ne prend plus plaisir à ses passe-temps - Dépression - Insomnie du matin - Variations de l'humeur dans la journée.

    14. Comportement lors de l'entretien

    Tendu, non à son aise - Agitation nerveuse des mains, tripote ses doigts, serre les poings, tics, serre son mouchoir - Instabilité : va-et-vient - Tremblement des mains - Front plissé - Faciès tendu - Augmentation du tonus musculaire - Respiration haletante - Pâleur faciale. Avale sa salive - Eructations - Tachycardie au repos - Rythme respiratoire à plus de 20/mn - Réflexe tendineux vifs - Tremblements - Dilatation pupillaire - Exophtalmie - Sudation - Battements des paupières.

    1. Humeur anxieuse

    Inquiétude - Attente du pire - Appréhension (anticipation avec peur) - Irritabilité

    2. Tension

    Sensations de tension - Fatigabilité - Impossibilité de se détendre - Réaction de sursaut - Pleurs faciles - Tremblements - Sensation d'être incapable de rester en place

    3. Peurs

    Du noir - Des gens qu'on ne connaît pas - D'être abandonné seul - Des gros animaux - De la circulation - De la foule

    4. Insomnie

    Difficultés d'endormissement - Sommeil interrompu - Sommeil non satisfaisant avec fatigue au réveil - Rêves pénibles - Cauchemars - Terreurs nocturnes


    L’échelle d’anxiété d’Hamilton (sous-score anxiété somatique)

    11. Symptômes gastro-intestinaux

    Difficultés pour avaler - Vents - Dyspepsie : douleurs avant ou après les repas, sensations de brûlure, ballonement, pyrosis, nausées, vomissements, creux à l'estomac, "Coliques" abdominales - Borborygmes - Diarrhée - Perte de poids – Constipation

    12. Symptômes génito-urinaires

    Aménorrhée - Ménorragies - Apparition d'une frigidité - Mictions fréquentes - Urgence de la miction - Ejaculation précoce - Absence d'érection – Impuissance

    13. Symptômes du système nerveux autonome

    Bouche sèche - Accès de rougeur - Pâleur - Tendance à la sudation - Vertiges - Céphalée de tension - Horripilation

    7. Symptômes somatiques généraux (musculaires)

    Douleurs et courbatures dans les muscles - Raideurs musculaires - Sursauts musculaires - Secousses cloniques - Grincements des dents - Voix mal assurée.

    8. Symptômes somatiques généraux (sensoriels)

    Tintement d'oreilles - Vision brouillée - Bouffées de chaleur ou de froid - Sensations de faiblesse - Sensations de picotements

    9. Symptômes cardiovasculaires

    Tachycardie - Palpitations - Douleurs dans la poitrine - Battements des vaisseaux - Sensations syncopales - Extra-systoles.

    10. Symptômes respiratoires

    Poids sur la poitrine ou sensation de constriction - Sensations d'étouffement - Soupirs - Dyspnée.


    L’échelle brève d’anxiété de Tyrer (BAS)

    1

    .

    Tension intérieure

    1. Tension intérieure.

    2

    .

    Sentiments hostiles

    Correspond aux sentiments de malaise mal défini,

    3

    .

    Hypocondrie

    , de tension nerveuse

    d'irritabilité, d'agitation intérieure

    allant jusqu'à la panique, l'effroi ou l'angoisse. Coter

    4

    .

    Phobies

    selon l'intensité, la fréquence, la durée, le degré de

    5

    .

    Inquié

    tude pour des "riens"

    réassurance nécessaire. A distinguer de la tristesse, de

    l'inquiétude pour des "riens", et de la tension

    6

    .

    Réduction de sommeil

    musculaire.

    7

    .

    Troubles neuro

    -

    végétatifs

    Calme. Tension intérieure seulement

    0

    8

    .

    Douleurs

    passagère.

    9

    .

    Troubles neuro

    -

    végétatifs

    1

    Sentiments occasionnels d'irritabilité et de

    2

    10.

    Tension musculaire

    malaise mal défini.

    3

    Sentiments continuels de tension intérieure ou

    4

    panique intermittente que le malade ne peut

    maîtriser qu'avec difficultés.

