Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 17

CONFERENCE sur la violence M ardi 04 Juin 2013 16h00 – Maison de la Culture PowerPoint PPT Presentation


  • 102 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Charly LERANDY, Educateur spécialisé Dominique TICAL, Responsable Police municipale Emile BAYBAUD, Directeur Général des Services. CONFERENCE sur la violence M ardi 04 Juin 2013 16h00 – Maison de la Culture. Introduction. Propos introductifs sur la violence DGS

Download Presentation

CONFERENCE sur la violence M ardi 04 Juin 2013 16h00 – Maison de la Culture

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Charly LERANDY, Educateur spécialisé

Dominique TICAL, Responsable Police municipale

Emile BAYBAUD, Directeur Général des Services

CONFERENCE sur la violence Mardi 04 Juin 201316h00 – Maison de la Culture


Introduction

Introduction

Propos introductifs sur la violence

DGS

LA TRINITE, Ville attractive, ville Sous-Préfecture Ville événementielle

Participation des Partenaires privées sollicitées en termes de sécurité

Principaux bâtiments publics surveillés soit par la vidéo surveillance soit par des moyens humains

Mise en place d’un CLSPD

Depuis 1982, plusieurs dispositifs ont été mis en place dans les communes et réajustées progressivement :

- Conseils communaux de prévention de la délinquance (CCPD) en 1983 mis en place à La Trinité en 1991, auxquels se sont ajoutés les contrats locaux de sécurité (CLS) à partir de 1994 (à Trinité en Juillet 2000).

- Et les conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) en 2002.


Prevention delinquance securite

  • La prévention de la délinquance est une politique publique transversale.

  • Elle intègre des actions relevant des dispositifs policiers ou judiciaires, mais également du soutien à l’enfance et à la jeunesse, d’accompagnement à la parentalité, de l’accès à l’éducation, à la formation, à la culture ou à l’emploi, de la rénovation urbaine, des transports, du logement,

PREVENTION, DELINQUANCE,SECURITE


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Des aménagements…. ….Et services municipaux au service de la tranquillité :- le Service de police municipale- Le Service municipal de prévention et d’INSERTION


L am nagement et l clairage des l ments d impact incontournables

  • Un éclairage public adapté aux différents espaces aménagés…

  • Le front de mer, un espace qui vit au rythme des habitants

L’aménagement et l’éclairage, des éléments d’impact incontournables


Le smpi un service d di a la pr vention et l insertion

Le sMPI, un service dédié a la prévention et à l’insertion

Les actions de prévention sont mises en œuvre par le Service Municipal de Prévention et d’Insertion tant en direction des jeunes adolescents qu’en direction des jeunes adultes tandis que les actions d’insertion concernent des publics en grandes difficultés.


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

L’équipe d’intervention se compose de :3 Educateurs Spécialisés et deux animateurs dont un de rue dont les missions essentielles sont d’orienter, de prévenir à travers la formation, de sensibiliser le public, et l’information dans les écoles, l’accompagnement en soin pour les situations d’addictions. Les thèmes abordés concernent généralement les comportements à risques, prévention contre la violence, principalement la toxicomanie.Le SMPI et les associations qualifiées tiennent des permanences à la Maison de l’Insertion, l’immeuble qui abrite le SMPI, offrant ainsi aux familles un espace de parole et d’écoute ce, de façon régulière. Elles y trouvent un lieu de réconfort et surtout de compréhension.


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Les éducateurs du SMPI axent de façon quotidienne leurs efforts en direction du public lourd en cherchant le plus possible à systématiser le projet individuel et donc l’engagement signifié de l’usager concerné.

Ils agissent également par le biais de la Prévention de la violence chez les jeunes et des moins jeunes, dans la famille, à l’école élémentaires (âgés de 6 à 11 ans) en animant actions de prévention (Prévention contre les mauvais comportements, espace, d’écoute et de parole etc…).


