LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE DE CONCURRENCE
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 23

LA POLITIQUE DE CONCURRENCE, COUTEAU SUISSE DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE ? PowerPoint PPT Presentation


  • 101 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE DE CONCURRENCE NOTAMMENT DANS UNE PERIODE DE RESURGENCE DE L’INFLATION. LA POLITIQUE DE CONCURRENCE, COUTEAU SUISSE DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE ?. Protection d’une concurrence efficace Sauvegarde du Marché Intérieur

Download Presentation

LA POLITIQUE DE CONCURRENCE, COUTEAU SUISSE DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE ?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La politique de concurrence couteau suisse de la politique economique

LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE DE CONCURRENCENOTAMMENT DANS UNE PERIODE DE RESURGENCE DE L’INFLATION


La politique de concurrence couteau suisse de la politique economique

LA POLITIQUE DE CONCURRENCE, COUTEAU SUISSE DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE ?

  • Protection d’une concurrence efficace

  • Sauvegarde du Marché Intérieur

  • Compétitivité structurelle (qualité – innovation)

  • INFLATION


Back to basics

BACK TO BASICS

  • CONCURRENCE EFFECTIVE – WELFARE : NIVEAU DES PRIX INDIVIDUELS (ET NON PAS VARIATION DE L’INDICE AGREGE DES PRIX) TEND VERS LES COUTS

  • TOUS LES PRIX (y.c. PRIX DE GROS) ET PAS SEULEMENT LES PRIX A LA CONSOMMATION


Droit de la concurrence in a nutshell

DROIT DE LA CONCURRENCE IN A NUTSHELL

  • Cartels : art. 81 § 1 et § 3 Traité CE. Art. 2 LPCE

  • Abus de position dominante : art. 82. Art. 3

  • Contrôle de concentration

  • Contrôledes aides d’Etat: n.a.


Objectifs multiples interet des entreprises

OBJECTIFS MULTIPLES :INTERET DES ENTREPRISES

  • Economies d’échelle et de gamme : réduire le niveau de coût par unité produite (efficacité statique). Exemples : De Tijd, L’Echo, banque-assurance, Whirlpool/Maytag…

  • Mais aussi compétitivité structurelle


Competitivite structurelle concurrence non prix

COMPETITIVITE STRUCTURELLE, CONCURRENCE NON-PRIX

  • efficacité dynamique : amélioration des performances, variété, services, qualité…

  • innovation


Politique de concurrence innovation et investissement

POLITIQUE DE CONCURRENCE, INNOVATION ET INVESTISSEMENT

  • ARBITRAGE (TRADE-OFF) ENTRE :

    - STATIQUE – DYNAMIQUE

    - COURT TERME – LONG TERME


Arbitrage trade off energie

ARBITRAGE (TRADE-OFF) : ENERGIE

  • COUTS REFLETES DANS LES PRIX (ETUDE BCE, Occasional Paper, N° 28, avril 2005):

  • REDUCTION DU NIVEAU DE CONCENTRATION 1990 – 2003 REDUIT LE PRIX DE 15% POUR PETITS UTILISATEURS INDUSTRIELS, DE 4% POUR LES MENAGES

  • IMPACT FUTUR DE BAISSE DE CONCENTRATION : - 11,15% DES PRIX POUR PETITS UTILISATEURS INDUSTRIELS


Communications electroniques arbitrage

COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES : ARBITRAGE

  • ETUDE BCE précitée :

    - 1995 – 2003 : - 6% à - 12% de prix des communications par ouverture du marché; -0,2% pour chaque entrée.

    - effet potentiel cumulé de privatisation, CPS, nouvelles entrées, portabilité des numéros d’appel, réduction de prix de gros (lignes louées, tarifs d’interconnexion, tarifs de terminaison ) : - 27% des prix communications internationales,


Politique de concurrence et niveau des prix

POLITIQUE DE CONCURRENCE ET NIVEAU DES PRIX

  • ETUDE BCE SUR LES INDUSTRIES DE RESEAU : « ECONOMY-WIDE BENEFITS OF REGULATORY REFORMS, ESPECIALLY IN TERMS OF PRICE LEVEL REDUCTIONS AND (TEMPORARY) DOWNWARD EFFECTS ON INFLATION ARE PARTICULARLY RELEVANT …


Politique de concurrence et niveau des prix1

POLITIQUE DE CONCURRENCE ET NIVEAU DES PRIX

  • ETUDE BCE : « INCREASED COMPETITION (IN TERMS OF LIBERALISATION, PRIVATISATION, UNBUNDLING,etc) IS GENERALLY ASSOCIATED WITH LOWER PRICE LEVELS, EXPANDED OUTPUT AND LABOUR PRODUCTIVITY GAINS »


Concurrence productivite inflation

CONCURRENCE, PRODUCTIVITE, INFLATION

  • LE GRAND ESPOIR DU XXIEME SIECLE?

    MAIS …

  • EVOLUTION VERS LES SERVICES

  • RELATION COMPLEXE ET DE LONG TERME


Back down to earth

BACK DOWN TO EARTH :

  • OUTRE LES EFFETS SUR LE NIVEAU DES PRIX DANS LES INDUSTRIES DE RESEAU ET DONC REDUCTION TRANSITOIRE DE L’INFLATION :

  • ROLE DE LA POLITIQUE DE CONCURRENCE DANS LA MAITRISE DE L’INFLATION A COURT TERME ?


