m thodologie d valuation de la couverture vaccinale
Download
Skip this Video
Download Presentation
Méthodologie d’évaluation de la couverture vaccinale

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 31

Méthodologie d’évaluation de la couverture vaccinale - PowerPoint PPT Presentation


  • 148 Views
  • Uploaded on

Méthodologie d’évaluation de la couverture vaccinale. Séminaire DES « Vaccins et Santé Publique » Sébastien GRIGIONI – Paul HO 7 juillet 2005. Mesure de la couverture vaccinale chez l’enfant. Couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois Enquêtes en école maternelle

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Méthodologie d’évaluation de la couverture vaccinale' - burton


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
m thodologie d valuation de la couverture vaccinale

Méthodologie d’évaluation de la couverture vaccinale

Séminaire DES « Vaccins et Santé Publique »

Sébastien GRIGIONI – Paul HO

7 juillet 2005

mesure de la couverture vaccinale chez l enfant
Mesure de la couverture vaccinale chez l’enfant
  • Couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois
  • Enquêtes en école maternelle
  • Enquête ponctuelle : téléphone
  • Sondage en grappe type OMS
  • Sondage aléatoire à partir des listes d’état civil
  • Enquête par questionnaire postal auto-administré
couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois
Couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois

Méthode

  • Carnet de santé (C.S.)
  • Collecte de données systématique,annuelle (PMI du département) concernant :

- Statut vaccinal des enfants

- Profession des parents

- Mode de garde de l’enfant

- Identification du médecin

  • Envoi des données agrégées au niveau national pour analyse
couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois1
Couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois

Avantages

  • Depuis 1986, une habitude des médecins, des services de PMI et des MISP en DDASS .
  • Coût faible
  • Suivi de tendance annuelle nationale sur plusieurs années
  • Analyse départementale et comparaison entre départements
  • Suivi des tendances des pratiques de vaccination et analyse selon des données sociodémographiques
couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois2
Couverture vaccinale des nourrissons de 24 mois

Limites

  • Acceptabilité moyenne
  • Inadéquation numérateur/dénominateur
  • Les délais

- D’adaptation aux nouveaux vaccins

- De publication des résultats

  • Exhaustivité
  • Qualité des données
  • Rétro information
enqu tes en cole maternelle
Enquêtes en école maternelle

Méthodes

  • Recueil annuel, systématique depuis 1993
  • C.S. des enfants scolarisés en première année d’école maternelle.
  • Pour calculer la CV, le dénominateur = le nombre d’enfants vus en consultation et en possession de leur carnet de santé.
enqu tes en cole maternelle1
Enquêtes en école maternelle

Enquêtes réalisées en dernière année d’école ( de 5-6 ans) Guignon N, BEH 1996

  • Par échantillonnage, stratification par département
  • Tirage à partir d’une liste ordonnée selon zone rurale / urbaine.
  • Taille minimale d’échantillon (100 à 200 élèves)/ département. Jusqu’à 1996-97.
  • Tous les enfants de l’école tirée au sort, nés pendant l’année considérée.
  • Parents convoqués et interrogés & carnets de santé revus.
enqu tes en cole maternelle2
Enquêtes en école maternelle

Avantages

  • Facile : examen de routine

Limites

  • Représentativité limitée car uniquement des enfants scolarisés avec leur C.S.
  • Qualité des données :

- Par rapport à l’analyse des CS24, apport seulement une information sur le rattrapage des doses en retard.

- Aussi un taux de réponse de l’ordre de 50%.

enqu te t l phonique
Enquête téléphonique

Evaluation du programme CNAMTS/CFES de vaccination R-O-R d’enfants âgés de 2 ans dans 12 départements français 05/04/2000.]

Méthodes

  • Par IPSOS Opinions, en 1997 et 1999,
  • Listes des enfants de 2 ans --- services de PMI des conseils généraux (300 enfants / départements, tirage aléatoire).
  • Courrier préliminaire & des avis dans la presse.
  • Enquête auprès des parents, avec étude des réponses spontanées et des réponses après lecture du carnet de santé.
enqu te t l phonique1
Enquête téléphonique

Avantages:

  • Facilité relative d’exécution.
  • Possibilité de récupération des enfants vaccinés après le 24ème mois / CS24.

