Secteur international
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 24

Secteur International PowerPoint PPT Presentation


  • 48 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Secteur International. Bureau régional 10 décembre 2009. La méthode. Objectif: Se réapproprier l’ensemble de notre action internationale: Pouvoir prendre des décisions en CE ou BURI en lien avec le contexte A mi-mandat évaluer notre engagement; Préparer le congrès URI 2012 Moyens:

Download Presentation

Secteur International

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Secteur International

Bureau régional

10 décembre 2009


La méthode

Objectif:

  • Se réapproprier l’ensemble de notre action internationale:

  • Pouvoir prendre des décisions en CE ou BURI en lien avec le contexte

  • A mi-mandat évaluer notre engagement;

  • Préparer le congrès URI 2012

    Moyens:

  • CE du 01/12/09 et BURI du 10/12: appropriation et pose des questions à traiter

  • CE du 05/01: élaboration de réponses

  • BURI du 04/02: décisions


Action principale du secteur international de la CFDT Lorraine

=

Coopération intersyndicale au sein de la Grande Région


La Grande RégionLorraine – Sarre – Rhénanie Palatinat – Luxembourg - Wallonie

11,3 millions d'habitants

5,2 millions d'actifs...1/4 à temps partiel

200 000 frontaliers:

> 3/4 travaillent au Luxembourg

> 1/2 est lorrain


La Grande Région

  • Espace de travail frontalier le plus important de la CE

    • Région Lorraine: région unique dans la CE (3 pays frontaliers)

    • CFDT Lorraine: responsabilité particulière


- Un Conseil Parlementaire Interrégional> Un sommet tous les 18 mois> Dernier sommet: juillet 2009:Création d’une task-force


  • Un observatoire (OEIE)

  • Un programme européen de coopération

  • Des coopérations interrégionales:

  • Conseil Interrégional des Chambres des Métiers Saar-Lor-Lux

  • Association "Espace culturel Grande Région"

  • Association des Musées de la Grande Région

  • Portail culturel de la Grande Région plurio.net

  • Coopération Musicale de la Grande Région

  • Choeur Robert Schuman

  • 1, 2, 3 GO

  • Lycée germano-luxembourgeois Schengen-Perl

  • Charte de coopération universitaire

  • Université de la Grande Région

  • Presse Interrégionale

  • TIMIS flood

  • Offices statistiques

  • Conseil Syndical Interrégional

  • InterRégionale Syndicale des Trois Frontières

  • Plate-forme syndicale de la Grande Région

  • Eures Transfrontaliers

  • Quattropole


La coopération intersyndicale

Chapeautée par la CES

44 CSI en Europe

Sur des zones frontalières, CSI est à la CES ce qu’une UL est à la CFDT

CSI composée des syndicats affiliés à la CES


La coopération intersyndicale

En Grande Région, des familles syndicales:

Les Réformistes:

Les Socialo-Comm.:

Les Libéraux:

Les autres:


La coopération intersyndicale

Au sein de notre famille:

  • Tradition de la coopération (Institut Belleville, Prismalux, etc.)

  • Double affiliation LCGB-CSC depuis 85

  • Projet de double affiliation CFDT-LCGB depuis 10 ans…infructueux…mais un outil commun: TRANSMUT

  • Des réunions « triangles » régulières pour se coordonner

  • Des poids différents:

    LCGB= 6X CFDT – CSC = 15X CFDT


TRANSMUT

  • Le LCGB et la CFDT Lorraine ont créé TransMut afin de procurer à leurs affiliés frontaliers une complémentaire santé qui réponde réellement à leur situation et à leurs besoins spécifiques.

  • Le siège de la Mutuelle est à Nancy. Elle est soumise aux dispositions légales françaises et membre de la Mutualité Française.

  • Le Président est Robert WEBER

  • Les administrateurs CFDT :

    Denis Hassler(V-Pt), Philippe FAVEAUX(Trésorier),

    Alain GATTI et Hubert ATTENONT.

    A titre bénévole, Daniel HELFER (UTR54) assure le secrétariat du CA de la Mutuelle.

  • La Mutuelle compte environ 200 adhérents et couvre 400 bénéficiaires. 190 des adhérents sont adhérents du LCGB, 10 de la CFDT.

  • Le budget annuel est, bon an mal an, d’environ 100 000 euros, en équilibre mais CFDT, LCGB et Mutualité Française contribuent financièrement par leurs cotisations.


La coopération intersyndicale

Le CSI Sarre-Lor-Lux-Trèves-PO

  • Le plus anciens des CSI (1976)

  • Présidé par Eugen ROTH

  • CFDT Lorraine: Vice Présidence

  • Directoire: Claude Minella – Alain Gatti –

    Denis Hassler

  • Présidium: CE URI

  • Objectifs issus de sa dernière conférence:

  • contribuer à une politique de l’Emploi et une politique de la formation (initiale, professionnelle, universitaire) au niveau de la Grande Région par plus de concertation et plus de coopération,

  • contribuer à développer les transports collectifs (93% des frontaliers se rendent à leur travail en voiture),

  • obtenir plus de moyens financiers au service du dialogue politique, social et civil mais aussi au service de la promotion de la Grande Région.


