Le phénomène de l
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 47

Le phénomène de l'imagination dans l'éducation. Les contextes du développement de l'enfant PowerPoint PPT Presentation


  • 74 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le phénomène de l'imagination dans l'éducation. Les contextes du développement de l'enfant. Małgorzata Piasecka Académie Jan Długosz de Częstochowa POLOGNE . Plan d'une présentation. Q uelques mots d'introduction Les fondements théoriques L’objectif de l’étude

Download Presentation

Le phénomène de l'imagination dans l'éducation. Les contextes du développement de l'enfant

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le ph nom ne de l imagination dans l ducation les contextes du d veloppement de l enfant

Le phénomène de l'imagination dans l'éducation. Les contextes du développement de l'enfant

Małgorzata Piasecka

Académie Jan Długosz de Częstochowa

POLOGNE


Plan d une pr sentation

Plan d'uneprésentation

  • Quelques mots d'introduction

  • Les fondements théoriques

  • L’objectif de l’étude

  • Méthodologie de la recherche

  • Présentation des principaux résultats

  • Discussion et conclusions


Homo creator

Homo Creator

  • La grande réorientation des valeurs conduisant aux comportements créateurs et innovants à l’échelle du monde d’aujourd'hui, doit, entre autres, passer :

  • - du repli sur soi à l’ouverture à l’autre,

  • - du déterminisme au potentiel créateur,

  • - de la production à la survie,

  • - du but arrêté à celui désiré,

  • - de l’adaptation à la création,

  • - de l’apprentissage de celui qui est en formation à celui en devenir.


S ource

Source

  • Je conçois le retour à la source comme l’inversion du sens de l’idée de « la réduction du ciel à la terre » à « l’élévation de la terre au ciel », c'est-à-dire du réenchantement du monde grâce à l’imagination.


Univers ouvert

« Univers ouvert »

  • « l’Univers ouvert » est impliqué dans une relation des « trois mondes ». Quels sont ces mondes ? Le monde nº 1 est le monde physique, le second est le monde de toutes les expériences conscientes mais aussi probablement inconscientes et, enfin, le monde nº 3 est le monde des créations objectives de l’esprit humain (K.Popper,1996).

Popper K.(1996), Wszechświatotwarty. Argument narzeczindeterminizmu (Traduction de The Open Universe: An Argument for Indeterminism, Taylor & Francis, London, 1988).Kraków: ZNAK


Probl matique

Problématique

  • La création de la réalité de l’imagination comme admissible par l’homme.

  • Sur ce point je suis intéressée par la réalité de l’imagination de l’enfant ainsi que des méthodes éducatives pour construire des mondes les meilleurs possibles, sur les routes de leur autonomie, de leur innovation et de leur coopération.


I magination conscience cr ative

Imagination – consciencecréative

  • L'épistémologie de Bachelard est la philosophie créative de la conscience. C’est un grand hymne en l’honneur de la liberté créatrice, de la liberté intellectuelle et artistique (I. Wojnar, 1966). G. Bachelard reconnaît la possibilité de l’existence de l’homme dans une réalité imaginaire (G. Bachelard, 1998).

Wojnar I. (1966), GastonaBachelardaestetykatwórczejwyobraźni ( L’Esthétique de l’imagination créatrice de Gaston Bachelard), Warszawa : StudiaEstetyczne

Bachelard G., (1998) Poetykamarzenia (Traduction de La poétique de la rêverie, P.U.F., Paris, 1960).Gdańsk : Wydawnictwo słowo/obraz terytoria


I magination fantasme

Imagination –fantasme

  • L’imagination puise dans l’anthropologie du fantasme. Il a la caractéristique d’un scénario, jouant dans l’imaginaire lié au désir, à la convoitise, comme une sorte de « théâtre privé de l'âme » (M. Janion, 1991, p. 141).

Janion M. (1991) Projektkrytykifantazmatycznej, (Projet de critique fantasmatique). Warszawa: PEN


I magination symbolisation

Imagination - symbolisation

  • Pour C. G. Jung l’imagination est une force créatrice d’images mentales qui ne sont pas une juxtaposition fortuite d’idées, mais une tentative naturelle d’une expression intérieure des potentiels de l’âme profonde (J. Prokopiuk, 2008, p.117).