Limites

  • Coût : Important.
  • Exclut d’emblée les personnes sans téléphone ou inscrites sur liste rouge/orange, & celles avec un portable.
  • Pas d’extrapolation directe possible à la population générale.
sondages en grappe type oms
Sondages en grappe type OMS

Définition :

  • Echantillon = tirage au sort de plusieurs grappes de 7 personnes
  • Nombre de grappes nécessaires fonction :
    • Couverture vaccinale attendue
    • Précision souhaitée autour de cette couverture
    • Risque  de 5%
    • Effet de grappe
  • Enquêteurs = examen de l’état vaccinal (CS)
sondages en grappe type oms1
Sondages en grappe type OMS

Exemple :Vaccination de masse contre la rougeole dans des zones urbaines du Burkina Faso, 1998

  • Décembre 98 : vaccination antirougeoleuse offerte dans 6 villes du Burkina aux 9-59 mois
  • Couverture vaccinale mesurée par sondages en grappes à 2 degrés :
    • 1er degré :choix de 2 villes parmi les 6 (Ouagadougou et Bobo)
    • 2eme degré : tirage au sort des grappes parmi les secteurs administratifs des 2 villes
sondages en grappe type oms2
Sondages en grappe type OMS
  • 121 grappes de 7 enfants ont été sondées
  • Premier foyer choisi au hasard sur un plan de ville
  • Recensement de tous les enfants de moins de 60 mois au sein du foyer
  • Interrogatoire des foyers voisins jusqu’à obtention de 7 enfants de moins de 60 mois.
sondages en grappe type oms3
Sondages en grappe type OMS

Avantages et limites :

  • Avantages :
    • Simplicité
    • Validité des résultats
  • Limites :
    • Faisabilité pour pays industrialisés (faible natalité, problèmes d’accès aux logements, coûteux et peu reproductible)
sondage al atoire partir des listes d tat civil
Sondage aléatoire à partir des listes d état civil

Définition :

  • Base de sondage = liste des naissances domiciliées et déclarées dans le département, encore vivantes 2 ans après l’inscription sur les listes d’état civil.
  • Exclusion = naissances déclarées dans le département mais non domiciliées 2 ans plus tard, ainsi que les naissances domiciliées et déclarées hors département
  • Tirage au sort aléatoire à partir de la base de sondage constituée
sondage al atoire partir des listes d tat civil1
Sondage aléatoire à partir des listes d état civil

Exemple :Evaluation de la CV chez les 24-59 mois. Paris, sept-oct 85. Ann Pédiat 1985

  • 1985, Ville de Paris = mesure de la couverture vaccinale par tirage au sort sur les listes d’état civil
  • Base de sondage = listes d’état civil du 75 comprenant les enfants de 24 à 59 mois
  • Tirage aléatoire au 1/225
  • Lettre envoyée aux familles des 391 enfants 10j avant l’enquête
sondage al atoire partir des listes d tat civil3
Sondage aléatoire à partir des listes d état civil

Avantages et limites :

  • Avantages :
    • Patients identifiés à l’avance, informés =  refus de participation
    • Meilleure dispersion des enfants
  • Limites :
    • Coût
    • Faisabilité (déménagements, recours aux listes des postes et de l’état civil)
    • Biais de sélection (critère de stabilité résidentielle)
enqu te par questionnaire postal auto administr
Enquête par questionnaire postal auto-administré

Définition :

  • Base de sondage utilisée = échantillon permanent représentatif de la population étudiée.
  • Enquête faite par voie postale avec relance téléphonique ou écrite.
  • Questionnaire auto-administré portant sur la vaccination
enqu te par questionnaire postal auto administr1
Enquête par questionnaire postal auto-administré

Exemple :Couverture vaccinale ROR en France en 1998 (BEH,1999)

