Ethique et pratique de la recherche communication int grit
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 69

Ethique et Pratique de la Recherche: Communication, Intégrité PowerPoint PPT Presentation


  • 56 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Ethique et Pratique de la Recherche: Communication, Intégrité. M. Marie 22 Novembre 2012. Bioéthique, Science et Société UE Master BAAN 07 – FAGE 14. Communication scientifique: importance. La science est une entreprise sociale Démarche collective et progressive Qualité.

Download Presentation

Ethique et Pratique de la Recherche: Communication, Intégrité

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Ethique et pratique de la recherche communication int grit

Ethique et Pratique de la Recherche:Communication, Intégrité

M. Marie

22 Novembre 2012

Bioéthique, Science et Société

UE Master BAAN 07 – FAGE 14


Communication scientifique importance

Communication scientifique:importance

  • La science est une entreprise sociale

  • Démarche collective et progressive

  • Qualité


Communication scientifique formes

Communication scientifique:formes

  • Revues internationales à comité de lecture

  • Revues nationales à comité de lecture

  • Ouvrages

  • Brevets

  • Communications à des congrès avec actes

  • Articles de vulgarisation

  • Communications aux médias


Publication et valuation carri res scientifiques

Publication et évaluation:carrières scientifiques

  • Qualification

  • Concours de recrutement

  • Avancement

  • Financement de la recherche


Index de citations isi journal citation reports facteur d impact

Index de citations (ISI)Journal Citation Reports: facteur d’impact


Index de citations isi facteur d impact

Index de citations (ISI)facteur d’impact

2003

Total Impact Immediacy

Journal abbreviation ISSN Cites Factor Index

N AM J AQUACULT 1522-205500014100.60400.055

N AM J FISH MANAGE 0275-594700218500.94800.364

N-S ARCH PHARMACOL 0028-129800513002.10100.351

NATL MED J INDIA 0970-258X00022400.64400.176

NATURE 0028-083634352830.97906.679

NATURWISSENSCHAFTEN 0028-104200328101.88300.143

SCIENCE 0036-807531159329.16205.589

SCIENTIST 0890-367000041200.28400.532

PHYSIOL REV 0031-933301347536.83103.727

J BIOL CHEM 0021-925838439306.48201.231


Publication et valuation shanga index http www shanghairanking com

Publication et évaluation:Shangaï indexhttp://www.shanghairanking.com/


Publication et valuation shanga index

Publication et évaluation:Shangaï index


Publication scientifique r gles thiques

Publication scientifique:règles éthiques

  • COPE: Committee on Publication Ethics

    http://publicationethics.org/

    L’avancement de la science nécessite le partage des connaissances


Publication scientifique principes

Publication scientifique:principes

  • Responsabilité

  • Rigueur

  • Objectivité

  • Honnêteté

  • Equité

  • Indépendance


Publication scientifique r gles thiques auteurs

Publication scientifique:règles éthiques auteurs

  • Compte-rendu précis de la recherche et discussion objective

  • Détails suffisants pour permettre une répétition des observations

  • Concision de la rédaction

  • Publications antérieures citées

  • Ne pas fragmenter les compte-rendus

  • Pas de soumission à plusieurs journaux


Publication scientifique r gles thiques auteurs1

Publication scientifique:règles éthiques auteurs

  • Citer les sources d’information

  • Les co-auteurs doivent avoir contribué de manière significative

  • Les co-auteurs doivent avoir approuvé le manuscrit

  • Tout conflit d’intérêt doit être signalé

    (Selon les « Ethical Guidelines to Publication of Chemical Research » de l’American Chemical Society)


Publication scientifique r gles thiques reviewers

Publication scientifique:règles éthiques reviewers

  • Participation équitable des scientifiques

  • Préserver la confidentialité

  • Veiller à la qualité scientifique et d’écriture

  • Veiller à la citation des travaux antérieurs

  • Respecter l’indépendance intellectuelle

  • Expliquer ses décisions

  • Identifier les conflits d’intérêt

  • Identifier les plagiats


Recherche priv e et communication

Recherche privée et communication

  • PPL et porcs transgéniques (en vue de xénotranplantation) clonés


Recherche priv e et communication1

Recherche privée et communication


Communication scientifique partenariat public priv

Communication scientifique:partenariat Public - Privé

  • COMEPRA: Comité d’Ethique et de Précaution INRA et IFREMER

    • 2002: rapport sur le partenariat et la communication


Ethique et pratique de la recherche communication int grit

Intégrité scientifiqueCaractère, qualité d'une personne intègre, incorruptible, dont la conduite et les actes sont irréprochables

Transmission des connaissances

Confiance

Fraudes, inconduites


Production scientifique fraude et inconduite

Production scientifique: fraude et inconduite

  • Fabrication

  • Falsification

  • Plagiat

  • Duplication

  • Négligences

  • Conflits d’intérêt


Conflit d int r t http www unige ch rectorat pdf rapport rylander pdf

Conflit d’intérêthttp://www.unige.ch/rectorat/pdf/Rapport_Rylander.pdf


Production scientifique fraude fabrication

Production scientifique: fraude: fabrication

  • L’homme de Piltdown

    • Charles Dawson 1912

    • Homo (Eoanthropus) Dawsoni

    • 1953: crâne homme+mâchoire singe


Production scientifique inconduite

Production scientifique: inconduite

Stem-cell pioneer resigns

Ethical allegations cause Woo Suk Hwang to step down.

