g rer le stress
Download
Skip this Video
Download Presentation
Gérer le stress

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 37

G rer le stress - PowerPoint PPT Presentation


  • 175 Views
  • Uploaded on

Gérer le stress. Professeur Philippe Corten Université Libre de Bruxelles 2009 Algérie. Gérer le stress. Qu’est ce que le stress? Diagnostics différentiels Traitement. Le stress, au sens strict est une réaction physiologique Archaïque Massive Autonome Du cerveau reptilien

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'G rer le stress' - bree


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
g rer le stress

Gérer le stress

Professeur Philippe Corten

Université Libre de Bruxelles

2009 Algérie

g rer le stress1
Gérer le stress
  • Qu’est ce que le stress?
  • Diagnostics différentiels
  • Traitement
qu est ce que le stress
Le stress, au sens strict est une réaction physiologique

Archaïque

Massive

Autonome

Du cerveau reptilien

Qui sert à assurer à l’animal en danger sa survie.

Bien souvent, on appelle stress des réactions des cerveaux supérieurs, comme l’angoisse ou l’anticipation (succès du mot stress)

Les 3 cerveaux (Mc Lean):

Le cerveau reptilien:

assurer les comportements de survie: boire, manger, copuler

Le cerveau des mammifères inférieurs:

Cerveau de l’affectivité et la mémoire: être triste, heureux, angoissé

Le cerveau des mammifères supérieurs:

Cortex associatif: associer de manière différente ce qui a été mis en mémoire => processus anticipatoire et créatif, imaginaire

Qu’est-ce que le stress?
que se passe t il lorsque la survie d un animal est mise en danger
Réaction du système nerveux autonome dit orthosympathique

Rôle de l ’Orthosympathique:

Préparer l’action: attaquer ou fuir

vasculariser les muscles,

mydriase,

fermer les sphincters,

augmenter le rythme cardiaque,

Augmenter la tension artérielle

Augmenter le rythme respiratoire

Que se passe-t-il lorsque la survie d’un animal est mise en danger?

Ortho

Alerte

slide5

Que se passe-t-il lorsque l’animal a eu la vie sauve?

  • Réaction du système nerveux autonome dit parasympathique
  • Rôle du Parasympathique:
    • Préparer la détente et la récupération
      • relâcher les muscles
      • Relâcher les sphincters,
      • éliminer les toxines,
      • ralentir cœur et respiration,
      • myosis ,
      • érection...

Détente

Ortho

Para

Alerte

cette r action s appelle le syndrome g n ral d adaptation
Cette réaction s’appelle le Syndrome Général D’Adaptation
  • Mis en évidence par Selye en 1936: stress= stretch
  • Cette réaction, n’est absolument pas toxique et peut se répéter indéfiniment sans aucune conséquence sur l’organisme, pour autant qu’à toute phase d’alarme succède assez rapidement une phase de détente.

Détente

Détente

Détente

Alerte

Alerte

Alerte

mais que se passe t il si la r action d alarme persiste
McLean

Phase 1: réaction orthosympathique

L’action n’est pas possible

Phase 2: le parasympathique fonctionne en même temps que l’orthosympathique

L’organisme s’adapte peu à peu à la contrainte (diminution des perceptions désagréables)

Phase 3: Effondrement grave: infarctus, hémorragie cérébrale, ulcère perforé, accidents, suicides

Mais que se passe-t-il si la réaction d’alarme persiste?

Adaptation

Ortho+Para

Break

Down

Ortho

effets du stress sur les neurones
Effet

Histologie:

Dégénérescence neuronale (désafférentation) puis mort neuronale

Heureusement plasticité cérébrale et régénérescence possible mais infiniment plus lente

=> troubles persistants de la concentration et mémoire immédiate

Effets du stress sur les neurones
comment l homme en est il arriv utiliser ce m canisme de survie dans sa vie quotidienne
1- l’homme reste un mammifère dont la raison d’être est d’agir: ce qu’il supporte le moins bien c’est d’être immobilisé (être immobilisé, c’est être en danger de mort)

essayez seulement de retenir contre vous un chat qui ne le veut pas!

