slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Les méningites Les maladies infectieuses de l’enfant Le tétanos Les vaccinations L’herpès Le zona

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 100

Les méningites Les maladies infectieuses de l’enfant Le tétanos Les vaccinations L’herpès Le zona - PowerPoint PPT Presentation


  • 202 Views
  • Uploaded on

Les méningites Les maladies infectieuses de l’enfant Le tétanos Les vaccinations L’herpès Le zona L’impétigo L’érysipèle La gale. LES M É NINGITES. Le syndrome méningé. Lié à une inflammation des méninges : Dure mère, Arachnoïde et Pie mère. Signes fonctionnels : la fièvre.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Les méningites Les maladies infectieuses de l’enfant Le tétanos Les vaccinations L’herpès Le zona' - brick


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1
Les méningites
  • Les maladies infectieuses de l’enfant
  • Le tétanos
  • Les vaccinations
  • L’herpès
  • Le zona
  • L’impétigo
  • L’érysipèle
  • La gale

IFSI

le syndrome m ning

Le syndrome méningé

Lié à une inflammation des méninges : Dure mère, Arachnoïde et Pie mère

IFSI

signes fonctionnels la fi vre
Signes fonctionnels : la fièvre
  • Quasi constante
  • Souvent élevée: 40°
  • Ne répondant pas bien aux antipyrétiques
  • Souvent accompagnées de frissons

IFSI

signes fonctionnels les c phal es
Signes fonctionnels : les céphalées
  • intenses, diffuses, violentes, continues, insomniantes
  • Augmentées par le bruit : phonophobie
  • Augmentées par la lumière : photophobie
  • Augmentées par les mouvements, l’examen clinique
  • Non calmées par antalgiques
  • Accompagnées de rachialgies et d’hyperesthésie cutanée

IFSI

signes fonctionnels les vomissements
Signes fonctionnels : les vomissements
  • Inconstants mais précoces
  • En jet
  • Sans rapport avec les repas
  • Favorisés par les changements de position

IFSI

signes physiques
Signes physiques
  • Raideur méningée : raideur de nuque en rapport avec une contracture des muscles paravertébraux
  • Douloureuse et permanente
  • Patient couché en chien de fusil
  • Signe de Kernig au niveau des jambes
  • Signes de Brudzinski au niveau du cou dont la flexion => flexion des hanches + genoux

IFSI

le syndrome enc phalitique ou m ningoenc phalite
Le syndrome encéphalitiqueou Méningoencéphalite
  • Troubles de la conscience => Coma
  • Crises convulsives
  • Signes de focalisation déficitaires
  • Troubles du comportement
  • Troubles neurovégétatifs : irrégularité du pouls, TA, sueurs…

IFSI

signes de gravit r a
Signes de gravité => Réa
  • Apparition de signes d’encéphalite
    • Aggravation des troubles de la vigilance
    • Troubles respiratoires : encombrement, pauses, I. respiratoire
    • Troubles végétatifs : bradycardie, HTA

collapsus, hypothermie

    • Signes d’hypertension intracrânienne
  • Purpura extensif
  • Choc septique
  • Décompensation d’une pathologie sous jacente : rénale, hépatique…..

IFSI

la ponction lombaire
La ponction lombaire
  • Affirme le diagnostic
  • Précédée d’un scanner si signes déficitaires, HTIC, troubles de la conscience, convulsion

IFSI

slide13
PL

Le liquide céphalorachidien (LCR)

  • Aspect du liquide
  • Cytologie
  • Glycorachie
  • Protéinorachie
  • Bactériologie examen direct et mise en culture
  • PCR herpès

IFSI

incidents
Incidents
  • Piqûre vasculaire
  • Malaise vagal
  • Piqûre d’une racine nerveuse
  • Difficultés : agitation, cyphoscoliose
  • Syndrome post PL : repos à plat après. Faire boire

