De la morphologie aux relations s mantiques i
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 57

De la morphologie aux relations sémantiques (I) PowerPoint PPT Presentation


  • 66 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

De la morphologie aux relations sémantiques (I). Master FLE - 1 re année Département Sciences du Langage & FLE Francis Grossmann.

Download Presentation

De la morphologie aux relations sémantiques (I)

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


De la morphologie aux relations s mantiques i

De la morphologie aux relations sémantiques (I)

Master FLE - 1reannée

Département Sciences du Langage & FLE

Francis Grossmann


De la morphologie aux relations s mantiques i

« La plupart des spécialistes est d'accord, aujourd'hui, pour postuler, au sein de la compétence linguistique, une sous-compétence lexicaledouble, composée d'une part de listes de mots dans une mémoire lexicaleet d'autre part de règles lexicales. Ces dernières servent non seulement à rendre transparentes les unités construites, mais aussi et surtout à produire et comprendre des unités soit entièrement inédites, soit inconnuespar un locuteur-auditeur particulier. »

(G. Lüdi, 1997.)


Morphologie et comp tence lexicale

Morphologie et compétence lexicale

  • Etre capable de construire/déconstruire des mots, y compris des mots que l’on n’a jamais entendus fait partie de notre compétence lexicale

  • Et même d’inventer des mots …

    • Cette voiture est *ingarable.


La chanson de saint nicolas

La chanson de Saint-Nicolas

Il était trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs.…Ils n'étaient pas sitôt entrés, Que le boucher les a tués, Les a coupés en petits morceaux, Mis au saloir comme pourceaux…« Voulez-vous un morceau d'jambon ? Je n'en veux pas, il n'est pas bon. Voulez vous un morceau de veau ? - Je n'en veux pas, il n'est pas beau !Du p'tit salé je veux avoir, Qu'il y a sept ans qu'est dans l'saloir.


Mots simples et mots construits

Mots simples et mots construits

  • Le lexique d'un dictionnaire de français comprend environ 25 % de mots simples et 75 % de mots construits.

  • Mais dans la conversation de tous les jours, on utilise à peu près 80% de mots simples qui sont souvent de base …

  • Ex. Cherchez les intrus ( ici les mots construits) :

    ARBRE HIER CAVE REPAS FAIM CHÂTEAU CUISINE NOURRISSON VIE Fin Sacoche

    DEMAIN SILENCE ON JE TU GUIDON REGARD ŒIL NEZ BOUCHE FUITE MORT

    Maison CHAT CHIEN VIDE PLEIN PARAPLUIE S.D.F. SAC FEUILLETON FENÊTRE


  • Mots simples et mots construits1

    Mots simples et mots construits

    • La morphologie lexicale est la discipline qui s’intéresse aux relations de forme et de sens dans les mots

    • - aux relations entre mot simples et mots construits,

      • FAIRE  REFAIRE, DéFaire, CONTREFAIRE …

    • - de manière plus générale, à la structure interne des mots

      • INDÉFENDABLE

      • INCASSABLEMême moule morphologique

      • INMETTABLE


    Deux ty pes de formation de mots construits

    La dérivation : on fabrique un mot à partir d’un mot existant

    Avec des suffixes : chant-eur

    Avec des préfixes : en-chanter

    La composition : on fabrique un mot avec des mots existants

    chou-fleur, portefeuille…

    Deux types de formation de mots construits


    Mots formes lex mes et lexies

    Mots-formes, lexèmes et lexies

    • L a notion de mot est ambiguë en linguistique :

      • Monte, montais, montera, montions, monter …

        • 5 mots différents ou bien 5 formes d’un même mot ?

        • Un va-nu-pieds : 1 ou 3 mots ?


    Mots formes lex mes et lexies1

    Mots-formes, lexèmes et lexies

    • On distinguera les mots-formes du lexème, (cf. Polguère 2003, p. 46 ) qui inclut l’ensemble des mots-formes se distinguant seulement par la flexion.

    • On parlera de lexie (ou unité lexicale)pour désigner un lexème (ex. {aller}, {cheval}) ou une locution (ex. un coup de force, un va-nu-pieds, prendre des vessies pour des lanternes)employé dans une acception bien précise.