Or dans bien des situations sociales on est obligé de respecter des conventions qui nous empêchent d’agir

On ne peut pas casser la gueule de son chef,

il faut attendre qu’on vous donne une autorisation,

on ne peut claquer la porte du bureau

Comment l’homme en est-il arrivé à utiliser ce mécanisme de survie dans sa vie quotidienne?
comment l homme en est il arriv utiliser ce m canisme de survie dans sa vie quotidienne1
Comment l’homme en est-il arrivé à utiliser ce mécanisme de survie dans sa vie quotidienne?
  • 2- L’homme est un mammifère supérieur qui est capable d’anticipation. Il peut donc anticiper
      • qu’il ne pourra ni fuir ni agir, ce qui va l’immobiliser et le mettre en danger.
      • qu’il y a une discordance manifeste entre ses capacités, les exigences de la tâche et l’aide dont il peut bénéficier.
        • Avez-vous tenté de déménager un piano tout seul?
  • Il est le seul animal qui peut par simple imagination se stresser lui-même.
comment peut on savoir que l on est stress
Comment peut-on savoir que l’on est stressé?
  • D’abord s’écouter soi-même.
  • Le stress est avant tout un vécu.
  • Ecouter également ce que dit le corps
r pondez vous cette d finition
et qui s’accompagne de dysfonctionnements au niveau physique, psychique et social.

Etat de tensionpersistante, perçu comme négatif

où l’individu est ou se sent incapable de répondre adéquatement aux exigences de la tâche,

où cette inadéquation peut avoir des conséquencessignificatives

Répondez-vous à cette définition?
g rer le stress2
Gérer le stress
  • Qu’est ce que le stress?
  • Diagnostics différentiels
  • Traitement
fatigue physiologique fatigue pathologique
Fatigue physiologique

réponse spécifique mesurable, adaptée et réversible de l’organisme aux contraintes qui lui sont imposées

=>

Cause identifiable

Disparaît après quelques jours (max 5) de repos

Fatigue organique

Voir biologie

Hémato, infection, immunité

Anémie

Ions

Rein

Foie Pancréas

Muscles

Cholestérol, lipides

Glycémie

Cortisol

Thyroïde

Parathyroïde

Fatigue physiologique, fatigue pathologique
fatigue et stress
Fatigue et stress

Stress

CRF

ACTH

Parathyroïde

Thyroïde

Muscles (CPK)

Cortisol

DHEA

Hyperglycémie

Cycle de KREPS

Lipolyse

Androstérone

Lipogenèse

Glycogenèse

Triglycérides

Sucres alimentaires

Cholestérol

Foie(GammaGT, LDH)

stress et troubles du sommeil
Stress et troubles du sommeil
  • Réveil 4 heures du matin (symptômes le plus fréquent)

Hypnogramme de stress: Pas de troubles de l’endormissement,

première phase de sommeil profond correct,

ensuite nombreux micro-éveils,

une longue phase d’éveil centrée sur 4h du matin, très peu de REM

Diagnostics différentiels: Apnées, modifications externes du cycle circadien

(jetlag, travail à pause…), dépression…

d pression
Dépression
  • Clés
    • Dysphorie
    • Perte d’intérêt et de plaisir pour les activités provoquant du plaisir
    • Persistant
stress et d pression
Stress et dépression?
  • Modèle animal
    • Les études animales sur la dépression = mise en condition de stress
      • Un rat dans une petite boîte en plexiglas trop petite pour se mouvoir avec un chat qui tourne autour de sa boîte
      • Critères de dépression: « comme on ne sait pas mesurer sa tristesse, on mesure son inhibition motrice et le fait qu’il vient moins souvent boire du glucose qui devrait lui faire plaisir »
    • Van Praagh: le stress précurseur de la dépression? (sérotonine)
    • Effet très lent des SSRI
g rer le stress3
Gérer le stress
  • Qu’est ce que le stress?
  • Diagnostics différentiels
  • Traitement
slide28