IFSI

r sultats de la pl
Résultats de la PL
  • Liquide hémorragique
    • Rouge, incoagulable
    • Devenant xantochromique (jaune)
  • Liquide trouble : eau de riz
    • Du fait du grand nombre de germes et de cellules (pléïocytose): poly neutro
    • Protéïnorachie > 1 gr
    • Glycorachie abaissée
    • Identification du germe

IFSI

slide16
Liquide clair
    • Soit LCR normal : méningisme
    • Soit lymphocytaire
      • Virale
      • Tuberculeuse
      • Listériose
      • Syphilis
      • Lyme
      • VIH
    • Soit pléïocytose avec prédominance de PNN ou de formule panachée : méningite décapitée ou lymphocytaire bénigne à son début

IFSI

autres examens
Autres examens

NFS, plaquettes

Ionogramme et créatinine

Bilan hépatique

Prélèvement de gorge

Hémocultures+++ (+antibiogramme)

RP

IFSI

les m ningites lymphocytaires aig es b nignes
Les méningites lymphocytaires aigües bénignes
  • Première cause de méningite
  • Notion d’épidémie saisonnière, syndrome pseudogrippal, pas d’AEG, pas de S. de gravité
  • LCR clair, lymphocytaire, stérile, protéïne < 1gr
  • normoglycorachie
  • Evolution favorable rapidement sans traitement antibiotique

IFSI

m ningoenc phalite herp tique
Méningoencéphalite herpètique
  • Première cause de mortalité parmi les méningite virales
  • Du à un herpès virus ; HSV (Herpes Simplex Virus)
  • Clinique: fièvre+++, céphalées, Sd encéphalitique (épilepsie, confusion, agitation..)
  • Evolution : mortalité élevée, séquelles++ sans traitement
  • Nécessité d’un traitement précoce (acyclovir)

IFSI

m ningoenc phalite herp tique1
Méningoencéphalite herpètique
  • LCR clair et stérile
  • Prédominance de lymphocytes
  • Normoglycorachie
  • Hyperprotéïnorachie ~ 1 gr
  • Agent viral : Herpès Virus Simplex de type 1

IFSI

m ningite m ningocoques
Méningite à méningocoques
  • Première cause de méningite bactérienne en France (1000 cas par an)
  • Contamination par gouttelettes pharyngées
  • Rhinopharyngite inaugurale
  • Incubation 2 à 4 jours
  • Risque majeure de complications toxi infectieuses (Purpura Fulminans)
  • Antibiothérapie curative
  • Prophylaxie dans l’entourage (Ab et vaccin)

IFSI

m ningite m ningocoques1
Méningite à méningocoques
  • LCR trouble
  • Riche en PNN plus ou moins altérés
  • Hypoglycorachie
  • Hyperprotéïnorachie > 1 gr
  • Prélèvement de gorge +/- hémocultures
  • Agent : Gram - Neisseria Meningitidis

IFSI

m ningite pneumocoques
Méningite à pneumocoques
  • 2ème cause méningite bactérienne en France – La plus grave
  • Terrain favorisant : Brèche méningée, diabète, éthylisme, splénectomie
  • Recrudescence hivernale
  • Risque d’abcès cérébral et de cloisonement méningé
  • 30% de décès – 15 % de séquelles
  • Tt : Ab – Prise en compte du terrain

IFSI

m ningite pneumocoques1
Méningite à pneumocoques
  • LCR trouble
  • Prédominence de PNN +/- altérés
  • Hypoglycorachie
  • Hyperprotéïnorahie > 1 gr
  • Agent : gram + Streptococcus pneumoniae

IFSI

m ningite tuberculeuse
Méningite tuberculeuse
  • Survient lors de la PIT ou à partir d’une autre localisation
  • Terrain favorisant : étranger,vieillard, éthylique, VIH
  • Installation +/- torpide
  • Sd méningé discret
  • 25% décès. 15% de séquelles
  • Tt antituberculeux + corticothérapie+ prise en charge du terrain
  • Bilan d’extension