      • Mener en bâteau : 1 seule lexie


    Du mot aux morph me

    Du mot aux morphème

    L’unité minimale alliant forme et sens n’est pas le mot mais le morphème

    • Combien de morphèmes pour INDÉFENDABLES ?Réponse : 4

    • 1.in- comme dans in-connu, in-fini

    • 2. défend- comme dans défend-re= radical ou base

    • 3. -able comme dans fais-able, aim-able,

    • 4. -s: marque du pluriel à l’écrit désinence


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    La relation forme-sens dans un mot construit

    (Riegel et al., p.533).


    Morph mes lexicaux et grammaticaux

    Morphèmes lexicaux et grammaticaux

    Deux types de morphèmes :

    • les morphèmeslexicaux : ce sont les racines ou radicaux qui portent l’essentiel de la signification du mot : ex. ARROSOIR ARROS = morphèmes liés

    • Il peut s’agir également de mots simples, autonomes (formés d’un seul lexème) = morphème libres. Ex. HOMME, FILLE, SOL, PAIN ….

    • Les morphèmes lexicaux appartiennent à des classes ouvertes.


    Morph mes lexicaux et grammaticaux1

    Morphèmes lexicaux et grammaticaux

    Deux types de morphèmes :

    2. Les morphèmes grammaticaux

    • Morphèmes permettant la dérivation : affixes (préfixes ou suffixes)

    • Morphèmes permettant la flexion : désinences, conjugaison,

      Pas d’apparition isolée : ce sont toujours des morphèmes liés, qui appartiennent à des classes fermées


    Morph mes et morphes

    Morphèmes et morphes

    • Le morphème est une unité purement formelle et abstraite qui peut avoir des réalisations différentes

      Ex. morphèmesgrammaticaux: {pluriel}, {masculin}, {3e personne

      Ex. morphèmes lexicaux: {aller}, {cheval}...

    • On appelle morphe la réalisation graphique ou phonique d’un morphème :

    • • morphe grammatical (orthographique): /s/ pour {pluriel}

    • • morphe lexical (orthographique): /dans/ pour {danser}


    Morph mes et morphes1

    Morphèmes et morphes

    • Pas toujours principe de segmentation clair en morphes :

      • Par exemple le adu latin rosa (la rose) indique à la fois le genre (féminin), le cas (nominatif) et le nombre (singulier).


    Les allomorphes

    Les allomorphes

    • On appelle allomorphes les différentes réalisations formelles (= morphes) d’un même morphème :

    • • allomorphes du morphème lexical {aller} :

      /v/ /al//iR/:je vais, tu vas, il va, ils vont nous allons, vous allez, j’allais... j’irai, tu iras, j’irais


    La d rivation

    La dérivation

    • Production d’un mot nouveau à partir d’un mot pré-existant.

    • Habituellement, on distingue 3 types de dérivation :

      • La dérivation affixale (à l’aide de préfixe ou de suffixe)

      • La dérivation sémantique : ex. SOURIS : « petit mammifère rongeur »

        • (1938) Fam. Jeune fille, jeune femme; bonne amie. ➙ nana. « Elle est drôlement roulée, sa souris, et elle n'a pas dix-huit ans » (Sartre).

        • Muscle charnu à l'extrémité du gigot, en haut du manche (souris d’agneau)

        • Boîtier connecté à un terminal ou à un micro-ordinateur, que l'on déplace sur une surface plane afin d'agir sur le curseur à l'écran


    La d rivation1

    La dérivation

    3. La dérivation impropre modifie la classe syntaxique sans faire appel à des affixes

    Ex. Personne (subst.)  Personne (adv. de négation).


    La d rivation affixale

    La dérivation affixale

    • Paix  (1) paisible (2) paisiblement

    • Parfois un dérivé se fait en ajoutant à la fois un préfixe et un suffixe :

      • Du riz incollable (*collablen’est pas repertorié dans les dictionnaires)

      • On parle de formation parasynthétique


    Exemples d affixes

    Exemples d’affixes


    Exercice liens morphologiques

    Trouvez les mots de la même famille morphologique et classez les dans la bonne catégorie grammaticale.

