T o u r i s m e s a n t e
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 22

T O U R I S M E & S A N T E PowerPoint PPT Presentation


  • 58 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

T O U R I S M E & S A N T E. PROMOTION DU TOURISME INTERIEUR EN TUNISIE PAR L’HDROLOGIE ET LA THALASSOTHERAPIE Dr Ridha Jemmali Polyclinique Les Violettes (Ex chef de service régional des SSB /Nabeul

Download Presentation

T O U R I S M E & S A N T E

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


T o u r i s m e s a n t e

T O U R I S M E & S A N T E

PROMOTION DU TOURISME INTERIEUR EN TUNISIE

PAR

L’HDROLOGIE ET LA THALASSOTHERAPIE

Dr Ridha Jemmali

Polyclinique Les Violettes

(Ex chef de service régional des SSB /Nabeul

Diplômé en Hydrologie et Climatologie médicales de la Faculté de médecine de Nancy

Co organisateur du XXIème Congrès International de Thalasso

tenu à Hammamet les 30/01 au 02/02 /2000)


Avant propos

Avant propos

Dans la plupart des contrées du monde certains continuent sans cesse et irrévocablement à se poser la question: Qu’est-ce que je fais si je suis malade? Et ca n’est point une minorité !

Dans d’autres régions on se pose plutôt la questiuon: Qu’est-ce que je vais pour ne pas tomber malade ? ET c’est une MINORITE, hélas !

EST-ce POSSIBLE ? ET COMMENT ?


Pr liminaire

Préliminaire

Il y a à peine 20 ans que naquit le tourisme de santé en Tunisie sans que personne ne se rendait compte de son éclosion, son développement et son épanouissement dans certaines villes de notre pays.


Les origines des cures

Les origines des cures

Les activités de thalassothérapie menées dans deux à trois centres le rendirent possible grâce à l’installation d’unités de soins adéquates et d’équipements nécessaires (à Sousse, Hammamet et Jerba).

Des forfaits ont été prévus pour une gamme de trois à quatre soins par jour (piscine thalasso chauffée incluse): « paquet ».


La visite m dicale d entr e en cure

la visite médicale d’entrée en cure

Ces centres étaient dotés de médecins qui assuraient la consultation médicale des curistes avant l’entrée en cure ainsi que leur suivi lors du déroulement de celle-ci et en post cure (pour certains). Cette option était de nature à encourager aussi bien les touristes que les citoyens à venir en cure et de « s’occuper » de leur santé.


Cure de d tente

Cure de détente

La majorité des curistes étaient des personnes généralement en bonne santé et leur entrée en cure n’avait d’objectif que de combattre la fatigue, de se détendre et de se relaxer.

Certains curistes exprimaient cela autrement (tels que les curistes d’origine suisse) et demandaient à être « ressourcées  »/ « se ressourcer »!


Cure de soins

Cure de soins

Les curistes présentant une pathologie quelconque pour laquelle ils entraient en cure ne représentaient qu’une faible proportion de 20 à 30% de ceux-ci (1/5 à 1/3 des curistes selon la saison et les origines).

Nb. : ce résultat ressort d’un mémoire d’hydrologie et climatologie médicales présenté par Dr R. Jemmali en vue d’obtenir le diplôme.


Les cures de groupes

Les cures de groupes

Certains malades et associations de malades étaient même organisés en groupes et venaient exclusivement pour se faire « traiter » (Fibromyalgiques/SPEED surtout et autres maladies rhumatismales diverses). La majorité d’entre eux sont originaires de pays scandinaves tels que les Hollandais et les Norvégiens en premier lieu)


Les agences sp cialis es

Les agences spécialisées

Une agence suisse s’était spécialisée, comme son nom l’indique, « Destination Santé », dans ce genre de cure; elle envoyait ses clients dans nos centres afin de leur permettre un séjour en cure en vue de les « relaxer » (cure de relaxation).


Les soins

Les soins

Une gamme de 4 soins leur était proposée en paquet/en forfait par jour. Elle comportait seulement les soins recommandés par le médecin du centre juste après la visite médicale d’entrée en cure et après discussion et accord préalable. Ces soins pouvaient faire l’objet d’un changement par la suite si la demande y a été exprimée par le curiste pour quelques raisons que ce soient.


