Chapitre 14 economie r elle et conomie mon taire
Download
1 / 20

Chapitre 14 : Economie réelle et économie monétaire - PowerPoint PPT Presentation


  • 114 Views
  • Uploaded on

Chapitre 14 : Economie réelle et économie monétaire. Le modèle IS-LM. Intégration des marchés des biens et du marché de la monnaie Sur le marché réel, le taux d’intérêt influence les décisions d’investissement Sur le marché de la monnaire le taux d’intérêt influence la demande de monnaie.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Chapitre 14 : Economie réelle et économie monétaire' - austin-wilcox


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Le mod le is lm
Le modèle IS-LM

  • Intégration des marchés des biens et du marché de la monnaie

  • Sur le marché réel, le taux d’intérêt influence les décisions d’investissement

  • Sur le marché de la monnaire le taux d’intérêt influence la demande de monnaie


Economie r elle
Economie réelle

  • On suppose une économie fermée

  • Y = C +I + G : dépenses

  • Yd = C + S : revenus

    et Yd = Y – T(hyp : pas de transfert)

  • T = G (hyp : pas d’épargne ni de déficit de l’Etat)

    donc Yd = Y – T = Y-G = C + S

  • C + I = Y-G = C + S et I = S


Relation entre i et s

S

45°

I

Relation entre I et S


Epargne et revenu national
Epargne et revenu national

Y=C+S

C=cY

Y=cY+S

S=(1-c)Y

et

S

A

B

C

a = 1- c

Y



R

2

R

2

I

2

I

Y

1

1

S

1

S

2

R

II

IV

A

B

IS

I

Y

I

III

S


IV

r

II

1

r1

2

Y

I

III

I

S

r2





Accroissement de m

LM2

Accroissement de M




A2

B2



LM est d’autant plus droite que la demande de monnaie pour motif de liquidité est peu sensible au taux d’intérêt



ad