    Exercice : liens morphologiques


    Les affixes

    Les affixes

    • Parfois variantes allomorphiques d’un même morphème :

      • Suffixe: -ion, -tion, -ation

      • Préfixe: in-, il-, ir-

    • Contraintes sur la catégorie d’arrivée de la dérivation :

      • Ex. le suffixe -ion, -tion, -ationproduit un nom.

    • Contraintes sur la catégorie de départ :

      • Ex. le suffixe -ion, -tion, -ationporte sur une base verbale (fabriquer  fabrication)

    • Contraintes sémantiques : les affixes ont en principe un sens spécifique

      • Ex. le suffixe -ion, - tion, -ationexprime l'action ou le résultat de l'action (correspondant au sens de la base).


    Les d riv s impossibles pourquoi pas parlable

    Les dérivés impossibles : pourquoi pas « parlable » ?

    • Base V + able = Adj.

    • Sens : qu’on peut X ( X = sens de la base V)

    • Mais V à CO Indirect (transitif indirect)

      • Parler A qqn / DE qqch

      • COD : laver qqch lavable


    Exercice a2 b

    Exercice A2-B

    • Inventer un mot avec –able qui veut dire « qu’on ne peut pas »

    • Morphème négatif + base V + able/ible/uble


    Exercice a2 b1

    Exercice A2-B

    Trouver le sens des mots suivants :

    • Inimaginable

      • Base : Imaginer

      • Préfixe : In-, négation

      • Suffixe : -able, qui peut

    • Hallucination

      • Base : Halluciner

      • Suffixe : -tion, résultat de l’action

    • Épicerie

      • Base : Épice

      • Suffixe : -erie, activité artisanale ou industrielle / local où elle a lieu


    La composition

    La composition

    • Un des moyens par lesquels on forme de nouvelles unités linguistiques à partir de morphèmes lexicaux déjà existants ;

    • Dans la composition, les éléments utilisés pour former les nouvelles unités peuvent être utilisés de manière autonome, indépendamment de leur emploi

      • -café-restaurant : un établissement qui est à la fois café et restaurant (intersectif)

      • Œuf mayonnaise : un œuf accompagné de mayonnaise (subsectif)


    La composition1

    La composition

    • Exocentriques et endocentriques

      • Une autoroute : une sorte de route (endocentrique)

      • Un oiseau-mouche : une sorte d’oiseau (qui a la taille d’une mouche)

    • Un rouge gorge : [un oiseau] qui a une gorge rouge (exocentrique)

    • Un perce-neige : [une fleur] qui perce la neige.


    Le pluriel des noms compos s

    Le pluriel des noms composés

    substantif + adjectif ou adjectif + substantif

    un maire-adjoint → des maires-adjoints

    un rond-point → des ronds-points

    mais

    un chef-d´œuvre → des chefs-d´œuvre

    un pied-à-terre → des pieds-à-terre


    Le pluriel des noms compos s1

    Le pluriel des noms composés

    substantif + adjectif ou adjectif + substantif

    ATTENTION !

    un pot-au-feu → des pot-au-feu

    un face-à-face → des face-à-face

    un tête-à-tête → des tête-à-tête


    Le pluriel des noms compos s2

    Le pluriel des noms composés

    Verbe + substantif

    un porte-drapeau → des porte-drapeau

    un lave-linge → des lave-linge

    un porte-parole → des porte-parole

    Mais

    un pique-boeuf → des pique-boeufs

    un cure-dent → des cure-dents

    un essuie-glace → des essuie-glaces


    Quelques formes particuli res

    Éléments de composition savante : latin ou grec (diapo suivante)

    Éléments de composition populaire : français : rouge-gorge

    La siglaison : SNCF, Rmiste, Radar (acronyme : Radar = Radio Detecting and Ranging)

    La troncation : fac(apocope), bus(aphérèse)

    Quelques formes particulières

    Google Agenda


    La composition savante cf http www dixel fr pdf dictionnaire des elements de formation pdf

    La composition savante :`cf. http://www.dixel.fr/pdf/dictionnaire-des-elements-de-formation.pdf

    Google Agenda


    Exercice a segmentation

    Retrouvez si le nom en « in- » ou « im- » exprime le contraire. Si oui écrivez le nom contraire.