La coopération intersyndicale

Le CSI IRS 3 FRONTIERES

  • Fondé en 1987 autour du PED (Longwy-Athus(L)-Arlon(B))

  • Présidé par Bruno ANTOINE

  • CFDT: Trésorier Adjoint

  • Bureau: Robert Giovanardi –

    Alain Gatti – Denis Hassler

  • Objectifs issus de la dernière AG:

  • Un programme de formation des responsables et militants syndicaux sur les enjeux européens (30 novembre 09 et 03 mars 10) éventuellement couplées à des réunions publiques d’information

  • Une appropriation du projet Esch-Belval dans le cadre de notre action territoriale

  • Repenser l’investissement au sein du dispositif EURES


EURES

  • Il s’agit d’un réseau de coopération entre la Commission européenne et les Services publics de l’emploi des Etats membres de la CE.

  • Les services d’EURES consistent en informations, conseils et assistance concernant le placement et le recrutement, ainsi que l’appariement des CV et des emplois vacants.

  • Des Conseillers EURES

  • Les objectifs stratégiques d’EURES 2010-2013 :

  • Un marché de l’emploi ouvert et accessible à tous

  • L’échange transnational, interrégional et transfrontalier d’emplois vacants et les demandes d’emploi

  • La transparence de l’échange d’informations sur les marchés européens de l’emploi, y compris sur les conditions de vie et les possibilités d’acquisition de compétences

  • La mise en place de méthodologies et d’indicateurs

  • La Lorraine et la GR sont concernées par 2 EURES-Transfrontaliers : EURES-PED et EURES SLLR.

  • A Metz se trouve également un CRD-EURES (Le Centre de Ressources et de Documentation des EURES Transfrontaliers de Lorraine, présidé par Mme Dominique Ronga)


La coopération intersyndicale

La Plateforme Syndicale GR

  • Regroupe l’ensemble des OS de la GR

  • Censée coordonner les 2 CSI

  • Sommet syndical qui précède le sommet politique

  • Présidée par Bettina ALTESLEBEN

  • Groupe de travail: Denis Hassler

  • Plan de travail 2010:

  • Octobre et décembre 09 : rencontre avec J.P. MASSERET, Président du Conseil Régional de Lorraine

  • 1er trimestre 10 : rencontre avec J.M. HALSDORF, ministre de l’intérieur et de la Grande Région du Luxembourg

  • 2ème trimestre 10 : rencontre avec Peter MULLER, Ministre-Président de la Sarre

  • Avant l’été : rencontre avec les eurodéputés de la Grande Région à Bruxelles couplée à une rencontre de la CES

  • 3ème trimestre : rencontre avec Kurt BECK, Ministre-Président de la Rhénanie-Palatinat

  • 4ème trimestre : rencontre avec Denis MATHEN, Gouverneur de la Wallonie


La coopération intersyndicale

LE CESGR

  • Place faite aux partenaires sociaux

  • Présidé par Hans-Peter KURTZ

  • Un rapport régulier (recommandations)

  • 5 groupes de travail: Obstacles, PME, Transports, FPC (présidé par FO), Santé

  • Plénières: Denis Hassler

  • MEDEF Lorrain très engagé

    (Lombard, Grunwald) via le CESR


L’intérêt de coopérer

Une fin en soi

  • Les OS reprennent à leur compte les positions de la CES, la posture pro construction européenne

  • Elles contribuent à la construction européenne par leur solidarité de fait

  • Elles rappellent les dangers du nationalisme, du protectionnisme, de la xénophobie


L’intérêt de coopérer

Promouvoir la Grande Région

  • Espace socio-économique cohérent dont la capitale est Luxembourg

  • Espace plus fragile

    économiquement et

    démographiquement

    qu’on ne le pense

  • Apporte une hauteur

    de vue au dessus

    des concurrences territoriales


L’intérêt de coopérer

Enrichir les militants

  • Rencontres, échanges, confrontations avec des militants syndicaux différents

  • Culture du dialogue, de la recherche du compromis

  • Rencontres avec des militants à grande responsabilité, des ministres, des parlementaires européens


La CFDT Lorraine dans la coopération

  • 9 URI concernées par des CSI, pas de coordination confédérale

  • CFDT Lorraine vue comme un acteur important…mais avec peu de militants engagés

  • Distance entre le travail interpro et le travail professionnel


CONCLUSION(S)

  • La CFDT Lorraine ne peut pas ne pas se préoccuper des questions frontalières!

  • D’autres s’en occupent (Ass.CDTF…8000 adhérents)


Les questions auxquelles il faudra répondre

1) Les questions d’intérêt général :

  • Comment mieux identifier et traduire notre envie que se développe la Grande Région ?

  • Le cas échéant, contribuer à un changement d’appellation pour passer d’une « Grande Région » à un « Grand Luxembourg » ?

  • Comment mieux intégrer la dimension Grande Région dans nos actions territoriales (Unions Locales, mandatés dans les Conseils de Développement, dans les Maisons de l’Emploi, etc.) ?

    2) Les questions dans note intérêt :

  • Du temps syndical dans la coopération intersyndicale, du temps perdu ?

  • Faut-il s’impliquer plus nombreux dans les instances (CSI, PSGR) ?

  • L’implication dans la coopération : école syndicale ou récompense syndicale ?

  • Les pratiques de coopération : outils pour traduire le rapport Grignard (sortir de l’arrogance, de l’isolement – liens Interpro/sections syndicales)

    3) Les questions propres à la coopération :

  • La coopération renforcée avec le LCGB et la CSC (double affiliation) : position impossible ou mission impossible ?

  • TRANSMUT, à développer ou à arrêter ?


MERCI


  • Login