Slide1 l.jpg
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 23

Rééducation pré-opératoire : réveil périnéal? PowerPoint PPT Presentation


  • 157 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Rééducation pré-opératoire : réveil périnéal?. J. Martinet, J.P. Basselart, J. Vanhoutte, L. Dabbadie, D. Impens, A. Dupont, C.Donzé, S. Demaille. Réveil périnéal. Le plancher pelvien Une structure en perpétuelle menace de dégradation 2 systèmes complémentaires

Download Presentation

Rééducation pré-opératoire : réveil périnéal?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Rééducation pré-opératoire :

réveil périnéal?

J. Martinet, J.P. Basselart, J. Vanhoutte, L. Dabbadie, D. Impens, A. Dupont, C.Donzé, S. Demaille


Réveil périnéal


Le plancher pelvien

  • Une structure en perpétuelle menace de dégradation

  • 2 systèmes complémentaires

    (suspension + soutènement) soumis à :


Les principaux

Les autres parmi ceux qui comptent

DES AGENTS DESTABILISANTS

grossesse

accouchement

ménopause

Activité sportive

Toux chronique

Port de charges lourdes

Antécédents chirurgicaux sur petit bassin.


Traitement chirurgical

Rôle de la kinésithérapie : le réveil périnéal préopératoire

La dégradation peut atteindre un point de non retour


I - Bilan

II - Repérage de la musculature

III - Bilan

IV - Rééducation

V - Rééducation : techniques

Conclusion


I - Bilan

  • Interrogatoire

    • Date apparition des troubles

    • Mictions (type, mécanisme)

    • Evaluation des pertes urinaires

    • Protections (type, nombre)

    • E.V.A. de la gêne à l’incontinence

    • E.V.A. de la douleur

    • Évaluation hygièno-diététiques

  • Repérage de la musculature


II - Repérage de la musculature


Muscle élévateur de l’anus

Muscle bulbo-spongieux

Participation dans la continence

II - Repérage de la musculature

Théorie du Hamac de Delancey


Evaluation manuelle : testing moteur

- Manuel

- Subjectif

- Permet la prise de conscience

Bulbo-spongieux, par écartement latéralisé

Releveurs de l’anus, latéralisé

III - Bilan


Rappel:

0 - pas de contraction

1 - fibrillations

2 - contraction sans R, <5sec, 1 fois

3 - contraction sans R, =5sec, 1 fois

4 - contractions contre R, 5sec, 5 fois

5 - contractions contre R, 5sec, >5 fois

III - Bilan


Autres techniques d’évaluation :

Testing manométrique :

- Bonne adaptation au volume vaginal

- Bonne perception

Testing myographique :

- Objectif et indépendant du thérapeute

- Reproductibilité liée au positionnement de la sonde

III - Bilan


III - Bilan

Testing des fibres rapides

Testing des fibres lentes


Si testing < ou = 1:

Stimulation proprioceptive, passive, avant travail actif

Si testing >1:

Rééducation manuelle, biofeedback musculaire, stimulation sphinctérienne

III - Bilan


Prise de conscience du patient

Priorité

Prise en charge adaptée aux fibres déficitaires

Éveil moteur concret

Minimum de 6 à 10 séances

IV - Rééducation


Technique manuelle :

Prise de conscience de l’élévation du noyau fibreux central du périnée

Auto-palpation induisant la perception du mouvement

Si insuffisant, « strech reflex » en endo-cavitaire jusqu’à l’intégration de l’exercice

Objectif : obtenir une contraction « isolée »

V - Rééducation : techniques


Technique de biofeed back :

Objectivité de la contraction musculaire acquise, intensité et durée (quantitatif et qualitatif)

Par sonde manométrique ou EMG ou pince tonimétrique (bulbo-spongieux)

Limites de la patiente (testing)

V - Rééducation : techniques


Renforcement par électrostimulation :

Sur les fibres lentes, contraction 12 sec, temps de repos = temps de travail, 15 à 20 Hz

Pendant 10-15 min

Sur les fibres rapides, contraction de 3-6 sec, temps de repos = 2 X temps de travail, 70 à 85 Hz

Pendant 5 min

À coupler sur la même séance (20 min)

V - Rééducation : techniques


V - Rééducation : techniques

Testing avant rééducation

Efficacité de la rééducation

sur les fibres rapides

Testing après rééducation


V - Rééducation : techniques

Testing avant rééducation

Efficacité de la rééducation

sur les fibres lentes

Testing après rééducation


Séances ultérieures :

Vérification de l’intégration des mouvements

Électrostimulation seule (suivie de)

Biofeed back seul

Ou couplage des 2 techniques, en 1 seul programme, en fonction de la fatigabilité du sujet

En priorité sur les fibres déficitaires

Pendant 20 min

Instauration d’un programme d’entrainement à l’effort (fiche conseil)

V - Rééducation : techniques


Implication du sujet :

Séances à compléter par un auto-entretien à domicile, 3 fois le matin (10 contractions) et 4 fois l’après midi, en position assise et debout

À planifier 1 mois avant l’intervention si possible (4 semaines)

S1: 3 à 5 sec de contractions tenues; S2/ 7 sec; S3/ 10 sec; S4/ 12 à 15 sec

À coupler à un travail sur les fibres rapides

V - Rééducation : techniques


Si impossibilité de réaliser un nombre minimum de séances (+ autoprogramme), prise en charge pré-opératoire inutile

Une plaquette d’informations sur l’autoprogramme à réaliser est fournie au sujet

Cette rééducation ne dispense pas d’une éventuelle prise en charge post-opératoire

CONCLUSION


  • Login