MEMOIRE DE DEA
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 12

Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957) PowerPoint PPT Presentation


  • 74 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

MEMOIRE DE DEA EFFET DES COGNITIONS D'ENGAGEMENT PERTINENTES DANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEE Séverine Halimi D.E.A. de psychologie dirigé par R.-V. Joule, laboratoire de psychologie sociale Université de Provence, Aix-en-Provence. Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957).

Download Presentation

Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957)

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

MEMOIRE DE DEAEFFET DES COGNITIONSD'ENGAGEMENT PERTINENTESDANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEESéverine HalimiD.E.A. de psychologiedirigé par R.-V. Joule, laboratoire de psychologie socialeUniversité de Provence, Aix-en-Provence


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957)

Acte problématique

++

+

++

+

Dissonance

changement d'attitude

Taux de dissonance = D / (D+C)

D : cognitions dissonantes

C : cognitions consonantes

CADRE THÉORIQUE ( 1 / 2 )_ THÉORIE DE LA DISSONANCE COGNITIVE

PAGE 1 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Cognitions d’engagement

• un préalable à l’état de dissonance

• facteurs d’engagement (Joule & Beauvois, 1998b) :

déclaration de liberté

visibilité de l’acte (public, explicite, irréversible,…)

importance de l’acte (conséquences, coût)

• en général non pertinentes

• parfois pertinentes

effets cognitifs ?

CADRE THÉORIQUE ( 2 / 2 )_ COGNITIONS D’ENGAGEMENT

PAGE 2 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Cognitions d’engagement pertinentes

• consonante et engageante

(cas 1)

• consonante et désengageante

• dissonanteet engageante

• dissonante et désengageante

(cas 2)

PROBLÉMATIQUE_ COGNITIONS D’ENGAGEMENT PERTINENTES

PAGE 3 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Hypothèses

• cognition consonante et engageante (cas 1, expérience 1)

PLUS de changement d'attitude

(théorie de l'engagement)

MOINS de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

• cognition dissonante et désengageante (cas 2, expérience 2)

PLUS de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

MOINS de changement d'attitude

(théorie de l'engagement)

HYPOTHÈSES THÉORIQUES

PAGE 4 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Première expérience 

(cognition consonante et engageante)

PROCEDURE

• Décision problématique

pas de fiche de candidature

• Fiche de candidature

OU

cognition

consonante et engageante

(cas 1)

• Attitude des sujets vis-à-vis de la tâche

HYPOTHESE

Remplir une fiche de candidature  moins de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

PREMIÈRE EXPÉRIENCE ( 1 / 2 )_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE

PAGE 5 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Première expérience 

(cognition consonante et engageante)

RÉSULTATS

Tableau 1 : attitudes moyennes des sujets vis-à-vis de la tâche, en fonction de la condition.

[1]

[2]

N.B. : l’attitude des sujets est recueillie sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait ennuyeux » à + 5 « pas du tout ennuyeux » ; n=20 dans chaque condition.

[1] vs. [2] : p < .05

une cognition consonante

CONCLUSION: 

PREMIÈRE EXPÉRIENCE ( 2 / 2 )_ RÉSULTATS

PAGE 6 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Seconde expérience 

(cognition dissonante et désengageante)

PROCEDURE

• Décision problématique

• Numéro de l’expérimentatrice

OU

Pas de numéro

  • soit pour annuler le rendez-vous

cognition

dissonante et désengageante

(cas 2)

soit pour reporter le rendez-vous

• Attitude des sujets vis-à-vis de la tâche

HYPOTHESE

Pouvoir annuler le rendez-vous  plus de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

SECONDE EXPÉRIENCE ( 1 / 2 )_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE

PAGE 7 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Seconde expérience 

(cognition dissonante et désengageante)

RÉSULTATS

Tableau 2 : attitudes moyennes des sujets vis-à-vis de la tâche, en fonction de la condition.

[2]

[3]

[1]

N.B. : l’attitude des sujets est recueillie sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait ennuyeux » à + 5 « pas du tout ennuyeux » ; n=20 dans chaque condition.

[1] vs. [2] : n.s.

[1] vs. [3] : p = .07

une cognition dissonante

CONCLUSION: 

SECONDE EXPÉRIENCE ( 2 / 2 )_ RÉSULTATS

PAGE 8 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Projet de thèse

1/ Reproduire les effets obtenus

  • Cas 1 : cognition consonante et engageante

  • Cas 2 : cognition dissonante et désengageante

2/ Etudier deux nouveaux cas

  • Cas 3 : cognition consonante et désengageante

  • Cas 4 : cognition dissonante et engageante

PROJET DE THÈSE ( 1 / 2 )

PAGE 9 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

Projet de thèse

3/ Etudier les effets de l’engagement

  • Cas 1 vs. cas 3

C

engageante (cas 1)

effets d’une cognition consonante et…

désengageante (cas 3)

C

  • Cas 2 vs. cas 4

D

engageante (cas 4)

effets d’une cognition dissonante et…

désengageante (cas 2)

D

PROJET DE THÈSE ( 2 / 2 )

PAGE 10 / 10


Th orie de la dissonance cognitive festinger 1957

MEMOIRE DE DEAEFFET DES COGNITIONSD'ENGAGEMENT PERTINENTESDANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEESéverine HalimiD.E.A. de psychologiedirigé par R.-V. Joule, laboratoire de psychologie socialeUniversité de Provence, Aix-en-Provence


  • Login