  • Base de sondage = échantillon permanent (METASCOPE) de 20000 foyers représentatifs de la population française
  • Représentativité assurée par la prise en compte : région, type d’agglomération, nb de personnes vivant au foyer, âge et CSP du chef de famille.
  • Sous-Echantillon sélectionné représentatif des foyers formé d’au moins un enfant < 16 ans.
enqu te par questionnaire postal auto administr2
Enquête par questionnaire postal auto-administré
  • 6490 foyers sélectionnés (11000 enfants de moins de 16 ans) = questionnaire auto-administré par voie postale
  • Questionnaire = renseignements sur la vaccination ROR (date, voie, lieu d’administration)
  • Relance téléphonique ou écrite
enqu te par questionnaire postal auto administr3
Enquête par questionnaire postal auto-administré

Avantages et limites :

  • Avantages :
    • Représentativité
    • Faisabilité
  • Limites :
    • Coût
    • Biais de sélection (non répondants) = surestimation de la couverture vaccinale
mesure de la couverture vaccinale chez l adulte
Mesure de la couverture vaccinale chez l’adulte

Les seules sources d’information disponibles :

  • Baromètre Santé du CFES
  • Les salariés.
  • Les caisses d’assurance maladie
barom tre sant du cfes
Baromètre Santé du CFES

Objectifs

  • Multi-thématiques, dont la vaccination.

Méthodes

  • Echantillon de 13 685 personnes âgées de 12 à 75 ans, représentatif de la population nationale = questionnaire dont 10 questions sur la vaccination.
  • Lettre annonce envoyée à tous les ménages sélectionnés
  • Personnes sur liste rouge /orange ont également pu participer à l’enquête.
barom tre sant du cfes1
Baromètre Santé du CFES

Avantages.

  • Le téléphone = outil adapté ++
    • pour atteindre les jeunes, scolarisés mais aussi des non scolarisés.
    • pour les personnes issues de milieu plus défavorisé
    • le système CATI
  • réponses plus spontanées, non induites par le questionnaire.
barom tre sant du cfes2
Baromètre Santé du CFES

Limites

  • Coût relativement élevé.
  • Biais possibles de sous-déclaration pour certaines questions
  • vaccination = sujet non tabou, a priori pas de raison de sous-estimer ou surestimer les comportements.
les salari s
Les salariés

Définition :

  • Article R.242-16 du code du travail : « le médecin du travail veille à l’application des dispositions du Code de la santé publique sur les vaccinations obligatoires. Il procède lui-même ou fait procéder à ces vaccinations, ou à celles qui seraient imposées par une épidémie, ….» [Code du Travail, Editions Dalloz, 1998]
  • Informations vaccinales (certifiées par CS) = recopiées sur le dossier du salarié
  • Médecins du travail = rapport annuel de leurs activités au médecin inspecteur régional du travail
les salari s1
Les salariés

Avantages et limites :

  • Avantages :
    • Données disponibles au niveau loco-régional.
    • Possibilités d’analyse en fonction de la catégorie socio-professionnelle
  • Limites :
    • Représentativité ( médecine du travail = 70% des salariés, +++ emploi stable et employés)
    • Non représentatif des travailleurs et de la population française
caisses d assurance maladie
Caisses d’assurance maladie

Définition :

  • Examens de santé de l’assurance maladie = recueil d’informations systématisé dans le cadre de l’examen de santé (évaluation de la CV et de son évolution dans la population les fréquentant)
  • Analyse par catégories socio-professionelles, par groupe d’âge < 16 ans, 16-24 ans, 25-59 ans, et plus de 59 ans.
caisses d assurance maladie1
Caisses d’assurance maladie

Avantages et limites :

  • Avantages :
    • Données facilement accessibles
  • Limites :
    • Absence de représentativité de la population fréquentant les examens des centres de santé.
conclusion
Conclusion
  • La couverture vaccinale et son évaluation varient beaucoup en France selon l’âge (enfants +++/ adultes --)
  • Prendre en compte dans l’évaluation les futurs outils disponibles (Carte Vitale ++)
  • Réflexion sur les vaccins de demain, potentiellement candidats à s’inscrire dans les calendriers vaccinaux
ad