    C’est une incompréhension.

    C’est de l’intelligence.

    C’est de l’impatience.

    Exercice A : segmentation


    Exercice a2 b1 morph me et sens

    Cherchez l’intrus et précisez le sens du morphème du reste de la série :

    Promenade, limonade, bousculade, embrassade, baignade

    Défaire, désactiver, démolir, démobiliser, démonter

    Maigreur, douceur, patineur, chaleur, tiédeur

    (Adapté de Dumarestet al., p.30)

    Exercice A2-B1: morphème et sens


    Exercice a2 b1 les l ments de composition

    Exercice A2-B1 : les éléments de composition

    Replacez dans leur contexte les mots de la liste ; quel est le sens du morphème -mane ?

    D’après les indices recueillis dans les contextes, essayez de donner pour chaque mot une définition sur le modèle : bibliomane, mélomane, pyromane.

    ... le ___________ entassait les livres les uns sur les autres sans les regarder , car il avait attrapé la maladie de ces nombreux collectionneurs pour lesquels le plaisir finit par compter moins que la possession.

    Le _________ , agé de trente-cinq ans, a reconnu être l'auteur des treize incendies survenus dans des maisons de la commune de Moirans, Haut-Jura.

    Plus les récitals, se multiplient dans les grandes villes, plus s'affirme la curiosité du __________ pour les concerts auxquels il n'assistera jamais.


    Conclusion

    Conclusion

    Connaissance des principes de segmentation très utile pour l’apprenant

    Montrer les régularités sans masquer les difficultés (en particulier la polysémie : cf. suffixe oir

    ARROSOIR : outil qui sert à arroser

    TIROIR : outil qui sert à tirer?


    Conclusion1

    Conclusion

    Eviter les exercices décontextualisés

    Exemple : nominalisation (la maison est démolie -> la démolition de la maison)Risque d’erreur :

    Ex. La médaille a été remise aux sauveteurs -> la remise de la médaille aux sauveteurs ; mais

    je ne remettrai pas les pieds chez toi -> ?? La remise des pieds chez toi…

    Nécessité d’associer connaissances morphologiques et connaissance des associations lexicales (collocations)


    De la morphologie aux relations s mantiques ii

    De la morphologie aux relations sémantiques (II)

    Master FLE - 1reannée

    Département Sciences du Langage & FLE

    Francis Grossmann


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    • Néologie

    • processus de formation de nouvelles unités lexicales;

    • domaine de la créativité linguistique

    • peut s’observer au niveau phonétique, morphologique, syntaxique ou lexical.


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    Néologie lexicale : « se définit par la possibilité de création de nouvelles unités lexicales, en vertu des règles de production incluses dans le système lexical » (Guilbert, 1975, p.31) ;

    - annualisation, mais *annualisement


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    Néologie lexicale : « se définit par la possibilité de création de nouvelles unités lexicales, en vertu des règles de production incluses dans le système lexical » (Guilbert, 1975, p.31) ;

    - annualisation, mais *annualisement


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    Remarque

    La notion de « néologisme » est à géométrie variable, suivant la période synchronique considérée (synchronie large ou étroite) : il s’agit donc d’un concept relatif.


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    - critère diachronique : date d’apparition du terme ;

    - critère lexicographique : absence des dictionnaires (corpus d’exclusion) ;

    - instabilité formelle (graphique, morphologique, phonétique) sémantique ;

    - psychologique: usagers perçoivent l’unité comme nouvelle ;


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    Connaissez vous ces trois mots entrés dans le Petit Robert 2014 :

    Bombasse

    Modeux

    Kéké ?


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    Connaissez vous ces quatre mots entrés dans le Petit Robert 2014 :

    Bombasse ?

    Modeux ?

    Kéké ?

    Lowcost ?


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    Connaissez vous ces quatre mots entrés dans le Petit Robert 2014 :

    Bombasse – fille sexy, superficielle

    Modeux – à la mode

    Kéké – frimeur

    Lowcost…. Pas la peine d’expliquer !