Nature des soins

Nature des soins

Généralement ces soins comportaient des bains (bouillonnants/ barbotants), des douches de diverse nature ( les jets ont été souvent refusés, surtout par les femmes compte tenu de leur caractère plutôt violents!), les applications faites de cataplasmes d’algues marines et de boues, les aérosols, la presso et cryothérapie des jambes et surtout les massages.


Le r gime alimentaire

Le régime alimentaire

A côté de ces soins un régime alimentaire est discuté avec le curiste dans la mesure où il cherche à diminuer de poids et affiner son profil (objectif souvent recherché par les femmes). Même pour certaines pathologies d’ordre chronique telles que l’hypertension artérielle, le diabète, la dyslipidémie, les rhumatismes etc. la diminution du poids est recommandée et contribue à stabiliser/ équilibrer ces maladies et les tenir en « échec » pour un certain temps.


Le restaurant di t tique

Le restaurant diététique

  • L’existence d’un restaurant diététique à l’hôtel reste très recommandée pour un nombre important de curistes et sert à les motiver afin de mener leur cure dans les meilleures conditions possibles et à atteindre les objectifs préconisés.

  • Un accompagnement par une diététicienne chevronnée facilitera la tâche et complètera la gamme de services prodigués (réduction du problème d’embauche dans le pays!)


La piscine la salle de sport

La piscine/ la salle de sport

L’exercice physique permet à ces curistes de compléter la cure et sert à les remettre en forme et à les dissuader de la sédentarité et de certains comportements addictifs tels que le tabagisme etc.

Une piscine thalasso chauffée et une salle de sport contribuent à les motiver à ce faire.


Estimation des frais

Estimation des frais

Les frais de la cure s’élevaient* à une somme de 70 à 100 d/j pour les curistes individuels pour une cure de 3j minimum. cette somme s’élèvait à 210d (arrondie à 200d environ, piscine et salle de sport incluses ou à 300d avec soins particuliers tels que schiatzu ou/et autres).

Cette somme permettait à peine à une famille de trois personnes (un couple avec un enfant) de passer juste une nuitée ou deux maximum en vacance dans un hôtel (en basse saison!)

Dans le temps c.à.d. il y a à peine vingt ans (1995) dans un hôtel 5 étoiles!


Halte aux m dicaments

Halte aux médicaments

Une cure bien conduite et efficace exerce sans aucun doute un effet tout à fait remarquable aussi bien sur le corps que sur le psyché des curistes.

Elle sert aussi à limiter l’apport en médicaments s’il s’avère qu’il pourrait en avoir besoin pour traiter un affection physique ou mentale quelconque.

Elle permet le maintien en forme et la dissuasion envers les addictions et donne la motivation à une (re)prise de conscience et un regain d’intérêt par rapport à «la SANTE» !


Moins de chimie moins de toxines plus de bien tre

Moins de chimie, moins de toxines…plus de bien être!

Les dépenses engagées dans les médicaments, les toxines (nicotine, alcool,…), etc. peuvent, à condition qu’on le veuille et après un travail de persuasion et d’éducation nécessaire envers le citoyen à convaincre afin d’adhérer, peuvent engagées ailleurs et autrement!

Il s’agit là juste d’en créer le besoin et de convaincre aussi bien de l’utilité, des bienfaits, que de l’opportunité dans la mesure où des encouragements d’ordre multiple sont considérés.


En r sum aller en cure c est

En résumé: aller en CURE c’est…

D’abord commencer à raisonner en terme de « Santé » et non de « maladie » ou médicaments !

Se permettre une visite médicale d’entrée en cure !

Profiter des SOINS prodigués en cure !

Prendre conscience de son ALIMENTATION !

S’adonner à une ACTIVITE PHYSIQUE régénératrice !

Affiner sa SILOUHETTE et son PROFIL!

Réduire sa consommation en MEDICAMENTS et en TOXINES ! Et éviter surtout de rentrer dans ce créneau !

En bref: S’occuper de sa S A N T E !


Encore faut il

Encore faut-il…

Le citoyen en

prenne CONSCIENCE ! et

L’ I N S T I T U T I ON ?


  • Login