    5

    Effroi ou angoisse sans relâche. Panique

    6

    envahissante.

    • issue de la CPRS

    • items sensibles au changement

    • études dans TAG/panique

    • bonne validité de contenu


    L’échelle brève d’anxiété de Tyrer (BAS)

    1

    .

    Tension intérieure

    2

    .

    Sentiments hostiles

    3

    .

    Hypocondrie

    4

    .

    Phobies

    5

    .

    Inquié

    tude pour des "riens"

    6

    .

    Réduction de sommeil

    7

    .

    Troubles neuro

    -

    végétatifs

    8

    .

    Douleurs

    9

    .

    Troubles neuro

    -

    végétatifs

    10.

    Tension musculaire

    • issue de la CPRS

    • items sensibles au changement

    • études dans TAG/panique

    • bonne validité de contenu

    Inquiétude pour des "riens".

    Correspond à une appréhension et à un souci démesuré pour des "riens", difficiles à faire disparaître. A distinguer de la tension intérieure, des pensées pessimistes, de l'hypocondrie, des pensées obsédantes, des phobies et de l'indécision.

    0 Pas d'inquiétude particulière.

    1

    2 Inquiétude injustifiée pouvant être dissipée.

    3

    4 Inquiet et tracassé par des vétilles et les menus faits de la vie quotidienne.

    5

    6 Inquiétude envahissante et souvent douloureuse. Les tentatives pour rassurer le sujet sont sans effet.


    L’échelles de Covi

    0 à 4

    Discours du

    Nerveux, pas dans son assiette, agité,

    sujet

    effrayé sans raison, peureux, tendu,

    noué, doit éviter certaines conduites,

    certains lieux, difficultés à se concentrer.

    Comportement

    Semble effrayé, angoissé, mal à l'aise,

    agité.

    Plaintes

    Sudation, tremblements, sensation de

    somatiques

    striction cardiaque, tachycardie,

    oppression respiratoire, sensation de

    chaud ou froid, sommeil agité, estomac

    noué, boule dans la gorge.

    Total : _____


    Echelle HAD(Zigmond & Snaith, 1983)

    • 7 items dépression, 7 items anxiété

    • 0 à 3

    • seuil 8 ou 10 selon objectifs

    • dépression (CIDI)

      • seuil à 8 sensibilité =77% spécificité =80%

      • seuil à 10  sensibilité =69,4% spécificité =87,6%

    Validations françaises : Lépine et al. (1985); Friedman et al (2001). ; Caci et al. (2002)

    Validations internationales : Hermann, 1997 (n=6200); Spinhoven et al., 1997 (n=6165); Milkletun et al., 2001 (n=51930)


    Echelle HAD (items anxiété)

    1. Je me sens tendu ou énervé

    3. J'ai une sensation de peur comme si quelque chose d'horrible allait m'arriver

    5. Je me fais du souci

    7. Je peux rester tranquillement assis à ne rien faire et me sentir décontracté

    9. J'éprouve des sensations de peur et j'ai l'estomac noué

    11. J'éprouve des sensations soudaines de panique

    13. J'ai la bougeotte et n'arrive pas à tenir en place


    Je me sens calme.

    • Inventaires d’anxiété trait/état de Spielberger (STAI)

    • 2 formes :

    • « Actuel » (état)

    • « En général » (trait)

    • Réponses :

    • OUI

    • PLUTOT OUI

    • PLUTOT NON

    • NON

    1

    Je me sens en sécurité, sans inquiétude, en sûreté.

    2

    Je suis tendu(e), crispé(e).

    3

    Je me sens surmené(e).

    4

    Je me sens tranquille, bien dans ma peau.

    5

    Je me sens ému(e), bouleversé(e), contrarié(e).

    6

    L'idée de malheurs éventuels me tracasse en ce moment.

    7

    Je me sens content(e).

    8

    Je me sens effrayé(e)

    9

    Je me sens à mon aise.

    10

    Je sens que j'ai confiance en moi.

    11

    Je me sens nerveux (nerveuse), irritable.

    12

    J'ai la frousse, la trouille (j'ai peur).

    13

    Je me sens indécis(e).