Prokopiuk J (2008), Mój Jung,( Mon Jung). Katowice : KOS


I magination m taphorisation

Imagination- métaphorisation

  • Paul Ricœur écrivant au sujet des rôles sémantiques de l’imagination, utilise la métaphore de « figure de rhétorique ». Cette expression implique que dans la métaphore la parole prend corps en révélant ses formes et ses caractéristiques. La plasticité des métaphores réussies dépendent des capacités « d’apparaître devant les yeux des sens » (P. Ricœur, 1984, p. 275).

Ricoeur P. (1984), Proces metaforyczny jako poznanie, wyobrażanie i odczuwanie. (Traduction de La métaphore vive, Paris, Seuil, Paris, 1975) Warszawa : PamiętnikLiteracki


Ducation avec l imagination

Éducation avec l’imagination

  • L’éducation avec l’imagination est un dépassement créateur, ce qui signifie que l’homme sait/apprend la transformation de la vision de l’achèvement du monde possible et/ou espéré (R. Łukaszewicz, 2010).

Łukaszewicz R. (2010) Wrocławska Szkoła Przyszłości. Dla duchowości, dla wyobraźni, dla praktyki, (L’Écoledu Futur de Wroclaw. Pour la spiritualité, pour l’imagination et pour la pratique). Wrocław : WIE


M thode

Méthode

  • Une réponse concrète à la question sur la signification d’un tel enseignement est la méthode de projets pour des « occasions éducatives » (conception des possibilités d’éducation).

  • Il faut prendre en considération les éléments suivants, qui sont répétitifs selon la triade : Conditions de départ – tâches ouvertes et/ou fermées – possibilités de choix.


F acteur d innovation

Facteurd’innovation

  • La visualisation créative prend en charge le processus de création dans l’esprit de la vision souhaitée et qui est ensuite actualisée dans l’action, sous la forme de phénomènes culturels. Sa force d’action, consiste en ce qu’elle vous permet, grâce à l’imagination et avec passion, de répondre à nos désirs et rêves.


O bjectif de l tude

Objectif de l’étude

  • L’objectif de l’étude était de déterminer si l'utilisation de la visualisation créative, introduite dans les conditions de départ en tant que facteur (agent) d’innovation » dans la méthode de projets pour des « occasions éducatives » est essentielle pour maximaliser le développement des enfants de 8 ans à l’aide du programme original intitulé «La Maison sous le signedes quatre éléments ».


D terminants du d veloppement

Déterminants du développement

  • Être autonomesignifie ici : la capacité de maîtrise de soi et celle de la maîtrise de l'environnement, le sentiment de créativité, l’endurance et la résistance aux obstacles.

  • Être innovant signifie ici : la capacité de développer l’imagination, la capacité d’anticiper des événements, la capacité de créer des états possibles, souhaitables et idéaux.

  • Être coopératif signifie ici : la capacité d'atteindre les objectifs autres que personnels, la capacité à la compréhension empathique et la capacité à collaborer.


P robl mes de recherche

Problèmes de recherche

  • Comment, à la suite de l’application de la visualisation créative, se manifeste chez l’enfant la capacité de maîtrise de soi et le contrôle sur les états de l'environnement ?

  • Comment et dans quelle mesure le « facteur innovateur » influence le sentiment de la reproduction ?

  • Comment se manifeste la persévérance et la résilience à surmonter les obstacles et est-ce que, à cause de l'impact de la visualisation créatrice, une tendance visible de cette disposition peut être observée ?

  • Combien grande et réelle est l’influence de la visualisation créatrice dans le développement de l’imagination ?


P robl mes de recherche1

Problèmes de recherche

  • Comment, à la suite de l’influence de la visualisation créative, se manifeste l’augmentation de la capacité à prévoir les événements ?

  • Quels mécanismes de l’imagination utilise la visualisation créatrice pour créer le possible, souhaitable et idéal ?

  • Comment se traduit l’influence de la visualisation créative dans la formation de la capacité à la réalisation des objectifs autres que personnels ?

  • Comment se manifeste, chez des enfants, la capacité de compréhension empathique à la suite de l’influence du « facteur innovant » ?

  • Comment la visualisation créative encourage l’aptitude à coopérer ?


M thodologie de la recherche

Méthodologie de la recherche

  • Les principes méthodologiques des travaux de recherche concernent :

  • 1.Construction du programme « La Maison sous lesignedes quatre éléments »

  • 2. Stratégie etméthodes d’acquisition et d’analyse des données grâce à la réalisation du programme.