L insertion au c ur de la lutte contre la recidive

L’insertion, au cœur de la lutte contre la recidive

  • Chaque jour, ces éducateurs ont une présence active auprès des différents publics dans les différents quartiers, dans les familles ou au bourg.

  • L’insertion en liaison avec des partenaires est le cœur de leurs missions.


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Schéma des axes d’intervention du SMPI

et de ses Partenaires


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Année 2011

Année 2012

A La Trinité, la délinquance est en baisse de – 19.23 %


Quelques chiffres

  • La période 2012- 2013 permet de confirmer que les choses vont mieux « en genre et en nombre », comme le démontre les chiffres : la Maison de l’Insertion, siège du SMPI voit le nombre de visiteurs croître d’année en année pour atteindre un minimum de 875 usagers /année.

    Missions principales :

  • Emploi-Formation-Logement-

  • Problèmes familiaux et actes de violences (85 us/année),

  • Sensibilisation des jeunes enfants dans le cadre de  la prévention primaire dans les écoles(minimum 4 Actions/année)

  • Soins (64 usagers /année )

  • Accompagnements personnes en situation d’errance :

QUELQUES CHIFFRES…


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Tartane, un quartier parmi d’autres !

Suite à des incidents assez violents qui se sont produits à Tartane en 2009 et à la demande des habitants, des animations ont renforcées :

- Accroissement des activités culturelles, sportives et touristiques

- Développement d’actions d’information de proximité : Permanence Sociale selon un rythme bimestriel avec une présence régulière des institutions et des services municipaux (CCAS, CGSS, Pôle Emploi etc.…).


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

Mise en œuvre en 2007, cette action initiée par le CCAS/SMPI de La Trinité a été lauréate du Prix de l’innovation sociale 2008 décerné par l’Union nationale des CCAS.

Les retombées de cette action ont été jugées extrêmement positives tant par les habitants qui ont observé de réels changements comportementaux chez les usagers et incidemment sur l’ambiance du quartier, que par les bénéficiaires eux-mêmes qui en ont pu reconstruire leur estime personnelle et s’investir dans un projet d’avenir.

La présence des parrains s’est avérée l’élément fondamental du dispositif en ce qu’elle a constituée pour les bénéficiaires un point d’ancrage relationnel, d’encouragement et de revalorisation personnelle. Cette action s’est appuyée à la fois sur des valeurs d’entraide et de solidarité mais aussi d’engagement citoyen au cœur de la politique publique locale.

Le Parrainage social , une démarche expérimentale en direction de personnes en situation de grande exclusion sociale


Le clspd un outil federateur

Le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance comprend notamment :

  • - le préfet et le procureur de la République, ou leurs représentants ;

  • - le président du conseil général, ou son représentant ;

  • - des représentants des services de l’Etat désignés par le préfet ;

  • - le cas échéant, le président de l’établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, compétent en matière de dispositifs locaux de prévention de la délinquance et auquel la commune appartient, ou son représentant ;

  • - des représentants d’associations, établissements ou organismes oeuvrant notamment dans les domaines de la prévention, de la sécurité, de l’aide aux victimes, du logement, des transports collectifs, de l’action sociale ou des activités économiques, désignés par le président du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance après accord des responsables des organismes dont ils relèvent.

Le CLSPD, un outil federateur


Conference sur la violence m ardi 04 juin 2013 16h00 maison de la culture

C’est une instance présidée par le maire.

« C’est le cadre de concertation sur les priorités de la lutte contre

l’insécurité et la prévention de la délinquance dans les communes" (art. D.2211-1 alinéa 1 du code général des collectivités Territoriales).


La police municipale a la fronti re de la pr vention et de la r pression

Nombre d’agents du service

Nombre de partenaires

Nombre de personnes en soins sur l’année

Nombre de personnes accueillies

Statistiques

La Police municipale, A la frontière de la prévention et de la répression


  • Login