    14

    Je suis décontracté(e), détendu(e).

    15

    Je suis satisfait(e).

    16

    Je suis inquiet, soucieux (inquiète, soucieuse) .

    17

    Je ne sais plus où j'en suis, je me sens déconcerté(e), dérouté(e).

    18

    Je me sens solide, posé(e), pondéré(e), réfléchi(e).

    19

    Je me sens de bonne humeur, aimable.

    20


    Echelles d’anxiété spécifiques

    - phobie sociale- trouble panique- TOC- PTSD


    Questionnaire des peurs (FQ)de Marks et Mathews

    1

    Principale phobie que vous voulez traiter

    2

    Injections et interventions chirurgicales minimes

    3

    Manger et boire avec les autres

    4

    Aller dans les hôpitaux

    5

    Faire seul(e) des trajets en bus ou en car

    6

    Se promener seul(e) dans les rues où il y a foule

    7

    Être regardé(e) ou dévisagé(e)

    8

    Aller dans de

    s magasins remplis de monde

    9

    Parler à des supérieurs hiérarchiques ou à une personne d'autorité

    10

    Voir du sang

    16 items 3 scores : agoraphobie, phobies médicales, phobie sociale


    Echelles d’anxiété sociale

    Echelles globales :

    - Liebowitz Social Anxiety Scale (LSAS) hétéro ou auto

    - Duke Brief Social Phobia Sacle (BSPS) Davidson et al. hétéro

    - Clinicla Global Impression sacle (CGI) Zaider et al. hétéro

    - Social Phobia Inventory (SPIN) Connor et al. (2000) auto

    - mini-SPIN Connor et al. (2001) auto

    - Social Phobia Rating Scale (SPRS) Wells (1997) auto

    Echelles comportementales :

    - Fear Questionnaire (Marks et Mathews) auto

    - Rathus (affirmation de soi) auto

    - Scale for Interpersonel Behavior (Arrindell) auto

    - Inventory of Interpersonal Situations (Van Dam-Baggen) auto

    Echelles de distorsions ou de schémas cognitifs :

    - Fear of Negative Evaluation (FNE) Watson et Friend auto

    - Social Interaction Self-Statement Test (TAPIS) Glass auto

    Echelles d’inhibition tempéramentale (Kagan), de timidité (shyness), …

    Echelles de gêne (Sheehan), de retentissement, …


    Liebowitz Social Anxiety Scale (LSAS)

    24 Items (situations d’interaction et de performance )

    0 à 3 pour chaque item, sur « anxiété » et « évitement »

    Score total 0 à 144, sous-scores de 0 à 72

    Inclusion essais : 50 sur score total

    Exemple d’évolution (Fahlen et al. 1995) 12 sem DB

    brofaromine anxiété 38 à 19 évitement 29 à 15

    placebo anxiété 37 à 30 évitement 29 à 23


    1.

    Téléphoner en public

    2.

    Participer au sein d'un petit groupe

    3.

    Manger dans un lieu public

    4.

    Boire en compagnie dans un lieu public

    5.

    Parler à des gens qui détiennent une autorité

    6.

    Jouer, donner une représentation ou une

    conférence devant un public

    7.

    Aller à une soirée

    8.

    Travailler en étant observé

    9.

    Ecrire en étant observé

    10.

    Contacter par téléphone quelqu'un que vous ne

    connaissez pas très bien

    11.

    Parler à des gens que vous ne connaissez pas très

    bien

    12.

    Rencontrer des inconnus

    Liebowitz Social Anxiety Scale (LSAS)


    Liebowitz Social Anxiety Scale (LSAS)


    Echelles de troubles obsessionnels-compulsifs

    Echelles globales

    - Yale-Brown Obsessive Compulsive Scale (Y-BOCS)

    - Maudsley Obsessional Inventory (MOCI)

    - Obsessive-Compulsive Neurotic scale (OCNS)

    - questionnaire de Lynfield

    - échelle NIMH-OCD (National Institute of Mental Health-

    Obsessive Compulsive Scale)

    - l’échelle OCD-scale

    - échelle LOI (Leyton Obsessive Inventory)

    Echelles d’insight et de croyance

    - BABS (Eisen et al.)