IFSI

m ningite tuberculeuse1
Méningite tuberculeuse
  • LCR clair parfois trouble
  • Prédominance lymphocytaire
  • Hypoglycorachie
  • Hyperprotéinorachie > 1 gr
  • Agent Mycobacterium Tuberculosis

IFSI

traitement
TRAITEMENT
  • Fonction du germe et de l’antibiogramme
  • Hydratation suffisante
  • Patient dans le calme
  • Antipyrétiques
  • Antalgiques pour les céphalées
  • En réanimation si besoin
  • Surveillance des paramètres vitaux et biologiques

IFSI

maladies infectieuses de l enfant1
Maladies infectieuses de l’enfant
  • Contagieuses
  • Souvent épidémiques
  • Souvent virales, parfois bactériennes
  • Le plus souvent bénignes

IFSI

quelques d finitions
Quelques définitions
  • Macule : tache rosée avec intervalles de peau saine
  • Papule : petit bouton rouge s’effacant à la pression
  • Vésicule : petite bulle pleine d’un liquide clair
  • Pustule : vésicule remplie d’un liquide purulent

IFSI

quelques d finitions1
Quelques définitions
  • Incubation : période pendant que la maladie est latente. Pas de symptome apparent
  • Invasion : période correspondant à l’apparition des symptomes de la maladie
  • Période d’état : les symptomes sont tous présents

IFSI

la ros ole ou xanth me subit
La roséole ou éxanthème subit
  • Définition : maladie infantile virale
  • Transmission par contact direct
  • Incubation 10 jours
  • Immunité définitive

IFSI

la ros ole ou xanth me subit1
La roséole ou éxanthème subit
  • Phase invasive : 39° – 40° pendant 3 à 4 jours puis chute brutale de la température
  • Phase d’état : macules rosées sur tout le corps surtout au visage
  • Évolution : disparition de tous les signes en 2 à 3 jours
  • Traitement symptomatique
  • Complications exceptionnelles : déshydratation, convulsion

IFSI

la rub ole
La Rubéole
  • Définition : maladie infantile virale. Doit être systématiquement dépistée chez la femme enceinte car risque de malformation fœtale : surdité, cécité, atteintes psycho-motrice.
  • Transmission par contact direct
  • Incubation 15 jours
  • Immunité définitive

IFSI

la rub ole1
La rubéole
  • Phase invasive : 38° pendant 1 à 2 jours , rhinopharyngite, adénopathies cervicales +/- douloureuses
  • Phase d’état : macules rouge sur tout le corps. Fièvre modérée
  • Évolution : disparition de tous les signes en 4 à 5 jours
  • Traitement symptomatique
  • Existence d’un Vaccin ROR (CI chez la femme enceinte)

IFSI

la rougeole
La Rougeole
  • Définition : maladie virale. Fort taux de mortalité dans les pays en voie de développement
  • Transmission par contact direct
  • Incubation 10 jours
  • Immunité définitive

IFSI

la rougeole1
La Rougeole
  • Phase invasive : 39° pendant 3 à 4 jours,Signe de Koplik. Diarrhée. Rhinopharyngite. Yeux larmoyants
  • Phase d’état : macules rouge débutant à la face, puis tronc puis membres et disparaissant dans l’ordre inverse. Catarrhe oculo-laryngo-bronchique
  • Évolution : disparition de tous les signes en 5 jours environ
  • Complications : méningite, encéphalite, convulsions, pneumonie
  • Traitement symptomatique
  • Existence d’un Vaccin. Déclaration obligatoire.

