Gestion quantitative
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

Gestion quantitative PowerPoint PPT Presentation


  • 59 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Gestion quantitative. Etat des lieux. Lisa MUCHEMBLED – Stagiaire. Avril 2008. Hydrogéologie. Cinq grands secteurs géologiques :. seuil de Bourgogne. Seuil de Bourgogne. Montagne. Auxois. Fossé Bressan. Arrière-Côte. Côte. Hydrogéologie.

Download Presentation

Gestion quantitative

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Gestion quantitative

Gestion quantitative

Etat des lieux

Lisa MUCHEMBLED – Stagiaire

Avril 2008


Hydrog ologie

Hydrogéologie

Cinq grands secteurs géologiques :

seuil de Bourgogne

Seuil de Bourgogne

Montagne

Auxois

Fossé

Bressan

Arrière-Côte

Côte


Hydrog ologie1

Hydrogéologie

Comment déterminer le sens de circulation des eaux ?

1- Synthèse des traçages


Hydrog ologie2

Hydrogéologie

Comment déterminer le sens de circulation des eaux ?

2- Une importante fracturation

Deux directions principales :

  • N30  fractures ouvertes = guides des eaux karstiques.

  • N70  failles fermées = se prêtent mal au cheminement des eaux souterraines


Gestion quantitative

Fossé

Bressan

Côte

Arrière-Côte


Pr l vements

Prélèvements

  • Eau potable

  • Canal de Bourgogne

  • Industries

  • Irrigation

En cours

Julie Berger


Eau potable

Eau potable

  • Démarche

  • Informations

  • demandées :

  • Prélèvements annuelspar source depuis 2004.

  • Prélèvements mensuelspar captage de Nov. 2002à Oct. 2005 pour la réalisation du bilan hydrologique.


Eau potable1

Eau potable

  • Premières observations

  • Les ressources les plus importantes sont :

  • Morceuil : env 4 Mm3/an

  • Sources du Suzon : env 8 Mm3/an

  • Gorgets : env 3,4 Mm3/an


Canal de bourgogne

Canal de Bourgogne

En amont de pont d’Ouche :

  • Fonctionnement :

  • - Chazilly alimente le bief de partage

  • - Panthier et Tillot alimentent l’aval du bief jusqu’à Pont d’ouche

  • Quantités :

  • Les 3 réservoirs représentent16,7 Mm3 en étiage dont :

    • Panthier = 9,9 Mm3

    • Tillot = 0,2 Mm3

    • Chazilly = 6,6 Mm3


Gestion quantitative

Canal de Bourgogne

Réservoirs = 16,7 Mm3 remplis en hiver

IMPACT SUR LE REMPLISSAGE DES NAPPES ?

● Non  Remplissage par le ruissellement

SOUTIEN D’ETIAGE ?

● Oui  Les réservoirs stockent l’eau l’hiver et la redistribuent en été.

A voir si la redistribution compense les prises d’eau.

RÔLE ECRÊTEUR DES RESEVOIRS ?

● Non  Les réservoirs se situent en amont et stockent l’eau très lentement jusqu’à ce que la cote d’hiver est atteinte.

exemple en 2005 (La Bussière): Volume P efficace = 108 Mm3

Volume écoulé = 56 Mm3

Volume infiltré = 52 Mm3 (= VPeff – Vécoulé)


Gestion quantitative

Canal de Bourgogne

  • En aval de pont d’Ouche :

  • 3 prises d’eau pour la réalimentation du canal lorsque les seuils d’été des réservoirs sont atteints quantifiables = 10 Mm3

    • Exemple à Pont d’Ouche, la prise d’eau représente 2/3 du débit de la rivière en étiage moyen (2,2 Mm3) -HORIZON, 1996-

  • Ruissellements du versant rive droite de l’Ouche (le canal capte les eaux de ruissellement avant qu’elles puissent se jeter dans l’Ouche)  non quantifiables


  • Gestion quantitative

    Canal de Bourgogne

    • - Prises d’eau = 10 Mm3 répartis sur les 6 mois d’étiage entre Pont d’Ouche et Pont de Pany, à comparer aux volumes écoulés pendant les 6 mois d’étiageà Pont de Pany en :

    • 2003  4 Mm3

    • 2004  11 Mm3

    • 2005  30 Mm3 (volumes calculées à partir des débits mesurés)

    • IMPACT SUR LE DEBIT BIOLOGIQUE D’ETIAGE DE L’OUCHE ?

    • Les eaux du canal sont reversées dans l’Ouche par vannage, et un peu par infiltration.

    • Les prises d’eau ne peuvent être considérées comme une perte sèche pour l’Ouche car les eaux de l’Ouche s’infiltrent naturellement entre la Bussière et Pont de Pany.

      •  Impact faible a priori

  • ● Comment les prises d’eau sont-elles régulées en fonction du débit de l’Ouche ?

  • ● Ce volume prélevé est-il inférieur au volume restitué des réservoirs à l’Ouche par infiltration (soit un partie de 16,7 Mm3) ?


  • Gestion quantitative

    Bilan hydrologique


    Bilan hydrologique

    Bilan hydrologique

    • Exemple à Plombière :

    • L’année 2004-2005 se distingue des deux premières par l’étalement des pluies efficaces

    Année sèche

    Année?

    Année normale


    Bilan hydrologique1

    Bilan hydrologique

    Sans compter les prélèvements on constate :

    1 Des déficits plus importants lors des années hydrologiques sèches 2002 à 2004

    2 Un déficit important à Pont de Pany (cf QMNA)

    3 Des apports en 2004-2005 entre Crimolois et Trouhans (???)

    Que représentent les prélèvements ?

    Morceuil = env 4 millions de m3/an, soit 6,21 mm


    Bilan hydrologique2

    Bilan hydrologique

    Pourquoi les années les plus sèches ont des pertes karstiques plus importantes ?

    • - Niveau de la nappe très bas qui augmente l’infiltration

    • Les hauteurs précipitées atteindraient un niveau de trop plein ?


    Gestion quantitative

    Le déficit important en amont de Plombière s’explique notamment par les pertes karstiques entre La Bussière et Pont de Pany.

    apports

    Pertes


    Conclusion

    Conclusion

    • Prélèvements  en attente de données

    • Impact du canal de Bourgogne  Notamment le soutien d’étiage de l’Ouche

      •  Pas d’impact significatif en hiver

  • Bilan hydrologique  Déficit important qui montre notamment des pertes karstiques

    • Pertes plus importantes entre La Bussière et Pont de Pany

    • Apports par la STEP et nappe de Dijon Sud ?


  • Login