Traitement: principes1- Supprimer le stress

  • Supprimer la source
  • Supprimer le stress inutile
  • Agir sur le processus

Stress

Ortho+Para

Ortho

Para

Ortho

Alerte

Break-down

Alerte

Détente

traitement principes 1 supprimer le stress
Traitement: principes1- Supprimer le stress
  • Incapacité de travail ?
  • Supprimer les stress inutiles
    • Comment se rendre au travail?
    • Organisation des WE pour laisser un maximum de temps à soi
    • Planifier, utilisation de l’agenda
      • ! ITT => souvent troubles mémoire immédiate et concentration par absence de structuration du temps. Au bout du 3 ième, 4 ième mois réintroduire des repères
        • Dans la journée; matin, après-midi, après 17 heures, soirée
        • Identifier les jours de la semaine par des activités spécifiques
        • Expliquer l’importance dans le rôle de la mémoire.
slide30

Traitement: principes 2- Gérer son stress

  • Limiter l’exposition
  • Se détendre
    • Les bulles
      • Très rapidement faire passer que les bulles à soi sont indispensables et pas de l’égoïsme
      • Dans un premier temps prescrire 15 minutes à soi tous les jours
traitement principes 2 g rer son stress
Mise de limites

Analyse fonctionnelle

Gestion du temps

Positiver

Tuer le stress avant qu’il ne nous tue !

Un manuel pratique de gestion du stress

Philippe Corten

Clinique du Stress

CHU-Brugmann, Bruxelles

http://www.cliniquedustress.be

Traitement: principes 2- Gérer son stress
traitement principes 3 psycho corporel
Traitement: principes 3- Psycho corporel
  • La Kiné
    • Sophrologie principe: à partir du corps se sentir bien. En sophro on part des endroits où on se sent bien dans son corps et pas des endroits où on se sent mal. Possibilité de sophro dynamique, insister auprès du patient suivant son type de décharge psychomotrice (Style Taï chi ou squash?)
  • Les audiocaments
    • www.metarelaxation.com
      • commencer par « Lâcher prise » (Sophrologie + « EMDR » auditif)
      • Existe aussi nombreux autres CD (MP3) avec Mind Booster (lunettes à diodes électroniques « EMDR auditif + lumineux »)
  • Les sports aérobiques
    • Exemples: Jogging, vélo, natation, cardiofitness, aérobic, aquagym, promenades
    • Non aérobique = avec beaucoup d’apnées: tennis, engins de salle, plongée en apnée, et de nombreux sports de ballon mal encadré par l’entraîneur
  • Thalasso
  • Sexualité (faire attention aux antidépresseurs et médicaments => troubles érectiles)
slide33

Traitement:4- Prendre soin de soi

  • Somatique
    • Sommeil
    • Alimentation
    • Alcool, tabac, café
    • Se soigner
  • Psychologique
    • Respecter ses limites
    • Partager ses émotions
    • Préserver sa vie relationnelle et sociale
    • Comprendre
    • Psychothérapie
5 traitement m dical
Pas de médicaments spécifiques

Antidépresseurs

Escitalopram (neutre, peu d’effets secondaires)

Duloxetine (! nausées en début de traitement, mais effet sur les douleurs)

Bupropion: résultats inconstants

Autres SSRI et NSRI (! Troubles érectiles et libido, mais peuvent être plus anxiolytiques comme venlafaxine et paroxétine)

Amitryptiline10 à 25mg (! Troubles cardiaques, aussi effet antidouleur, sécheresse de bouche)

Sulpiride et amisulpiride à petites doses (! prise de poids, et gynécomastie mais OK pour gastralgies)

! Sudation profuse: sauge

Réveil 4 heures du matin

Trazolan 1/2 c pdt 15 j puis 1 co (! Céphalées)

Mirtazapine 30mg (! Prise de poids)

Neuroleptiques classiques (Dominal, Nozinan…)

Anxiété aigüe

Quetiapine 50mg (100mg) XR

Risperidone 1 à 2mg

Eviter benzodiazépines:

Valériane, Sedinal…

Kiné

Mg, Vitamine B, Vitamine D (poissons gras, exposition à le lumière naturelle, huile de foie de morrue)

Nutritionniste

Sommeil Fibromyalgie:

Hygiène de vie

5- Traitement médical
6 traitements psychologiques
6- Traitements psychologiques
  • Emotions (gestalt thérapie, bioénergie,…)
  • Prise de recul, analyse cognitive (TCC)
  • Affirmation de soi (TCC)
  • Introspection (Psychanalytique)
ad