IFSI

la varicelle
La Varicelle
  • Définition : maladie virale. Transmission par contact direct. Très contagieuse. Grave chez l’immunodéprimé.
  • Incubation 15 jours
  • Immunité définitive
  • Du au virus VZV (Varicelle Zona Virus) ou HHV3 (Human Herpès Virus)

IFSI

la varicelle1
La Varicelle
  • Phase invasive : silencieuse
  • Phase d’état : Prurit important, fièvre légère
  • Signes cutanés évoluant par poussées
        • Macules
        • Puis vésicules
        • Puis croutes
  • Évolution : disparition de tous les signes en 10 jours environ
  • Complications : rares, lésions de grattage, surinfection des lésions cutanées, pneumopathie.
  • Traitement symptomatique
  • Il existe un vaccin

IFSI

les oreillons
Les Oreillons
  • Définition : maladie virale. Transmission directe.
  • Incubation 21 jours
  • Immunité définitive

IFSI

les oreillons1
Les Oreillons
  • Phase invasive : 1 à 2 jours avec fièvre à 38°, 39° et maux de tête
  • Phase d’état : Gonflement des parotides, parfois décalé, douleurs locales, spontanée et à la mastication, gorge rouge
  • Évolution : favorable en 10 jours environ
  • Complications : méningite, Otite, Orchite (=>stérilité après la puberté), pancréatite
  • Traitement symptomatique
  • Vaccination ROR

IFSI

t tanos
TÉTANOS
  • Toxi-infection due à Clostridium Tetani
  • Bactérie tellurique sécrétant une toxine

entraînant des contractures musculaires

  • Rare sous nos climats (vaccination), fréquent dans les pays en voie de développement (nouveau né)

IFSI

slide54
Trismus : 1er signe : contracture de la mâchoire
  • Puis généralisation des contractures musculaires Opisthotonos
  • Risque +++ de décès
  • Réanimation

IFSI

herp s
HERPÈS
  • deuxième maladie sexuellement transmissible chez l\'homme et la femme
  • haute contagiosité
  • fréquence de ses récurrences
  • gravité chez les immunodéprimés et les nouveau-nés
  • herpès type 1 (HSV-1) 80% ou type 2 (HSV-2) 20%

IFSI

slide65
ZONA
  • Récurrence du virus de la Varicelle (Virus Varicelle Zona ou VZV)
  • Réactivation virale : le virus reste latent dans les ganglions sensitifs des nerfs après la varicelle, et il peut se "réveiller" plusieurs années plus tard
  • Le virus migre le long des nerfs et provoque une éruption dans le territoire innervé par le nerf

IFSI

slide66
ZONA
  • Très fréquent
  • Non contagieux
  • Favorisé par :
    • L’âge : après 50 ans
    • Les périodes de fatigue
    • L’immunodépression.

IFSI

slide67
ZONA
  • phase douloureuse du zona : douleurs voire de brûlures localisées dans la région du corps correspondant à la zone innervée par le nerfs
  • Puis phase éruptive du zona : après quelques jours, rougeurs voire plaques surélevées rouges qui se couvrent au bout de 24h de vésicules
  • Puis dessication
  • Durée : 2 semaines à 1 mois

IFSI

slide68
ZONA

Zona thoracique

IFSI

slide69

ZONA

OPHTALMIQUE

Risque de sclérite, kératite, rétinite...

Risque de ptosis

IFSI

autres zonas
AUTRES ZONAS
  • Zona trigéminé : méningite, PF…
  • Zona généralisé
  • Zona viscéral : poumons, foie, cerveau...

(chez l’immunodéprimé. L’apparition de vésicule diagnostic)

IFSI

slide71
ZONA
  • Guéri sans séquelle le plus souvent
  • Algies post zoostérienne si :
    • Un âge du patient supérieur à 50 ans
    • Des douleurs intenses avant et lors de l\'éruption de zona
    • Des lésions graves de zona lors de l\'éruption (lésions nécrotiques, étendues...)
    • Zona ophtalmique
    • Mise en place tardive du traitement (après 72 h d\'éruption)

IFSI

zona traitement
ZONA - TRAITEMENT

Les soins locaux :