Theorie des prix administres

THEORIE DES PRIX ADMINISTRES

  • LE POUVOIR DE MARCHE DES ENTREPRISES OPERANT DANS DES SECTEURS NON-CONCURRENTIELS PERMETTRAIT DE HAUSSER LES PRIX INDEPENDAMMENT DES EVOLUTIONS DE LA DEMANDE.

  • RIGIDITE DES PRIX A LA BAISSE


Back to basics1

BACK TO BASICS

LA POLITIQUE DE CONCURRENCE

  • LUTTE CONTRE LE POUVOIR DE MARCHE AU NIVEAU MICROECONOMIQUE ET NON PAS MACROECONOMIQUE

  • PORTE SUR LE NIVEAU DES PRIX ET NON SUR LA VARIATION DES PRIX

  • NIVEAU DE TOUS LES PRIX (y.c. PRIX DE GROS) ET PAS SEULEMENT LES PRIX A LA CONSOMMATION


Manque de concurrence et inflation

MANQUE DE CONCURRENCE ET INFLATION ?

  • REPERCUSSION DES VARIATIONS DE COUTS A LA HAUSSE, PAS A LA BAISSE ?

  • NON, LA THEORIE EST NUANCEE :

  • CONCURRENCE EFFECTIVE : FLEXIBILITE A LA HAUSSE ET A LA BAISSE

  • POUVOIR DE MARCHE : RIGIDITE A LA HAUSSE ET A LA BAISSE (répercussion de la moitié si monopole avec demande et fonction de coût linéaires)


Manque de concurrence et inflation1

MANQUE DE CONCURRENCE ET INFLATION ?

  • REPERCUSSION DES VARIATIONS DE COUTS A LA HAUSSE, PAS A LA BAISSE ?

  • NON, LES TRAVAUX EMPIRIQUES CONFIRMENT LA THEORIE DE LA RIGIDITE A LA HAUSSE ET A LA BAISSE EN CAS D’OLIGOPOLE

  • D. ENCAOUA & P. GEROSKI (OCDE, 1984), SYLOS-LABINI, L. PHLIPS…


Politique de concurrence et inflation

POLITIQUE DE CONCURRENCE ET INFLATION

  • HYPOTHESE : RIGIDITE SI POUVOIR DE MARCHE, FLEXIBILITE SI CONCURRENCE EFFECTIVE

  • POLITIQUE DE CONCURRENCE EST FAVORABLE POUR LA MAITRISE DE L’INFLATION EN CAS DE BAISSE DE COUTS (EX : INDUSTRIES DE RESEAU)

  • MAIS …


Politique de concurrence et inflation1

POLITIQUE DE CONCURRENCE ET INFLATION

  • POLITIQUE DE CONCURRENCE EST DEFAVORABLE EN CAS DE HAUSSE DE COUTS, PARCE QUE LA CONCURRENCE EFFECTIVE VA DE PAIR AVEC FLEXIBILITE, Y COMPRIS A LA HAUSSE.


Politique de concurrence et lutte contre l inflation

POLITIQUE DE CONCURRENCE ET LUTTE CONTRE L’INFLATION

  • TOO GOOD TO BE TRUE ?

  • EN PHASE DE DEPRESSION CONJONCTURELLE : POLITIQUE DE CONCURRENCE DEVRAIT ETRE TRES SEVERE

  • EN PHASE D’EXPANSION : POLITIQUE DE CONCURRENCE SEVERE SERAIT CONTRE-PRODUCTIVE …


Too good to be true

TOO GOOD TO BE TRUE ?

  • VON WEIZSÄCKER :

  • « I WOULD STRONGLY FAVOUR A POLICY AGAINST CARTELIZATION, BUT EVEN HERE NOT FOR REASONS OF ANTI-INFLATIONARY POLICY. ON THE CONTRARY : THE INCREASED PRICE FLEXIBILITY GOING WITH COMPETITION IN CERTAIN INDUSTRIES MAKES ANTI-INFLATIONARY POLICIES MORE DIFFICULT ».


Politique de concurrence et lutte contre l inflation1

POLITIQUE DE CONCURRENCE ET LUTTE CONTRE L’INFLATION

  • EN REDUISANT LA RIGIDITE DES PRIX, LA POLITIQUE DE CONCURRENCE POURRAIT INDIRECTEMENT FAVORISER LA MAITRISE DE L’INFLATION, PARCE QUE DES PRIX RIGIDES ENVOIENT DE MAUVAIS SIGNAUX AUX RESPONSABLES DE LA POLITIQUE MONETAIRE


Un pont trop loin

UN PONT TROP LOIN ?

  • ASSIGNER A LA POLITIQUE DE CONCURRENCE, OUTRE SES OBJECTIFS NATURELS AU PLAN MICROECONOMIQUE, DES OBJECTIFS MACROECONOMIQUES TELLE LA STABILITE DES PRIX, N’EST PAS REALISTE. C’EST AUSSI PRENDRE LE RISQUE DE CRÉER DES ILLUSIONS ET DES DECEPTIONS.


  • Login