  • Published online: 24 November 2005;


Woo suk hwang suite le monde 30 d cembre 2005

Woo-Suk Hwang (suite)Le Monde, 30 décembre 2005

Hwang Woo-suk avait truqué ses travaux sur le clonage humain

Aucun doute ne semble désormais permis : le professeur Hwang Woo-suk et son équipe de l’université nationale de Corée du Sud sont bel et bien responsables d’une fraude spectaculaire. Leur publication du 19 mai 2005 dans la revue Science concernant l’obtention de cellules souches embryonnaires humaines était véritablement un faux.

Telles sont les principales conclusions, rendues publiques jeudi 29 décembre à Séoul, par la commission d’enquête nommée par l’université nationale de Corée du Sud après les premières accusations formulées à l’encontre du célèbre chercheur. « Nous avons découvert que Hwang et son équipe n’ont aucune donnée scientifique pour prouver qu’ils ont bien produit des lignées de cellules souches correspondant spécifiquement à l’ADN d’une personne », ont annoncé les enquêteurs moins d’une semaine après avoir révélé que la publication de Science était, pour partie, sciemment falsifiée


Woo suk hwang suite le monde 30 d cembre 20051

Woo-Suk Hwang (suite)Le Monde, 30 décembre 2005

Les neuf enquêteurs avaient alors établi que le professeur Hwang avait manipulé certains clichés photographiques et truqué des résultats chiffrés dans le but de faire croire à la communauté scientifique qu’il avait bien obtenu onze lignées de cellules souches embryonnaires humaines à partir d’embryons créés par clonage. Le chercheur avait déjà reconnu quelques jours auparavant ne pas avoir informé la revue scientifique américaine du fait qu’il avait perdu, par contamination, six des onze lignées cellulaires.

Il avait d’autre part avoué avoir commis des fautes de nature éthique concernant l’obtention de certains ovocytes, cellules sexuelles féminines indispensables à la création d’embryons humains. Un doute demeurait toutefois, le chercheur sud-coréen ayant pu simplement avoir «enjolivé» ses résultats.


Woo suk hwang suite science actualit s 12 janvier 2006

Woo-Suk Hwang (suite)Science Actualités, 12 janvier 2006

Suite à cette affaire, Hwang Woo-suk démissionne fin décembre de son poste de professeur de l'Université nationale de Séoul et quitte ses fonctions de directeur du tout nouveau Centre. Le ministère de la Science et de la Technologie qui, depuis 2002, a alloué 40 millions de dollars à Hwang Woosuk pour ses travaux de recherche, présente ses excuses et précise que le chercheur ne bénéficiera plus du soutien de l'État.

Le 10 janvier 2006, la revue "Science" annonce officiellement la rétraction des deux publications frauduleuses, alors que la justice sud-coréenne, qui a d'ores et déjà interdit le déplacement à l'étranger de Hwang Woo-suk et dix de ses collaborateurs, ouvre une enquête pour fraude et détournement de fonds publics, avec perquisition du domicile et du laboratoire du chercheur le 12 janvier.


Woo suk hwang suite lib ration 24 ao t 2006

Woo-Suk Hwang (suite)Libération, 24 août 2006

Hwang Woo Suk, le «faux cloneur» sud-coréen, n'a pas dit son dernier mot. Traîné en justice pour détournement de fonds publics et violation de l'éthique médicale ( Libération du 24 juin), le biologiste a ouvert un laboratoire de recherche à Séoul, avec le soutien d'une trentaine de collaborateurs et 2,6 millions de dollars offerts par des supporteurs.

Cet ex-vétérinaire, roi du clonage animal, interdit de recherches sur les ovocytes humains et auteur de falsification de résultats scientifiques majeurs, souhaite mettre au point des animaux transgéniques susceptibles de fournir des organes transplantables chez l'homme. Hwang, dont la fraude avait été révélée par des journalistes sud-coréens, a interdit l'accès de son nouveau laboratoire à la presse.


Woo suk hwang fin

Woo-Suk Hwang (fin)

SEOUL (REUTERS 24/10/2006) –

Le chercheur sud-coréen Hwang Woo-suk, discrédité pour fraude scientifique, a dit mardi avoir rémunéré la mafia russe pour obtenir des tissus de mammouth dans le but de cloner des espèces éteintes d'éléphants.