  • pour éviter la surinfection bactérienne
  • une douche quotidienne avec savon dermatologique
  • l\'application d\'antiseptiques locaux doux (Héxomédine) 
  • voire l\'application d\'une crème antibiotique telle que Fucidine

IFSI

zona traitement1
ZONA - TRAITEMENT

Antalgiques par voie orale

Traitements antiviraux : Aciclovir

  • Per os, rarement IV (formes graves)
  • Avant 72 heures
  • Non systématique
  • Si :
    • patient de plus de 50 ans
    • Zona ophtalmique
    • signes évocateurs de douleurs post zoostériennes

IFSI

imp tigo
IMPÉTIGO
  • dermatose infectieuse superficielle
  • épidermique, non immunisante
  • du au streptocoque du groupe A et/ou au staphylocoque doré
  • contagieuse, auto-inoculable

IFSI

echtyma
ECHTYMA
  • Chez les:
    • dénutris, diabétiques,
    • immunodéprimés,
    • sans hygiène

IFSI

imp tigo1
IMPÉTIGO
  • Diagnostic clinique
  • Prélèvement local
  • Taitement local antiseptique
  • Traitement antibiotique par voie générale
  • Evolution favorable sans cicatrice sauf pour l’echtyma

IFSI

rysip le ou r sip le
ÉRYSIPÈLE ou ÉRÉSIPÈLE
  • dermoépidermite aiguë ou subaiguë
  • œdémateuse avec participation lymphatique
  • due au streptocoque beta hémolytique du groupe A.

IFSI

rysip le
ÉRYSIPÈLE

3 critères :

  • Signes locaux
  • Fièvre > 39°
  • Hyperleucocytose à PN

IFSI

rysip le signes locaux
ÉRYSIPÈLESignes locaux

placard :

  • érythémateux
  • douloureux,
  • infiltré,
  • chaud
  • bordure périphérique saillante à extension centrifuge

IFSI

rysip le3
ÉRYSIPÈLE

Complication fasciite nécrosante

IFSI

rysip le4
ÉRYSIPÈLE

Parfois associé à une phlébite : doppler

Traitement

  • Pénicilline G
  • Soins locaux si besoin
  • Anticoagulant préventif ou curatif si phlébite

IFSI

slide89
GALE

IFSI

slide90
GALE
  • due à un parasite invisible à l’œil nu, un acarien nommé sarcopte.
  • Incubation : deux à trois semaines. 
  • Se déplace : petits sillons visibles à l’œil nu.
  • Le sarcopte femelle pond en moyenne deux oeufs par jour dans la couche superficielle de la peau
  • Durée de vie : 1 à 2 mois

IFSI

slide92
GALE
  • Dissémination favorisée par la vie en collectivité (maisons de retraite, casernes, internats, crèches, écoles...).
  • contact avec du linge contaminé, notamment par la literie (personnel soignant, femmes de ménage ….)
  • MST (faire bilan de MST)

IFSI

slide93
GALE
  • Prurit à prédominance nocturne
  • Atteinte d\'autres membres de la famille ou de l\'entourage
  • Lésions prédominant dans les zones chaudes et sexuelles (plis, seins, pubis et sexe), ainsi que sur les mains et les poignets

IFSI

slide94
GALE
  • Sillons de quelques millimètres de long, sur mains et les poignets
  • Vésicules sur les doigts
  • Nodules scabieux, rouge-rosées, parties génitales et plis. Réactions d\'hypersensiblité aux particules de sarcopte (même mort)
  • Chancre scabieux

IFSI

gale traitement
GALE - TRAITEMENT

Traiter :

  • le ou les partenaires sexuels
  • les membres de la famille vivant sous le même toit 
  • et toutes les personnes ayant des démangeaisons dans l’entourage (famille, amis...)
  • La literie :lavage à 60°C et/ou désinfection avec une poudre antiparasitaire
  • Le patient : lotion (ascabiol), spray (Sprégal)
  • Traitement par voie orale si besoin : ivermectine

IFSI

slide100
FIN

IFSI

ad