    Yale-Brown Obsessive Compulsive Scale (Y-BOCS)

    Sous-score obsessions (3 principales) : 0 à 20

    Nul

    Un peu

    Moyen

    Important

    Extrêmement

    important

    1

    Temps passé aux

    obsessions

    0

    1

    2

    3

    4

    2

    Gêne liée aux

    obsessi

    ons

    0

    1

    2

    3

    4

    3

    Angoisse associée

    aux obsessions

    0

    1

    2

    3

    4

    Résiste

    Cède

    totalement

    complétement

    4

    Résistance

    0

    1

    2

    3

    4

    Beaucoup

    Contrôle

    de

    Contrôle

    Peu de

    Pas de

    total

    contrôle

    moyen

    contrôle

    contrôle

    5

    Contrôle sur les

    obsessions

    0

    1

    2

    3

    4


    Yale-Brown Obsessive Compulsive Scale (Y-BOCS)

    Sous-score compulsions (3 principales) : 0 à 20

    Nul

    Un peu

    Moyen

    Important

    Extrêmement

    important

    1

    Temps passé aux

    compulsions

    0

    1

    2

    3

    4

    2

    Gêne liée aux

    compulsions

    0

    1

    2

    3

    4

    3

    Angoisse associée

    aux compulsions

    0

    1

    2

    3

    4

    Résiste

    Cède

    totalement

    complétement

    4

    Résistance

    0

    1

    2

    3

    4

    Beaucoup

    Contrôle

    de

    Contrôle

    Peu de

    Pas de

    total

    contrôle

    moyen

    contrôle

    contrôle

    5

    Contrôle sur les

    compulsions

    0

    1

    2

    3

    4


    Echelles de trouble panique et d’agoraphobie

    Attaques de panique

    Fréquence

    Intensité

    Types

    Agoraphobie

    Intensité de la peur

    Evitements

    Retentissement

    Anxiété anticipatoire

    Anxiété globale


    Echelles de trouble panique et d’agoraphobie

    • - Fear Questionnaire (Marks et Mathews)

    • sous score agoraphobie (évitements)

    • Questionnaire des cognitions agoraphobiques (Chambless)

    • Echelle de sévérité du trouble panique (PDSS) Shear et al.

    • Questionnaire de sensations corporelles (Chambless)

    • - Echelle d’évaluation des phobies, attaques de panique et anxiété généralisée (Cottraux)


    Echelle de sévérité du trouble panique (PDSS) Shear et al.

    0 à 4

    Fréquence des attaques de panique, incluant les épisodes limités de

    symptômes

    An

    goisses durant les attaques de panique et les épisodes limités de

    symptômes

    Sévérité de l’anxiété anticipatoire (peur, appréhension ou inquiétude

    reliées à la panique)

    Peur/ évitement de sensations apparentées à la panique

    Handicap/interférence

    au niveau du fonctionnement professionnel,

    dû au trouble panique

    Handicap/interférence dans le fonctionnement social, dû au trouble

    panique

    Score total de 0 à 24 : ______


    Echelles d’états de stress post-traumatique

    • Structured Interview for PTSD (1989) SI-PTSDhétéro

    • Clinician Administred PTSD scale (Black) CAPShétéro

    • Impact of Event Scale (Horowitz, 1979) IESauto

    • Davidson Trauma Scale (1997) DTSauto

      • Questionnaire de Dissociation Peritraumatique (PDEQ)

      • Inventaire de Détresse Peritraumatique (PDI)

      • Questionnaire des événement de vie traumatique (THQ)


    Références

    • Site sur évaluations quantitatives :

    • http://www.fuag.org/pageprin1.htm#top

      Cours de statistique et validation d’échelles

      (Pr B.FALISSARD) :

      http://www.kb.u-psud.fr/acces-etudiant/cours/biostat/Biostat.htm

      Livre avec échelles et aspects théoriques :

      Guelfi JD L'évaluation clinique standardisée en psychiatrie. Tomes 1 et 2. Editions médicales Pierre Fabre, 1993. version CD-ROM à demander au Dr Pelissolo si besoin


  • Login