Corée du Sud: deux ans de prison avec sursis pour le chercheur Hwang Woo-suk

Associated Press | 26.10.2009 | 12:29

Le chercheur sud-coréen Hwang Woo-suk, mis au ban de la communauté scientifique pour avoir menti en annonçant avoir créé des cellules souches humaines par clonage, a été condamné lundi à une peine de deux ans de prison avec sursis.

Le scientifique âgé de 56 ans a été relaxé du principal chef d'inculpation, la fraude. Il a été reconnu coupable d'avoir détourné des fonds et acheté des embryons humains pour ses recherches.


Un dr madoff de la pharmacie le monde 21 mars 2009

Un « Dr Madoff » de la pharmacie(Le Monde, 21 mars 2009)

Pendant plus de dix ans, un anesthésiste américain a publié des travaux bidon préconisant l'usage de certains médicaments.

Scott Reuben chef du service antidouleur du Baystate Medical Center (Massachusetts) avait tout inventé. L'anesthésiste américain, auteur respecté de dizaines d'articles médicaux, a avoué la fraude.

La fraude durait depuis 1996

Tout était faux. Les patients supposés avoir testé des médicaments censés accélérer leur rétablissement postopératoire n'ont jamais existé. Les 21 articles scientifiques où étaient décrits les bienfaits de ces molécules miraculeuses n'étaient qu'un tissu de statistiques sans fondement. Mais, sur la foi de ces résultats frauduleux, des millions de personnes se sont vu administrer des molécules bien réelles, qui ont rapporté des sommes colossales aux compagnies qui les commercialisent, Pfizer, Merck ou Wyeth.


Production scientifique fraude et inconduite1

Production scientifique: fraude et inconduite


Production scientifique fraude et inconduite2

Production scientifique: fraude et inconduite


Production scientifique fraude et inconduite3

Production scientifique: fraude et inconduite


Production scientifique int grit

Production scientifique: intégrité


Production scientifique int grit1

Production scientifique: intégrité

  • http://www.frsq.gouv.qc.ca/fr/ethique/ethique.shtml


Inserm la d l gation l int grit scientifique

INSERM: La Délégationà l'Intégrité scientifique

  • La Délégation à l'Intégrité scientifique (DIS) se consacre aux soupçons de fraudes scientifiques. Sa mission est double :

    • recueillir et traiter les plaintes concernant des scientifiques de l'Inserm ou travaillant dans ses structures

    • réfléchir plus généralement aux procédures ou aux règles à mettre en place pour résoudre plus rapidement les cas litigieux et, surtout, réfléchir aux moyens de les prévenir.

  • La Délégation à l'intégrité scientifique est rattachée à la direction générale et comprend :

    • un délégué à l'Intégrité scientifique : Martine BUNGENER

    • un chargé de mission : Jean-Claude CHUAT

    • neuf médiateurs en région


Inconduites l universit fraudes plagiat

Inconduites à l’Université: Fraudes, plagiat

  • Fraudes aux examens

  • Travaux personnels

  • Honnêteté

  • Équité


Inconduites l universit plagiat

Inconduites à l’Université: Plagiat

  • Plagiat: le fait de copier tout ou partie d’une production d’un autre auteur sans en citer la source

    • À l’identique

    • Paraphrase

    • Traduction

    • Faire faire le travail par quelqu’un d’autre

    • “…..” (auteur)


Travail personnel et valuation

Travail personnelet évaluation

  • Connaissances

  • Savoirs-faire

  • Équité


Travail personnel et objectifs p dagogiques

Travail personnelet objectifs pédagogiques

  • Maîtrise du discours

  • Recherche et utilisation des ressources

  • Organisation de la pensée

  • Capacité de synthèse

  • Esprit critique

  • Créativité, inventivité


Internet la biblioth que id ale

Internet,La bibliothèque idéale ?


Logiciels anti plagiat

Logiciels anti-plagiat


Logiciels anti plagiat1

Logiciels anti-plagiat


Plagiat faire faire le travail par quelqu un d autre

Plagiat:Faire faire le travail par quelqu’un d’autre


Plagiat faire faire le travail par quelqu un d autre1

Plagiat:Faire faire le travail par quelqu’un d’autre


Un outil de la qualit le cahier de laboratoire

Un outil de la qualité: le cahier de laboratoire

  • Traçabilité des données

  • Rigueur

  • Propriété


Le cahier de laboratoire

Le cahier de laboratoire


Le cahier de laboratoire1

Le cahier de laboratoire


Objectifs du cahier de laboratoire outil scientifique

Objectifs du cahier de laboratoire(outil scientifique)