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    • Néologismes de forme : néologismes formés par dérivation (avec préfixes et/ou suffixes), par lexicalisation d’une forme fléchie

    • jointoyer v. tr. CONSTR Remplir avec du mortier, du ciment, du plâtre les joints de. Jointoyer des moellons.

    • jointoiement n. m. CONSTR Action de jointoyer; son résultat.


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    • Néologismes par composition

    • - Chemin de fer (n’est plus un néologisme !)

    • syndrome immuno-dépressifacquis (SIDA).

    • Pochotèque, progiciel…


    De la morphologie aux relations s mantiques i

    Morphologieet néologie

    • Néologismes sémantique

    • Donnent un sens nouveau à une unité linguistique ;

    • souvent métaphore lexicalisée

      • « fourchette » en statistiques,

      • « créneau » en organisation du travail

      • «menu » en informatique.


    Morphologie et syntaxe

    Morphologie et syntaxe.

    Nécessité d’enseigner non pas les mots seuls

    a) mais les acceptions des mots avec leurs constructions

    b) les contraintes sémantiques liées à ces constructions.

    c) les dérivés à partir de a) et b)

    Ex. ABATTRE 1

    <N hum> Abattre < ARBRE> : le bûcheron a abattu le chêne du jardin.

     L’abattage du sapin a été plutôt laborieux.


    Morphologie et syntaxe1

    Morphologie et syntaxe

    Ex. ABATTRE 2

    <N hum> Abattre < N hum> : le truand a abattu le policier.

    Pas de dérivé nominal possible dans cette acception : Le meurtre du policier s’est produit ce matin.


    Morphologie et syntaxe2

    Morphologie et syntaxe.

    Ex. ABATTRE 3

    La nouvelle du décès de son père l’a fortement abattu.

    Depuis quelques temps, il est très abattu.

    Aux phases d’exaltation succédaient des phases d’abattement.

    Quelles sont les contraintes syntaxiques + sémantiques de ABATTRE 3?


    Morphologie et syntaxe3

    Morphologie et syntaxe.

    Réponse

    Contrainte syntaxique : construction stative (être abattu) ou construction transitive : N abstrabat N hum

    N abstr (ou de processus) peut être :

    < cause affaiblissement physique > : fièvre, maladie, manque de nourriture, etc.

    < cause affaiblissement moral > : nouvelle, tristesse, solitude, etc.


    La morphologie comme outil pour l apprenant cf anna nilsson 2007 p 112 et suiv

    La morphologie comme outil pour l’apprenant(cf. Anna Nilsson, 2007, p. 112 et suiv.).

    La lecture d’un mot au cours de la lecture d’un texte active d’autres mots, non seulement dans la langue que l’on lit mais dans les autres langues que l’on connaît

    Traitement des similitudes : intra-lexical ou inter-lexical

    inter-lexical : perception de similitudes entre des mots issus du lexique de langues différentes.

     traduit une compétence métalinguistique

     mais parfois source de confusions : cf. pourchasser rapproché de l’anglaispurchase


    La morphologie comme outil pour l apprenant cf anna nilsson 2007 p 112 et suiv1

    La morphologie comme outil pour l’apprenant(cf. Anna Nilsson, 2007, p. 112 et suiv.).

    La lecture d’un mot au cours de la lecture d’un texte active d’autres mots, non seulement dans la langue que l’on lit mais dans les autres langues que l’on connaît

    Traitement des similitudes : intra-lexical ou inter-lexical

    intralexical : intéressant lorsque l’on se raisonne à partir d’une acception

    « obtenir une décharge » : < être chargé de < charge

    Parfois trompeur : un  « fonctionnaire de la Commission Européenne » rapproché du suédois : funktionärqui a un sens beaucoup plus restreint (fonction pratique notamment dans les compétitions sportives).


    Conclusion2

    Conclusion

    Connaissances morphologiques ne sont qu’un élément de la conscience linguistique (et de la compétence lexicale)

    Important de travailler le lien forme-sens dans le lexique en lien

    Avec la syntaxe

    Avec le texte

    Avec la connaissance du monde (encyclopédie)


  • Login