Physiopathologie des contusions pulmonaires l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 15

PHYSIOPATHOLOGIE DES CONTUSIONS PULMONAIRES PowerPoint PPT Presentation


  • 321 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

PHYSIOPATHOLOGIE DES CONTUSIONS PULMONAIRES. Ariane Légaut. DEFINITION. 1e description par Morgagni en 1761 Lésion parenchymateuse caractérisée par une rupture de la membrane alvéolo-capillaire, d’origine traumatique Diagnostic clinique et scanographique Mortalité 10-25%

Download Presentation

PHYSIOPATHOLOGIE DES CONTUSIONS PULMONAIRES

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Physiopathologie des contusions pulmonaires l.jpg

PHYSIOPATHOLOGIE DES CONTUSIONS PULMONAIRES

Ariane Légaut


Definition l.jpg

DEFINITION

  • 1e description par Morgagni en 1761

  • Lésion parenchymateuse caractérisée par une rupture de la membrane alvéolo-capillaire, d’origine traumatique

  • Diagnostic clinique et scanographique

  • Mortalité 10-25%

  • Complications : pneumopathie, SDRA


Mecanisme lesionnel l.jpg

MECANISME LESIONNEL

  • Choc direct

  • Écrasement

  • Blast


Lesions princeps l.jpg

LESIONS PRINCEPS

  • Hémorragie centrale par destruction alvéolaire

  • Œdème interstitiel et intra-alvéolaire

  • Desquamation et dégranulation des pneumocytes de type II

  • Sidération de la motricité ciliaire


Histologie l.jpg

HISTOLOGIE

  • Rupture de la paroi alvéolaire et suffusion érythrocytaire

  • Infiltrat de polynucléaires

  • Epaississement septal

  • Diminution du diamètre alvéolaire (diminution de la surface d’activité du surfactant)

  • Dilatation des vaisseaux lymphatiques

  • Microthromboses veineuses


Histologie6 l.jpg

HISTOLOGIE

  • Ce remaniement architectural est directement lié au traumatisme (apparition précoce)


Hemodynamique locale l.jpg

HEMODYNAMIQUE LOCALE

  • Zones contuses : effet shunt

  • Zones saines : hyper-vascularisation


Consequences cliniques l.jpg

CONSEQUENCES CLINIQUES

  • Réduction de la compliance

  • Augmentation des pressions inspiratoires

  • Altération des échanges gazeux


Evolution l.jpg

EVOLUTION

  • Cliniquement, l’altération des échanges gazeux progresse pendant 24 à 48h

  • L’évolution des lésions histologiques suit la même chronologie


Extension a distance l.jpg

EXTENSION A DISTANCE

  • Secondairement, apparition de lésions dans les zones non contuses

  • Extension par voie hématogène (expérimentation animale)

  • Rôle des médiateurs inflammatoires (prévention par les modulateurs de l’inflammation)


Extension a distance11 l.jpg

EXTENSION A DISTANCE

  • Lésions histologiques comparables plus ou moins étendues :

    • atélectasies

    • œdème interstitiel

    • stase vasculaire voire brèche pariétale

    • pneumocytes II dégranulés

    • diminution du diamètre alvéolaire sans épaississement septal


Eau pulmonaire l.jpg

EAU PULMONAIRE

  • Augmentation du poids sec (dépôts protéiques et sanguins) et du poids humide (œdème) du poumon contus

  • Augmentation du poids humide seul (œdème) du poumon non contus


Conclusion l.jpg

CONCLUSION

  • Rupture de la membrane alvéolaire, responsable d’un œdème hémorragique

  • Diffusion des lésions à distance par le biais des médiateurs de l’inflammation

  • Altération des propriétés élastiques du poumon

  • Altération des échanges gazeux


Conclusion14 l.jpg

CONCLUSION

  • Corrélation entre la sévérité du tableau clinique (détresse respiratoire) et le volume contus (seuil critique 20-38% selon les études)


Sources l.jpg

SOURCES

  • Hellinger A, Konerding MA, Malkusch W, Obertacke U, Redl H, Bruch J, Schlag G. Does lung contusion affect both the traumatized and the noninjured lung parenchyma ? A morphological and morphometric study in the pig. J Trauma, 1995, 39, 4 712-9

  • Miller PR, Croce MA, Bee TK, Qaisi WG, Smith CP, Collins GL, Fabian TC. ARDS after pulmonary contusion : accurate measurement of contusion volume identifies high-risk patients. J Trauma, 2001, 51, 2, 223-8

  • Cohn SM, Zieg PM. Experimental pulmonary contusion : review of the literature and description of a new porcine model. J Trauma 1996, 41, 3, 565-71

  • Davis KA, Fabian TC, Ragsdale DN, Trenthem LL, Proctor KG. Endogenous adenosine and secondary injury after chest trauma. J Trauma, 2000 49, 5, 892-8

  • F. Christin..Contusion pulmonaire : intérêt de l’évaluation du volume pulmonaire lésé en tomodensitométrie. AFAR, 2003

  • Dahan M, Sanchez P, Brouchet L. Physiopathologie des traumatismes fermés du thorax. Revue du Prat, 1997 47, 9, 946-50

  • Davis KA, Fabian TC, Croce MA, Proctor KG. Prostanoids : early mediators in the secondary injury that develops after unilateral pulmonary contusion. J Trauma, 1999, 46, 5, 824-31


  • Login