Slide1 l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

Colloque de restitution de l’Expertise scientifique collective  PowerPoint PPT Presentation


  • 53 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Pratiques agricoles innovantes et qualités nutritionnelles des produits alimentaires Séminaire INRA-DGAL, 30 mars 2011. Colloque de restitution de l’Expertise scientifique collective . Qualités nutritionnelles des Fruits et Légumes et itinéraires techniques J.C. Mauget, M. Causse, .

Download Presentation

Colloque de restitution de l’Expertise scientifique collective 

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Slide1 l.jpg

Pratiques agricoles innovantes et qualités nutritionnelles des produits alimentaires

Séminaire INRA-DGAL, 30 mars 2011

Colloque de restitution de l’Expertise scientifique collective



Qualités nutritionnelles des

Fruits et Légumes et itinéraires techniques

J.C. Mauget, M. Causse,

Lesfruits et légumes dans l’alimentation Enjeux et déterminants de la consommation



13 novembre 2007




Les microconstituants des fruits et l gumes frais et transform s l.jpg

Les microconstituants des fruits et légumes frais et transformés

  • * Vitamines :

    • -Vitamine C, caroténoides (provit A), vitamine B9 (folates)

  • * Minéraux :

    • - K+, Ca++

  • * Métabolites secondaires :

    • - Effets santés plus ou moins validés

    • - Des classes très diverses

      • . Caroténoides non provitamine A (lycopène, lutéine)

      • . Polyphénols

      • . Organosoufrés dont glucosinolates

      • . Capsaicinoides, phytoestrogènes, terpènes….


Slide3 l.jpg

2500

2000

1500

1000

500

0

tomate

poivron

broccoli

carotte

kiwi

fraise

pomelo

pomme

rouge

Des différences de niveau entre espèces,mais aussi des plages de variations importantes

Variation des teneurs en vitamine C

  • Deux sources de variation :

  • 1. Variabilité génétique et potentiel de sélection

  • 2. Impact de l’environnement et des pratiques culturales


1 les sources de variation physiologique et g n tique variations physiologiques l.jpg

Evolution des teneurs en micronutriments au cours du développement

Ex maturation => caroténoides ↑vitamine C ↓

Variations suivant les parties de l’organe consommé

Souvent en plus grande concentration dans la peau des fruits ou dans les feuilles externes des légumes feuilles.

Ex glucosinolates ↑ avec l‘âge des feuilles

Dilemme pour le consommateur: peler ou non les fruits ?

Antagonisme rendement / Teneurs

Relation négative entre taille des fruits et composition en matière sèche et par conséquent entre teneur en composés bioactifs et taille des fruits.

 Manger de petits fruits

1 - Les sources de variation physiologique et génétiqueVariations physiologiques


Slide5 l.jpg

La diversité génétique naturelle :

Une grande gamme de variation entre variétés cultivées dans les mêmes conditions

Des variations du simple au double sont fréquentes,

mais des variations beaucoup plus importantes dans certains cas.

Ex 50 variétés de brocoli [b-carotène] x6 ; [ glucosinolates] x 20

 relativiser les données de composition lorsqu'elles n'incluent pas la gamme de variation présente dans les variétés

Des variations encore plus marquées pour des molécules individuelles que les familles de molécules.

1 - Les sources de variation physiologique et génétique

Variation Génétique


Slide6 l.jpg

La sélection a-t-elle réduit la valeur nutritionnelle des fruits et légumes ?

Comparaison de variétés anciennes et modernes pas de résultats généralisables

Lorsque les composés sont liés à la couleur, la sélection n'a pas beaucoup modifié les compositions, la couleur étant parmi les principaux critères de choix des consommateurs.

Quelle sélection pour la qualité nutritionnelle ?

Les micronutriments liés à des caractéristiques défavorables ont été fortement contre sélectionnés (amertume, piquant, astringence).

Aujourd'hui pas d'exemple de sélection pour augmenter la qualité nutritionnelle

MAIS un objectif émergent, complémentaire de la qualité gustative

1 - Les sources de variation physiologique et génétique

Impact de la sélection


Slide7 l.jpg

Comment sélectionner pour la qualité nutritionnelle ?