P rogramme la maison sous le signe des quatre l ments

Programme « La Maison sous le signe des quatre éléments »

  • Le programme éducatif a été réalisé selon les deux variantes suivantes :

  • M(1) est le modèle à l'aide de la visualisation créative comme facteur d’innovation de méthode de projets pour des « occasions éducatives » .Les exigences de ce modèle comprennent:

  • La visualisation créative – tâches ouvertes et/ou fermées – choix d’exécution d’une tâche à l’aide de l’expression plastique et de l’expression orale


P rogramme la maison sous le signe des quatre l ments1

Programme «La Maison sous le signe des quatre éléments »

  • M(2) est un modèle du programme sans visualisation, englobant la triade classique de méthode de projets pour des « occasions éducatives »

  • Conditions de départ - tâches ouvertes et/ou fermées - possibilités du choix d’exécution d'une tâche à l’aide de l’expression plastique et l’expression orale


T itres des projets particuliers exemples

Titres des projets particuliers-exemples

  • La Terre : Le jardin des joyaux;Le conte de la fille aux yeux de bleuets; La Corned’abondance

  • L’Air : Sur les ailes du vent; Le Sculpteur de l’air; Tout s’écoule

  • L’Eau : Les gouttes de la rosée de diaments;Petitelumièredans les nuagese; Marguerite, la sirène en perles

  • Le Feu : Les rayons intérieurs du Soleil; Les tournesols dans une couronne d’or, Phénix, l’oiseau de feu

  • Globalement: 30 histoires courtes avec des intrigues fabuleuses et fantastiques


Processus et organisation du programme

Processus et organisation du programme

  • Durée : 6 mois, 2 fois par semaineavec le groupe qui réalisait le programme M (1) et 2 fois avec celui qui réalisait le programme M(2)

  • Lieu : école primaire publique

  • Choixdes participants : 40 des enfants de huit ans. Le choix a été dicté par les principes découlant de l'image psychologique de l’enfant de cet âge.


Strat gie et m thode de la recherche

Stratégie et méthode de la recherche

  • Observation participante a été faite de la première méthode avec l’acquisition de matériel empirique, le résultat de laquelle a permis la collecte de données importantes sous forme de ce que l'on appelle « les textes de la culture »

  • Créations (les paroles des enfants et les travaux d’art plastique) ainsi que les activités des enfants ont fait l'objet de description et d’interprétation humaniste. J’ai utilisé le schéma de l'interprétation caractéristique pour la stratégie herméneutique : l’auteur – le Texte – l’Interprète– les interprétations


C oncept de signe

Concept de signe

  • Paroles- les signes à un niveau formel : un genre de phrases, la diversité et la complexité de l’histoire, le temps de parole ; les signes de la classe sociale représentée : les récits réalistes, fantastiques reflétant la réalité, les récits orientés vers l’avenir ; l’utilisation d’expressions métaphoriques, le symbolisme de l’expression,

  • Travaux d’art plastique : les signes de la classe sociale standard : la forme, la couleur, la valeur, la composition ; les signes de la classe sociale aisée : typiques, atypiques, réalistes, symboliques, le graphisme mandala comme étant l’état parfait.


T ests de la pens e cr ative

Tests de la pensée créative

  • De nombreuses études soulignent la relation de l’imagination créatrice à la créativité en raison des caractéristiques de convergence des produits de l’imagination et de la créativité. Ces caractéristiques communes sont la nouveauté et l’originalité.

  • J’avais l’habitude de tester la recherche:

    - Le test graphique de la pensée créative (TCT – DP) K.Urban. H. Jellen

    - Le test verbal de la pensée créative (TCT – V) K.Urban


Pr sentation et analyse des principaux r sultats

Présentation et analyse des principaux résultats

Le matériel empirique de l’étude comporte :

1. Les données contenues dans les travauxd’art plastique, résultant de l’expression d’art plastique

2. Les données contenues dans les parolesdes enfants, résultant de l’expression orale,

3. Les données de l’observation directe des comportements et des activités,

4. Les données de tests résultant d’essai expérimental


D onn es pour les analyses qualitatives

Données pour les analyses qualitatives

  • Globalement - 30 heures enregistrées des paroles des enfants ; près de 1000 travauxd’art plastique ; environ 50 heures enregistrées, d'activités en atelier ; des centaines de photos comme documents de la réalisation.

