Le r le des diff rents partenaires dans l offre de service en micro finance exp rience de prodia
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 14

4ème Forum de la Micro Finance à Kampala/ OUGANDA 06 - 08 Juin 2005 PowerPoint PPT Presentation


  • 77 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le rôle des différents Partenaires dans l’offre de service en Micro Finance: «  Expérience de PRODIA ». 4ème Forum de la Micro Finance à Kampala/ OUGANDA 06 - 08 Juin 2005. PLAN DE PRESENTATION. 1 – INTRODUCTION 2 – CONNAISSANCE DE L’INSTITUTION 3 – PARTENAIRES

Download Presentation

4ème Forum de la Micro Finance à Kampala/ OUGANDA 06 - 08 Juin 2005

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le r le des diff rents partenaires dans l offre de service en micro finance exp rience de prodia

Le rôle des différents Partenaires dans l’offre de service en Micro Finance: «  Expérience de PRODIA »

4ème Forum de la Micro Finance à Kampala/ OUGANDA

06 - 08 Juin 2005


Plan de presentation

PLAN DE PRESENTATION

  • 1 – INTRODUCTION

  • 2 – CONNAISSANCE DE L’INSTITUTION

  • 3 – PARTENAIRES

  • 4 – CONTRAINTES RENCONTREES

  • 5 – CONTRAINTES SPECIFIQUES

  • 6 – RECOMMANDATIONS et PERSPECTIVES

  • 7 - CONCLUSIONS


1 introduction

1 - INTRODUCTION

  • IMF: réponse aux besoins de financement des couches sociales pauvres

  • Autres contraintes des populations :

    - faible capacité professionnelle ( conception – gestion – formation ..)

    - Environnement socio économique ( infrastructures de base – opportunités d’AGR – Mentalités des populations.. )

    - Evironnement politique ( qualité de la gouvernance- qualité de la gestion du pays ..)

    . Autres acteurs


2 c onnaissance de l institution prodia

2 – CONNAISSANCE DE L’INSTITUTION PRODIA

Que signifie PRODIA AC : « Promotion du Développement Industriel Artisanal et Agricole ».

Profil général de PRODIA :

- Date de création: 22 juin 1981 (mais il faut noter une phase d'expérimentation de 1977 à 1981 ; puis une phase de lancement de 1981 à 1988)

- Nombre de clientsemprunteurs: 14 000

- Encours de prêts (31/12/04): 700 000 000 F cfa soit 1 400 000 US

- Montants moyen des prêts: 366 000 F cfa soit 732 US

- Montant minimum: 50 000 Fcfa soit 100 US

- Montant maximum: 1500 000 Fcfa soit 3000 US

- Nombre total du personnel: 18


2 connaissance de l institution prodia suite

2- CONNAISSANCE DE L’INSTITUTION PRODIA ( suite )

- Nombre de chargés de crédit: 5 et 6 assistants

- Nombre d' agences: 3

- Service offert: Financier : Crédit direct sans épargne préalable

- Structure légale : Association reconnue ONG

- Supervision: Tutelle du Ministère des finances depuis l'adoption de la loi PARMEC.

- Signature de la convention N° C- 429800108/MEF/SG/DGTCP/DAMOF le 23 juin 1999.

- Bailleur de fonds: SOS Faim Luxembourg


3 composition du portefeuille partenarial de prodia et leurs r les

3- COMPOSITION DU PORTEFEUILLE PARTENARIAL DE PRODIA ET LEURS RÔLES


3 composition du portefeuille partenarial suite

3- COMPOSITION DU PORTEFEUILLE PARTENARIAL ( SUITE )


4 contraintes rencontrees dans l exercice de ces partenariats

4-CONTRAINTES RENCONTREES DANS L’EXERCICE DE CES PARTENARIATS

  • CONTENU: le contenu correspond aux besoins de PRODIA

  • STRATEGIE UTILISEE: Efficace et adaptée

  • RESSOURCES humaines du Partenaire:compétentes et motivées

  • VOLUME de l’appui: discuté-adopté-conforme à ce qui était prévu

  • DUREE:pas toujours suffisante


4 contraintes rencontrees suite

4 - CONTRAINTES RENCONTREES ( SUITE )

  • IMPACT:La relationa- t-elle permis d’avoir :

    - Qualité des outils de gestion

    - Qualité des resources humaines

    - Qualité des services offerts à la clientèle

    - Impact de PRODIA sur les revenus des menages

    - Résultats obtenus ( exploitation- viabilité- capitalisation financière )

    - Relations de partenariat ( autres Partenaires – capitalisation de l’expertise )

    - Etc…


5 contraintes specifiques qui empechent l extension en zone rurale

5 – CONTRAINTES SPECIFIQUES QUI EMPECHENT L’EXTENSION EN ZONE RURALE

  • Faible densité de la population

  • Distance entre le siège et les agences rurales

    • Suppléments de coûts de gestion

    • Epuisement accéleré des ressorces huamines

    • Amortissement des véhicules

    • Risques de « sous contrôle » des agences ( locales ou rurales )

      * Risques de gestion supplémentaires

    • Transferts de fonds entre les agences et le siège

    • Circulation des pièces justificatives d’opérations

    • Utilisation des équipements ( électricité ) - télécommunications


5 contraintes specifiques qui empechent l extension en zone rurale suite

5 – CONTRAINTES SPECIFIQUES QUI EMPECHENT L’EXTENSION EN ZONE RURALE ( Suite )

  • Coûts des opérations des agences situées en zone rurale

  • Déséquilibre des effectifs ( rural – urbain )

  • Rentabilité peu évidente de l’opération

  • Difficultés de suivi/evaluation des actions

  • Conclusions des études de faisabilité

  • Coordination avec les autres IMF ( centrale de risques – prise en copmte de mauvais clients .. )

  • Absences d’indicateurs sociaux chez PRODIA pour mesurer l’impact de ses actions auprès de sa cible.


6 recommandation et perspectives

6 – RECOMMANDATION ET PERSPECTIVES

  • Les acteurs cités dans l’introduction doivent travailler à reduire ou lever les obstacles à:

    • L’autopromotion économique et sociale des populations

    • La promotion des IMF viables et durables

  • Renforcer des partenariats IMF – projets de developpement

  • Renforcer la coopération entre acteurs de la société civile : groupe de pression

  • Les Associations Profesionnelles ( Afrique et ailleurs ) doivent s’organiser pour constituer une force de pression

  • Les IMF doivent développer davantage leur professionnalisme pour plus de crédibilité et plus d’audiance


7 conclusion

7 - CONCLUSION

  • Mise en place de véritables partenariats

  • Rôle de centres de reflexion comme l’AFRACA dans le partage de la vision du développement


Contacts

Contacts

  • Mamadou OUEDRAOGO

    PRODIA 01 B P 2344 OUAGADOUGOU 01 Burkina Faso

    Tel : ( 226 ) 50 34 31 11

    Fax : ( 226 ) 50 34 71 47

    Email: [email protected]

    Je vous remercie


  • Login