Une hérédité souvent complexe et des tests lourds à mettre en oeuvre

L'accès aux cartes du génome des plantes ouvre de nouvelles perspectives

 Pour localiser les gènes, étudier leurs effets et leur stabilité

 Pour faciliter la sélection

Les gènes en jeu

Beaucoup de travaux pour identifier les gènes en jeu (chez la tomate notamment)

Ex : Les allergènes des fruits et légumes

Le recours aux OGM

Une fois un gène identifié, la transgénèse peut être utilisée pour en modifier l'expression et en étudier la régulation

 Elargit le champ des possibles

 Sous réserve d'acceptation par les consommateurs

1 - Les sources de variation physiologique et génétique

La sélection pour la qualité nutritionnelle


Slide8 l.jpg

Vers de nouvelles variétés de fruits et légumes enrichies en micronutriments ?

La valorisation de variétés "enrichies" sur le plan nutritionnel ne sera pas facile:

Stabilité de la qualité

Peu d'information concernant la variété donnée au consommateur

Le prix reste un critère de choix primordial, avec les critères de qualité visuels puis gustatifs

L'inscription de variétés présentant des compositions spécifiques pose des problèmes réglementaires

 Identifier :

- Les cibles positives OU négatives pour la sélection,

- Valider l’absence de risque à fortes doses de ces composés, ou pour certaines populations

1 - Les sources de variation physiologique et génétique

La sélection pour la qualité nutritionnelle


2 impact de l environnement et de l itin raire cultural l.jpg

2 - Impact de l’environnement et de l’itinéraire cultural

Effet des facteurs de l’environnement

De nombreuses sources de variation identifiées

  • Température

    Action sur les flavonoïdes, les caroténoïdes (T° max)

  • Rayonnement

    Action sur les flavonoïdes et la vitamine C

  • Combinaison de facteurs (effet région, saison)

  • Impact variable suivant les espèces

     pas de lois générales de fonctionnement

     Gamme de variation souvent inférieure à la variation génétique


2 impact de l environnement et de l itin raire cultural effet des facteurs de l environnement l.jpg

2-Impact de l’environnement et de l’itinéraire culturalEffet des facteurs de l’environnement

(F. Poiroux-Gonord et al., 2010)


Slide11 l.jpg

2-Impact de l’environnement et de l’itinéraire culturalEffet de l’environnement : cas de l’abricotier

(V. Dragovic-Uzelac et al., 2007)


2 impact de l environnement et de l itin raire cultural effet des pratiques culturales l.jpg

De nombreuses sources de variation identifiées

Irrigation

Déficit en eau léger ou salinité augmente la teneur en matière sèche et en métabolites secondaires (mais baisse de rendement)

Fertilisation

Antagonisme fertilisation azotée / teneur en vitamine C

Enrichissement en éléments (Sélénium)

Accumulation dans les feuilles des crucifères

-Impact de l’ensemble des pratiques (dates de semis, taille, films réfléchissants …)

2-Impact de l’environnement et de l’itinéraire culturalEffet des pratiques culturales


2 impact de l environnement et de l itin raire cultural effet des pratiques culturales13 l.jpg

2-Impact de l’environnement et de l’itinéraire culturalEffet des pratiques culturales

(H. GAUTIER et al., 2008)


2 impact de l environnement et de l itin raire cultural effet des modes de production l.jpg

Comparaison plein champs vs serre hors sol

- Effets variables suivant les composés

Production biologique vs production intégrée ou conventionnelle

Pas de différence systématique dans les teneurs en métabolites secondaires

Mais absence de résidus de pesticides en production biologique

2-Impact de l’environnement et de l’itinéraire culturalEffet des modes de production


Conclusions l.jpg

De nombreuses sources de variations, souvent en interaction, mais :

Fort potentiel de variation génétique pour la sélection

Protection intégrée et agriculture biologique limitent les résidus

Pas de loi générale d’action des facteurs de l’environnement et des pratiques agricoles (différent pour les composés et les espèces)

Difficulté de hiérachiser les facteurs compte tenu des impacts différents suivant les composés

Des travaux de recherche sont encore nécessaires, certains étant déjà engagés

Travail au niveau de la filière pour optimiser la qualité et sa stabilité: de la production à la mise en marché

Conclusions


2 impact de l environnement et de l itin raire cultural effet des pratiques culturales16 l.jpg

2-Impact de l’environnement et de l’itinéraire culturalEffet des pratiques culturales

(S. DE PASCALE et al., 2001)


  • Login