  • Les travauxd’art plastique sélectionnées, les paroles ainsi que les activités des enfants ont été soigneusement décrites et interprétées, en tenant compte des importants problèmes de recherche.


I nterpr tations

Interprétations

  • Les interprétations reposent sur des signes préétablis concernant les créations révélant une progression qualitative, c’est-à-dire une augmentation sensible des capacités dans les groupes, sujets de l’étude : M(1) et M(2).

  • Il s’agissait de répondre à la question fondamentale, suivante :

    Comment et pourquoi les enfants ont-ils ainsi dessiné, parlé et agi ? En un mot ce fut la découverte de signifiants écrits en signes.


S ymbolique

Symbolique

  • La symbolique dans les travaux d’art plastique s’est traduite par les symboles du soi qui sont caractérisés par des formes de mandala. Les métaphores visuelles figuratives (comme une sorte de mécanisme de rétroaction de la conscience et de l’inconscient) incluaient très souvent des formes de mandala.

  • La symbolique dans les paroles des enfants s’est manifestée avec l’utilisation des symboles et des métaphores.


Travaux d art plastique

Travaux d’art plastique

  • L’analyse des travaux d’art plastique était de montrer une différance significative entre les groupes M(1) et M(2) dans la forme, la couleur, la valeur, la composition ainsi que dans le contenu des faits symboliques et réels.

  • Les ateliers intitulés « Tout s’écoule » ont été consacrés à l'élément de l’air. Les enfants avaient pour tâche de « tisser » des tapis volants enchantés. Ils ont utilisé la technique de la mosaïque.


Groupe m 2 exemples

Groupe M (2) - exemples

Laura

Krzysiu


Groupe m 1 exemples

Groupe M (1) - exemples

Damian

Angelika


Paroles des enfants

Paroles des enfants

  • L’analyse des paroles était de montrer une différance significative entre les groupes M(1) et M(2) dans le contenu formel concernant le type de phrases, la complexité de l’histoire, le temps de parole ainsi que dans le contenu des faits symboliques et réels.

  • La partie orale de l’activité des ateliers « Tout s’écoule » consistait à répondre à la question suivante : « Où voudrais-tu voler avec ce tapis enchanté et qu’est-ce que tu pourrais y voir ?»


Groupe m 2 exemples1

Groupe M (2) - exemples

  • Les enfants du groupe M(2) voulaient voler sur le tapis enchanté dans des lieux existants dans la réalité qui, très souvent réapparaissaient dans les paroles, à savoir:

  • à Rome,

  • au Mexique,

  • en France,

  • à la montagne,

  • à la mer,

  • au cirque,

  • au parc d’attractions,

  • dans un vaisseau spatial.


Groupe m 1 exemples1

Groupe M (1) - exemples

  • Exemple 1« Je voudrais voler sur ce tapis extraordinaire dans le monde d’Adam et Eve. J'aimerais voir à quoi, il y a longtemps de cela, la vie ressemblait au paradis ». (Patrycja)

  • Exemple 2« Je voudrais voler sur ce tapis jusqu’à Peter Pan, pour savoir voler tout comme lui. Je voudrais le lui dire. Et ensuite je voudrais voler vers le ciel pour voir Dieu. » (Dawid)

  • Exemple 3 «  Moi, Je voudrais aller là où les gens sont malheureux. Je voudrais que ces gens soient enfin heureux, remplis d’amour comme une vallée profonde. Ce pays, je l’appellerais la Vallée du Bonheur » (Nela)


Commentaire

Commentaire

  • Lesparoles reflètent la profondeur de l’expérience humaine. Le monde enchanté, des contes de fées, de la fantaisie et de l’imagination, est la voie juste qui peut conduire à une expérience mystique, jusqu’à sentir l’absolu.


C roissance de l imagination

Croissance de l’imagination

  • Les résultats obtenus ont montré une tendance à la hausse dans les deux groupes de recherche. Cependant, une augmentation de cette capacité a été beaucoup plus rapide dans le groupe M(1), dans lequel on a réalisé le programme utilisant la visualisation créative dans les conditions de départ deméthode de projets pour des « occasions éducatives »


Discussion et conclusion

Discussion et conclusion

  • L'analyse a montré que l’impact de la visualisation créative comme facteur d’innovation dans la méthode de projets pour des « occasions éducatives » a entraîné une augmentation significative dans le développement de l’imagination ayant une sorte d’effet global, qui, à son tour, se traduit par une augmentation de la capacité des autres sujets, à l’autonomie,l’innovation et la coopération.