  • Garantir la traçabilitédes recherches

  • Aider à la rédaction des publications, thèses…

  • Transmettre les connaissances,savoir-faire, méthodes, …


Objectifs du cahier de laboratoire partenariat

Objectifs du cahier de laboratoire(partenariat)

  • Identifier les connaissances préexistantes à un contrat et développées durant ce contrat

  • Estimer précisément les contributions scientifiques et techniques de chaque partenaire


Objectifs du cahier de laboratoire juridique

Objectifs du cahier de laboratoire(juridique)

  • Servir d’élément de preuvede la paternité et/ou de l’antériorité des résultats

    • pour une publication scientifique

    • dans le cadre d’un contrat

    • pour le dépôt d’un brevet, un procès


La valorisation de la recherche

  • Le cahier de laboratoire constitue un élément clé d’une politique de valorisation des résultats de la recherche

  • Le cahierpermet d’établir une date de conceptionde l’invention pour les Etats-Unis, afin de déterminer le premier inventeur et le titulaire du brevet.

La valorisation de la recherche

Certains résultats peuvent éventuellement constituer une invention et faire

l’objet d’une demande de dépôt de brevet

Il convient par ailleurs d’identifier les inventeurs (activité inventive) et leurs ayant droits


Qui peut l utiliser

  • Le cahier est depréférence nominatifmais la souplesse est de mise.

  • Il peut être utilisé :

    • parpersonne

    • parprojet

    • parappareil(gros équipement et prototype, avec un responsable)

    • Parcontrat(notamment pour les contrats avec des clauses de confidentialité très fortes : confidentiel défense, santé,…)

Qui peut l’utiliser ?

  • Toute personne réalisant des travaux

  • de recherche, donc générant des informations dans une unité de recherche

    • Chercheurs

    • Ingénieur

    • Techniciens

    • Thésards

    • Post-doc

    • Master

    • Stagiaires


Que faut il y consigner

Que faut-il y consigner ?

  • Titre de l’expérimentation en cours et date de réalisation (jj/mm/aa)

  • Références bibliographiques

  • Liens entre les différentes phases d’une même expérimentation

  • Description précise des manipulations, au fur et à mesure de leur réalisation, même si elles n’ont pas abouti (fausses pistes et aléas)

  • Faits et observations marquants

  • Nouvelles hypothèses de travail


Que faut il y consigner1

Que faut-il y consigner ?

  • Interprétations et commentaires sur les résultats obtenus

  • Idées de manipulations pour améliorer et compléter les résultats

  • n° de lots des réactifs utilisés

  • Relevés de mesures

  • Références des méthodes utilisées

  • Modifications des protocoles standards

  • Référence des fichiers informatiques liés aux expériences


La signature du cahier

La signature du cahier

  • Dater et signer chaque page du cahier

  • Faire cosigner régulièrement (par ex tous les 15 jours) les pages du cahier par un témoin

  • Le témoin doit respecter la confidentialité des travaux

  • Le témoin doit comprendre le contenu du cahier

  • Le témoin ne doit pas êtreun co-inventeur potentiel


Pourquoi une dition nationale

Pourquoi une édition nationale ?

  • Renforcer l’esprit d’appartenanceà la recherche publique française en harmonisant un cahier pour toutes les structures de recherche

    • Depuis 1999, 14000 cahiers utilisés à l’Institut Pasteur, 14000 à l’INRA depuis 2000, 5000 à l’INSERM depuis 2000, 4700 au CEA depuis 1998, 5000 dans Valor’Ouest depuis 2003, tous spécifiques à l’organisme.


La charte europ enne du chercheur http ec europa eu euraxess index cfm rights brochure

La Charte Européenne du Chercheurhttp://ec.europa.eu/euraxess/index.cfm/rights/brochure

(2005)


La charte europ enne du chercheur http ec europa eu euraxess index cfm rights charterandcode

La Charte Européenne du Chercheurhttp://ec.europa.eu/euraxess/index.cfm/rights/charterAndCode


Charte des th ses

Charte des thèses

1 - LA THESE, ETAPE D'UN PROJET PERSONNEL ET/OU PROFESSIONNEL

  • Débouchés et avenir

  • Financement

  • Formation

    2 - SUJET ET FAISABILITE DE LA THESE

  • Moyens

  • Sujet

    3 - ENCADREMENT ET SUIVI DE LA THESE

    4 - DUREE DE LA THESE

  • Prolongation administrative

  • Prolongation scientifique 

  • Aspects financiers de la prolongation

    5 - PROTECTION DU DROIT D’AUTEUR - DROIT DE CITATION

    6 - CONFIDENTIALITE

    7 - PROPRIETE INTELLECTUELLE, PUBLICATION, VALORISATION DE LA THESE

    8 - PROCEDURES DE MEDIATION

    9 - DEPOT ET DIFFUSION DE LA THESE


  • Login