  • Les compétences en recherche : l’autonomie, l’innovation et la coopération constituent un tout organique. Des études ont même démontré à plusieurs reprises l’interpénétration de ces capacités. Une augmentation d’un des éléments peut produire cette même tendance chez les autres.


C roissance de l imagination travaux d art plastique

Croissance de l’imaginationTravaux d’art plastique

  • L’analyse comparative des créations d’art plastique, obtenues à la suite de la réalisation des deux programmes de recherche, a prouvé que dans les travaux des deux groupes ont été révélés les mécanismes du fonctionnement de l’imagination créatrice, conduisant à la croissance de son développement. Cependant les travaux des enfants du groupe M(1) ont été plus originaux que ceux du groupe M(2).

  • Le symbolisme des créations, interprété avec les symboles des formes archétypes et des métaphores images-visuelles a prouvé que l’application des traitements éducatifs spéciaux ont aidé les mécanismes d’imagination créatrice. L’utilisation de la visualisation créative en ce qui concerne les méthodes de conception des occasions éducatives, l’a mieux stimulée, c’est ce que l'interprétation des créations d’art plastique des enfants du groupe M(1) avait montré.


C roissance de l imagination paroles

Croissance de l’imaginationParoles

  • L’analyse de l’expression des enfants des deux groupes de recherche M(1) et M(2) a démontré que le groupe M(1) a dévoilé ses capacités les meilleures.Ce groupe a donné des solutions beaucoup plus rapidement et efficacement.

  • Le groupe M(1) a formulé des idées souvent plus inhabituelles que dans le groupe M(2). Les solutions les plus originales étaient celles qui ont été des expressions symboliques. Certainement plusieurs de ces réponses ont été données dans le groupe avec la visualisation créative. On a noté une nette influence des mécanismes inconscients.


A utonomie

Autonomie

Concernant cette compétence se sont produits les situations suivantes :

- la rupture la plus fréquente est celle de briser la tendance traditionnelle de considérer les enfants comme des adultes dans des décisions personnelles.

- une volonté croissante d’assumer la tâche.

- une augmentation de la concentration sur la tâche à accomplir.

- une augmentation des impressions subjectives de la probabilité de réussite.

- des informations indépendantes plus fréquentes sur l’achèvement des tâches.

- un niveau symbolique fréquent dans les créations artistiques et le discours.


I nnovation

Innovation

Concernant cette compétence on a observé les situations suivantes:

- Deviner les sujets des activités des classes en écoutant la lecture d’un texte, la musique et en voyant les accessoires.

- La définition de la stratégie d'action permettant le succès et la tâche finale.

- L’utilisation d’outils standards de manière personnalisée.

- L’enthosiasme et une attitude positive pour accomplir une tâche.

- Les histoires ont révélé beaucoup d’ingéniosité, et les attentes comportaient des intrigues fantastiques.

- Les travaux d’art plastique avaient souvent un niveau symbolique.

- Le discours a souvent présenté un niveau symbolique.


C oop ration

Coopération

Concernant cette compétence on a observé les éléments suivants :

- Les signes d'un développement de la coopération.

- Une délégation plus fréquente plutôt qu’une attente d’aide.

- Le passage de la critique destructrice à la critique positive et amicale.

- Le développement de la capacité d’empathie vis-à-vis des autres.

- Le développement des liens pour l’unité du groupe.

- Le développement de la vision extra-personnelle dans les créations d’art plastique et d’expression orale.

- Le développement de la symbolique dans les créations.


Publication

Publication

Piasecka M. (2010), Fenomen wyobraźni w edukacji. Kontekstyrozwojudzieci, ( Le phénomène de l'imagination dans l'éducation. Les contextes du développement de l'enfant). Częstochowa : AJD


Le ph nom ne de l imagination dans l ducation les contextes du d veloppement de l enfant

Mercipourattention !

MałgorzataPiasecka, Docteur en sociologie

de l'éducation et pédagogie

Académie Jan Długosz de Częstochowa, Pologne

E-mail: [email protected]


  • Login